10 juin 2017

CKY "The Phoenix" (French Review) - Official Video "Days Of Self Destruction"/ Audio "Replaceable" - VANS WARPED TOUR '17

 

CKY_ThePhoenix4

 

CKY_logo

 

 

Eone_LBR_CKY

 

==>Worlwide Release Date: 16/06/2017

LBR_logo(Europe) / eOne (Rest Of the World)

 

 

 

‘Nous ne ‘devions’ pas faire cet album, nous voulions le faire’ déclare Chad I Ginsburg à propos de « The Phoenix ».

Le guitariste, chanteur, co-fondateur de l’iconique CKY, et à présent frontman du groupe, résume ce que le désormais trio, voulait pour leur tant espéré, presque inespéré nouvel effort. Pas de nouvelles compositions de CKY depuis 2009 et « Carver City », alors, il y a de quoi se réjouir de voir le Rock alternatif des américains de retour aux affaires en 2017 et qui plus est, dans une forme aussi flagrante que leur motivation, leur envie de déployer leur savoir-faire, et de faire parler la poudre.

Un retour aux origines, aux racines de leur Rock, marque de son empreinte tout « The Phoenix », qui comme le déclare CKY, est le successeur de l’esprit de « Infiltrate•Destroy•Rebuild » (2002), avec une touche de « Volume 1 » (1999).

Rechargés à bloc, CKY sont entrés en studio avec la ferme intention et détermination de délivrer un opus qui fasse s’exprimer en plein, tout ce qui fait la force, l’accroche qui fonde CKY, depuis surtout ses débuts. Enregistré avec maestria au fameux studio californien, ‘Rancho Del La Luna’, « The Phoenix » sonne avec toute l’efficacité et la dynamique requises et porte, ainsi, son nom avec panache, lui qui voit chacun des morceaux être une véritable renaissance, un brillant rappel de ce qui fait la force de frappe et d’accroche de CKY, son esprit en somme : c’est grand, brut, authentique, libre de tout faux semblant ou obligation, tout autant que propice à vous enflammer, groovy et toujours mené de main de maitre par le trio, qui pose, avec ce disque, un retour remarqué aux bases classiques, tout en sonnant mieux. Que ce soit les deux singles, « Days Of self Destruction » sur lequel joue, en guest, pas moins que le guitariste de Mastodon et ami de CKY, Brent Hinds ou « Replaceable », deux titres qui donnent le ton d’entrée de jeu, que ce soit le très prenant « Unknown Enemy » et « Wiping Off The Dead », « The Other Ones » ou encore le catchy « Better Than Get Even »,

CKY délivrent un album qui signe avec force et réussite, leur retour. 

CKY font montre avec « The Phoenix », d’un déploiement d’atouts qui savent fédérer et c’est un groupe à l’assurance affichée de qui ils sont, de leurs capacités et de où ils vont, qui vous salue et marque un retour gagnant qu’une tournée va parachever.

 

Welcome back CKY !

 

Tasunka

 

 

 

 



 

"The Phoenix" track listing:

01. Replaceable
02. Days of Self Destruction
03. Unknown Enemy
04. Head For a Breakdown
05. The Other Ones
06. Wiping Off The Dead
07. Lies From You
08. Better Than Get Even


The cover art : The band commissioned chandelier maker and artist Adam Wallacavage
The album was engineered and mixed at Rancho De La Luna, the highly regarded recording studio in Joshua Tree, CA.

 

 

CKY_logo

 


CKY Line Up:

-Chad I Ginsburg - Vocals/Guitars/Synths
-Jess Margera - Drums
-Matt Deis - Bass/Synths/Backing Vocals

Additional musician:

Brent Hinds (Mastodon)– additional guitar on "Days of Self Destruction"

 

 

 


 

 

 

 

 CKYvansWarpedTour2017

 

 

 

 

 

 

 

CKY_merch2017_04

 

 

CKY_ThePhoenix4

 

CKY_logo

 

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


21 mars 2017

THE RAVEN AGE - Interview: Michael Burrough (V) - Photo Session: Michael Burrough (V) / George Harris (G)

 

 TRA_logo

 

==>"Darkness Will Rise" (French Review / Chronique) + Videos: Here / Ici :)

==> Live Photos @ Paris - 16 / 03 / 2017 : here / ici :)

 

TRA_DarknessWillRise44

 

BMG_Logo

 

 

 

 

TRA_logo

 


Déjà sur leur accrocheur ‘debut album’ « Darkness Will Rise » (chez BMG, le 17 mars 2017), THE RAVEN AGE fleuraient bon la passion et la détermination, mais ce jeudi 16 mars 2017, en interview et juste avant leur dernier concert de la tournée en support de ANTHRAX, la chose se révélait encore plus vraie.

