29 juin 2017

ORDEN OGAN "Gunmen" (French Review) - Video "Gunman"/ Lyric Videos "Fields.."/"Come.." - Gunmen Tour (France : 15 Oct 2017)

 

OO_Gunmen

 

ORDEN_OGANlogo2017

 

OO_out2017

 

 

 

D'album en album, ORDEN OGAN se bonifie et se révèle de plus en plus être un incontournable du Power Metal, en forgeant son cachet, son identité et « Gunmen », le dernier en date, se montre être non seulement à la hauteur de la bonne réputation acquise depuis un peu plus d’une décennie par les allemands, mais est probablement le meilleur album de la bande.

Bardé de la dynamique qui émane d’un Power qui fait parler la poudre, doublé d’une attaque mélodique qui n’a de rivale que la force hymnique qui émane de chaque titre, ces dix beaux diables de morceaux fédérateurs au possible. La créativité est au rendez-vous, tout autant que l’implication du quatuor qui se donne à fond dans l’interprétation et pour donner toute sa dimension à « Gunmen » : le résultat entrainant immanquablement dans le sillage de ces « tireurs d’élites », ces « bandits » du Power Metal hymnique et qui bastonne, que sont Orden Ogan.

Comment et d’ailleurs pourquoi résister à l’imparable accroche qui coure sur chaque track, où les riffs de guitares ne font pas de quartiers, les soli non plus, d’ailleurs pas plus qu’une batterie à la double grosse caisse en attaque et qui enfonce le clou avec sa comparse de basse, en solides bases pour ne laisser aucun répit à vos cervicales en headbangs, vos cordes vocales à vous époumoner sur les refrains. Les vocaux en lead sont à l’unisson, en force de persuasion massive, d’autant que les chœurs épaulent efficacement l’ensemble. Chaque titre vaut son pesant de Metal, avec une mention, mais de peu, pour « Fields Of Sorrow », l'hymnique et endiablé « Vampire In Ghost Town », le duo avec l’iconique voix et présence de Liv Kristin (ex-Theater Of Tragedy, Leaves Eyes) sur « Come With Me To The Other Side » où les guitares explosent tout autant que les vocaux, les chorus. Rapide, énergique, tout comme « The Face Of Silence », « Gunman » ou plus mid tempo pour le redoutable martèlement du must qu’est « Ashen Rain » avec ses chorale masculine et riffs qui se répondent avec brio. Après un « One last Chance » qui poursuit sur la lignée de ses acolytes, voici qu’arrive l'inventif « Finis Coronat Opus », comprenez « foule sans visage », qui regroupe les qualités de Orden Ogan, et fait montre de toute le créativité de la bande, en un seul morceau.


La mascotte du groupe, l’immortel damné qui doit fuir encore et toujours, Alister Vale, figure non seulement sur la pochette, la vidéo réussie de "Gunman", en un Western sombre et irréel, mais pas que, il reflète l’esprit d'une bande de passionnés et créatifs.

Orden Ogan délivrent avec « Gunmen », l’un de leurs meilleurs albums, si ce n’est le meilleur : la bande aligne qualité, force de persuasion et un naturel hymnique, mélodique qui font mouche. La production à nouveau menée par le chanteur, guitariste Seeb Levermann, participant pleinement à cette réussite.

Le groupe sera en tournée fin 2017 et pour une unique date, en France, le 15 octobre en compagnie de Rhapsody Of Fire : qu’on se le dise ! :) (NDT : A noter que ‘Seeb’ s’est chargé des mixage et master du dernier album de ROF)

En attendant ces réjouissances en live, savourez « Gunmen » volume à plus de dix, bien sûr : vous allez aimer et vos voisins aussi…sauf s’ils sont trop vieux pour un Power Metal hymnique de premier ordre labellisé ORDEN OGAN :)

 

Tasunka

 

 

 

 

 

 

« Gunmen » Tracklist :

