24 juillet 2017

FIGHT THE FIGHT "Anitra's Dance" (Edvard Grieg's piece cover version) (French Review)- On Tour With Satyricon (France: 4 Dates)

 

rsz_ff_patch4

 

FTF_Indie2017

 

Afin de marquer le cent cinquantième anniversaire de la pièce de Henrik Ibsen : ‘Peer Gynt’ et avant tout pour célébrer l’œuvre musicale écrite pour cette pièce, par le plus que révéré compositeur romantique classique, Grieg Edvard (1843-1907), quoi de mieux que ses compatriotes norvégiens du très bon groupe montant FIGHT THE FIGHT (voir chronique de leur debut album – janvier 2017), eux qui ont choisi pour l’occasion d’extraire de la pièce l’incontournable opus, ‘Anitras’ Dance ‘ à la ritournelle entêtante et bien connue et de la plonger dans leur Metal estampillé Fight The Fight. La sauce prend incontestablement bien et tout en respectant l’esprit de l’opus original, les norvégiens fusionnent le classique avec leur patte Metal aux accents Black, progressif où les guitares généreuses rivalisent de maestria, les vocaux en growl ou voix claire de même, sans omettre de mentionner une section rythmique qui œuvre de conserve avec ses comparses. 

La collaboration de Fight The Fight pour cette anniversaire, avec Music Norway, Innovasjon Norge, Peer Gynt AS ainsi qu’avec les producteurs de Bleed and Fantefilm porte ses fruits : l’inspiration est au rendez-vous et FIGHT THE FIGHT rendent un bel hommage à l’œuvre originale et à son auteur Grieg Edvard.

Le Metal et le classique, se marient décidément au mieux, comme l’ont prouvé maintes formations au long des dernières décennies et à présent en 2017, avec les bulldozers d’Oslo: Fight The Fight !


A noter que les norvégiens seront en tournée avec SATYRICON et, ça ne se manque pas, en France pour quatre dates fin septembre, début octobre: à vos agendas !

 


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 


 

 

FIGHT THE FIGHT will also be going on tour supporting the black metal giants SATYRICON, starting from the end of September 2017.

==> See tour dates below:

August 3rd - August Burns Red, Copenhagen, Denmark
August 4th - August Burns Red, Oslo, Norway

Satyricon European Tour:
September 24th - Hamburg, Germany
September 25th - Essen, Germany
September 26th - Tilburg, Germany
September 27th - Vosselaar, Belgium
September 29th - London, UK
September 30th - Paris, France
October 1st - Nantes, France
October 2nd - Toulouse, France
October 4th - Madrid, Spain
October 5th - Barcelona, Spain
October 6th - Montpellier, France
October 7th - Bologna, Italy
October 9th - Zürich, Switzerland
October 10th - Munich, Germany
October 11th - Vienna, Austria
October 12th - Prague, Czech Republic
October 14th - Krakow, Poland
October 15th - Warsaw, Poland

 


 

 

FTF_banner

FightTheFight4

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 mai 2017

THYRANT “What We Left Behind..." (French Review) - Official Audios "E.O.S." / "Delusion" / "Endless Hunt"

 

THYRANT_WWLB

THYRANT_logo

 

==> Release: May 12th, 2017 <==

 

IndieRecordings

 

 

Quand cinq amis de longue date, passionnés s’il en est, unissent leurs forces, leur sueur et leur détermination, doublé de leur attachement pour l’essence du Death, du Metal sombre, obscur au Metal puissamment accrocheur vintage, du Thrash, du Metal 80’s / 90’s, on peut s’attendre au meilleur et c’est le cas avec «“What We Left Behind…”;en effet, ce 'debut album' voit tous les éléments précités mixés ensemble avec conviction et un fort potentiel autant technique que pour ce qui est des compositions et de l’interprétation.

Tout au long de « What We Left Behind… », on se retrouve en présence d’une œuvre puissamment, méchamment accrocheuse à tous niveaux, qui vous capture, vous… Ah oui , mais avant d’aller plus loin, il est temps de présenter les géniteurs de cette œuvre : THYRANT, ladies and gentlemen ! THYRANT, retenez ce nom car le quintette espagnol formé en 2015, va faire parler de lui avec son Metal aux multiples sources (de IRON MAIDEN à JUDAS PRIEST, de CARCASS à SLAYER, ENSLAVED à OBITUARY) son Metal, donc, qui aligne qualité, détermination, intensité et surtout une de ces puissances qui vous rentre sous la peau avec aisance. Des fort bons titres tels que le Thrash de « E.O.S », les vibrations sombres, au chant Death teinté d’une pointe de BATHORY sur le réussi « Carving The Throne », l’instrumental « What We Left Behind… », le meilleur avec, aussi, « Delusion », « Hard Boiling », « Bury Me », pour exemples.

