06 août 2017

EKTOMORF "Warpath (Live And Life On The Road)" (Wacken 2016/DVD+CD Set) (French Review)- Live Video "Holocaust"/Official Trailer

 

Ekotmorf_Warpath

 

Ektomorf_Logo4

 

Ektomorf_liveRelease

 
 AFM_newlogo2016

 

 

 

EKTOMORF, c’est ce groupe de valeur qui va, mine de rien, tourner son quart de siècle d’existence l’année prochaine et qui pourtant n’a pas subi l’usure du temps, au contraire, lui qui se bonifie et monte d’album en album, lui qui se montre en live et avec "Warpath (Live and Life On The Road)" en l'occurence, toujours aussi énergétique et explosif, sautillant, enthousiaste, authentique, qu’ils sont tous au sein de la formation, comme si la troupe du leader-chanteur-guitariste-compositeur-parolier (tout ça) et accessoirement unique membre restant de la formation originale, comme si, donc, la bande à ‘Zoli’ Farkas et lui le premier, venait juste d’arriver, toujours férocement en attaque et épatés d’être là à la fois.

C’est justement cette pèche intacte et ce dynamisme contagieux d’un neoThrash qui explose tout du long de ce live 2016 du groupe et en fait un très bon live, accrocheur au possible. Les hongrois sont incontestablement sur le sentier de la guerre au long de ce « Warpath » bien nommé et le groupe de se donner à fond du début du concert au salut final, et ce, que ce soit aux vocaux, guitares incisives et groove, aux rythmiques et basse-batterie en pleine osmose pour faire parler la poudre. Ca saute, ça headbang, ça s’époumone sourire jusqu’aux deux oreilles affiché sur et devant la scène de cette édition 2016 du mythique W.O.A teuton: le courant passe assurément entre le groupe et le public, un public nombreux et très réactif qui s’en donne à cœur joie dans les circle pits et autres dressages de poings, doigts d’honneur levés et cornes assorties lorsque le frontman les y incite.

Le mixage audio du à l’ami de longue date et cinquième membre de EKTOMORF, Tue Madsen, délivre l’intensité qui coure le long du gig et la captation vidéo étant, elle aussi, efficace via un rendu visuel apte à restituer l’ambiance survoltée qui avait cours ce jour-là: tout concorde à faire de ce live, un incontournable à avoir pour le plaisir coup de poing qu’il procure. Le DVD offrant en plus des onze titres issus des classiques de 2004 à 2006 puis de 2012 à 2015, en bonus, plus d’une heure d’un documentaire bien fait et complet en compagnie des Hongrois, un reportage bardé d’humour, d’anecdotes sur EKTOMORF, sa vie en tournée, hors scène dans les coulisses, en privé, et plus encore (le délire fun « Marijuana Symphony » à base de toux, marquant d'ailleurs les esprits).

Ce DVD "Warpath (Live and Life On The Road)" vaut le detour, lui qui est un 'merci' de la part de passionnés qui savent leur chance d’être là sur scène à réaliser leur rêve et en sont reconnaissants à leurs fans, au public et à tous ceux qui les soutiennent.

EKTOMORF possèdent une carrure internationale et le montrent, en assurant musicalement et humainement: respect à ce groupe authentique qui sait ce que fun et sueur signifient, comme le prouve leur tout dernier live !

 


Tasunka

 TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

EKTOMORF "Warpath - Live and Life On The Road" (Live At Wacken 05 Aug 2016 – Documentary recorded from 2015 to 2016)

CD:
01. Aggressor - (Aggressor- 2015)
02. Move On - (Aggressor- 2015)
03. Ambush In The Night - (Outcast – 2006)
04. Holocaust - (Aggressor- 2015)
05. Black Flag - (Black Flag – 2012)
06. Evil By Nature - (Aggressor- 2015)
07. United Nations -  (Instinct – 2005)
08. Leech -  (I Scream Up to the Sky- 2002)
09. Fuck You All - (Instinct – 2005)
10. I Know Them - (Destroy – 2004)
11. Outcast - (Outcast – 2006)