01. Gunman
02. Fields Of Sorrow
03. Forlorn And Forsaken
04. Vampire In Ghost Town
05. Come With Me To The Other Side (feat. Liv Kristine)
06. The Face Of Silence
07. Ashen Rain
08. Down Here (Wanted: Dead Or Alive)
09. One Last Chance
10. Finis Coronat Opus

Bonus DVD (ltd. Digipak): Live @ Wacken Open Air 2016
"Gunmen" is available as: CD (Jewel Case), Digipak (incl. Bonus DVD), ltd. Special Edition “coffin” box (incl. Digipak and Alister Vale figure), ltd. Picture Vinyl, ltd. colored Vinyl (red and silver)

 

  • Once again the band’s vocalist/guitarist Seeb Levermann (who just recently also handled mixing and mastering duties for the new Rhapsody Of Fire release) produced the album

 

 

 

 

  • The group’s new music video, filmed for the song “Gunman”, was once again directed by Rainer “Zipp” Fränzen, who works with ORDEN OGAN since 2012’s “To The End” album and its video releases “The Things We Believe In” and “Land Of The Dead”.

 

 

 

 

ORDEN_OGANlogo2017


-Seeb Levermann - V / G
-Tobin Kersting -
-Niels Löffler - B
-Dirk Meyer-Berhorn - D

 

 

 


 

OrdenOgan_fests

 

 

 OrdenOgan_copyrightTasunka2011_01

 

 

OO_gunmenTour_2017

 

 

 OrdenOgan_copyrightTasunka2011_03

 

 

OrdenOganRofF_Paris15oct20177

 


 

 

 


 

 

OrdenOgan_limitedBoxset


 

==> French Review / Chronique "Ravenhead" (2015): here / ici

 

OrdenOgan_Ravenhead

 


 

OO_gunmen_LP

 ORDEN_OGANlogo2017

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 mai 2017

RHAPSODY OF FIRE "Legendary Years" (French Review) - Official Audios 2017: "Land Of Immortals"/"When Demons.."/"Knightrider.."

 

ROF_LY

 

RhapsodyOfFire_logo

 

 

ROF_legendaryYears_header

 

AFM_newlogo2016

 

 

 

2017 voit la célébration des vingt ans de carrière de Rhapsody, devenu Rhapsody Of Fire suite au split de ses deux maitres à penser et compositeurs principaux, Luca Turilli et Alex Staropoli. 2017 voit aussi une sortie qui vaut le détour, « Legendary Years », un album qui porte avec justesse et haut, son nom, puisque y figurent non moins qu’une sélection des meilleurs classiques de l’âge et ascension d’or de Rhapsody.

Quatorze pièces maitresses issues des albums de cette ère qui couvre 1997-2002, se voient donc réenregistrées, remixées, remasterisées et ce, avec, à la manœuvre pour l’interprétation, le tout nouveau line-up au complet de Rhapsody Of Fire, puisque les deux derniers arrivants, Giacomo Voli au chant et Manu Lotter derrière les futs, rejoignent la famille Rhapsody Of Fire et s’y entendent pour participer à donner un sang frais à ces plus que légendaires titres, tout en gardant, valorisant, l’esprit puissant, hymnique qui les anime et les a toujours fait autant apprécier. Connus, reconnus et hautement appréciés, ces morceaux ont gravé leur nom, leurs riffs, leurs vocaux, leurs hymnes dans le panthéon du Symphonic Power Metal épique. Aussi, facile d’imaginer la pression que le groupe s’est mise en faisant ce pari de revisiter ces classiques, d’autant qu’aux vocaux, la succession ressemblait quasi à un défi, celui de succéder à Fabio Lione. Pari brillamment réussi par Giacomo Voli, qui laisse bluffé par sa voix, se montrant hautement capable d’exploser en une palette de tons, pouvant ainsi et avec panache, arpenter toute la gamme et elle est riche, qui caractérise Rhapsody (Of Fire).

Toute la troupe assure littéralement titre après titre et s’est donnée visiblement à fond tout au long de « Legendary Years », toute passion et sueur dehors : cela s’entend, se vit au travers de ces quatorze perles qui brillent d’un nouvel éclat, près de deux décennies après leur sortie. Le travail hautement inspiré et qualifié de Sebastian ‘Seeb’ Levermann (Orden Ogan) au niveau des mixage et mastering, participe pleinement à cette réussite, en permettant aux italiens de tout donner, s’exprimer et s’éclater sans limites.


