25 septembre 2020

ALPHA WOLF »A Quiet Place To Die« (French Review) -Videos "Restricted (R18+)"/"Bleed 4 You"/"AKUDAMA"/"Creep"

 

Alphawolf_aQPtD4

1080x360

 

ALPHA WOLF vous ravage de son Metalcore imparable qui aligne le raz-de marée d’une puissante déferlante d’énergie sans concessions et se voit solidement bardée d’un savoir-faire indéniable, une déferlante redoutable comme l’attaque d’une meute de loups qui a les crocs et est déterminée à ne pas faire de quartiers : cette attaque se nomme « A Quiet Place To Die », second effort de la meute à cinq têtes australienne. Doués et rageurs, les cinq ALPHA WOLF le sont assurément au long de onze titres qui vous enflamment, vous secouent, vous entrainent dans des montagnes russes de sensations fortes, qui ne vous laissent pas intacts et le plaisir fait que la dernière note, le dernier arrachement vocal achevés, il vient une furieuse envie de remettre ça et de repartir pour un nouveau tour de manège, secoué au rythme effréné et riche, agressif, délivré par ALPHA WOLF. La production est solide, bien menée pour laisser le groupe s’exprimer sans restriction sur un son massif et puissant, qui fait efficacement son office, ce qui participe à l’accroche de l’album. Ajoutez à l’ensemble, des lyrics et un univers visuel inspirés et vous serez en plein dans la tannière de ALPHA WOLF.

« A Quiet Place To Die » est un album qui fait son effet et se montre addictif, prouvant combien ALPHA WOLF a raison d’avoir d’avoir les crocs et de vouloir agrandir son terrain de chasse au monde entier : c’est mérité !

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 Alphawolf_Tracklist2020


 


ALPHA WOLF Line Up:

Lochlan Koegh: V
Sabian Lynch: G
Scott Simpson: G
John Arnold: B
Mitchell Fogarty: D

Lizi Blanco (of The Beautiful Monument) feat. "Bleed 4 You“


Album artwork : artist known as DASH88


 


 Alphawolf_aQPtD666


 

 


ALPHA WOLF Discography :

« Mono » (2017)
« Fault » (EP - 2019)
« A Quiet Place To Die » (2020)


 

Alphawolf_T

Alphawolf_aQPtD4

Alphawolf_Tband2020_666


 

Posté par Tasunka à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 septembre 2020

FIGHT THE FIGHT "Deliverance" (French Review) - Official Videos "Triggerfinger" / "pacemaker" / "Dying"

 

FightTheFight666

IndieRecordings_Logo02

FTF_Deliverance_Out2020

Indie Recordings / Metal Blade Records

 

FIGHT THE FIGHT avait marqué les esprits avec son premier album éponyme en 2017 via la déflagration de son Rock/Punk/Metal nerveux, punchy, atmosphérique et mené avec brio par une troupe qui en voulait, aussi, retrouver les norvégiens en 2020 avec un second effort, nommé « Deliverance », ne pouvait qu’être salué. Et force est de constater que la troupe en voulait et en veut toujours, comme le prouvent les dix nouveaux morceaux qui conservent l’essence nerveuse des débuts et savent chacun à leur manière aligner une accroche certaine en jonglant avec la grenade dégoupillée de l’urgence du Metal, du Rock Punk, la force de l’atmosphérique racé brassant le tout sans frontière de genre, en un cocktail qui entraine dans des montées de puissance nerveuse, d’atmosphères aux envolées fortes pour mieux se voir exploser en une déflagration Punk, Metal, fidèle à l’esprit Rock brut de décoffrage, qui semble animer la bande.

« Deliverance », ce sont dix titres qui laissent leur empreinte et vous entrainent chacun à leur façon, dans un train lancé à plein régime et sans freins dans sa course, ses conducteurs sachant autant faire parler la poudre que générer l’atmosphérique. Avec une production qui alimente la solidité d'un son propice à laisser les morceaux s’exprimer en plein, avec des musiciens et un chanteur des plus à l’aise pour générer la dynamique rentre-dedans et subtilement racée à la fois, qui caractérise ce second opus, FIGHT THE FIGHT confirme l'étendue de son potentiel, en somme, en délivrant un cocktail de dynamite Rock/Metal/Punk/atmospherique qui fait mouche.