DVD:
01. Aggressor
02. Move On
03. Ambush In The Night
04. Holocaust
05. Black Flag
06. Evil By Nature
07. United Nations
08. Leech
09. Fuck You All
10. I Know Them
11. Outcast
__
12. Live And Life On The Road (Extensive Documentary: 1h)

 

==> Audio mix was once again handled by the band's longtime engineer Tue Madsen (Antfarm studios)

 

 

 


 

Ektomorf_Logo4

-Zoltán ‘Zoli’ Farkas : V/G
-Szabolcs Murvai : B
-Tomi Schrottner : G
-Robert Jaksa : D

 

 


 

 

Ektomorf_warriorCircle

 

 

 


 

EF_Top_Live4

 

 Ektomorf_warriorCircle

 

Ekotmorf_Warpath

 


 

Posté par Tasunka à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 novembre 2015

FLYING COLORS - Live DVD / Blu-Ray - « Second Flight : Live At The Z7 » ( French Review) + Official Video Trailer

FColors_Z7live2015_04 

FColors_dvdbanner4

mascotlogos

 

 

RELEASE DATE: 13 November 2015
DVD/ Blu-ray / 2 CDs / 3 LPs

 


Le 'Z7' de Pratteln en Suisse a eu le privilège d’accueillir en son sein les seuls et uniques, FLYING COLORS, pour un concert d'anthologie en bien des points : tout d’abord, parce qu’à la fois le public et le groupe lui-même, ont pu découvrir et avoir l’expérience des morceaux tout frais en live, vu que l’album « Second Nature » ne venait de sortir qu’une seule petite semaine auparavant, ensuite, cette huitième date de la tournée d’automne 2014, est aussi un concert unique en ce qu’il a été filmé, enregistré et produit par les bons soins de Bill Evans (également manager du groupe) et ce, avec des moyens techniques qui permettent de savourer une image de haute qualité aux angles de prise de vue multiples et de savourer aussi un pur son 5.1 surround qui vous font ressentir cette géniale sensation d’assister au gig comme si vous y étiez, depuis votre fauteuil.

Et enfin et non des moindres, un concert unique et bluffant, de par ses protagonistes bien sûr, puisque FLYING COLORS, c’est avant tout un groupe d’incontournables poids lourds de musiciens, passionnés, aguerris, multi talents et qui pourtant, tels des ados, prennent un de ces pieds sur album, alors, on ne vous dit pas en live, ils sont grandioses, bardés d'humour et humbles à la fois : qu’il est contagieux leur plaisir partagé avec le public de la part de Neal Morse, Steve Morse, Mike Portnoy, Dave LaRue, Casey McPherson.

Généreux en plus d’être d’excellents musiciens, les cinq donnent tout, s’amusent et enchainent les titres aux atmosphères variées et riches, dont le morceau préféré de « Second Nature » pour Neal Morse, le profond « The Fury Of My Love ». Et ça saute de partout sur un énergétique Rock « Shoulda, Coulda, Woulda » qui voit Mike Portnoy en littéralement bondir de joie à la fin du titre, et le même batteur unique entre tous, de haranguer la foule, en faisant participer tout le monde, leur disant que: ‘ok, il sait que la Suisse c’est calme mais que là, il va falloir se lacher’, ce qui était taquin, vu que la salle était déjà au taquet coté participation, aimant clairement ce que le groupe leur et nous propose, à savoir, un mélange de Rock Progressif aux multiples couleurs et de haut vol.