« Legendary Years » est non seulement un album réussi mais aussi la meilleure démonstration, s’il en était besoin, que Rhapsody Of Fire sont bel et bien là et en grand forme encore, avides de poursuivre la route que cet album a tracée, signant ainsi un nouveau chapitre pour les légendaires maitres du Power Symphonique.

 

Tasunka

 

 

 

 

 


01. Dawn of Victory – ***
02. Knightrider of Doom – *****
03. Flames of Revenge – *
04. Beyond the Gates of Infinity – **
05. Land of Immortals – *
06. Emerald Sword – **
07. Legendary Tales – *
08. Dargor, Shadowlord of the Black Mountain – ***
09. When Demons Awake – *****
10. Wings of Destiny – **
11. Riding the Winds of Eternity – **
12. The Dark Tower of Abyss – **
13. Holy Thunderforce – ***
14. Rain of a Thousand Flames – ****

 

==>From Albums:

-Legendary Tales -1997: *
-Symphony of Enchanted Lands – 1998: **
-Dawn of Victory – 2000: ***
-Rain of a Thousand Flames – 2001: ****
-Power of the Dragonflame – 2002: *****

 

  • Mixed and mastered by Sebastian ‘Seeb’ Levermann (Orden Ogan)
  • Artwork of Alexandre Charleux

 

 

 

 RhapsodyOfFire_logo

-Giacomo Voli - V

-Alex Staropoli - K

-Roby De Micheli - G

-Alessandro Sala - B

-Manu Lotter – D 

 

 

 

 


 

 

 

RhapsodyOfFire_logo

 

 

 

 

RhapsodyOfFire_logo

 

 

 

 

 

LimitedEditionLegendarryYears_Merch

 

 

 

 

RhapsodyOfFire3

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2016

ASENBLUT "Berserker" (French Review) - Official Lyric Video "Drachenborn" / Official Video "Berserkerzorn"

 

asenblut_Berserker04

 

AS_Logo4

 

AFM_logo

 

 

- out on August 19th 2016 -

 

ASENBLUT ne sont pas pour les petites natures, comme le prouve leur Pagan habilement couplé avec du Modern Black, du Death Melodic, une pointe de Heavy et du Viking Metal du meilleur cru ;

un cocktail qui fait souffler un vent de tonnerre dans le paysage Metal, à coups de growl au chant, de guitares qui grondent et ont la puissance rageuse ainsi que l’accroche mélodique chevillées aux riffs ou aux soli, et sans omettre de citer une section basse-batterie imparable comme une attaque viking. « Berserker » fait songer notamment aux incontournables AMON AMARTH, BEHEMOTH ou encore IRON MAIDEN, , IMMORTAL, que le groupe apprécie particulièrement, sans pour autant les copier, loin de là: en effet, les cinq de Göttingen ont leur personnalité musicale propre et sont bien ancrés dans leur univers où se mêlent ambiances mythologiques fortes, références historiques sur une solide assise de morceaux écrits et interprétés, la passion chevillées au corps.

Pour leur troisième album, « Berserker », confirme la bonne impression que les allemands ont su distiller lors de leur parcours depuis la création de groupe, une décennie plus tôt. Rajoutez à cet opus bardé d’énergie Viking brute, une pochette réalisée par non moins que Peter Sallai (Sabaton, WASP, Kreator, Satyricon, Kataklysm, Annihilator, Mayhem, Powerwolf), un mixage et enregistrement au célèbre studio Greenman via Seeb Levermann (ORDEN OGAN) et vous aurez compris que ASENBLUT ont réuni tous les atouts pour attirer une nouvelle fois l’attention sur eux et prouver ,mais en était-il encore besoin?, que

cette formation d’outre-Rhin vaut le détour !