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 


 "Deliverance" Tracklist:

01-Deliverance
02-Ritual 
03-Triggerfinger 
04-Calling You Back
05-Pacemaker 
06-Dying
07-Pitbull
08-Love
09-Turbo Sex
10-Paradigm


 


Fight The Fight Line-Up:

Lars Vegas - V
Amok, - G
Lord - G
HM - B
Bjørn Dugstad Rønnow - D


 


(Debut Album: 2017)

FightTheFight4

 

rsz_ff_patch4


 

FightTheFight666

Fight_The_Fight_Deliverance_DIGI


 

 

 

Posté par Tasunka à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2020

REDEMPTION "Alive In Color" (BluRay/2CD-DVD/2CD) (French Review) - Live Videos "Walls"/"Suffocating.."/"Indulge.."

RD_AIC_4RedemptionLogo4

REDEMPTIONset

AFM_Logo4

 

 

REDEMPTION sait faire impression non seulement sur albums depuis ses débuts en 2000, et en live, la dimension de haut vol qui caractérise le groupe, déploie avec une délectation affichée, toute l’envergure et elle est grande, de ses larges ailes colorées en sensations instrumentales, vocales et atmosphères riches à souhait; alors, quoi de mieux qu’un ProgPower USA de renom, en septembre 2018, pour capter l’essence riche et unique de REDEMPTION, avec ce live CD/DVD au nom justifié : « Alive In Color ». La formation y faisant, en effet, montre de toutes les couleurs de la richesse de son Prog léché, mélodique, dynamique, de tout son talent, de tout son art à tous niveaux, à commencer par les instruments, qui régalent littéralement le public avec ses passes d’armes, ses mélodies entêtantes, ses envolées puissamment subtiles et fortes à la fois, ses recherches audacieuses et abouties notamment au niveau guitares et claviers, même si la section rythmique est du même haut niveau que ses comparses, sans conteste.

Un festin que ce « Alive In Color » entre une setlist calibrée à souhait, entre plaisir, dynamique, finesse et technique, le tout shooté à l’adrénaline sans retenue: le public et le groupe savourent visiblement le moment et c’est contagieux. Alors, pour le premier CD/DVD live de REDEMPTION avec, aux vocaux, leur nouveau complice, non moins que Tom S. Englund (EVERGREY), la réussite est incontestablement au rendez-vous, d’autant qu’en guests de luxe, le plaisir est complété avec les ex et amis, dont le prédecesseur au micro jusqu’en 2017, Ray Alder (FATES WARNING) qui déclenche une salve d’acclamations de la part de la foule à son apparition, ainsi que les guitaristes de renom et doués s’il en est, Chris Poland (MEGADETH, OHM) / Simone Mularoni (DGM).

REDEMPTION fait mouche et assure tout du long de ce concert copieux et dont on en redemande, une fois la dernière note jouée.

REDEMPTION avec « Alive In Color » donne une furieuse envie de retourner aux concerts et de même, d’être en 2021, date prévue pour le prochain et huitième album studio de la formation, nouvellement signée avec ce live, chez AFM.

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


 

 


 

RedemptionAliveInColorHead4

 

 

 

RedemptionAICsetlist4

 

 


 


 

RD_AIC_4


 

 

 

Posté par Tasunka à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 janvier 2020

PYOGENESIS “A Silent Soul Screams Loud” (French Review) - Videos “Modern Prometheus” (Feat. Chris Harms)/"The Capital" - Tour

 

PY_ASSSL_4

PY_AKTD_Logo_White4

 

PYOGENESIS_out2020

AFM_LN_Final_RGB_small_s

 

 

PYOGENESIS met un point final à sa trilogie, avec le convaincant dernier chapitre : « A Silent Soul Screams Loud ». Commencée en 2015 par ”A Century In The Curse Of Time”, poursuivie deux ans plus tard avec « A Kingdom To Disappear », cette ‘Steampunk Trilogy’ qui couvre le 19ième siècle et ses changements, vaut le détour.