Se succèdent les titres, dont le superbe « One Love Forever » et son intro en acoustique qui voit tout le monde réuni sur le devant de la scène et d’alterner ensuite les vocaux principaux de Casey McPherson, ou ceux de Neal Morse, de Mike Portnoy. D’ailleurs, s'ensuit un discours simple et touchant de Mike Portnoy à l’adresse de Casey McPherson, qui le présente au Z7 en précisant combien ils sont tous reconnaissants au chanteur/ guitariste / compositeur d’être leur voix, combien il est parfait pour FLYING COLORS et de le laisser entamer le seul morceau du concert écrit par Casey McPherson seul (tous les autres ayant été composés par FLYING COLORS). En solo au chant donc et accompagné de sa guitare acoustique sur la première moitié du très fort « Colder Months », pour ensuite à mi- titre, se voir rejoint par Neal Morse avec ses chant et claviers dont il a le secret et par tout le groupe, aux instruments: un vibrant coup de chapeau acclamé comme il se doit par une salle aux anges !

Que des moments forts sur ce live, dont l’intense Rock / Prog « Mask Machine » qui voit Steve Morse assurer à sa six cordes comme lui seul sait le faire, de même pour ses complices à la basse, batterie, claviers, guitare et chant, et notamment sur le jam de la très réussie apothéose finale de « Infinite Fire ». Le fait que chacun assure est sans surprise bien sûr, au vu, tout de même, du line-up de baroudeurs et potes, de ‘première classe’ qui constitue FLYING COLORS.


Ce « Second Flight : Live At The Z7 » voit ses ‘01h48 ‘ se dérouler en un éclair, et donne une furieuse envie de se rejouer encore et encore le live en DVD / Blu-ray ou en CD/ LP, pour le grand plaisir qu'il procure.


FLYING COLORS, c’est une musique de virtuoses avec des compositions mélodiques fortes et riches en intensité et émotions.

Ce live est une perle pour un groupe unique: un DVD et un groupe indispensables et qui méritent tous deux une salve de superlatifs!

FLYING COLORS a commencé sur une simple idée: un groupe formé de musiciens virtuoses et d’un chanteur Pop qui font une musique nouvelle avec les bonnes vieilles méthodes, bases et.. ca marche à merveille! :)

 

Tasunka

 

 

 

logo_default_logo-21Line-Up: 

-Steve Morse: G (Dixies Dregs, Deep Purple, Kansas...)

-Mike Portnoy: D (Winery Dogs, Transatlantic, ex-A7X, ex-Dream Theater...)

-Neal Morse: K / V (claviers, chant / Transatlantic, ex-Spock's Beard...)

-Dave LaRue: B (Dixies Dregs...)

-Casey McPherson: V / G (Alpha Rev)

 

 

FColors_tracklist2015_4 

 


 

 

 

 

FColors_Z7live2015_04

FlyingColors-SNL_MLG_ArtistHeader_1000x250

 


 

19 septembre 2014

TNT “30th Anniversary 1982-2012 Live In Concert” (DVD / CD / LP) - (Review In French)

TNT_30thAnniversaryDVD_CD

TNT  "30th Anniversary 1982-2012 Live In Concert" (DVD – CD)
(Indie Recordings)

IndieRecordings_Logo02

Release date: September 8 in NOR | September 29 in EU | October 3 in GAS

 


Sur une intro solennelle, “Fanfare For The Common”, interprétée par le Trondheim Symphony Orchestra, le concert s’ouvre avec classe, puis TNT ouvre le bal et donne la parole à Tony Mills au chant en lead pour les quatres premiers classiques du groupe et dès le premier morceau : « Invisible Noise », place est aussi faite au guitariste surdoué, maitre du shredding : Tekro, pour des soli d’enfer, des riffs de pur Heavy / Hard, qui vont faire merveille au long de l’heure et demie que dure ce live, anniversaire des 30 ans de TNT