 

Tasunka

 

 


« Berserker » Track-listing :

01- Berserkerzorn
02- Titanenerbe
03- Offenbarung 23
04- Helden Des Ewigen Sturms
05- Auf den Feldern Von Flandern
06- Drachenborn
07- Des Alchemisten Elixier
08- Bittere Wacht
09- Berserkers Ruhmeserinnerungen
10- Schatten Über Arkham
11- Horizonte
12- Auf Grauen Schwingen
13- BONUS TRACK:
Berserker Rage (English lyric version)


ASENBLUT Line-Up:

-Tetzel von Asenblut : V
-Claus Cleinkrieg : G
-Balrogh : D
-Yuri : G
-Deimos : B

 


 

 


 

 

 


 

asenblut_Berserker04

 


 

 

AS_Logo4


 

 

Posté par Tasunka à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 janvier 2015

ORDEN OGAN "Ravenhead" (French Review) + Tour Dates Jan / Feb 2015 + Official Video "F.E.V.E.R"

 

OrdenOganRavenhead

 

 

==> Release Date : 16 January 2015

AFM_newlogo2016

 

 

 

Pour bien démarrer cette année 2015, ORDEN OGAN apporte un vent de Power Metal mâtiné d’épic, énergétique et rythmé, mélodique au,possible, de quoi donner une de ces envies de mordre la vie à pleines dents, remonté à bloc en entendant, notamment la dynamisme des guitares, des chorus, de l'ensemble du groupe qui se donne sans retenue, sur : « Ravenhead », « F.EV.E.R. », « Here At The End Of The World » avec non moins que Chris Boltendahl de GRAVE DIGGER venu pousser la note en compagnie de ses compatriotes teutons, « Sorrow Is Your Tale » avec, cette fois, Joacim Cans au chant (HAMMERFALL) en compagnie de Seeb (Levermann), l’instrumental « In Grief And Chains » ou enfin, sur l’émouvant, « Too Soon »

Et vogue ce " Ravenhead " dont on ne peut que souligner la qualité autant des compositions accrocheuses, de l’artwork une nouvelle fois confié à Andreas Marschall, que de la production moderne pour un Metal qui allie classique et moderne, Folk et Epic. Avec ces accents qui font penser parfois à BLIND GUARDIAN, une pointe de RUNNING WILD, voire de GRAVE DIGGER, le groupe a néanmoins affirmé son style propre et « Ravenhead » le prouve : pas de temps mort, du métal, des chœurs à reprendre à l’unisson, beaucoup de détails dans les morceaux à entendre, en somme, ORDEN OGAN nous livre un album qui ravira beaucoup de monde

La tête pensante du groupe, Seeb aux chant et guitare, s’est chargé de la partie production - mixage, des paroles, de la composition où il se taille la part du lion mais avec l’intervention des autres membres du groupe, cette fois, ce qui est à saluer et le résultat est à la hauteur des attentes, d'autant que Dennis Köhle (LACUNA COIL, SODOM) s'est chargé du mastering


Chaudement recommandé, donc, autant l’album que d’aller voir les allemands en live :)

ORDEN OGAN sera en tournée (voir dates ci-dessous) en février 2015, avec HAMMERFALL !

 


Tasunka

 

“Ravenhead” Tracklist :

01. Orden Ogan 
02. Ravenhead 
03. F.E.V.E.R 
04. The Lake 
05. Evil Lies In Every Man 
06. Here At The End Of The World 
07. A Reason To Give 
08. Deaf Among The Blind 
09. Sorrow Is Your Tale 
10. In Grief And Chains 
11. Too Soon

 

- Bonus tracks on ltd. Digipak: "F.E.V.E.R" (8-bit version), "The Things We Believe In" (folk version) 
- Bonus DVD (ltd. Digipak): Live @ Summer Breeze 2013 

 

 

OrdenOgan_logo

- Seeb Levermann - V/G
- Tobin Kersting - G
- Niels Löffler - B
- Dirk Meyer-Berhorn - D

 

 


 

 

On tour with HammerFall in January/February:

- Jan 16 Bremen (GER)
- Jan 17 Oberhausen (GER)
- Jan 18 Cologne (GER)
- Jan 19 Tilburg (NL)
- Jan 20 Antwerp (BE)
- Jan 22 Stuttgart (GER)
- Jan 23 Kaufbeuren (GER)
- Jan 24 Pratteln (CH)
- Jan 25 Pratteln (CH)
- Jan 26 Munich (GER)
- Jan 28 Milan (IT)
- Jan 29 Lyon (FR)
- Jan 30 Barcelona (ES)
- Jan 31 Madrid (ES)
- Feb 01 Bilbao (ES)
- Feb 03 Paris (FR)
- Feb 04 Frankfurt (GER)
- Feb 05 Saarbrücken (GER)
- Feb 06 Prague (CZ)
- Feb 07 Bamberg (GER)
- Feb 09 Graz (AT)
- Feb 10 Vienna (AT)
- Feb 12 Berlin (GER)
- Feb 13 Hamburg (GER)
- Feb 14 Fulda (GER)

 


 

 


 

 

OrdenOganRavenhead

 

 

OrdenOgan_logo

 


 

 

 

Posté par Tasunka à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2012

Luca Turilli's RHAPSODY / FREEDOM CALL / ORDEN OGAN _ Live Photos @ Paris - 09 Dec 2012

Rhapsody_Tasunkaphotos2012_10

 

Luca Turilli's RHAPSODY / FREEDOM CALL / ORDEN OGAN @ Paris, Dec 09, 2012, All The Live Photos: ici / here ;)

 

 

Rhapsody_09dec2012

Rhapsody_Tasunkaphotos2012_06

Rhapsody_Setlist9Dec2012

FreedomCall_Tasunkaphotos2012_03

FreedomCall_Tasunkaphotos2012_04

OrdenOgan_tasunkaphotos2012_02

 

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 avril 2011

GRAVE DIGGER / ORDEN OGAN @ Paris - April 11, 2011 - Live Photos :)

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_01

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_09

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_06

GRAVE DIGGER / ORDEN OGAN @ Paris, April 11, 2011, live photos: ici / here ;)

GRAVE DIGGER / ORDEN OGAN @ Paris, April 11, 2011, live report (French) : ici / here ;)

OrdenOgan_copyrightTasunka2011_03

OrdenOgan_copyrightTasunka2011_01

 

Posté par Tasunka à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

GRAVE DIGGER / ORDEN OGAN @ Paris - April 11, 2011 - Live Report / Photos :)

Metallian, VS Webzine & Garmonbozia Inc.présentent:

gravedigger_april112011

 

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_09

 

Grand Magus et Sister Sin, initialement prévus, ne pourront finalement pas assurer la tournée, aussi est-ce les compatriotes du groupe ORDEN OGAN, qui accompagnent GRAVE DIGGER sur les routes européennes.
Devant un Divan Du Monde chargé à bloc et fervent dans son soutien, chaud comme la braise dans sa participation sur les refrains, toute la soirée durant, les deux formations allemandes ont mis le feu :)

(Live report / Photos: Tasunka)

TasunkaLynx_44

 

 

 

GRAVE DIGGER / ORDEN OGAN @ Paris, April 11, 2011, live photos: ici / here ;)

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_01

 

 

ORDEN OGAN font du bon Heavy Power Metal assez typique du style pratiqué outre-Rhin et malgré ce que le chanteur / guitariste,  Seeb, a affirmé en anglais au public, non, ce n’était pas la première fois que le groupe venait à Paris. Il faut avouer que leur précédent et véritable baptême du feu, s’était fait sans gloire, le 20 novembre 2010, dans un Trabendo parisien quasi vide lors de leur set, qui et on se demande encore pourquoi, était placé en ouverture sur une affiche présentant TIAMAT / MELECHESH / STONEMAN. Erreur de casting d'alors, vite réparée ce 11 avril 2011, puisqu’aux côtés du Heavy de GRAVE DIGGER, ORDEN OGAN avait enfin sa place. Classique, mélodique, énervé, le groupe s’en est plutôt bien sorti face à une foule assez réceptive au style pratiqué, notamment lors de leur morceau phare « We Are Pirates » à la Running Wild et dont l’ex-Running Wild, Majk Moti (guitare) vient d’ailleurs faire une apparition amicale sur le clip délirant du groupe :)