Fort en puissance, intense dans ses atmosphères, ses riffs, son chant Death, sa ligne rythmique basse-batterie, ses paroles, tout autant que servi par une production taillée pour le propos, « What We Left Behind… » signe pour THYRANT une entrée remarquée dans le monde du Metal : et puisque la bande démontre une carrure internationale surtout qu'elle a rejoint l'écurie du renommé label Norvégien, Indie Recordings, alors, comme une envie de les saluer par un :

welcome THYRANT ! :)

 

Tasunka

 

 

 

 

 

What We Left Behind…” Tracklist:

01-Bury Me (Guest guitar: Lolo Casares)
02-Endless Hunt
03-Delusion
04-Damned At Midnight
05-Hard Boiling
06-What We Left Behind...
07-E.O.S (Guest guitar: Lolo Casares)
08-Carving The Throne

 

THYRANT_merch2017

 

Album credits:

All music by Thyrant
Lyrics by Daniel Pérez
E.O.S.lyrics by Daniel Pérez and Miguel Navarro.
Recorded at Artesonao Estudio 23/5 - 3/6 2016, Málaga, Spain
Engineered by Miguel Mora and Fran Requena.
Produced byMartin Furia and Thyrant.
Mixed by Martin Furia, July - October 2016.
Mastered by Jens Dreesen at Skyline Tonfabrik, Düsseldorf, Germany, November 2016.
Pre-production sessions by Carlos Guardiola, March - May 2016.

 


 

 THYRANT_logo

THYRANT Line-Up:

-Daniel Pérez: V
-J. Mérida: G
-Miguel Navarro: G
-Rubens Oliver: B
-Miguel Vegas: D

 


 

 

 THYRANT_LPs2017

 

 

 THYRANT_logo

 

 


 

THYRANT_WWLB

THYRANT_logo

 


 

Posté par Tasunka à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 avril 2017

ALFAHANNE "Det Nya Svarta" (French Review) - Official Lyric Video "Avgrundsgravitation"

 

Alfahanne_DetNyaSvarta

 

 Alfahanne-logo4

 

 

==> Release: 07 April 2017 <==

 

IndieRecordings

 

 

 

 

Alfapocalyptic Rock / ALFAHANNE, vous connaissez ? Alors, lisez ce qui suit :)

Fondé sur une forte détermination, celle de remettre du danger dans le Rock, de le réveiller, le secouer et revenir aux origines non édulcorées, le groupe ALFAHANNE est unique en son genre, dans sa façon de reprendre les racines et oser en tirer toute l’essence et la sublime et dangereuse beauté brute, originelle.

Le nouvel  et troisième opus « "Det Nya Svarta" est le meilleur porte-parole de cet état d’esprit qui ne se soucie ni des modes, ni des genres musicaux et va plus loin, en délivrant un Rock libre, sombre et fort de ses multiples sources, pour une musique qui vous remue, autant de par ses compositions naturelles et brillantes d’habileté, d’authenticité, de puissance, que de par ses accroches mélodiques que, de même, par ses paroles profondes, cette fois, très personnelles et en qui chacun pourra plonger et trouver de nombreuses vérités.

On assiste avec « "Det Nya Svarta" comprenez « Le Nouveau Noir » à un tour de force au long des morceaux, qui voient le parfum Black, scène dont chacun des membres du groupe est issu, ce parfum donc mélangé au Rock sombre en un éclat d’atmosphères, toutes intenses et prenantes comme rarement. Si chaque titre a son accroche propre, la seconde moitié du disque s’envole cependant encore plus haut, loin, notamment avec une montée en tours via des morceaux très remarqués, dont le lancinant " Mitt Mörker Är Mörkare Än Ditt "  (Mon obscurité est plus sombre que la votre),  l’imparable ritournelle des guitares Rock et du chant hymnique de « Även En Hund Har Sin Dag » ((Même un chien a son jour), « Svarta Får »  (Brebis galeuse), ou encore «  Avgrundsgravitation » ( Gravitation en Abîme), « Stigmata » en échos, et le tout pour se conclure sur le très réussi final avec la beauté sombre de « Det Nya Svarta » (Le nouveau noir),

Les suédois de ALFAHANNE ont rendu, avec « Det Nya Svarta » et grace à une production racée, tout le feeling du Rock tel qu’il était à l’origine, tout en étant intemporel : libre et sauvage, profond, dangereusement accrocheur. Voilà le « Nouveau Noir », qui, comme le rappelle la troupe originaire d’Eskilstuna:

"The only political issue that is close to our hearts is equal rights but the flipside of that same coin is that we think everyone is equally....
Equally useless."Alfahanne

            ALFAHANNE délivrent avec leur troisième album, une véritable attaque unique de Rock, au feeling qui touche droit aux tripes, avec son punch authentique : une attaque de ce que ALFAHANNE jouent et décrivent eux-mêmes, comme de l’

 Alfapocalyptic Rock! Indispensable !