Deux charmantes choristes épaulent le groupe et l’orchestre philarmonique ponctue le concert de ses interventions. Après 14 minutes débridées où l’ambiance festive est posée, Hank Von Hell, l’ancien chanteur de TURBONEGRO, rejoint le groupe sur scène pour haranguer la foule et introduire celui sans qui, dit-il il, 'il ne serait pas devenu une Rock Star', pour introduire donc, l’un des meilleurs chanteurs de Heavy Metal, dit Hank Von Hell: Tony Harnell. Et l’homme est en forme, sa voix reste bluffante sur les classiques de groupe, il est ‘la’ voix de TNT ! Ce live, c’est hymnique, la captation sonore est parfaite, la video de haute qualité, les plans variés, la production est à la hauteur de l’événement, rendant le plaisir au top, au point d'avoir l'impression d’etre dans la salle à Trondheim, en juin 2012, au côté du groupe et des veinards dans la foule

Avant d’entonner l’hymnique « Intuition » ce hit incontournable, Tony Harnell remercie la foule, le groupe, son complice Tekro et demande au public s’il est heureux de le revoir avec TNT, parce que lui, il l’est, d’être sur scène, ce soir-là, où tout a commencé 30 ans plus tôt. Le chanteur poursuit et déclare avant d'entamer une version épique de « Northern Lights », que ce titre est en hommage à leur ami décédé en 2011, le claviers Dag Stookke. Ce morceau,TNT ne l’avaient pas interprété sur scène depuis près de 25 ans. L’orchestre joue en harmonie avec le groupe, pour ce poignant hommage à leur ami, Dag, surnommé « Sunshine » par le groupe. La voix de Tony, ému, en déraille une fraction de seconde, ce qui rend encore plus touchante cette chanson

Puis, en bon showmen, TNT retournent au fun avec l’arrivée sur scène du chanteur de TWISTED TWISTER, Dee Snider, qui relate que, bluffé par le groupe dans les années 1980, ils sont devenus amis et qu’il reste stupéfait devant la rapidité d’exécution à la guitare de Tekro. Dee Snider déclare que Ronni Le Tekro est l’un des meilleurs guitaristes qu’il ait jamais entendus et l’un des plus sous estimés aussi. Bien sûr, le virtuose nous crédite d’un de ces soli qui ont fait sa réputation, lors d’un passage instrumental et quel shredding, quelle rapidité d’exécution, c’est clair, la Norvège peut s’enorgueillir d’avoir un tel musicien dans ses rangs. Il se permet même de jouer avec les dents, s’il vous plait et avec un de ces sourires qui illumine son visage, une fois fait ! 

Un présentateur de TV, invité sur scène, enchaine et présente celui qu’il considère comme le meilleur batteur du monde : Diesel Dahl. Et c’est parti pour un solo original sur la fameuse « Danse Du Sabre », dont l’air sera familier à tous et que l’orchestre se plait à jouer avec Diesel à un rythme de plus en plus enflammé : instrumental très réussi et qui change d’un solo parfois ennuyeux de batterie. Le public apprécie, nous aussi

Sur un « Magica Lanterna » instrumental aérien, partagé entre Tekro et l’orchestre, la harpe répond aux intonations pleines de feeling du guitariste : amateurs d'émotion, de rêverie éveillée, ce moment vous ravira. Le guitariste s’est fait un plaisir évident et pourquoi pas, après tout ?

Retour, après ce moment hors du temps, à ce pourquoi TNT a marqué les esprits et assis sa notoriété au long de 3 décennies, à savoir le Heavy / Hard Rock pur souche : et voici donc que le maire de la ville, en personne, vient annoncer l’entrée sur scène sur une Harley vrombissante, de l’homme qui a fondé TNT : Dag Ingebrigtsen. Bien sûr, le groupe, accompagné de ce nouveau guest vocal, ne pouvait qu’entamer l’hymnique et tout premier single de TNT : «Harley-Davidson », mais non sans que Dag, taquin, ait au préalable allumé un bâton de dynamite et l’ai offert au maire, plutôt embarrassé de ce factice cadeau. Le chant en norvégien sur les morceaux du premier album « TNT » de 1982 et les interventions (sous-titrées en anglais) rappellent que TNT jouent à domicile, ce soir-là. Toujours tiré du premier album, place à " USA ", donc, ce qui permet au premier chanteur du groupe, d’attraper une guitare pour l'occasion. Si les membres de TNTont certes vieilli, quand ils sont sur scène, leur plaisir d’être là, leur rend leur aspect juvénil: oui, le Heavy, ça conserve la jeunesse! Les morceaux, quant à eux, sont bien choisis et ne marquent pas l’empreinte du temps pour la plupart. Toujours efficaces, en somme :)

