slayer_logo

Avoir SLAYER au complet en conférence de presse, ça se savoure et que dire d’avoir le plaisir d’entendre en avant première la dernière mouture du groupe, rien d’autre si ce n’est que : put…, ça fait plaisir !!

(Questions x2, toutes photos: Tasunka)

La Chronique "World Painted Blood" ici ;)

Les photos de ce fantastique after: ici ;) (Merci infiniment aux crèmes que sont Dave, Jeff, Kerry, Jim (Tour Manager SLAYER) plus Stef, ainsi que Roger Wessier et Nounours du Black Dog ;o))

Retrouvez aussi le tout sur laguitare.com: ici ;)

Slayer_JeffKerryDave__Tasunkaphotos2009

Les enregistreurs de tous poils ayant été confisqués, ce qui est normal, l’écoute de « World Painted Blood » a dégagé un fort sentiment, celui d’être en présence d’un bon brulot entre classique typique SLAYER et renouvellement, sans révolution, certes, mais très prenant. Alors, inutile de dire qu’il tardait d’attaquer les questions, une fois le groupe en place pour la conférence de presse.

Tom Araya (V / B) a de suite renoncé à venir, n’aimant guère l’exercice, laissant Kerry King (G), Dave Lombardo (D) et Jeff Hanneman (G) entrer et s’installer dans la salle. Enfin, pour Jeff, ce ne fut qu’une brève apparition, vu qu’à part 5 / 6 journalistes, l’ensemble de la salle était scolaire, n’osant pas intervenir, ce qui laissait planer, parfois un silence gênant. Du coup, un verre à remplir a été l’excuse idéale pour Jeff de quitter la salle un sourire aux lèvres et de ne plus reparaitre :o)

SLAYER_JeffKerry__Tasunkaphotos2009

Q : Il s’est écoulé moins de temps entre le nouvel album et le précédent qu’entre « Christ Illusion » et « God Hates Us All ». Est-ce parce qu’il restait des morceaux non utilisés pour le précédent opus et que du coup, ils ont été employés pour « World Painted Blood » ou alors, tous les titres sont-ils complétement inédits ?
Kerry King : Mes compos sont nouvelles. Et les tiennes aussi me semble-t-il? Hein Jeff ? (NDT : Jeff acquiese avec un sourire:)
C’est possible que sur le nouvel album, il y ait des riffs dont on ne s’était pas servis sur « Christ Illusion », mais certainement pas des titres. J’ai commencé à écrire vers mi-Janvier 2009, les morceaux se sont mis en place et étaient ok vers fin Février, début mars. En fait, ça a été très vite.

Q : Même chose pour les paroles de l’album : rien que du neuf ?
KK : Tout à fait.

SLAYER_Kerry__Tasunkaphotos2009

Q : Rick Rubin (production) a une approche particulière dans son travail.
Qu’est-ce que ça a apporté ou modifié de collaborer avec lui et même chose, avec Greg Fidelman (METALLICA, SLIPKNOT) à la production (NDT : Greg que Rick a recommandé au groupe) ?

KK : ça peut inspirer de bosser ensemble, mais tout ce qui compte et est primordial, c’est que le résultat final corresponde à ce que nous voulions
Il n’y avait pas de plan préétabli. Ce qui est cool avec Greg c’est qu’il était là tous les jours, le premier arrivé avant nous et le dernier parti bien après nous. Pour cette raison, on le voit comme celui quasiment un 5ème membre du groupe comme l’était Andy Wallace dans les années 80. Il nous a proposé des idées, des choses auxquels on n’aurait peut-être pas pensé. Et je m’en suis servi pour un titre au moins : quand je respecte la personne et là, le producteur, la porte est ouverte à ça. Il est d’ailleurs possible que nous retravaillons à nouveau ensemble, à l’avenir. Si Greg a apporté quelques idées d’un point de vue musical, son plus grand mérite est humainement parlant : c’est un mec bien.