 

 

Tasunka

 

 

 

 

 

 ************

 

 

==> This is what Alfahanne's Pehr says of the track "Det Nya Svarta": "This song pierces my heart every time I listen to it. So full of hope but at the same time hopeless. So smart but yet so naive. I have tried to translate it to English so you all can all be a part of it...."

 

I am drawing up a New World , because i am so Tired of the old one.
I push the button and wait for something to happen, wait for something to happen 
Yesterdays colours are bleak, bleak as bones yeah bleak as bones.
Feeling my heartbeats as I wait for something to happen, wait for the bomb..
One last scream the New Black 
Now we are the New Black..
I turn the page I never look back, no never looking back.
I push the button and wait for something to happen, wait for something to happen .
Yesterdays clothes are out of style , cold as the winter yeah cold as the winter. 
Feeling my heartbeats as I wait for something to happen, wait for the bomb.
One last scream the New Black 
Now we are the New Black....

 

 

***********

 

 

"Det Nya Svarta" Tracklist:

 

01-Satans verser (Guest vocals by Dolk from Kampfar)

02-Stigmata

03-Avgrundsgravitation (Guest vocals by David Lindh from Yvonne and Broder)

04-Dödsmaskin (Guest vocals by Sanrabb from Gehenna)

05-Klubb 27

06-Mitt mörker är mörkare än ditt (Guest/Sample on by Nadine Skjoldhammer)

07-Även en hund har sin dag

08-Svarta får

09-Det nya svarta

  

 

==> Artwork by Trine + Kim Design Studio

 

==> Album credits:

  • All music by Alfahanne
  • Lyrics by Pehr Skjoldhammer
  • "Svarta får" lyrics by Pehr Skjoldhammer and Fredrik Sööberg
  • Recorded at Dödskult studio by Alfahanne (Pehr Skjoldhammer)
  • Mixed and mastered by Stamos Koliousis
  • Recorded at Nest Studio, Oslo, Norway by Stamos Koliousis
  • Recorded at Barnhus Zoo studio

 

 

ALFAHANNEalfapocalypticRock

 

ALFAHANNE Line-Up:

 

-Pehr Skjoldhammer: Vocals & Guitars

-Fredrik Sööberg: Guitar

-Jimmy Wiberg: Bass

-Niklas Åström: Drums

 

 

ALFAHANNE Discography:

-2013 - “Grym”,

split 7” with NIKLAS KVARFORTH's SHINING on Svart Records

-2014 - “Alfapokalyps”

debut full length album on CD and 12" vinyl on Dark Essence Records

-2015 - "Blod Eld Alfa"

full length album on CD and 12" vinyl on Dark Essence Records

 

 

 


 

Alfahanne_Avsgrundgravitation

 

 

 Video by Marcelo Vasco Arts for the track " Avgrundsgravitation"

Guest vocals by David Lindh of Soot & Flood and Yvonne and Broder Daniel

 

 

 

 

Alfahanne_stigmata

 

 

Alfahanne_SatansVerser

 

 

Alfahanne-logga

 


 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2017

DUNDERBEIST "Tvilja" EP ( French Review) - Official Lyric Video Of The 2 Singles "Tvilja"/"Kometen Kom" - Live @X Games + Tour

 

tviljaDunderbeist

 

Tvilja_releasedate

 

 

 

==> Release: 10 March 2017 <==

 

IndieRecordings

 

 

Le ‘Doute’-‘Tvilja’ en norvégien, est le thème ainsi que le titre, le moteur, autour duquel s’articule cet EP cinq titres, des toujours très inspirés DUNDERBEIST.

Rodés aux disques à la longueur plus standard, les norvégiens, après dix ans d’existence et huit albums, ont décidé de se renouveler et repasser par le case du plus court, pour démarrer leur triptyque de EPs autour du thème du doute, des hauts et bas, des sentiments variés, multiples, destructeurs ou générateurs de force, de détermination, qu’il peut générer. Le premier de la série, « Tvilja », brille en un voyage où la variété des atmosphères et des sensations assure dans l’accroche et l’efficacité, le tout grâce à des compositions fines, authentiques, portées avec panache par un Rock, Metal de qualité qui surfe entre moderne et touches traditionnelles, tempo fort ou intimiste. On se laisse gagner par le feeling de morceaux tels que « Tvilja », le fort bon « Terpentin », « Grå gås (Isvind) », « Kometen Kom », ainsi que « Vakum ». En fait, la variété des ambiances laisse l’esprit vagabonder selon son humeur, ressentir le propos, se l’approprier. D’ailleurs, le choix de rester encore et toujours en norvégien, pour le chant, participe de cette ambiance qui est propre au groupe et fait adhérer. Ici, les vocaux clairs demeurent seuls et l’alchimie passe néanmoins le plus naturellement du monde au long de « Tvilja ».