Après cette réunion après tant de temps entre TNT et son premier chanteur, revoici Tony Mills derrière le micro, pour conclure ce concert anniversaire, tous tatouages dehors et sa plus belle voix de crooner pour « June ». Le mélange entre orchestre et instruments électriques, fait des merveilles

 Sur « My Religion » tiré du mythique troisième album de 1987, « Tell No Tales »,Tony Mills et Tony Harnell poussent la voix ensemble, prouvant que le retour de l’unique Harnell avec TNT a fait l’unanimité et que la bonne entente règne au sein de TNT et de ses ex-membres. D’ailleurs, après ce duo entre les chanteurs, chacun d’eux se voit équitablement en solo pour Tony Mills sur « Everyone’s A Star » et sur le hit Hard Rock mélodique : « 10.000 Lovers », pour Tony Harnell 

 L’apothéose vient du final « Seven Seas » où l’orchestre le groupe, le public, entament le morceau à l’unisson, dans une ferveur assez épatante et surtout, avec les trois chanteurs réunis, bras de dessus-bras dessous, chantant tout le titre ensemble

Ce concert anniversaire au Clarion Congress de Trondheim, Norvège, en juin 2012 était attendu en sortie DVD depuis longtemps;c’est chose faite en 2014 et bien faite puisqu'avec "30th Anniversary 1982-2012 Live In Concert", les attentes sont comblées : des très bons son, images, set list, du fun, de l’émotion des démonstrations techniques, de feeling, un bon équilibre entre orchestre classique et groupe et trois décennies trois chanteurs

Tout a commencé 30 ans plus tôt à Tordheim et en 2012, retour au même endroit pour célébrer ce long parcours semé d’embuches et de succès pour TNT: la boucle est bouclée :)

A se procurer pour tout fan d'incontournable Heavy / Hard Rock, surtout en version DVD pour 1h30 de plaisir visuel et musical !

Tasunka


Line-Up TNT DVD / CD live 2012 :

- Ronni Le Tekro : G / Backing V
- Diesel Dahl : D
- Victor Borge : B / Backing V
- Roger Gilton : K / backing V
- Tony harnell : V
- Tony Mills : V
- Dag Ingebrigtsen : V

- Bente Smavig : Backing V

- Chelsea Michelle Wold : Backing Vocals

 

Tracklisting:

01- Fanfare For The Common Man (Aaron Copland – 1942)
02- Invisible Noise (album “My Religion” - 2004) Singer: Tony Mills
03- Substitute (New Territory – 2007) Tony Mills
04- Refugee (Engine – 2010) Tony Mills
05- As Far As The Eye Can See (Tell No Tales – 1987) Tony Harnell
06- Downhill Racer (Realized Fantasy – 1992) Singer : Tony Harnell
07- Intuition (Intuition – 1989) Tony Harnell
08- Northern Lights (Tell No Tales – 1987) Tony Harnell
09- Tekro Solo
10- Diesel dahl with orchestra on « Sabre Dance » (Aram Kachaturian -1942)
11- Magica Lanterna ( Live In Madrid – 2006) 
12- Harley-Davidson (TNT – 1982) Singer: Dag Ingebrigtsen
13- USA (TNT – 1982) Dag Ingebrigtsen
14- Eddie (TNT – 1982) Dag Ingebrigtsen
15- June (The New Territory -2007) Singer: Tony Mills
16- My Religion ( My Religion – 2004) Singers: Tony Harnell and Tony Mills
17- Everyone’s A Star (Tell No Tales – 1987) Singer: Tony Mills
18- 10.000 Lovers (In One) (Tell No Tales – 1987) Singer: Tony Harnell
19- Seven Seas (Knights Of The New Thunder – 1984) Singers: Tony Harnell / Tony Mills / Dag Ingebrigtsen