Dave Lombardo: A mon niveau, en tant que batteur, il m’a amené à fouiller encore plus, à développer les rythmes. J’avais déjà ma base, avec quelques rythmiques différentes et il me proposait d’essayer ceci ou cela, ce qui m’a donné des idées et c’est ce qu’il me fallait. Tu vois, j’ai un tas de rythmes dans ma tête et c’est parfois peu évident de déterminer lequel serait le plus approprié et collerait au mieux. C’est un bon producteur, dévoué, en qui on peut fait tout confiance dans son jugement, ce qui est une aide précieuse qui t’aide à être toujours meilleur batteur, dans mon cas.
KK : C’est vrai que c’était sympa et efficace ce que Greg a apporté sur certains titres. Il faisait jouer un même passage par Dave, quelque chose comme 6 fois et au moment de repasser derrière la console, il voyait de suite ce qu’il y avait de différent entre chaque prise et laquelle il pensait être la toute meilleure ou la meilleure. Si on en préférait une autre, il disait à Dave ce qu’il avait fait joué pour que celui-ci s’y retrouve parmi le paquet d’autres choses qu’il avait faites entre temps. C’est vraiment bon d’avoir quelqu’un d’aussi impliqué, d’aussi exigeant que lui. Je trouve que ça a été un plus pour « World Painted Blood » dans son entier.
DL : Ce gars avait des feuilles de papier tout le temps. Je veux dire qu’il n’y avait pas seulement la grosse table de mixage quand on enregistrait, mais il avait tous ses documents et ses papiers et ses notes, le tout posé sur la table de mixage. A chaque fois que j’entrais, je voyais ce qu’il faisait, c’était du style, « Wow, ce mec est vraiment un producteur » :) Je veux dire : pas quelqu’un qui s’investit 10 minutes et c’est tout
KK : C’est vrai que Greg n’était pas là pour sa gloire perso et a au contraire mouillé la chemise. Il me semble que c’était sa première fois en tant que producteur, vu qu’auparavant, il était ingé son et il s’est vraiment investi pour que tout soit au top, avec le meilleur résultat possible.

SLAYER_dave__Tasunkaphotos2009_02

Q (NDT : il me tardait de poser cette question sur DIMEBAG (PANTERA) qui manque à tous et forcément à Kerry) Kerry, c’est une question pour toi. En studio tu avais avec toi la guitare de Dimebag. Tu veux bien en parler ?
KK : ‘Dime’ comptait parmi mes amis et sa compagne, Rita, est toujours une bonne amie à moi et à ma femme.
DL : A moi aussi.
KK : En fait, c’est une idée de mon technicien guitare, qui m’a dit: "pourquoi ne pas appeler Rita pour qu’elle nous apporte ‘Dean From Hell’, au moins pour l’inspiration? ". C’est ce qui est arrivé et cette guitare est restée sur mon stand en studio. L’intention était de jouer quelque chose avec mais il me semblait qu’elle est encore accordée avec les cordes que ‘Dime’ a utilisées pour la dernière fois. Du coup, je dois dire que, ça m’aurait fait bizarre de la réaccorder avec quelque chose qui marcherait pour moi, de changer le son de tout mon équipement parce que les réglages de sa guitare sont différents des miens. Du coup, au final, elle n’a pas été jouée mais sa présence a été, plus ou moins, en hommage à 'Dime'.

Q : A propos du nouvel album, « God Hates Us All » et « Christ Illusion » étaient insultants envers la religion, je me demande si … quelle est la guerre avec ce nouvel album. Quelle est la guerre menée par SLAYER? Est-il question de politique, de religion à nouveau, de tueurs en série ?
KK : Oui.
DL : C’est ça, c’est tout ce que tu as dit.
KK : Aujourd’hui, tout le monde a entendu « Psychopathy Red », c’est un morceau sur les tueurs en série. « Hate Worldwide », d’une certaine manière, parle de nous. Quand tu lis les paroles, “répands la haine à travers le monde”. C’est bien ce qu’on fait. Certaines paroles, je les ai plus ou moins écrites sur moi mais je pense que « Hate Worldwide » reflète ce qu’on fait. Si c’est moi qui l’ai écrit, c’est clair que ça va aligner la religion et qu’il va y avoir du couplet sur la guerre. Tom a participé à certaines titres, je ne sais plus vraiment lesquels. De toute façon, chacun sait très bien à quoi s’attendre avec un album de SLAYER et il n’y aura pas de changement de cap, point !

Q : Vous avez fait plusieurs concerts au Canada avec MEGADETH. Vous pouvez nous parler de ça ?KK : Il n’y en a eu que 4. L’Australie en fait partie. Je pense que c’est sympa pour les fans, ce genre de chose. Tout le monde s’inquiète du différend entre Dave (Mustaine) et moi. On ne s’entend pas mais je n’ai pas vraiment quoi que ce soit contre lui. Je pense que c’est un très bon guitariste et par conséquent quand cette opportunité Canadienne est arrivée, je me suis dit que j’allais y aller et que si je voyais Dave je serais cordial et que je le saluerais même par un: “Hey! Dave, ça va?” Mais bon, au cas où il se montrerait con envers moi, je serais encore plus con envers lui. C’est comme ça que ce sera en Australie et pour la prochaine tournée au Canada. Je souhaite qu’il ait mûri un peu, parce que je le vois comme quelqu’un d’un peu suffisant, un gros hypocrite. En ce qui me concerne, c’est mon problème avec lui, mais je n’ai rien à redire sur ses talents de guitariste. Je trouve qu’il est génial.