De même, DUNDERBEIST, au contraire de l’album précédent et très bon, au passage, « Hyklere » (chronique ici), sont revenus à des enregistrement et mixage maison pour « Tvilja » par Fredrik Ryberg et à un mastering via Alan Douches (Mastodon, Atheist, Nile,..), ce qui qui confère à « Tvilja » le son adequat pour le thème abordé; en fait, le roupe renoue avec la même configuration sonore que pour « Songs Of The Buried » (2012), pour exemple.


« Tvilja » ouvre avec vigueur le triptyque de DUNDERBEIST, prouvant une fois encore que les norvégiens savent y faire dans le voyage Rock émotionnel de qualité!

 


Tasunka

 

 

 

 

“Tvilja” Tracklist:

01-Kometen Kom
02-Terpentin
03-Vakum
04-Tvilja
05-Grå gås (Isvind)

 

 

 


Album credits:

Music by Dunderbeist
Lyrics by Torgrim Torve
Production by Dunderbeist
Recorded in Grisebingen Studio, Hamar, Norway
Engineered & mixed by Fredrik Ryberg
Mastering by Alan Douches, West West Side Music, NYC, USA 
Artwork by Torgrim Torve
Sleeve artwork by Magnie Finnsdatter Nielsen
Cover photo by Stian Frøysang

 

 

Discography:

2008: Second Hand Theft
2009: 8 Crows & Counting
2010: Rovmord (EP)
2011: Dunderbeist
2012: Black Arts & Crooked Tails
2012: Songs Of The Buried
2015: Hyklere
10 March 2017 : « Tvilja »

 

tvilja_length

 

DUNDERBEIST Line-up :

 

-Torgrim Torve : V / songwriter
-Fredrik Ryberg : G / V
-John Birkeland Hansen : D
-Kristian Liljan : B
-Ronny Flissundet : G / V

 

 


 

 

 


 

 

 


 

Dunderbeisttourdates

 

 

Xgames

 

DUNDERBEIST WILL BE HEADLINING X GAMES NORWAY ON MARCH 10!

==> Click HERE for more info! ;)

 

 

Tvilja_TourdatesNorway

 


 

tviljaDunderbeist

 


 

Posté par Tasunka à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2017

PIL & BUE "Forget The Past, Let's Worry About The Future" (French Review) - Official Lyric Video "No Is The Answer"

 

Pil&Bue-ForgetTPastLetsWorryAboutTheFuture

 

PilNBue_logo

 

 

 

==> Release: 31 January 2017 <==

 

IndieRecordings

 

 

 


Des disques vous tombent dessus comme ça, sans prévenir et vous donnent un vrai coup de cœur, vous rentre sous la peau, vous secoue avec leur univers musical et un son unique comme c'est le cas avec le premier album de PIL & BUE, “Forget The Past, Let’s Worry About The Tuture”.

Et quel album, qui voit le mantra des norvégiens se réaliser, à savoir d’être impulsifs et spontanés en live ou sur album, d’offrir ainsi une musique qui joue avec les palettes Rock, Prog et un pointe Stoner en une expérience aux hors normes où les opposés s’attirent, se complètent pour sublimer des explosions d’ambiances fortes, qui expriment avec classe, naturel et dynamique, les sentiments d’un sujet peu léger traité par les textes: le lourd poids que les femmes autour du monde, ont à subir de part les fardeaux qui pèsent sur leur condition féminine. Beau, touchant, mélancolique et avec des sursauts positifs qui font que l’ensemble plane haut, jamais ne sombre, au contraire, vole, emporte et s’élève toujours plus loin. Bluffant de penser que seulement deux musiciens, Petter Carlsen aux chant et guitare, Aleksander Kostopoulos à la batterie, sont le artisans de cette perle d’album, à eux seuls et pourtant le duo sonne tel un groupe au complet. Les harmonies s’envolent tout autant que les mélodies, qui toutes font songer à non moins que Sólstafir, Sigur Rós et Placebo, c’est dire la qualité dont fait montre PIL & BUE. Ajoutez à cela un son unique, pour un groupe unique qui fait une entrée marquante avec son "Forget The Past, Let's Worry About The Future" qui vaut le détour.

