30 octobre 2019

DEAF RAT "Ban The Light" (French Review) - Official Videos "Fallen Angels" / "Hail The End Of Days"

 

DR_BTL44

 DR-logo666

AFM_Logo4

 

Explosif « Ban The Light » l’est assurément, le pur Hard Rock à la fois vintage/moderne et prenant de DEAF RAT l’étant en effet à tous les niveaux, autant par la largesse de son son qui reflète parfaitement les influences de base de chacun de ses membres et elles sont variées, allant de D.A.D. à KISS, AC/DC, LED ZEPPELIN, IRON MAIDEN en passant par PANTERA ; explosif, le groupe l’est tout autant avec ses compositions nourries d’un Hard Rock Heavy aux riffs massifs, rugueux, aux mélodies captivantes, aux paroles imprégnées et inspirées des événements présents et passés et enfin, explosif, « Ban The Light » l’est sans conteste avec sa philosophie de profiter de la vie à fond, de rester libre qui imprègne tout l’album et que les suédois savent exprimer et faire détonner au long de chaque titre et en divers feux d’artifice énergiques en puissance ou mesurés, histoire que le plaisir de l’écoute ne connaisse pas de temps mort. Au choix, « Ban The Light », « Tying You Down » vous secouent et vous entrainent, quand l’acoustique « Bad Blood » se fait apprécier avec sa fausse pause pour mieux remettre la dynamique en route et repartir pour de nouveaux titres à l’énergie Hard Rock intacte pour se conclure sur « Welcome To Hell » - ce mid tempo à l’âme sombre qui coure au long de l'album et à l’accroche dynamique lancinante, se plaçant comme l’un des fleurons parmi les titres.

DEAF RAT ont enregistré dans les conditions proche du live afin de bénéficier d’un son vivant et rendre ainsi toute la force scénique que développe la bande. Sans limite de style, sans barrière, libre d’exprimer ce Rock multi facettes qui leur vient des tripes, DEAF RAT sortent un album à l’image du groupe de qualité qu’ils sont : « Ban The Light » étant un feu d’artifices riche en diverses explosions de pur Hard Rock Heavy, que leur lead singer, réellement artificier reconnu qui a travaillé entre autres pour Twisted Sister, Dark Funeral, HammerFall, Sabaton, a su faire vivre avec ses comparses, au long d’un « Ban The Light » accrocheur.


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


01- Fallen Angels

02- Hail The End Of Days

03- Tying You Down

04- Save Me From Myself

05- Ban The Light

06- Bad Blood

07- Make You Suffer

08- Say You Love Me

09- Wanted Forever

10- Welcome To Hell

 


 

 

Capture

 


 

DR-logo444


Frankie Rich : Lead Vocals
Max Lander: G/V
Pat Kramer : G/V
Nic Lester : B
Karl Löfgren : D

 


 

DeafRat-BanTheLight_red4

DR-logo666

 


 

 

Posté par Tasunka à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 octobre 2019

METALITE "Biomechanicals" (French Review) - Official Videos "Far From The Sanctuary' / "Apocalypse"

 

Metalite_Biomechanicals4

Metalite_logo4

==> Out Oct. 25, 2019

AFM_LN_Final

 

METALITE est récent de par sa formation en 2015 mais la détermination notamment celle du membre fondateur et guitariste, Edwin Premberg, de donner le jour à un Metal mélodique moderne qui se démarque, a des effets accélérants sur le groupe, puisqu’après avoir intégré au line-up, en 2016, trois autres membres permanents bardés d’une expérience musicale incontestable, après avoir sorti un premier album salué en 2017, voilà que METALITE revient et 2019 est assurément une année à marquer d’une pierre blanche pour les suédois, puisque non seulement le groupe s’est vu signé chez non moins que AFM Records, que le poste de chanteuse a été remplacé avec succès par la talentueuse Erica Ohlsson et enfin et non des moindres, 2019 est marquante car le successeur de « Heroes In Time » (2017), « Biomechanicals » fait sa sortie cet octobre, pile deux ans après son prédecesseur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une sortie qui compte par sa qualité car après deux ans, la troupe s’est bonifiée encore et déboule avec onze titres au Metal mélodique puissant et accrocheur mixé de senteurs électroniques, un mélange qui fait son effet. La richesse de la production donne sa pleine saveur et met en valeur les nouvelles compositions qui se voient toutes être travaillées autant que bardées de feeling, sans omettre de mentionner une interprétation de tous que ce soit au niveau vocal où la nouvelle recrue fait merveille, que au niveau des instruments où chacun se donne sans retenue et met ses capacités au plein service des titres.

L’alchimie fonctionne incontestablement et fait de « Biomechanicals » le meilleur ambassadeur de la qualité, la détermination et le plaisir évident de s’exprimer de METALITE : recommandé donc !