Avec cette troisième partie, on retrouve cette saveur unique qui caractérise et fait apprécier PYOGENESIS : sa capacité à créer des atmosphères riches, variées, dynamiques, mélancoliques, puissantes et fines à la fois, cette maestria dans les compositions et leur interprétation, qui fait plonger ou s’envoler aux côtés du groupe, dans ses univers issus de l’imagination et inspiration fertiles de son frontman de compositeur, chanteur, guitariste et derrière les manettes pour la production côté albums, à savoir : Flo V. Schwarz. Le Metal Power, mélodique et alternatif est ici à son aise que ce soit dans les parties puissantes où guitares, double grosse caisse et basse mettent le feu ou tout autant à l’aise dans les parties mélancoliquement prenantes et le mélange prend sans coup férir; on adhère et voyage dans les atmosphères de PYOGENESIS, où la musique reflète au mieux l’évocation des thèmes à la hauteur, notamment Napoléon et ses apports, Karl Marx et le capital, le Darwinisme, en somme, les changements propres au 19ième siècle, ce siècle romantique et de bouleversements techniques et de société à la fois. Le tour de force de PYOGENESIS étant d’emporter une pleine adhésion autant musicalement, que vocalement, tout en portant des thèmes peu jouissifs sur le papier de premier abord. Toujours est–il qu’au long des huit morceaux de « A Silent Soul Screams Loud », PYOGENESIS y parvient et avec panache, encore et sait mettre le feu, fédérer ou faire planer à la fois avec son Metal Heavy mélodique de premier choix et avec ses atmosphères inspirées et riches. Huit titres qui font mouche et accrochent au point de voir trop tôt, « A Silent Soul Screams Loud », tirer sa révérence après près de 14 minutes passées en compagnie du morceau d’anthologie final : "The Capital" (A Silent Soul Screams Loud).

Outre le fait que le groupe ait produit ce dernier chapitre lui-même, outre le fait que la pochette est superbe une fois encore et riche de détails qu’on aime découvrir en écoutant l’album, outre ces faits, il est à noter l’apparition d’un guest vocal de choix et ce, pour la première fois en duo avec Flo V. Schwarz, sur "Modern Prometheus » : Chris Harms (Lord Of The Lost).

Fidèle aux pochettes respectives, après avoir fait embarquer à ses côtés au sol avec le premier opus, dans les airs avec le second, et à présent, un voyage sous les mers avec ce troisième volet à l’oxymore bien senti: « A Silent Soul Screams Loud », PYOGENESIS a réussi sa trilogie Steampunk et vaut décidément un coup de chapeau pour son Metal riche, profond et mélodiquement puissant qui n’appartient qu’a lui.


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

 

“A Silent Soul Screams Loud” Tracklist:

01 - Survival Of The Fittest
02 - Mother Bohemia
03 - I Can't Breathe (Prologue)
04 - I Can't Breathe (Monologue)
05 - High Old Times
06 - Modern Prometheus (feat. Chris Harms / Lord Of The Lost )
07 - Will I Ever Feel The Same
08 - The Capital (A Silent Soul Screams Loud)

PYOGENESIS_detail2020

 


 

 


 

 PY_AKTD_Logo_White4

 

Flo V. Schwarz (V/G)
Thilo Schmidt (G)
Malte Brauer (B)
Jan Räthje (D)

 


 

 

 PY_AKTD_Logo_White4

==> On Tour: click here / cliquer ici

 


 


 

 PY_ASSSL_4

 

PY_AKTD4     PY_ACITCOT_artwork

 

PY_AKTD_Logo_White4

 


 

 

Posté par Tasunka à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2020

NOVELISTS FR "C'est La Vie" (French Review) - Official Videos "Modern Slave"/"Head Rush"

 

NovelistsFR_ClV

NovelistsFR_newLogo2020_4

Arising EmpireReclogo

 ==> out: 24 Jan. 2020

 

Il est des albums qui vous rentrent sous la peau et ne vous lâchent plus et ce dernier et troisième effort de NOVELISTS FR en fait incontestablement partie. « C’est La Vie » offre, en effet, une déflagration léchée et énergique, subtile et menée de main de maitre en matière de Progressif moderne, qui fait effet et que ce soit le mélange au top de chant clair et écorché vif à la fois, que ce soit tout autant le haut niveau d’une technique aux instruments totalement au service de ce feeling riche, prenant et profond qui coure comme un fil rouge efficace au long de nouveaux morceaux tous aussi variés en ambiances qu’inspirés. « C’est La Vie » marque à la fois un nouveau chapitre pour le quatuor et cimente le talent déjà démontré par le groupe lors de ses précédentes sorties ou lors des prestations live.