PIL & BUE, retenez ce nom, un grand groupe se présente à vous et se montre digne de son patronyme, puisqu’en norvégien ‘Pil & Bue’ signifie ‘arc et flèche’, alors oui, on peut dire qu'ils ont mis dans le mille avec leurs six titres aussi prenants les uns que les autres : un must !

 

Tasunka

 

 

 

PnB_Tracklist

 


CREDITS:

-Recorded at Oslo Klang
-Produced by Rudi Nikolaisen
-Co-produced by Christian Wibe
-Mixed and mastered by Stamos Koliousis
-Published by Waterfall Music AS/BMG Rights Management(Scandinavia) A-B
-Artwork by Remi Juliebø / Deformat
-A&R by Erlend Gjerde

 

***********

 

Pil & Bue Line-Up:

-Petter Carlsen - Guitar & vocals 
-Aleksander Kostopoulos - Drums

 

 


 

 


 

PilBue+Vinyl+Mockup

 

PilNBue_logo

 


 

Posté par Tasunka à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


05 février 2017

FIGHT THE FIGHT "Fight The Fight" (French Review) - Official Video "Fight The Fight"

 

FightTheFight4

 

FTF_banner

 

 

 

Aguerris à la scène underground, aux nombreux concerts et lives en festivals où ils se sont fait plus que remarquer depuis près de dix ans avec leur formation, sous le premier nom de Faenskap et à présent dénommés FIGHT THE FIGHT, les fougueux norvégiens, donc, délivrent leur premier album éponyme :

cet opus se révèle être une bombe de Rock/Metal au sang frais, une boule de dynamisme et intense s’il en est, qui puise sa source, se nourrit de la même veine que les pointures de groupes qui ont jalonné l’histoire. Les riffs/ rythmiques sont bien menés qu’ils soient en attaque ou accroche pleine de feeling, le chant se distingue aussi autant en voix claire ou arrachée, Rock/Metal, Metalcore, Punk ou en growl, la basse, quant à elle, se montre un support de choix et quant à la batterie, l’effet est similaire: une rythmique solide, catchy qui est sur la ligne rouge d’une dynamique des deux guitares et vocaux au curseur poussé à son maximum. Cela déménage avec les bien-nommés FIGHT THE FIGHT et leurs morceaux composés avec intelligence et une maturité certaine, savent faire parler la poudre en une déflagration de spontanéité, de côté racé et nerveux dans les atmosphères.

FIGHT THE FIGHT viennent de sortir un premier album qui laisse entrevoir que ce n’est que le début: les jeunes loups ont faim et nul doute là-dessus, ils ont l’étoffe d’aller loin et haut !

 

Tasunka 

TasunkaLynx_44

 

 

 


FIGHT THE FIGHT Track-List :

01-Fight The Fight
02-The Edge
03-The Other Side
04-Perfect Combination
05-Addictions
06-This is War
07-My Emperor
08-Patient Zero

 


 

 

 


 

 

FIGHT THE FIGHT Line-Up:

-Lars Vegas- V
-Amok- G
-Lord- G
-HM- B
-Detyler- D

 

FTF_plusVinylIndieRecordings_Logo02

FTF_Indie2017

 


 

Posté par Tasunka à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2015

MAN THE MACHETES "Av Nag" (Review In French) - As Part Of the HardFall Coop (Jack Dalton, Riwen)

MTMachetes_AvNag

MTM_logo04  "Av Nag"‏

IndieRecordings_Logo02

 

 

"Av Nag" is set to release on the 21st of August!

As part of the HardFall Coop (Man the Machetes, Jack Dalton, Riwen)

 

"HARDFALL" IS A COOPERATIVE TRIPLE-RELEASE FROM SOME OF THE MOST BRUTAL, MOST AGGRESSIVE AND MOST TALENTED HARDCORE BANDS THIS SIDE OF THE HEMISPHERE!

HardFall_logo2015



Ces guitares aux riffs et ritournelles entêtants qui vous collent à la peau, ces gimmicks qui vous suivent et ne vous quittent plus, cette ligne basse-batterie nerveuse en diable et cette voix écorchée tout du long, qui assure l’adrénaline en plein, sans compter une production du maitre qu’est Fredrik Nordström (Bring Me the Horizon, In Flames) qui valorise le tout, avec brio, en sachant mettre en valeur cet esprit Rock’n Roll, ce groove, ainsi que chaque facette de l’exercice pratiqué que ce soit façon Rock, Punk, Hardcore, Metal ou le tout mélangé ensemble.

Avec « Av Nag », les fougueux norvégiens de MAN THE MACHETES frappent plus fort, cette fois, via de nouveaux morceaux, taillés indéniablement pour un effet maximum non seulement sur album où il assurent, mais bien sûr aussi en live. Quand on songe que déjà là, l’ensemble claque tel une déflagration énergétique, alors, sur scène… Surtout que le chanteur finit très souvent au sol, ses vocaux arrachés continuant d’habiter la salle et que ses comparses ne sont pas non plus en reste, pour ce qui est de tout donner.