 

 

OrdenOgan_copyrightTasunka2011_01


GRAVE DIGGER , c’est du Heavy qui est devenu un classique depuis 20 ans de carrière et même plus, avec la voix immédiatement reconnaissable de son leader et chanteur: Chris Boltendahl et ses riffs, ses rythmiques ainsi que ses envolées guerrières, sur fond de mythologie inspirée des templiers, de la légende d’Excalibur, de la bible, entre autres. L’arrivée en kilt du chanteur a fait rugir le public d’une seule voix et c’est sans répit aucun, que le concert s’est déroulé, bien rodé, titres après titres qu'ils soient anciens et plus récents, tels que « The Last Supper », « Excalibur », « Knights Of The Cross », « Circle Of Witches », « Morgane  Le Fay »,  Chacun d'eux faisait mouche et après un retour en pantalon de Chris Boltendahl, suivi d’un déshabillage du guitariste Axel Ritt, qui s’est retrouvé torse nu pour ses soli, et ses acrobaties, option: au sol, debout, sur le kit de la batterie de Stefan Arnold, pour exemples et le tout sans cesser de délivrer la puissance.. chapeau ! 

Au passage, il est à noter que le batteur possède un jeu direct et efficace, avec ce qu’il faut de variété pour coller à l’ambiance des morceaux. Quant à H.P. Katzenburg, ou « The Reaper », toujours en costume de faucheuse et masque sur le visage, celui-ci a joué plusieurs roles: à savoir, arriver en jouant de la cornemuse, ou interpéter des saynètes avec corde de pendu et enfin, jouer un solo plutôt bien fait, avec fumigène d’ambiance bien présent. Jens Becker (en parlant de RUNNING WILD, le bassiste a côtoyé il y longtemps le groupe, lui aussi) était plus discret sur scène, mais non moins redoutablement carré dans ses rythmiques

 

 

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_11

 

 

C’est donc au terme d’un concert bien exécuté, que GRAVE DIGGER a joué le rappel sans lequel un gig du groupe ne serait pas complet : « Heavy Metal Breakdown » qui a beau avoir plus de 26 ans, fait toujours aussi bien son office :)

Chris Boltendahl ayant prévenu la foule qu’en cas de stage diving ou de mosh pit, il stopperait net le concert, le public s’est bien tenu, sauf quelques tentatives avortées de réaliser ce qui était défendu, ce qui a donné un chanteur en plein chant, en train de froncer les sourcils et d’indiquer d'un index impérieux qu’il n’était pas question de monter sur scène. L’idée est bonne et c'est appréciable de ne pas se faire écraser au premier rang et à la fois, c’était quand même amusant à voir, un chanteur charismatique qui joue les dresseurs de fauves, avec le pied en avant, prêt à repousser tout 'stage diver' en puissance

Un salut de fin plus tard et surtout avec un sourire et une disponibilité à toute épreuve, Chris Boltendahl et ses comparses se sont volontiers laissé photographier et saluer, se montrant très accessibles pour un public ravi de les approcher

 

 

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_07

 

 

Un bémol à souligner, le groupe a clos son concert avec un quart d’heure d’avance sur le planning prévu et la raison supposée en est que la setlist a été respectée, mais que ce sont les apartés du chanteur avec le public, qui n’ont pas été aussi nombreux que prévu, d’où une avance de 15 minutes sur l’horaire, les morceaux ayant été enchainés sans speech intermédiaire. C'est clair que quand ça joue aussi bien, on en aimerait toujours plus :)

Très bon concert de pur Heavy Metal, en tout cas, et y être a été un must pour tout fan de très bon Heavy, executé dans les règles de l’art :)

 

 

Gdigger_11april2011_copyrightTasunka2011_12

 

 


 

 

Posté par Tasunka à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,