A l’image de son cool et talentueux chanteur, Michael Burrough, THE RAVEN AGE savent faire ressentir ce feu sacré qui les anime.

Un grand merci à Michael Burrough pour cette interview et pour à la fois lui et George Harris (G), pour une session photos aussi cool que l’entrevue même.


(Interview, photos : Tasunka)

 

 

 

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017

 

 

 

 

 

  • Ce soir, c’est la dernière date de votre tournée en support d’ANTHRAX, comment ça a été ?

Super bien, le groupe et toute son équipe nous ont très bien accueillis et supportés. Pareil pour le public au long des dates, on a eu un très bon accueil, même si bon nombre d’entre eux, majoritairement venus pour ANTHRAX ne nous connaissaient pas et que nos deux groupes jouent un style différent, mais non, aucun problème au contraire, l’accueil a été génial. Ce soir c’est la dernière date de la tournée et c’est toujours un sentiment mêlé avec à la fois du plaisir de savoir qu’on va revoir ses proches et aussi de ce sentiment drôle que tu as malgré tout que la tournée et son rythme de vie auquel tu t’étais habitué, s’arrête net, d’un coup.

 

  • THE RAVEN AGE a tourné alors que votre debut album «Darkness Will Rise » n’était pas encore sorti, il sortira le lendemain de cette dernière date, c'est-à-dire le 17 mars : ce n’était pas bizarre de jouer chaque soir alors que le public n’ayant pas l’album, n’était donc pas familier des morceaux ?

Cela a été mais il faut dire que «Darkness Will Rise » devait sortir avant cette date, avant le 17 mars 2017. Il était déjà prêt fin 2016. C’est certain qu’il est plus logique de livrer un disque en premier et enchainer avec une tournée pour le promouvoir. On avait d’ailleurs eu un live qui servait de ‘teaser’, d’avant goût à l’album à sortir. Auparavant, on a bénéficié d’une exposition incroyable lorsque nous avions tourné avec IRON MAIDEN, au point d’avoir eu plus de 100 000 écoutes sur le net, sur Spotify, notamment, grâce à ça. A peine étions-nous sortis de jouer avec IRON MAIDEN, qu’on a appris que BMG étaient intéressés par THE RAVEN AGE. En fait, on avait déjà auto-réalisé « Darkness Will Rise » nous-mêmes, avant de signer avec BMG.

 

  • Ce qui veut dire que votre premier album était déjà prêt avant même de signer?

Quasiment, oui et nous étions prêts depuis un moment. On avait du temps pour soigner l’artwork en plus, du coup comme cela été décalé. Notre grande chance malgré ce retard a été que nos fans ont pré-commandé le disque en nombre dès qu’ils ont su, ce qui fait que pour la plupart, les morceaux étaient connus lors de la tournée. Mais tout cela valait le coup, y compris ce délai, vu que, comme nous voulions que notre ‘debut album’ soit le plus fort possible, alors, avoir BMG derrière nous, c’est plus qu’appréciable et valait bien un délai.

 

  • Qui a contacté qui en premier ?

On a très honnêtement bénéficié de l’exposition qui a découlée de la tournée avec IRON MAIDEN et BMG ont entendu parler de nous, du coup. Ce qui est au top avec eux, c’est qu’ils nous laissent toute liberté, qu’ils sont contents de la façon dont nous gérons le groupe, alors. ils n’interfèrent pas. Ils nous soutiennent logistiquement. Par exemple, l’artwork était déjà prêt avant et quand nous l’avions à d’autres labels, on avait eu comme commentaire qu’ils le trouvaient trop sombre, que ça ne collait pas avec la musique, mais avec BMG rien de tout ça : ils ont respecté notre choix et conservé intact ce que nous leur amenions. On s’était toujours tenu au conseil que George (Harris) nous a donnés quand nous avons commencé le groupe : de rester sur tes positions, tes choix. Quand le gars de BMG à Berlin, très enthousiaste, nous a contactés, on était très contents : tout se passe au mieux avec eux et ils respectent le groupe.

 

  • THE RAVEN AGE a signé pour combien d’albums avec BMG ?

(En souriant) je ne sais pas si j’ai le droit d’en parler. Disons que vu qu’ils aiment ce que nous faisons, on verra de quoi le futur va être fait, mais je pense qu’il ne devrait pas y avoir qu’un seul album avec eux. (et d’ajouter avec humour) Qui sait dans le futur, à une nouvelle interview, on pourra, en regardant en arrière, se remémorer le nombre de sorties de THE RAVEN AGE qu’il y aura eues depuis, chez eux, et se dire : quand on songe qu’en 2017, c’était seulement le premier.

 

  • On vous le souhaite :)

Vous aviez déjà joué à Paris, une première fois le 14 juillet 2014 en support de BRITISH LION, le side project de Steve Harris ( IRON MAIDEN) et ce soir à l’Elysée Montmartre, le 16 mars 2017 : c’est la seconde fois, à Paris, cette première partie d’ANTHRAX ?

Aussi en novembre-début décembre 2015, je crois, mais en tout cas, mon souvenir préféré a été la salle du Divan Du Monde (Paris – 14 juillet 2014). On a tous hâte de jouer à nouveau à Paris, ce soir !

 

  • Il s’en est passé tant de choses entre votre premier EP autoproduit et ce ‘debut album’ signé chez BMG, sans compter que vous avez aussi tourné partout dans le monde ? Tu peux retracer briévementle parcours de THE RAVEN AGE et comment tu as rejoint le groupe ?

Oh oui, et c’est incroyable tout ce qui a pu nous arriver. THE RAVEN AGE a été crée par George et Dan (Wright) en 2009 et pour ma part, j’ai rejoint le groupe quand George m’a contacté via internet (NDT : en 2013). En fait, je n’avais aucune idée de qui il ou le groupe était et je n’ai pas vraiment, du coup, donné suite quand il m’a contacté, mais il l’a fait plusieurs fois, me laissant des messages pendant trois mois ; c’est mon ex petite amie qui m’a, à l’époque, poussé à donner suite, ce dont je suis plus que content : avant, je chantais dans un groupe de reprises mais j’en avais marre de ne faire que cela, ça trouve très vite ses limites, j’étais même sur le point de laisser tomber quand George m’a contacté. Maintenant, je suis avec des mecs géniaux, je chante dans TRA qui est génial et on a tourné partout autour du monde et joué avec des groupes géniaux dont GOJIRA, MASTODON OU MAIDEN…ça a été et cela reste un vrai rêve éveillé !

Mais pour être juste, c’est aussi et avant tout, le résultat d’une somme de dur travail, d’une complète implication dans le groupe, de la part de nous tous. Bien sûr, des gens vont rétorquer que le fait que George soit le fils de Steve Harris le bassiste d’IRON MAIDEN a aidé, mais je leur répondrai que cela n’a rien à voir, que c’est notre travail qui a rendu cela possible.

 

 

 TRA_TasunkaPhotos2017

 

 

  • C’est pourquoi je n’allais pas poser de question sur cette filiation, vu qu’il semble clair que c’est cela n’a rien à voir avec la qualité de THE RAVEN AGE, le groupe existant par lui-même, c’est clair.

Tu sais quoi ? J’en suis content que tu n’allais pas demander, parce que cette question ressort tout le temps. Certes, cela a facilité des contacts mais aussi amener un poids : on a, du coup, à prouver que nous faisons ce que nous faisons parce que c’est simplement ce que nous aimons. Heureusement, lors de la tournée avec IRON MAIDEN, les gens ne savaient pas à quoi s’attendre avec THE RAVEN AGE, aussi ça a été très sympa de voir autant de bons commentaires, après les shows, disant que nous étions le meilleur groupe de première partie et ce, depuis un moment. Avec ANTHRAX, même si nos musiques sont différentes, les réactions sont bonnes elles-aussi et c’est bien de jouer avec des groupes similaires au sien ou comme là, différents. Les gens sont, en général, ouverts d’esprit pour accueillir une formation d’un style différent de la tête d’affiche, heureusement. C’est cool de voir des gens portant le T-Shirt d’ANTHRAX venir nous trouver et dire qu’ils ont aimé ce que nous faisons. Pour moi, quand la musique est bonne, c’est tout ce qui compte, et ce, quel que soit le style pratiqué.
C’est le top quand tu vois le public reprendre et chanter les morceaux en chœur. En tant que frontman, j’aime désigner du doigt telle ou telle personne dans la foule qui le fait et créer ainsi un lien entre le groupe et le public et ça, où que l’on soit et quelque soit la taille de la foule, 5 6 000 personnes ou comme avec IRON MAIDEN, 50 000, ça ne change rien : quand je vois quelqu’un qui me regarde dans la foule, je le pointe du doigt et m’assure qu’il sait que ce geste est pour lui, ce qui est plus qu’apprécié et fait plaisir de part et d’autre.

 

  • Ce soir est le dernier gig de la tournée : il y a un échauffement spécial pour ta voix ?

(En riant) Non et en général, je ne pratique pas d’exercice particulier ou reste silencieux avant le show comme il est fréquemment recommandé : au contraire, souvent, je discute, ris avec le groupe. Et ce soir, comme c’est le final, je ne vais pas faire attention à ma voix sur scène ; au contraire, je sais que c’est la dernière, alors, je vais y aller encore plus à fond et tout donner sans m’inquiéter de si je pourrai encore chanter dans les jours qui suivent, étant donné qu'il n’y a pas de gig le lendemain. Tout le groupe va se donner encore plus à fond.

 

  • On attend ça avec impatience :) Pour revenir au style de THE RAVEN AGE, si je dis Melodic Metal, tu approuves ?

Entièrement, c’est bien ces deux termes-là. On a été qualifiés de Metalcore, mais de toute façon, dès que tu mets une étiquette, c’est trop réducteur et étroit d’esprit. C’est vrai qu’il y avait des touches de vocaux en ‘scream’ sur le EP, mais c’est tout et personnellement, les vocaux de ce style ne me gênent pas à condition que ce soit un peu, mais tout un morceau en ‘scream’, je pense que ça ne fonctionne pas, en tout cas pas pour moi. On en a discuté au sein du groupe et décidé que ce serait mieux de conserver le chant en mode mélodique. D’ailleurs BMG qui nous soutiennent, sont heureux de la direction dans laquelle nous poussons THE RAVEN AGE.

 

 

 

 

 

  • Un bon choix assurément. En parlant de bon choix, celui du titre « Salem’s Fate » pour le single, en est un: qu’en dis-tu ?

C’est un titre dynamique, Heavy et c’est, en plus, un morceau qu’on adore jouer en concert, alors ? je ne te dis pas, ce soir à Paris, ça va être un régal.
On a fait une vidéo de ce titre et même s’il n’y a pas un paquet d’argent qui a pu être investi de notre poche, on y a néanmoins tout mis dedans et gardé l’ensemble. On a fait ce qu’on a pu et ça a marché. C’est évident que si, dans le futur, BMG qui nous laisse libre sur aussi tout l’artistique, veulent s’impliquer aussi dans ce domaine avec nous, ce sera sympa, c’est sûr (rires).

 Nickelback viennent tout juste de signer chez eux et pour nous qui sommes un groupe qui débute, c’est une telle fierté d’être chez BMG aux côtés d’une telle formation, c’est incroyable !

 

  • THE RAVEN AGE a été fondé par deux guitaristes : comment se passe la composition des titres, du coup ?

Comme c’était George et Dan qui ont formé le groupe et vu qu’ils ont passé du temps au début à composer tout à eux deux et seulement ensuite, fini de boucler le line-up, il est clair que l’écriture se fait via eux deux. George s’est aussi occupé des paroles, entre autres nombreuses choses qu’il assure. Mon apport personnel sur « Darkness Will Rise » provient de mes vocaux, c’est tout. Ce qui ne veut pas du tout dire que le duo est fermé à toute suggestion, c’est juste que l’album était déjà écrit. Par contre, pour un second disque, si je leur parle de suggestions au niveau de ma voix, je sais qu’ils seront ouverts à ce que je dirai. Ce n’est pas du tout comme si c’était le groupe de George et que par conséquent, il n’écoute pas, non, ce n’est pas le cas, il est très ouvert. Il faut dire que les deux ont fait et font du bon travail et que je suis content de chanter ce qui a été écrit, alors, ça me va. Ah si, là où je me plains auprès de George, c’est vocalement parlant, du fait quand le chant doit être si haut, surtout que sur tout un set, ça finit par faire atteindre les limites de ta voix, de chanter en haut. Je peux le faire, mais bon. Je suis atypique, je ne reste pas silencieux pour présever ma voix, au contraire, je ris, discute tout le temps, plaisante avant le show. En fait, j’ai appris avec l’expérience : en effet, au début, je reposais ma voix et je me suis aperçu que le concert n’était pas aussi bon alors, depuis, je fais le contraire et pousse ma voix avant le gig, et ça marche, le concert est bien meilleur. C’est étrange, mais ça marche. La seule chose que je fais toujours est de boire une boisson chaude avec du miel, avant, je ne sais pas si c’est juste un effet placebo mais ça a l’air de fonctionner. Pas d’alcool, avant, donc, mais après la dernière date de tournée ce soir, un Whisky pour fêter ça, ce ne sera pas assez (rires de délectation)

 

  • C’est George qui s’est chargé de l’enregistrement de « Darkness Will Rise » ?

Il a enregistré chez lui, avec le même logiciel et procédé que pour le EP (2014), puis, envoyé le tout à cette pointure qu’est Matt Hide (SLIPKNOT, Trivium, Bullet For My Valentine, Funeral For a Friend). On l’aime beaucoup, il a fait un très beau travail de production. L’album sonne et cela s’entend notamment sur "Behind The Mask" et particulièrement sur une partie du titre, qui est emblématique et démontre tout ce que THE RAVEN AGE peut offrir.

 

  • Côté artwork, vous avez aussi mis dans le mille.

Merci ! George l'a contacté: je ne sais comment, mais il le connaissais déjà. C’est un artiste graphique et aussi côté tatouages, qui est aussi en contact avec MAIDEN. Il est arrivé avec ce qu’on lui avait dit de l’album et ce qu’il nous a montré, nous a plu et est donc devenu la pochette que tu vois.

 

 

TRA_DarknessWillRise44

 

 

  • En parlant art et tatouage, il semble que bien des membres de la bande soient tatoués et principalement, George. Toi aussi ? Et est-ce que certains des tatouages des autres membres du groupe ont un lien avec THE RAVEN AGE ?

En riant : moi, je suis encore une page blanche, sans aucun tatouage. Par contre, George notamment, en a de très beaux, mais je ne pense pas qu’il y avait un lien avec le TRA, quand il les a faits. Pour un groupe c’est une fierté quand tu vois tes fans se faire tatouer quelque chose en rapport avec toi, mais même su je comprends et respecte, ce n’est pas pour moi-même. Parce que je pense que, si un jour le groupe que tu as tatoué sur la peau, tourne mal, se retrouve mêlé à un sale affaire, tu vas te sentir embarrassé d’avoir un tel tatouage.

 

  • Parlons du futur : des nouveaux morceaux ont-ils déjà été écrits ?

Oui, pas mal, d’ailleurs, l’ont été à l’issue de la dernière tournée. En fait, tant, qu’on a été tentés de sortir non pas un simple debut album mais un double. Mais cela aurait été trop dingue et risqué, d’où une sélection pour « Darkness Will Rise ». Même si on est déjà très heureux du résultat, il y a définitivement bien plus à venir. Cela aurait été bien un second album en fin 2017, mais d’un point de vue logistique, cela serait compliqué de sortir deux disques la même année. Pour être franc, on pourrait quasiment sortir un nouvel album, dès la semaine prochaine, tant on a de matériel, mais on préfère se concentrer et tirer le meilleur de ce premier album « Darkness Will Rise ». Quand j’ai rejoint THE RAVEN AGE, la structure était déjà en place, mais à présent que George et moi, on est devenus amis et se connait tellement bien, il sait ce que je peux faire et dans quoi je me sens le plus à l’aise, cela fait penser qu’il y aura une progression et que les choses iront encore mieux à l’avenir, faisant encore progresser THE RAVEN AGE. Ce qui vaut le coup d’être sensé.

On n’a pas l’intention de devenir IRON MAIDEN deux, mais de faire ce que nous aimons, avec notre identité.

Nous souhaitons devenir de plus en plus appréciés et gagner en renommée.

 

  • Pour conclure et puisque le meilleur est encore à venir pour THE RAVEN AGE, j’aimerais te citer cet avis, partagé par tous, de Thomas Jensen, le co-fondateur du fameux festival allemand le Wacken Open Air , qui déclare à votre propos : ‘THE RAVEN AGE sont destinés à de grandes choses’.

C’est un grand compliment ! On souhaite que ce ne soit que le commencement pour THE RAVEN AGE.

 

C'est tout le mal qu'on leur souhaite, THE RAVEN AGE en ont assurément sous le pied  et le prouvent !! ;)

 

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017_09

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017_10

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017_06

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017_08

 

 

TheRavenAge_Tasunkaphotos2017_07

 

 

TheRavenAge_Anthrax2017