A noter les 'must' que sont « Til Døden Samler Oss », « Tung Luft « , « Ørkenmarsj », « Bak Det Perfekte” et un chant en norvégien qui épice un ensemble déjà fort relevé.

MAN THE MACHETES, c’est des potes réunis et unis par l’envie de faire la musique qu’ils aiment et là où « Idiokrati », le précédent opus, avait déjà été chaudement salué par le public et les critiques,

en 2015, « Av Nag » enfonce le clou d’une formation qui met ses tripes dans ce qu’elle fait et vaut le détour !


Tasunka

 

 


Track List"Av nag":

01. De Sier Nei!
02. Mennesketrapp
03. Dopamin
04. Til Døden Samler Oss
05. Tung Luft
06. Adjø Artemis
07. Ørkenmarsj
08. Djevelens Dråper
09. Bak Det Perfekte


Man The Machetes Line-Up:

-Morten Dischington Carlsson -
-Christopher Iversen -
-Erlend Sætren -
-Per Chr. Holm -
-Erik Fossmo -
-Markus Lind Aase - G

 

 

MTMachetes_AvNag

 

MTM_logoBK

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 août 2015

RIWEN "The Cold" (Review In French) - As Part Of The HardFall Coop (Jack Dalton, Man The Machetes)

RIWEN_TheCold

Riwen_logo02  "The Cold"

IndieRecordings_Logo02

 

 

"The Cold" is set to release on the 28th of August!

As part of the HardFall Coop (Man the MachetesJack Dalton, Riwen)

 

"HARDFALL" IS A COOPERATIVE TRIPLE-RELEASE FROM SOME OF THE MOST BRUTAL, MOST AGGRESSIVE AND MOST TALENTED HARDCORE BANDS THIS SIDE OF THE HEMISPHERE!

HardFall_logo2015

 

 

“HardFall” est le nom d’une initiative originale et intelligente de la part du dynamique label norvégien Indie Recordings pour promouvoir et faire connaître les talents et c’est ainsi que sous l’étiquette « HardFall », on trouve trois sorties quasi simultanées en août 2015, de trois petites perles de groupes comptant parmi les plus brutaux, agressifs et doués que compte la scène Hardcore nordique.

La distribution du trio gagnant est belle, puisque que ce soit, JACK DALTON, MAN THE MACHETES et à présent RIWEN, la claque est au rendez-vous pour chacune des trois formations, via un Hardcore qui a la particularité d’avoir pour chaque groupe, sa personnalité, son originalité, et cette touche qui le rend méchamment accrocheur, chaque fois de façon immanquable au point que cela en devient bluffant.

RIWEN ne déroge pas à la règle, en délivrant, tout comme pour JACK DALTON, son tout premier album studio (MAN THE MACHETES en étant à leur second) et tout comme pour JD, difficile en entendant leurs douze titres de croire que ce n’est que le premier effort de RIWEN. D’accord, il est temps de vous révéler une information, RIWEN est en fait le groupe de non moins que Johannes Persson (guitare, chant et avant tout, maitre à penser) du réputé CULT OF LUNA. Johannes étant excédé des grosses productions, morceaux de 15 minutes et autres longues balances qui présidaient avec CULT OF LUNA, le musicien a voulu revenir à ses racines de gamin qui écoutait les groupes Punk, à du simple, brut et rapide, à du Hardcore en somme : aussi RIWEN a-t-il vu le jour pour combler ses attentes, et il faut le dire, les notres aussi.

Eh oui, c’est que RIWEN, ça claque comme un coup de fouet, fait monter l’adrénaline, et les riffs, la basse bien valorisée, la batterie, les vocaux, tout vous bouscule, vous entraine sur des montagnes russes qui ne laissent aucun répit, avec ce chant Hardcore létal comme du venin et ces accès de moments bardés de ce feeling de faux calme avant la tempête, tels « Stalking A Wounded Wolf » et ses parfums Doom, « Dödens Källa », moments aussitôt suivis d’une avalanche de brutalité Hardcore qui chatouille le Thrash, « The Curlew », « I See War », « Voices Of Revolt », un déferlement intelligemment mené et interprété par des musiciens et un chanteur qui savent allier technique et accroche : du grand art ! Ce qui va assurément déclencher, en concert, ‘moshpits’ et ‘murs de la mort’ en série, au sein d’un public qui sera, c’est sûr, trop heureux de se déchainer sur des morceaux sur lesquels il est difficile de ne pas se laisser emporter mais après tout, quand c’est bon comme ça, aucune envie de résister, alors, let’s go…

Si MAN THE MACHETES ont choisi le chant en norvégien, JACK DALTON et RIWEN ont opté pour l’anglais, mais chaque langue a son atout et toujours est-il que ces trois-là ont en commun de mettre dans le mille autant musicalement que vocalement et que tous les trois bénéficient d’un son, d’une production, au point pour mettre en valeur leur talent, leur hargne et leur dynamisme tout autant que leur envie de s’exprimer.