*DVD version includes a documentary

 

Posté par Tasunka à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 novembre 2009

SCORPIONS / DVD "Amazonia - Live In The Jungle"

amazonia

SCORPIONS: DVD « Amazonia – Live In The Jungle »

Sortie le 20 novembre 2009
DVD Trailer: ici ;)

'Avec leur nouveau DVD live, Scorpions soutiennent le combat de Greenpeace contre la déforestation de la forêt Amazonienne ‘ et le tout en se faisant et en faisant un plaisir vraiment réel. Les 'Scorps' sont assurément des bêtes de scène pour ce qui est de mettre une ambiance de folie dans une salle ou un stade et ce n’est pas la foule plus que nombreuse du Brésil qui a assisté au concert, qui dira le contraire. Cet « Amazonia » est dynamique, réjouissant, joué et chanté avec le même brio qui caractérise nos teutons préférés depuis toujours, bref, un DVD à acquérir les yeux fermés…enfin façon de parler, évidemment, étant donné que les images et le son sont de bonne facture et qu’il serait dommage de se priver des superbes versions acoustiques 'samba brésilienne', avec guests, de: « Holiday », « Dust In The Wind » (reprise de KANSAS), « Wind Of Change », ni des classiques musclés que sont « Blackout », « Bad Boys Running Wild », « 3, 2, 1 », « Rock You Like A Hurricane ». Cerise sur le gâteau, en guest, ANDREAS KISSER (SEPULTURA) se fait un de ces kiffs aux côtés de Scorpions que cela en est réjouissant au possible :)
Août 2007 avait marqué une première venue des Scorpions au Brésil et devant un parterre en délire de 40 000 personnes, on peut dire que le courant était décidément bien passé, alors le retour en septembre 2008 a été l’occasion de se replonger dans cette belle rencontre entre les Scorpions et le public Brésilien et de sceller une vraie collaboration entre le groupe et Greenpeace, puisque « Amazonia – Live In The Jungle » verra une partie de ses ventes reversées à Greenpeace Brésil dans son action pour sauver la forêt primitive.

Et pour prolonger le plaisir, il est à noter que si le concert principal enregistré au Brésil, est celui de Recife le 7 septembre 2008, les bonus du DVD offrent aussi 5 titres live de Manaus (2007), plus un documentaire de Greenpeace sur la déforestation catastrophique qui a lieu sur place.

Enfin, last but not least, Klaus Meine ayant participé à la reprise collective de Midnight Oil: « Beds Are Burning », à l’initiative de Kofi Annan (ancien secrétaire général de l’ONU et prix nobel de la paix » pour sensibiliser au problème du réchauffement climatique. vous pourrez télécharger gratuitement le titre ici ;)

Un DVD à mettre sous le sapin, en somme ;)

Tasunka

Scorpions
Klaus Meine
(Vocals)
Rudolf Schenker (Guitars)
Matthias Jabs (Guitars)
James Kottak (Drums)
Pawel Maciwoda (Bass)

Track Listings
Main Programme: Live in Recife
1
. Hour I
2. Coming Home
3. Bad Boys Running Wild
4. No Pain No Gain
5. Always Somewhere
6. Holiday
7. Dust In The Wind
8. Wind Of Change
9. 321
10. Blackout
11. Big City Nights
12. Still Loving You
13. Rock You Like A Hurricane

Bonus Programme: Live In Manaus
1.
Hour I
2. Love 'em Or Leave 'em
3. Make It Real
4. Tease Me, Please Me
5. Humanity

Bonus Documentary:
1.
Amazonia - Greenpeace Documentary

Posté par Tasunka à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :