30 décembre 2021

STAHLMANN "Quarz" [French Review] - Official Videos "Krähen der Nacht" / "Sünder" / "Gottmaschine"

 

SM_QuarzStahlmann_LogoW

 

AFM_Logo4

 

 

« Quarz » est un album à la production et surtout au mixage monstre et fin à la fois impeccablement efficace et bien senti pour rendre le détail, la diversité et la force subtile tout autant que rentre dedans de chaque track, de cette création menée de main bien inspirée de STAHLMANN pour leur septième et dernier album en date, un opus réussi et créatif dans ses atmosphères puissantes et variées. Si on retrouve la patte des débuts avec un retour assumé aux origines, c'est-à-dire les trois premiers albums de la formation de Gottingen, le groupe s’en va explorer et élargir son horizon, son potentiel comme ses ailes que l’on déploie et en l’occurrence ici, efficacement. Le métal Rock industriel est la force de frappe, les envolées et explorations synthé électro et fouillées tout autant que puissantes de mélodie ou de martèlement, font mouche. Entre les titres qui martèlent avec délectation et ceux qui s’envolent dans des effluves mélodiques synthé électro, dance pourquoi pas, le salé sucré, en bon paradoxe, fait son œuvre et accroche au long de « Quarz » !
La vague NDH (Neue Deutsche Härte) initialisée avec RAMMSTEIN notamment, a de beaux rejetons et STAHLMANN en est assurément l’un de ses distingués représentants, oscillant entre puissance Métal, Rock Industriel, synthé électro dance et entre mélodies, gimmicks, refrains et voix qui susurrent et frappent, guitares, synthés, rythmiques entêtantes qui vous collent à la peau, (oui, oui, tout ça), bref, un beau panaché d’atouts pour une formation bien inspirée et redoutable pour vous faire voyager en sa compagnie quelle que soit l’atmosphère générée.
« Quarz » est un septième album qui signe un retour aux racines pour les allemands avec, ce qui se souligne, des idées neuves plus une production et surtout un mixage, comme précdemement cité, qui apporte une dimension et une profondeur à chaque détail et force de « Quarz », sans oublier de mentionner en marge de ce nouvel effort, la création de nouveaux costumes de scène et un visuel uniques pour la tournée à venir, le "Quarz Tour".
Quant aux lyrics à double sens, ne vous prenez pas la tête comme l’indique en clin d’œil le frontman du groupe, savourez et ressentez plutôt dans chaque fibre de votre être (si, si) les morceaux, d’autant que chacun y trouvera son ou ses préférés vue la diversité présente.


Retour à saluer pour les inspirés et puissamment efficaces STAHLMANN via « Quarz », en somme !

 

TASUNKA

TasunkaLynx_4444

 

 


 

 StahlmannQuarzDet

 

 Stahlmann_Quarztracks

 Stahlmann_QuarzLineUpStahlmann_Quarzprioduction44


 

 


 Stahlmann_CO2    Stahlmann_Bastard

STAHLMANN "CO2" / "Bastard"   (French Reviews) 


 

 

quarzBoxset


 

 

 

Posté par Tasunka à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 mai 2021

GRANDE ROYALE "Carry On" (French Review) - Official Videos "Troublemaker"/ "Bang"/ "Just As Bad As You"

GrandeRoyale_CarryOn4

GRlogo2021GR_release

TheSignRecords

 

 

Et de cinq pour GRANDE ROYALE, groupe qui assure s’il en est et s’y connaît pour faire varier les plaisirs en ajustant les atmosphères selon ses albums, et cette fois, ce « et de cinq » d’introduction, fait référence au dernier opus en date des suédois : « Carry On ».

A la différence de son prédécesseur plus orienté Southern Rock et fait d’expérimentations (« Take It Easy »- 2019), avec « Carry On », GRANDE ROYALE s’est replongé et réorienté à fond dans ce qui est l’essence, le carburant originel de la formation, à savoir un Garage Rock, dirty et direct à souhait, survitaminé à l’adrénaline et au plaisir sans retenue de déployer le Rock’n’Roll énergétique qui fleure bon les racines des scènes 70’s américaines et 90’s suédoises, c’est à dire bardé d’efficacité tout autant que d’accroche. En effet, « Carry On », au fil de ses onze titres, déploie, et c’est rien de le dire, un sacré cocktail rugueux, sale, vivant, dynamique à souhait que le duo des guitares roots soulèvent, en écho au chant en duo ou solo, vocaux d’ailleurs plus arrachés qu’auparavant pour l’occasion, et ce, sur une solide fondation rythmique basse/batterie façon coup de tonnerre. Qu’il soit pêchu, direct ou avec touches d’orgue ou à peine plus lent, chaque titre offre son lot d’accroche, à l’image de « Just As bad As You » sur lequel Dregen (Backyard Babies / Hellacopters) se lâche tout simplement aux cotés de ses compatriotes. Enregistré et produit par GRANDE ROYALE même, « Carry On » se voit doté d’un son chaud, authentique, qui participe à l’accroche d’un album tout autant direct que doté de bons arrangements!

Sauvages et toujours malicieux (voir leurs vidéos), Grande Royale assurent avec un « Carry On » positif pour le moral, moins pour les cervicales ! 


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 


 


 

 GRCO_tracklist


 

 

GRjustAsBadAsYou

 

 


 

 GRlogo2021

GR_lineUp


 

GrandeRoyale_CarryOn4


 

GRdiscography4


 

 

Posté par Tasunka à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 avril 2021

NEKROMANTHEON "The Visions of Trismegistos" (French Review) - Videos "Thanatos" / "The Visions of Trismegistos"

Nekromantheon_ VOfT

Nekromantheon_logo4

IndieRecLogo2021

 

 

==>  ARTWORK: Zbigniew M. Bielak <==

 

 

NEKROMANTHEON se sont surpassés avec leur dernier et longtemps muri, travaillé, tout autant qu’attendu nouvel album, « The Visions Of Trismegistos ».

En effet, neuf années se sont écoulées entre le récompensé « Meilleur Album Metal 2012 » : « Rise, Vulcan, Spectre » et ce dernier brulot et si le trio s’est fait plus discret entre temps, même s’il est resté actif en donnant quelques concerts et officiant au sein des formations dont Obliteration, Black Viper, Flight, Deathhammer, il n’en est pas moins resté ciblé sur ce qui l’anime, sa détermination à faire vivre l’esprit du Metal Extreme old school des 80’s avec le souffle d’un vent moderne. Cette fois, c’est sous les ailes féroces de leur « The Visions Of Trismegistos » que NEKROMANTHEON fait impression, en une explosion de Thrash implacable, matiné de Death, Black.

Très exigeants et critiques envers eux-mêmes, les norvégiens ont assurément su composer les nouveaux titres, les faisant murir, leur insufflant autant de vigueur qu’ils les délivrent acérés comme des lames, incisifs, nerveux et d’une férocité remarquée et qui ne laisse pas intact : du travail d’orfèvre en mode ‘débridé et déchainé avec des subtilités bien senties’ en somme, que l’utilisation à nouveau de matériel non numérique lors de l’enregistrement, contribue à délivrer ce son chaud, organique qui donne toute sa dynamique rageusement rapide aux huit titres et appuie une vélocité et efficacité remarquée aux guitare, chant, basse ou encore batterie au combat. Complété par l’artwork totalement dans l’esprit old school 80’s (de Zbigniew M. Bielak) et des lyrics léchés, « The Visions Of Trismegistos » montre que NEKROMANTHEON sait une nouvelle fois faire vivre l’esprit Metal Extreme authentique et s’est, qui plus est, même surpassé, le nouvel album étant un must global, féroce à souhait: cela valait d'attendre!

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 


 

 


 

Nekromantheon_rls2021

Nekromentheon_track2021


 

Nekromantheon_2021

Nekromantheon_ VOfT

Nekromantheon_logo4


 

 

Posté par Tasunka à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2021

MOTORJESUS "Hellbreaker" (French Review) - Official Videos "Firebreather"/"Hellbreaker"/"Dead Rising"/"Car Wars"

 

MJ_Hellbreaker

MJ_logo4

AFM_Logo4

 

 MOTORJESUS a le Heavy Rock exprimé sous toutes ses facettes, chevillé au corps et à l’âme c’est une certitude et si ce groupe d’authentiques passionnés de Rock, de musique qui déménage et touche en pleine cible ne cesse de tracer sa route depuis ses débuts, son septième et tout nouvel opus, « Hellbreaker », se révèle dans la lignée, lui qui indubitablement laisse dans l’asphalte sa mémorable trace, tout moteur rugissant, pédale au plancher, pas de quartier, pas de temps mort, juste l’efficacité redoutable de nouveaux titres sans ballade, option coup de poing façon ‘Muscle Car’ vrombissant de tous ses chevaux. Les compositions et interprétation carburent à pas moins que l’énergie en totale liberté, la dynamique fort contagieuse des guitares, du chant menant la charge avec force et brio, doublé d’une détermination et d’un plaisir évidents qui convainquent et entrainent aisément dans le sillage des MOTORJESUS décidément remontés à bloc. Le nouveau line up et guitariste notamment, insuffle un vent renouvelé de dynamique et de savoir faire qui vient accentuer l’essence au propre comme au figuré qui alimente MOTORJESUS : le Rock authentique qui vient des tripes. Catchy, riffs ravageurs, groove en diable, à la fois taquinant le Rock Punk savoureusement rugueux et les racines classiques, le tourbillon endiablé qui caractérise les nouveaux morceaux, fonctionne sans conteste. Entre une production, un mixage et une composition et interprétation nourris ras la gueule d’efficacité et de tripes, rien à dire, « Hellbreaker » se classe en tête de la course et vaut le plaisir qu’il procure et tant pis pour les cordes vocales et les cervicales malmenées à force de chanter en cœur et headbanger de même. Joli chrono - pardon - coup, de MOTORJESUS via son « Hellbreaker » efficace, très efficace ; alors,

Let the motor run ! :)

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

MJ_logo4

HellbreakerMJ2021

  

MJ_logo4

MJ_logo4

 MJ_logo4

HellbreakerMOTORJESUStracklist


 

MJ_logo4

MJlineUp


 

MotorjesusMerch2021


MJdiscography

 


 

 MJ_Hellbreaker

 MJ_logo4


 

 

Posté par Tasunka à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2021

NORTHMAAN "NORTHMAÄN" (French Review) - Official Videos "Persevere" / "Torture First"

 

Northmaan

DevFireEntnt

Release on: March 26, 2021

 

NORTHMAAN_tw4

 

L’Alternatif en liberté totale libératrice d’une force créatrice hors norme, tel pourrait être l’intitulé du faire part de naissance de cet EP éponyme de l’inspiré et inspirant NORTHMAAN.

Car pour un météore venu des origines de ce qu’Alternatif pur signifie, « Northmaan » en est assurément un et c’est cette essence, ce feu sans compromis, qui fait que le premier album de l’anglais du grand nord possède une accroche, une profondeur, une inspiration et une énergie autant imparables que bienvenues : en effet, ce retour à l’essentiel à tous niveaux, que ce soit des compositions et interprétation entêtantes, du son de première classe ou des thèmes bien sentis, fait se prendre une claque comme on les aime, car il est trop rare d’être à ce point attrapé littéralement et emporté dans un univers authentique comme celui-là.

Tel un maitre d’œuvre, Northmaan donne vie à lui seul à tout son propre univers, mêlant avec délectation et une profonde implication et évidente inspiration, Alternatif, Indus, Gothic, riffs, rythmes et chants lancinants, menaçants, enjôlants, alternant ainsi avec agilité les atmosphères lourdes et somptueusement sombres, incisives et capiteuses, rapides et tueuses. « Northmaan » propose six pépites qui savent se faire apprécier à leur juste valeur et le EP a cette qualité que chacun trouvera et ressentira chaque morceau selon son propre état d’esprit profond ou du moment : car, comment résister à ces six ‘pièces d’œuvres’, dont « Dying Stars » notamment ?
L’Alternatif rimant ici avec Liberté et création font que l’accroche et le coup de cœur pour NORTHMAAN se font naturellement, comme une évidence :

très addictif, cet premier EP l’est assurément !


Tasunka

TasunkaLynx_44

 


 

NORTHMAAN_BigN


Track-Listing:

01. Self Destruct

02. Rage Trigger

03. Persevere

04. Torture First

05. Dying Star

06. Tolerate


Recorded, produced and mixed by Jayce Lewis (Fear Factory, Gary Numan, Ascension of The Watchers, Acid Reign) at Northstone Studios - S.Wales

 


 

N_tortureFirst

 

 NORTHMAAN_persevere_b

 


 

NORTHMAAN_666

NORTHMAAN_pent


 

 

Posté par Tasunka à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 février 2021

EVERGREY "Escape Of The Phoenix" (French Review)-Videos "The Beholder"(feat. James LaBrie)/"Forever .."/"Where .."/"Eternal .."

 

EVERGREY_EOTP

EG_EOTP_Logo

EvergeyRelease

 

 

EVERGREY est l’une de ces formations qui porte haut l’étendard du Metal de qualité et fait honneur au long des ans, à ce que toute création et interprétation musicale, vocale est simplement sensée être, c'est-à-dire se révéler redoutablement efficace au point d’emporter dans un voyage et immerger dans son univers au long de chaque nouvel opus. Et ‘œuvre’, EVERGREY réussit à ce que terme se voit naturellement, spontanément, évoqué au sujet de ses albums, tant l’atmosphère unique à savoir l'alchimie Metal Progressif, Heavy et mélancolique qui caractérise le groupe, fait chaque fois son effet.

Force est de constater que le dernier en date, « Escape Of The Phoenix » est dans la lignée et se révèle être une perle d’album, qui sait allier l’émotion forte à une dynamique heavy remarquée. Les guitares, au son spécifique du au choix d'être accordées en 'sol', sont le leader dans cette énergie impulsant un rythme soutenu aux titres où les vocaux incontournables s’expriment sans retenue, donnant toute leur profondeur et leur intensité à l’atmosphère de chaque titre que chacun des instruments sait tout autant magnifier.

Paradoxalement libérée de toute interruption traditionnelle due aux concerts ou à la promotion, à cause de l’arrêt forcé estampillé Covid-19, la composition de ce douzième effort a pu se faire plus sereinement d’autant que « Escape Of The Phoenix » est un album qui a sa propre existence, la précédente trilogie étant achevée. Cela se ressent aussi dans l’autonomie des paroles, personnelles, qui évoquent les expériences et réflexions intimes loin de tout concept : et, comme il est suggéré, si le Phoenix choisissait sa propre voie, ne faisant pas ce qu’on attend de lui, après tout ?

EVERGREY s’est donné à coeur dans les nouveaux morceaux, qui dégagent du coup tous une force émotionnelle, une accroche imparable. Depuis quatre albums, le son d’Evergrey se trouve sous la houlette de la même équipe de production et le son coup de poing qui en résulte, participe à donner toute sa vigueur à l’univers prenant de ce ‘Phoenix’ réussi à tous niveaux, artwork inclus.

Sans omettre, avant de conclure, de mentionner la cerise sur le gâteau : James LaBrie de DREAM THEATER qui a répondu à l’invitation du groupe pour un duo vocal classe sur « The Beholder ».

EVERGREY, toujours aussi inspirés pour mettre leur habilité autant vocale qu’aux instruments au service de chaque composition, viennent de livrer un incontournable d’album via leur « Escape Of The Phoenix » au son énergétique et au feeling remarqués : un album qui à les crocs assurément et n’est pas désespéré bien au contraire : un must en somme!

 

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


 

EnglundLaBrieThe Beholder44


 

 


 

EOTPhoenix-DoubleLPpicture

EvergreyEOTPtracklist

 

EvergreyEOTP4


 

 


 

EG_EOTP_Logo

Evergrey Line-up2021


 


 

EVERGREY_EOTP

EG_EOTP_Logo


 

 

Posté par Tasunka à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2021

BONFIRE "Roots" (French Review) - Official Videos "Love Don't Lie" (with Linda Pané) / "American Nights"

 

BFRootsBFlogo44

AFM_newlogo2016

 

 

Après “Fistful Of Fire” sorti en mars 2020 et qui se révélait l’album le plus ‘rugueusement’ énergique du groupe, BONFIRE revient cette fois sur un tout autre mode, à savoir : ‘quasi acoustique’  via leur double album “Roots”.

Le Covid 19 ayant frappé, la troupe s’est, elle aussi, retrouvée à l’arrêt net en pleine promotion de « Fistful Of Fire » en 2020 : concerts en stand by, notamment. Mais comme il en faut plus pour éteindre le feu qui brule encore et toujours dans les veines du quintette, BONFIRE s’est donc attelé à sortir 24 titres dont 19 de leurs morceaux plébiscités récents ou passés, en les revisitant, les réenregistrant avec une atmosphère, une interprétation originales, ce qui donne une nouvelle couleur à chacun des morceaux du répertoire. Toujours avec le même savoir faire, la même force et touche de classe qui font la renommée de cette incontournable référence en matière Hard Rock, qu’est BONFIRE, les membres du groupe savent tous, chant et lead guitare en tête, accrocher qui se plonge à leurs côtés au fil de « Roots ». Il faut dire que le plaisir évident que prend chacun au sein du groupe à interpréter cette nouvelle mouture de leurs ‘racines’ hits et ballades, est bien présent et contagieux. D’ailleurs, le ton est donné, rien qu’en entendant le clin d’œil du lead guitariste et fondateur, Hans Ziller, qui a parsemé chaque titre de touches à la six cordes, touches qui reprennent ces gimmicks familiers en références à leurs influences. « Roots » a, en résumé, 24 raisons de faire mouche, d’autant qu’en plus d’un groupe en forme et soudé, la production l’est tout autant en délivrant un son à la hauteur des attentes.

A noter que sur les 24 titres, si 19 sont des hits classiques du groupe revisités, 5 sont des originaux composés tout spécialement par BONFIRE pour remercier leurs fans qui ont répondu en nombre à l’appel du financement participatif en vue de réaliser ce nouvel album  -  la pandémie privant les formations de leur principale source de revenus, à savoir les concerts.

En attendant de retrouver ce qui manque cruellement depuis un moment: les concerts, un « Roots » de chez BONFIRE volume à fond, permet de mettre dans l’ambiance ! :)

 

Tasunka

 TasunkaLynx_4444

 

 


 

 BFtracklistROOTS

 Artwork : Stan W. Decker   

PRODUCED BY Tom Müller (Flatliners Studios/ Ingolstadt)

 


 

 


 

BF_out2021


 

BONFIRElineupBFlineup2021_4

 



BFRootsBFlogo44


 

Posté par Tasunka à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2021

SISTER "Vengeance Ignited" (French Review) - Videos "Die With A Smile"/"Scream For Pleasure"/"Bring Out The Dead"

 

SISTERvengeanceIgnited666sisterLogo4

FLICKrecords

 

Explosif, le nouvel et quatrième album de SISTER l’est et à tous niveaux : en effet, « Vengeance Ignited » porte bien son nom en délivrant une déferlante enflammée de dix titres aux déflagrations multiples et imparables, que ce soit en assénant avec brio et force brute le Metal, le Punk, le Rock, le côté agressif, Dark, old school ou moderne: rien à dire, SISTER vous impacte à tous coups, quel que soit le moyen de persuasion rageur, dark ou groovy employé par un quartet impliqué au possible.

Fort d’un son plus Heavy, Dark, chaque morceau bénéficie d’une véritable boule d’énergie et de technique pour déployer chacun de ses atouts et se déchainer sans retenue, comme peuvent le faire, notamment le must qu’est « Primal Rage », titre assurément le plus brutal des suédois ou le rentre-dedans simple basique et combien efficace « Spitfire », ou encore et chacun à sa façon « Psycho Thrilling », « Walk With Me », « Die With A smile », « Scream For Pleasure » (titre agressif et mélodique s’il en est) et sans omettre les deux déflagrations finales: le profond « Whispering Winds » et son opposé tout autant que complémentaire, l’endiablé " One Last Ride ". Tout « Vengeance Ignited », porté par son tempo d’enfer, ne fait pas de quartiers et sait manier et allier vocaux qui se démarquent, lead guitare qui se remarque, basse et batterie venant compléter le carré d’as, avec des lyrics bien sentis, une production et des compositions redoutablement efficaces : ou comment allier énergie brute avec savoir faire pour, au final, emporter la mise et fédérer.

SISTER affirme avec « Vengeance Ignited », l’étendue de sa valeur et son indéniable force de frappe multi facettes, qui embrase tout sur son passage : un album qui donne une furieuse et indispensable envie de se lâcher ! 


Tasunka

TasunkaLynx_4444


 

SISTERvi666b


 

 


 

01- Bring Out the Dead (3:45 )
02- Vengeance Ignited (3:55)
03– Spitfire (3:22)
04- Scream For Pleasure (3:52)
05- Psycho Thrilling (3:42)
06– Primal rage (3:04)
07– Die With A Smile (3:05)
08- Walk With Me (3:41)
09- Whispering Winds (4:18)
10– One Last Ride (3:38)

==> Produced by Jona Tee


 

 


 

S_merch666

Discography:

Deadboys Making Noise (2009)
Hated (2011)
Disguised Vultures (2014)
Stand Up, Forward, March! (2016)
Vengeance Ignited (2021)

 

==> Chronique / Review: 

Sister_StandupForwardMarch4


 


 

SISTERlineUp2021_666

Jamie Anderson : V
Phil Armfelt : lead G
Fredrick Hiitomaa : B
Cari Crow : D


 

SISTERvengeanceIgnited666

sisterLogo4


 

Posté par Tasunka à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2021

VOODOO CIRCLE "Locked & Loaded" (French Review) - Official Videos "Locked & Loaded"/"Devil With An Angel Smile"

 

VC_LAL_4

VC_WF_Logo4

AFM_Logo4Release: 15 Jan.2021

 

 

Un parfum qui sent le haut niveau, la passion à fleur de peau et un plaisir énorme à s’exprimer, voici de suite ce qu’évoque le nom d’Alex Beyrodt, guitariste de renom s’il en est et de sa formation VOODOO CIRCLE, alors, la sortie du dernier album « Locked & Loaded », met de suite l’eau à la bouche. D’autant plus, lorsque l’on apprend que le maestro s’est à nouveau entouré de l’équipe de choc et gagnante qui avait fait le succès du second opus : « Broken Heart Syndrome » (2011).

Et l’alchimie fonctionne sans faille entre ces quatre musiciens-chanteur excellents tout au long des onze nouveaux morceaux taillés pour ce quatuor de poids, chacun ayant l’occasion de faire parler la poudre, le feeling, le Hard Rock, le mélodique, le Blues, le tout en puissance et finesse et toujours avec une maestria qui n’a d’égale que la passion flagrante et très communicative qui anime chacun des musiciens, note après note, solo après solo, morceau de bravoure après morceau de bravoure.

« Locked & Loaded » fonctionne et sait accrocher à tout niveaux, que ce soit via David Readman aux vocaux bluffants, Mat Sinner à la basse de haut vol, Markus Kullman qui sait ce que faire sonner sa batterie veut dire (Led zeppelin, vous avez dit Led Zeppelin :) et bien sûr, Alex Beyrodt lui-même au jeu de guitare(s) (au choix Strat, Les Paul, Gibson,..) dont la technique est encore et toujours au service de ce feeling puissant et de première classe qui le caractérise. LED ZEPPELIN en lien aux racines, WHITESNAKE en coup de chapeau côté Blues, Jimi Hendrix en fusion entre atmosphère guitaristique vintage et moderne, les compositions ont été inspirées et ce mélange bien senti et mené entre Hard Rock, mélodique, Bluesy, racines vintage et moderne épicé façon VOODOO CIRCLE, fait son effet, il faut l’avouer. Cerise sur la ‘galette des rois’, « Locked & Loaded » s’est vu mixé et masterisé par la pointure qu’est Jacob Hansen, ce qui finit de signer ce carré d’as nommé, "Locked & Loaded » !

L’année commence en force avec VOODOO CIRCLE et ça fait du bien !


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


 

"Locked & Loaded" Tracklist:

01. Flesh & Bone
02. Wasting Time
03. Magic Women Chile
04. Locked & Loaded
05. Devil With An Angel Smile
06. Straight For The Heart
07. Eyes Full Of Tears
08. Devil's Cross
09. Trouble In The Moonlight
10. This Song Is For You
11. Children Of The Revolution

Mixed and mastered by Jacob Hansen, the Danish godfather of sound ;)

 


 

 


 

VC_WF_Logo4

-Alex Beyrodt: mastermind, guitarist and main songwriter

 -David Readman(Pink Cream 69) Vocals 

-Mat Sinner (Primal Fear, Sinner): Bass

-Markus Kullman (Glenn Hughes): Drums

 


 


 

VC_LAL_4

VC_WF_Logo4


 

 

 

25 septembre 2020

ALPHA WOLF »A Quiet Place To Die« (French Review) -Videos "Restricted (R18+)"/"Bleed 4 You"/"AKUDAMA"/"Creep"

 

Alphawolf_aQPtD4

1080x360

 

ALPHA WOLF vous ravage de son Metalcore imparable qui aligne le raz-de marée d’une puissante déferlante d’énergie sans concessions et se voit solidement bardée d’un savoir-faire indéniable, une déferlante redoutable comme l’attaque d’une meute de loups qui a les crocs et est déterminée à ne pas faire de quartiers : cette attaque se nomme « A Quiet Place To Die », second effort de la meute à cinq têtes australienne. Doués et rageurs, les cinq ALPHA WOLF le sont assurément au long de onze titres qui vous enflamment, vous secouent, vous entrainent dans des montagnes russes de sensations fortes, qui ne vous laissent pas intacts et le plaisir fait que la dernière note, le dernier arrachement vocal achevés, il vient une furieuse envie de remettre ça et de repartir pour un nouveau tour de manège, secoué au rythme effréné et riche, agressif, délivré par ALPHA WOLF. La production est solide, bien menée pour laisser le groupe s’exprimer sans restriction sur un son massif et puissant, qui fait efficacement son office, ce qui participe à l’accroche de l’album. Ajoutez à l’ensemble, des lyrics et un univers visuel inspirés et vous serez en plein dans la tannière de ALPHA WOLF.

« A Quiet Place To Die » est un album qui fait son effet et se montre addictif, prouvant combien ALPHA WOLF a raison d’avoir d’avoir les crocs et de vouloir agrandir son terrain de chasse au monde entier : c’est mérité !

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 Alphawolf_Tracklist2020


 


ALPHA WOLF Line Up:

Lochlan Koegh: V
Sabian Lynch: G
Scott Simpson: G
John Arnold: B
Mitchell Fogarty: D

Lizi Blanco (of The Beautiful Monument) feat. "Bleed 4 You“


Album artwork : artist known as DASH88


 


 Alphawolf_aQPtD666


 

 


ALPHA WOLF Discography :

« Mono » (2017)
« Fault » (EP - 2019)
« A Quiet Place To Die » (2020)


 

Alphawolf_T

Alphawolf_aQPtD4

Alphawolf_Tband2020_666


 

Posté par Tasunka à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,