Q : Quand est prévue la nouvelle tournée européenne pour cet album? Ce sera une tournée de festivals ou de grandes salles ?
DL : A ce qu’on en sait pour l’instant, en novembre et décembre, on joue en Europe et on se produira dans des salles de 3-4 000 places. Des salles plus petites, de manière à être plus proches des gens..

Q : Et donc, cette fois vous ne jouez pas, comme pour la dernière tournée, avec d’autres groupes ?
KK : Les trois dernières fois qu’on est venu c’était pour la tournée « Unholy Alliance ». On ne pouvait jouer que quelque chose comme une heure mais pour celle-ci il y a une première partie. Donc, j’imagine qu’on joue au moins 1 heure 30 voire 40 / 45. Du coup, ce sera le premier ‘vrai concert’ de SLAYER depuis des années, à mon avis.

Q : Une question sur le nouvel album. Avez-vous déjà prévu les chansons que vous avez l’intention de jouer sur scène ou allez-vous jouer 5, 6, 7, chansons ou juste 2 et puis faire un best-of?
KK : Ce n’est pas  notre façon de faire de jouer live, en étant centrés sur le nouvel album parce qu’avec notre histoire, les gens veulent inévitablement entendre tel ou tel morceau, ce qui fait qu’il est impossible de ne pas en laisser de côté, à chaque tournée. On n’a pas joué « Seasons » depuis un bout de temps alors qu’il faudrait qu’on le joue tout le temps. Mais c’est impossible, il faut laisser la place aux autres titres. Je pense que, quand on va venir en Europe, 4 des nouveaux morceaux figureront dans la setlist, mais je n’ai pas encore réfléchi auxquels.
DL : On fera « Hate Worldwide », « World Painted Blood » plus 2 autres : on verra ceux que nous aurons envie de faire à ce moment là.

Q : Vous avez fait un genre de tournée anniversaire pour « Reign In Blood ». C’est prévu d’en faire une pour d’autres albums comme « Seasons In The Abyss »?
DL : Non, je ne crois pas.
KK : On a marqué un anniversaire pour « Reign In Blood »?
Je crois que vous avez fait tout l’album, oui.
KK : Je sais mais ce n’était pas pour fêter ses 20 ans ou …
Un DVD est sorti.
KK : Je vois. Le seul album que je n’ai jamais envisagé de faire dans son intégralité, c’est bien « Seasons In The Abyss » mais il faudrait que Tom, Jeff et Dave soient de la partie aussi. Je crois que ce serait vraiment sympa parce que j’en ai ras le bol de jouer ce putain de « Reign In Blood ».

Q : De quoi parle « Unit 731 »?
KK : « 731 » parle de … Ça me fait bizarre d’évoquer le sujet parce que, d’habitude, quand on a fini un album, je connais toutes les lyrics à fond , mais bon, cette fois-ci la façon ‘compacte’ de travailler, a fait que pendant que Jeff bossait avec Tom sur les paroles ou les solos entre autres, moi j’étais à l’hôtel à écrire des paroles ou composer des solos et du coup, c’est le premier album dont je ne connais pas chacune des paroles de chaque chanson. Ça me fait bizarre. Mais dans « Unit 731 », il me semble que Jeff traite d’une unité Japonaise qui peut être assimilée à Mengele, je crois. Je n’en sais pas plus mais il me semble bien que ça parle de ça.
Donc la Seconde Guerre Mondiale mais vue du côté des Japonais.
KK : On dirait bien. C’est tout Jeff!

Q : J’ai entendu dire que vous aviez fait cet album de façon collective. Du coup, est-ce que ça été plus facile à faire ou bien avez-vous dû faire beaucoup de concessions, à cause de ça ?
DL : C’était très collectif. Si je me fie à mon expérience de batteur des précédents albums, cet album-ci a été cool à faire. On répétait, le producteur assistait aux répétitions, ce qui était vraiment bien. Il avait son ‘Pro Tools’, son ordinateur et nous enregistrait. Après chaque répétition, on ramenait un CD chez nous pour se faire une idée du rendu de ce qui avait été fait. Ce qui m’a plu, c’est qu’on pouvait rentrer chez soi, écouter, revenir et faire une ou des suggestions sur une chanson de Kerry ou de Jeff: "Pourquoi ne pas jouer ce passage plus long ou plus court ?" bref, suivre ce eu l’on ressentait, c’était selon. On a apprécié de pouvoir proposer, d’essayer, de tenter des trucs et soit c’était OK, soit Jeff ou Kerry disaient: “D’accord pour le jouer comme ça mais avec l’optique de ne pas le garder". Du coup, c’était génial qu’il y ait cette collaboration entre nous 4 et en rentrant chacun chez soi, de mettre  le tout en ordre : la musique, le PC, le logiciel de montage, le lecteur et c’était parti pour bosser. On a vécu des moments et une expérience sympas. En tout cas, l’important était d’avoir Greg à nos côtés comme point de ralliement. Greg était un peu... le porteur de l’anneau. En somme, ça nous a aidés et rendus encore plus impatients de revenir répéter et de dire "Qu’est-ce qu’on fait de ce passage-ci ou de celui-là ?", "Pourquoi ne pas le refaire ? . Pour moi, à la batterie, c’était passionnant.