Fans de la première heure et ils sont nombreux ou nouveau venu, ce « C’est La Vie » vous attend de pied ferme et ne vous laissera pas intact avec sa force de persuasion autant subtile, dynamique que massive : un très bel album pour un très bon groupe, NOVELISTS FR, on ne peut mieux inspiré et capable de rendre son inspiration, ses ambiances, contagieuses, très contagieuses !

 

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


“C'est La Vie” Tracklist:

01-Somebody Else -4:47
02-Deep Blue -4:33
03-Lilly -3:48
04-Modern Slave -4:00
05-C'est la Vie -3:09
06-Head rush -5:02
07-Kings of Ignorance -3:28
08-Rain -4:07
09-Human Condition -4:14

 


 

 

NovelistsFR_ (1)

 

Novelists FR Line-Up:

Matteo Gelsomino: V
Florestan Durand: G
Nicolas Delestrade: B
Amael Durand: D

 



Discography:

DEMO EP (2014) 
SOUVENIRS (2015) 
NOIR (2017)
C’EST LA VIE (2020)

 


 

 

 


 

CLaVieNovelists


 

NovelistsFR_ClV

NovelistsFR_newLogo2020_4


 

 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 novembre 2019

SPOIL ENGINE "Renaissance Noire" (French Review) - Official Videos "The Hallow" - feat. Jeff Walker [CARCASS] / "R!OT"

 

SpoilEngine RenaissanceNoire_6

SpoilEngine_logo

SE_Out15nov2019_6

Arising EmpireReclogo

 

 

Tel un punch en pleine face, SPOIL ENGINE reviennent et lourdement armés avec leurs nouveaux titres placés sous la bannière évocatrice du bien nommé « Renaissance Noire ». Le quatuor mi-belge / mi-néerlandais est de retour et solide comme jamais, uni, avec aux lèvres et aux tripes, l’envie féroce de prendre leur revanche sur les quelques mauvais moments passés qui ont un temps ébranlé la troupe et pour cela, quoi de mieux qu’un Metal lourdement armé en des implacablement subtils et rentre-dedans Metalcore, Thrash, Modern Metal, le tout couplé à un groove aussi solide que les mélodies sont noires, quoi de mieux donc pour concrétiser ce retour d’un quatuor déterminé comme jamais à faire parler la poudre et leur Metal agile et incisivement puissant qu’ils affectionnent ostensiblement. « Renaissance Noire » marque son assise dans les bases du groupe tout en dévoilant une orientation plus lourde qui se traduit par un constat : ça déménage littéralement avec SPOIL ENGINE tout au long des dix nouveaux morceaux car la déferlante est de haut vol entre des riffs techniques et contagieux qui laissent accrochés, entre une basse et une batterie au top de leur savoir-faire, entre, enfin, les growls incisifs et hautement féderateurs et les quelques éléments vocaux clairs de leur nouvel atout de force, féminin, qui reprend avec brio le micro au sein de SPOIL ENGINE : Iris Goessens. Cette nouvelle recrue se révéle aussi douée que ses collégues masculins, via l’excellence de sa voix autant en growl qu’en registre clair. Il suffit d’entendre, entre autres, un « Golden Cage » ou « Frostbite », « R !ot », « The Hallow » avec en guest vocal classe non moins que Jeff Walker de Carcass ou d’entendre ou plutot de se prendre en pleine face, un « Storms Of Tragedy » qui ne font pas de quartiers entre rentre-dedans en puissance et agilité d’exécution, pour s’en convaincre et n’avoir aucun doute sur le fait d’être en présence d’un matériel et de compositions et interprétation de premier choix avec un « Renaissance Noire » qui, de plus, sonne au mieux.