RIWEN prouve être incontestablement et à part égale de ses collègues, le troisième ‘As’ du triplé Hardcore : HardFall.

Ces trois formations sont, d’ailleurs, pareillement chaudement recommandées: elles vous mettent toutes une de ces pèches en apposant leur identité propre! Hardcore/Rock pour JACK DALTON, Hardcore/Punk/Rock pour MAN THE MACHETES et Hardcore brut et rapide pour RIWEN, ce side-project qui a fini par devenir un groupe à part entière, avec son line-up stable

Découvrez RIWEN et plus généralement, ces trois groupes : ils assurent de façon internationale ;)

 

Tasunka

 

 


Track-List « The Cold » :

01. Crucifix
02. The Blackest Blood
03. Orcus
04. Strife and Hate
05. Daymares
06. Hades Trail
07. Stalking a Wounded Wolf
08. The Curlew
09. Rise Up
10. I See War
11. Voices of Revolt
12. Dödens Källa

 

RIWEN Line-Up:

-Fredrik Lindkvist – V
-Johannes Persson – G
-Christoffer Röstlund Jonsson – B
-Christian Augustin – D
-Marita Jonsson Mätlik - G

 


 


Album credits:

- Recorded by Riwen
- Cover art by Jonas Holmberg

 

RIWEN_Boxset4

 


 

Riwen_logo4

 

RIWEN_TheCold

 

Posté par Tasunka à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 avril 2015

GLITTERTIND “Blåne for blåne” (Review In French)

Glittertind_BlaneForBlane

Glittertind_logo

IndieRecordings_Logo02

 

 

Release date: April 27th, 2015

 

Devenu un groupe à part entière en 2010, les norvégiens de GLITTERTIND avaient délivré un premier album, en 2013, ”Djevelsvart” (Devil Black), largement salué par la critique et voici qu’en 2015, c’est au tour de “Blåne for blåne” (Blue Distance) de prendre le relai ;et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au vu des ces deux albums, il est clair que

GLITTERTIND, souples au possible, ne se soucient nullement de règles d’un genre précis, tant que leur moteur, le Folk, est à la base, en force fondatrice des morceaux.

Et effectivement, là où, en 2013, ”Djevelsvart” était magnifiquement sombre et Heavy, avec des paroles traitant des bouleversements idéologiques de l’homme devenu ‘moderne’ au 19ième siècle, ou de façon plus personnelle, de la peur de perdre des êtres chers, en 2015, “Blåne for blåne”, quant à lui, montre de nouvelles couleurs à la large palette du groupe, puisque celui-ci se révèle cette fois magnifiquement clair, acoustique et positivement Folk Rock.

Que ce soit les paroles personnelles dont “Enno nær” (Still Close) puisque dédiées à ceux que l’on aime tels que le fait le chanteur à sa grand-mère, ainsi qu’aux femmes de pécheurs, le ciment historique de la société norvégienne ou que les textes soient plus universels, en traitant de l’après seconde guerre mondiale, des espoirs de paix, de cette unité dans la reconstruction après les horreurs vécues, de cette envie de liberté, de vivre et tous les instruments ainsi que le chant toujours en norvégien, les chœurs, donnent corps et vie avec panache, brio et un naturel contagieux à cet état d’esprit qui court au long des 10 titres.

GLITTERTIND s’expriment, ici, avec divers instruments allant de la guitare dobro, acoustique à la flute, accordéon, violon, violoncelle, contre-basse, etc.. tout en initiant à cette variété des éléments, des airs du folklore nordique, de la tradition romantique classique et du Folk-Rock indé anglo-américain : rien de moins coté richesse et diversité :)

Doté d’un groupe qui a ostensiblement une nouvelle fois mis son âme dans l’album, doté d’une production finement ouvragée et nature à la fois, doté enfin de guests instrumentaux (voir liste ci-dessous) qui apportent une touche de plus à un édifice solide et accrocheur, “Blåne for blåne” est l’un de ces albums que l’on aime écouter et ré-écouter.