slayerpainted

Q : Ça fait un bout de temps que vous faites ce genre de musique et sans vouloir vous comparer à des ‘vieillards’, on entend dire que ça pourrait être le dernier album de SLAYER ou peut-être l’avant dernier. Vous en pensez quoi ? Et vous arrive-t-il de vous dire “Comment je vais y arriver cette fois ?"
KK: Jamais. Quand on se posera ce genre de question c’est que ça sera le moment d’arrêter. A mon avis, c’est lié à notre pause de 5 ans, entre « God Hates Us All » et « Christ Illusion » . Je me souviens qu’à un moment j’ai déclaré que si les 2 prochains albums demandaient 5 ans pour les faire là oui, il se pourrait qu’il n’y en ait qu’on en sorte qu’1 ou 2 parce que, putain, ça nous rajeunira pas, sinon. A mon avis, l’essentiel est de sortir un produit de qualité et de s’éclater en tournée. J’ai entendu Dave dire, il y a peu, qu’il va jouer jusqu’à ce qu’il crève sur son siège de batterie. Putain, ça, ça m’éclate ! Les concerts se passent vraiment bien, et monter sur scène, ça vous donne envie d’y retourner. Etre en tournée, c’est pesant, c’est sûr, mais monter sur scène dépasse tout le reste.
DL : Cette heure et quart sur scène, vaut bien tout ce qu’on en bave pour y être et croyez-moi, que, parfois, ce n’est pas facile tout ce qui est autour. Je veux dire que tout le monde ne voit que le côté ‘Rock Star’, alors que la réalité, c’est de partir de chez toi, monter en voiture, aller à l’aéroport, de cet aéroport tu montes dans un avion, de l’avion dans une voiture et de la voiture à l’hôtel. A l’hôtel, tu patientes et tu patientes….. Ok, et après tu montes sur scène. Non, avant ça, il faut encore te rendre à la salle, attendre l’instant fatidique et quand, enfin, c’est l’heure, là je peux dire que c’est l’heure la plus fantastique et le quart d’heure le plus fantastique : c’est pour ça que tu vis, alors, même si les à cotés sont durs, ça en vaut la peine.

Q : Etre en tournée, c’est un style de vie en quelque sorte. Est-ce pour vous, une chose qui, lorsqu’on en parle, renvoie à la famille et au fait qu’il vous faut faire des sacrifices d’une certaine manière? Comment vous gérez ça ?
KK : En ce qui me concerne … l’alcool, ça aide. Ma femme vient parfois me rejoindre quelque temps en tournée. Je la connais depuis 8 ans, elle savait à quoi s’attendre  dès le départ. C’est mon métier et, si on veut payer les factures je dois partir en tournée. Il n’y a pas moyen d’éviter ça. C’est dur, ce n’est pas comme avoir un boulot classique où tu rentres tous les soirs chez toi, je pense que je m’ennuierait si c’était le cas, de tout façon. Il faut faire en sorte que ça marche pour toi, d’une manière ou d’une autre

(Ma question finale, pour le fun, j'avoue, surtout pour SLAYER qui n’ont besoin de l’avis de personne, c’est évident ;o)
Q : Vous avez mentionné la famille. Est-ce que l’opinion de votre famille sur votre musique compte ?

Kerry part d’un rire et Dave est plus que d’accord :o) : Wow, alors, là, pour moi, pas du tout !!!
A la base, c’est du business, SLAYER c’est une marque depuis 28 ans que je fais ça et putain, si mon père venait me voir pour me dire: “Tu sais, j’approuve pas…"

Q : (je titille ;o) Pas votre père mais votre femme?
KK : c’est que mon père est censé compter pour moi plus que ma femme vu que c’est mon géniteur, mais même s’il venait me dire : “Hé! Je n’aime pas ce que tu as écrit", je lui répondrais : "Va te Faire f… !!! »
DL : Je suis d’accord avec ça.

Ce qui a fait rire les deux protagonistes quand j’en ai discuté avec eux, par la suite : Bien sûr que SLAYER et eux encore moins que quiconque,  n’en a rien à faire de l’opinion des autres, quels qu’ils soient !! C’était évident dès le départ ;o)

SLAYER_Jeff__Tasunkaphotos2009