Le guitariste et compositeur principal, Steven ‘Gaze’ Sanders se montre des plus inspirés et déterminé sur ce tout dernier opus, à l’unisson d’ailleurs avec ses acolytes Davy ‘Loco’ Vanlokeren et Matthijs Quaars, aux postes bien occupés respectivement des basse et batterie, et bien sûr aux vocaux déjà mentionnés et salués de Iris Goessens.

« Renaissance Noire » est l’un des meilleurs albums de 2019 et confirme SPOIL ENGINE comme formation de haut vol et force de persuasion subtilement massive !
A badass album from a badass band ! 


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 

SE_RNoireTracklist666

==> The illustrations for »RENAISSANCE NOIRE« are made by the highly acclaimed artist Adrian Baxter

 


 


 

SE_band2019_6SpoilEngine_LineUp

SE_JWalkerCarcass666


 

SE_merch666

SpoilEngine_logo

SpoilEngine_LP6


 

 

Posté par Tasunka à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2019

DEAF RAT "Ban The Light" (French Review) - Official Videos "Fallen Angels" / "Hail The End Of Days"

 

DR_BTL44

 DR-logo666

AFM_Logo4

 

Explosif « Ban The Light » l’est assurément, le pur Hard Rock à la fois vintage/moderne et prenant de DEAF RAT l’étant en effet à tous les niveaux, autant par la largesse de son son qui reflète parfaitement les influences de base de chacun de ses membres et elles sont variées, allant de D.A.D. à KISS, AC/DC, LED ZEPPELIN, IRON MAIDEN en passant par PANTERA ; explosif, le groupe l’est tout autant avec ses compositions nourries d’un Hard Rock Heavy aux riffs massifs, rugueux, aux mélodies captivantes, aux paroles imprégnées et inspirées des événements présents et passés et enfin, explosif, « Ban The Light » l’est sans conteste avec sa philosophie de profiter de la vie à fond, de rester libre qui imprègne tout l’album et que les suédois savent exprimer et faire détonner au long de chaque titre et en divers feux d’artifice énergiques en puissance ou mesurés, histoire que le plaisir de l’écoute ne connaisse pas de temps mort. Au choix, « Ban The Light », « Tying You Down » vous secouent et vous entrainent, quand l’acoustique « Bad Blood » se fait apprécier avec sa fausse pause pour mieux remettre la dynamique en route et repartir pour de nouveaux titres à l’énergie Hard Rock intacte pour se conclure sur « Welcome To Hell » - ce mid tempo à l’âme sombre qui coure au long de l'album et à l’accroche dynamique lancinante, se plaçant comme l’un des fleurons parmi les titres.

DEAF RAT ont enregistré dans les conditions proche du live afin de bénéficier d’un son vivant et rendre ainsi toute la force scénique que développe la bande. Sans limite de style, sans barrière, libre d’exprimer ce Rock multi facettes qui leur vient des tripes, DEAF RAT sortent un album à l’image du groupe de qualité qu’ils sont : « Ban The Light » étant un feu d’artifices riche en diverses explosions de pur Hard Rock Heavy, que leur lead singer, réellement artificier reconnu qui a travaillé entre autres pour Twisted Sister, Dark Funeral, HammerFall, Sabaton, a su faire vivre avec ses comparses, au long d’un « Ban The Light » accrocheur.


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


01- Fallen Angels

02- Hail The End Of Days

03- Tying You Down

04- Save Me From Myself

05- Ban The Light

06- Bad Blood

07- Make You Suffer

08- Say You Love Me

09- Wanted Forever

10- Welcome To Hell

 


 

 

Capture

 


 

DR-logo444


Frankie Rich : Lead Vocals
Max Lander: G/V
Pat Kramer : G/V
Nic Lester : B
Karl Löfgren : D

 


 

DeafRat-BanTheLight_red4

DR-logo666

 


 

 

Posté par Tasunka à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2019

DOUBLE CRUSH SYNDROME “Death To Pop” (French Review) - Official Videos "DeathTo Pop"/ "Drei Worte" - Tour 2020

 

DCS_ DeathToPop

DoubleCrushSyndrome_ logoS

-- Release date: 25 Oct. 2019 --

Arising EmpireReclogo

 

Après « Die For Rock’n’Roll » qui, en hors d’œuvre, donnait le ton des réjouissances PunkRock / Metal, voici qu’arrive, pied au plancher, le second album des énergiques DOUBLE CRUSH SYNDROME et là, le plat de résistance est du meilleur tonneau Rock/Punk/Metal, fort réjouissant, donc et puisque la bande déclare son envie de ‘sauver le Rock’, pas moins, alors, ce second effort ne pouvait que se nommer « Death To Pop », natürlich ! :)
C’est que le trio allemand emmené par son doué, volontairement électron libre de guitariste, chanteur, producteur, réalisateur de films, Andy Brings, en a sous le pied et à eux trois, c’est à part égale que les vocaux, guitare, basse et batterie s’y entendent et savent incontestablement mettre le feu, faisant adhérer à chaque morceau et à la dose d’énergie dégagée et ce, avec une aisance remarquée. Le groupe se fait plaisir et sait le faire partager, d’autant que les titres sont nerveux, courts comme il se doit pour garder l’esprit Rock Punk, Metal en pleine action. Sur près de 37 minutes, l’accroche se fait du début à la fin, en passant notamment par le titre phare « Death To Pop », le tout autant fédérateur et remarqué « Souls To Sell » sur lequel les vocaux sont assurés par le bassiste Slick Prolidol ou encore par « Tonight », " We Cannot Be Ruled ", « Cocaine Lips », entre autres. En pur fun à l'image de la pochette, le final « Die Berühmten Drei Worte » détonne et en même temps, cette reprise de Andy Borg, confirme le tableau d’un artiste doué et ses potes de même talent, qui savent délirer. Fort d’une production à la hauteur, l’ex VENOM-THE TRACEELORDS-POWERGOD, délivre avec DOUBLE CRUSH SYNDROME un second album où ses comparses et lui s’y entendent pour fédérer ! 

Alors, volume à fond et à pleins poumons, on reprend en chœur avec DOUBLE CRUSH SYNDROME : eins, zwei, drei,« Death To Pop » !!!


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

 

"Death To Pop” Tracklisting:

01. Whore
02. Death To Pop
03. Refuse To Kiss Ass
04. Cocaine Lips
05. Souls To Sell (Vocals by Bassist Slick)
06. I'm In Love With You
07. With Me
08. Mistakes We Love To Make
09. We Cannot Be Ruled
10. Tonight
11. Die Berühmten Drei Worte (Andy Borg cover)

 

-"Death To Pop" written by Andy Brings & Uwe Hoffmann
-Produced by Uwe Hoffmann & Andy Brings
-Mixed By Hoffmann, Brings, Mölders
-Mastered by Eroc

 

DCS_666

- Andy Brings : V/G
- Slick Prolidol : B/V
- Markus Herzog : D

 

 


 

DCS_Tour2020_4


 

DoubleCrushSyndrome_ logoS

DCS_ DeathToPop

 


 

 

14 octobre 2019

VOICE OF RUIN « Acheron » (French Review) - Official Videos "Thanatophobia" / "Salem"

 

VOR_Acheron4

VOR_logo22

timthumbVOR

Tenacity Music_

 

 

VOICE OF RUIN ne cessent de se bonifier au long des albums et leur troisième en titre, “Acheron », confirme l’excellence de ce groupe suisse, qui délivre, ici, un brulot réussi qui vous laisse entre autres, le cou pas dans son meilleur état, vue la séance de headbanging et chant rauque en chœur, que les onze morceaux font vivre sans faille. La collaboration avec, notamment, le maestro es production de haut vol, qu’est Fredrik Nordström paie et voit VOICE OF RUIN passer la vitesse supérieure, se dépasser et faire parler son Metal qui allie une solide source Death mélodique au Thrash, un petit zeste de Black avec, en ligne rouge, un groove Metal qui dévaste tout sur son passage. En effet, entre l’intelligence des compositions, la technique couplée avec le feeling sauvage de l’interprétation ou encore la profondeur des textes, l’alchimie opère on ne peut plus efficacement au long de chaque titre.