Tasunka

 

 

Tracklist – “Blåne for blåne”:

-01: Ukjend land (Unknown Land)
-02: Høyr min song (Til Fridomen) (Hear My Song (To Freedom))
-03: Soria Moria
-04: Enno nær (Still Close)
-05: Draumen (The Dream)
-06: Blåne for blåne (Blue Distance)
-07: Når knoppar brest (When Buds Burst)
-08: Vedunder (Wonder)
-09: Fnugg av snjo (Flake of Snow)
-10: Bøn (Prayer)

 

Line-Up GLITTERTIND:

Torbjørn Sandvik: Vocals / Guitar
- Geirmund Simonsen: Grand piano / Accordion / Programming
- Bjørn Nordstoga Eide: Bass / Double-Bass
- Olav Renolen Aasbø: Guitar / Steel-Guitar / Accordion
- Geir Holm: Drums / Percussion
- Stefan Theofilakis: Dobro / Flutes / Kalimba / Guitar

Guest musicians:

- Horns (Cuivres) - Ingvild Sandstad, Nora Hannisdal og Niklas Sebastian Grenvik.
- Strings (Instruments à cordes) - Magnhild Skomedal Torvanger on 1. viola, Madelene Berg on 2. viola, Cathy Donnely on cello, Ingvild Nordstoga Eide on bratsj


Credits:

-Produced by Geirmund Simonsen
-Recorded at Propeller Music Division by Hans Andreas Horntveth Jahnsen
-Mixed by Mike Hartung at Propeller Music Division
-Mastered by Chris Sansom at Propeller Mastering
-Design: Martin Nesheim / Thomas Larsen Røed
-Photo: Thomas Larsen Røed

 


 

 

Glittertind_BlaneForBlane

 


 

 

Glittertind_single2015

 

Posté par Tasunka à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2015

SEIGMEN "Enola" (Review In French)

Seigmen_Enola

SEIGMEN “Enola”
(Indie Recordings)

IndieRecordings_Logo02

Release Date: April 13th, 2015

 

Disparus des radars depuis la dissolution du groupe en 1999 et la décision du guitariste, Sverre Økshoff, de quitter la troupe, et ce, malgré un succès amplement mérité à l’époque, les norvégiens de SEIGMEN ont manqué terriblement à leur fan base, depuis, à la scène Rock Alternatif de même avec leur Rock mélancolique savoureusement inspiré et voici qu’après 18 années, SEIGMEN revient sur le devant de la scène en décidant de donner le jour à de nouvelles compositions via un huitième album studio : « Enola »

Même si depuis un paire d’années, lentement mais sûrement ressoudé, SEIGMEN s’était produit à nouveau en live, aucun album studio n’était planifié, mais l’évidence, l’envie s’est naturellement imposée au groupe de se remettre à créer, aussi, la sortie d’un nouvel opus a-t-elle fait l’effet d’une bombe sur la scène norvégienne et pas que : c’est que l’événement était plus qu’attendu par tous et à l’écoute des 10 compositions toutes fraiches, il est clair que les cinq musiciens sont bel et bien de retour, unis à nouveau, forts d’un line-up solide et d’une détermination, d’un plaisir de jouer au firmament

 D’ailleurs, comme le souligne, le bassiste - compositeur Kim Ljung, la pochette représente cette étoile qu’est SEIGMEN, solide, composée des 5 du groupe unis et tels les mousquetaires, c’est ‘tous pour un et un pour tous contre le monde’

 L’un des piliers de la scène Rock alternatif norvégienne marque un retour gagnant et accomplit avec « Enola », un strike à tous les niveaux, tout étant réussi dans « Enola »: des titres forts, subtils et marquants, du chant en langue originelle, de la compétence  des musiciens et chanteur, de la production qui met en relief la qualité de l’ensemble. « Enola » peut être lu avec l’effet miroir pour les textes : « enola » pouvant, à l'envers, être « alone » et reflèter à la fois la fascination du bassiste-compositeur, Kim, pour la seconde guerre mondiale, le bombardier « Enola Gay » qui a laché la première bombe atomique! Bien des niveaux d'écoute et de lecture, en somme :)


SEIGMEN délivre un incontournable, un superbe retour avec leur « Enola », de haut vol !


Tasunka


Tracklist “Enola”:

01. Hva vi Elsker
02. Trøst
03. Forevig og Alltid
04. Utopia i Mine Armer
05. Til Verdens Ende
06. Tenn Alle Lys
07. Deus
08. Monokrom
09. I Mitt Hus
10. Hvit Stjerne Hvit Støy
(Bonus track only on vinyl editions: Mot i Brystet)


SEIGMEN Line-Up:

- Kim Ljung : B / V
- Alex Møklebust : V
- Noralf Ronthi : D
- Marius Roth : G / V
- Sverre Økshoff : G
(Some of the members are also known from Zeromancer)

Seigmen_Enola_double

Posté par Tasunka à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,