Inclassable et unique, le Métal de VOICE OF RUIN se vit et se ressent jusqu’au fond des tripes, via notamment des imparables dont « Mass Grave », « Salem », «Suffer- Recover », « Blessed Be The Fruit », « Holy Venom », « Rotting Crows »!

« Acheron » est une claque comme on aimerait s’en prendre plus souvent, d’autant que la troupe a pour second foyer, la scène, alors, en live, nul doute que l’Acheron va faire son office et ouvrir les portes à un déferlement de ce Metal unique que délivre VOICE OF RUIN (dates concerts: ici).

Acheron is…
A branch of the River Styx
A doorway to the Underworld
A connection between life and death
A link between the present and the past

 

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


 

 

01. Thanatophobia
02. Rotting Crows
03. Salem
04. Holy Venom
05. One Way Overdose
06. Dark Water
07. Mass Grave
08. Suffer – Recover
09. Hypochondriac
10. Parasomnia
11. Blessed Be the Fruit


-Produced and recorded by Henrik Udd & Fredrik Nordström (In Flames, Arch Enemy, Architects, Dimmu Borgir…) at Studio Fredman (Gothenburg, Sweden) during December 2018
-Cover by Metastazis

 

 


 

VOR_logo22

Randy – V
Nico – G
Darryl - G
Erwin - B
Dario – D

 


 

VOR_merch


 

VoRuin

VOR_Acheron4


 

 

Posté par Tasunka à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 octobre 2019

METALITE "Biomechanicals" (French Review) - Official Videos "Far From The Sanctuary' / "Apocalypse"

 

Metalite_Biomechanicals4

Metalite_logo4

==> Out Oct. 25, 2019

AFM_LN_Final

 

METALITE est récent de par sa formation en 2015 mais la détermination notamment celle du membre fondateur et guitariste, Edwin Premberg, de donner le jour à un Metal mélodique moderne qui se démarque, a des effets accélérants sur le groupe, puisqu’après avoir intégré au line-up, en 2016, trois autres membres permanents bardés d’une expérience musicale incontestable, après avoir sorti un premier album salué en 2017, voilà que METALITE revient et 2019 est assurément une année à marquer d’une pierre blanche pour les suédois, puisque non seulement le groupe s’est vu signé chez non moins que AFM Records, que le poste de chanteuse a été remplacé avec succès par la talentueuse Erica Ohlsson et enfin et non des moindres, 2019 est marquante car le successeur de « Heroes In Time » (2017), « Biomechanicals » fait sa sortie cet octobre, pile deux ans après son prédecesseur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une sortie qui compte par sa qualité car après deux ans, la troupe s’est bonifiée encore et déboule avec onze titres au Metal mélodique puissant et accrocheur mixé de senteurs électroniques, un mélange qui fait son effet. La richesse de la production donne sa pleine saveur et met en valeur les nouvelles compositions qui se voient toutes être travaillées autant que bardées de feeling, sans omettre de mentionner une interprétation de tous que ce soit au niveau vocal où la nouvelle recrue fait merveille, que au niveau des instruments où chacun se donne sans retenue et met ses capacités au plein service des titres.

L’alchimie fonctionne incontestablement et fait de « Biomechanicals » le meilleur ambassadeur de la qualité, la détermination et le plaisir évident de s’exprimer de METALITE : recommandé donc !


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

“Biomechanicals” Tracklisting:

01- Far From The Sanctuary
02- Apocalypse
03- Biomechanicals
04- Warrior
05- Mind Of A Monster
06- World On Fire
07- Eye Of The Storm
08- Breakaway
09- Social Butterflies
10- Rise Of The Phoenix
11- Victory Or Death

 

- Produced once again by renowned Danish producer/mixer Jacob Hansen [Volbeat, Evergrey, Amaranthe] at Hansen Studios
- Artwork by: Darkgrove (Jan Yrlund)

 


 

 

 


 

metalite_header

Erica Ohlsson : V
Edwin Premberg : G
Robert Örnesved : G
Robert Majd : B
Lea Larsson : D


 

 


 

Metalite_Biomechanicals4

Metalite_logo4


 

 

Posté par Tasunka à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,