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

“Biomechanicals” Tracklisting:

01- Far From The Sanctuary
02- Apocalypse
03- Biomechanicals
04- Warrior
05- Mind Of A Monster
06- World On Fire
07- Eye Of The Storm
08- Breakaway
09- Social Butterflies
10- Rise Of The Phoenix
11- Victory Or Death

 

- Produced once again by renowned Danish producer/mixer Jacob Hansen [Volbeat, Evergrey, Amaranthe] at Hansen Studios
- Artwork by: Darkgrove (Jan Yrlund)

 


 

 

 


 

metalite_header

Erica Ohlsson : V
Edwin Premberg : G
Robert Örnesved : G
Robert Majd : B
Lea Larsson : D


 

 


 

Metalite_Biomechanicals4

Metalite_logo4


 

 

Posté par Tasunka à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 septembre 2019

CORELEONI "II" (French Review) - Official Video "Queen Of Hearts" - European The Travellin’ Men Tour

 

CO_II

AFM_LN_Final

 

==> ‘II’ out worldwide on September 27th, 2019 by AFM Record

 

CoreLeoni, ce projet ‘high class’ s’il en est de Leo Leoni (GOTTHARD) (voir line-up), s’est distingué via un premier album « The Greatest Hits Part 1 » salué à juste titre et l’envie, l’appétit pour sortir un second opus a pris Leo Leoni aux tripes et lui et ses complices ont été bien inspirés de continuer plein gaz l’expérience avec un nouvel opus. En effet, le dernier né, intitulé logiquement « II », est une réussite, lui qui sait afficher les qualités de son prédécesseur, qualités qui font adhérer amplement, à savoir la passion, le réel plaisir dégagé et contagieux et la classe autant d’un point de vue feeling que maitrise instrumentale, vocale et hymnique sans omettre de mentionner le cœur/ le moteur qui réside en une production de haut vol et inspirée qui a su allier l’analogique des guitares et instruments à une production moderne au possible et maitrisée. Du coup, avec un tel son, les reprises des morceaux des premières heures de l’incontournable GOTTHARD font des étincelles via leur pèche Hard Rock intemporelle revisitée et moderne à la fois, hymnique au possible qui donne envie de monter le son, s’époumoner en chœur, headbanger, s’agiter tout du long des reprises des titres de GOTTHARD et des deux nouvelles compositions tout aussi redoutables d’efficacité que leurs ainées ou encore sur la cover de John Lee Hooker.

Avec le line-up de choix composé des mêmes complices et amis que pour le premier album, le projet CoreLeoni est de retour qu’on se le dise et animé de la même passion intacte, alors, prêts pour la claque assurée par l’incontournable Leo Leoni et ses complices, d’autant que tous sont dans une de ces formes à la fois aux instruments et que dire du chant décidément bluffant !

Un nouvel album, une signature chez AFM et une tournée pour parachever le tout, décidément CoreLeoni assure et en clin d’œil au thème final de « II », à savoir celui du film de 1972, « Le Parrain » et de son personnage principal Don Corleone, on a envie d’appeler CoreLeoni en clin d’œil donc et sous forme de coup de chapeau, à la fois: Don CoreLeoni ;)

 

Tasunka

TasunkaLynx_4444

 


 

 


 

“II” Tracklist: songs from the early Gotthard days are coming along in a completely new sound outfit. Including 2 new songs and a John Lee Hooker cover -

01 Waltz No. 2 (Dmitri Shostakovich cover)
02 Standing In The Light
03 Love For Money
04 Open Fire
05 Angel
06 And Then Goodbye (Bonus Digi/Vinyl)
07 She Goes Down
08 No Tomorrow
09 I'm Your Travellin' Man
10 Cheat And Hide (Bonus Digi/Vinyl)
11 Make My Day
12 Mountain Mama
13 Queen Of Hearts (new song / single)
14 Don't Get Me Wrong (new song)
15 Boom Boom (Bonus Digi/Vinyl)(cover version of John Lee Hooker )
16 Il Padrino (Giovanni ‘Nino’ Rota’s ’The Godfather Theme’ cover)

 

- Recording process in Yellow House Studio in Lugano/ Wisselord Studio
- Cover artwork: Ekaterina Bossova
- Production: Paul Lani / Darci Proper

 

coreleoni-logo2

 

 

CORELEONI Line-Up:

- Leo Leoni: Guitars (Gotthard - founding member)

- Ronnie Romero: Vocals (Rainbow-singer since 2016 and Lords Of The Black founding member/ex-singer)

- Hena Habegger: Drums (Gotthard - founding member)

- Jgor Gianola: Guitars (ex-Gotthard-part of Gotthard during the early days /U.D.O./Jorn Lande)

- ila Merker: Bass (Soulline)

 


 

CoreLeoni_EuropeanTour4

 


 

coreleoni-logo2

cl2-albums

 


 

CO_II

LogoCL_gold


 

 

Posté par Tasunka à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2019

SINNER "Santa Muerte" (French Review) - Official Videos "Fiesta Y Copas"/"Santa Muerte"/"Death Letter"/"Last Exil Hell"

 

SinnerSantaMuerteSI_logo

  ==> Release Date: 13 Sept. 2019 <==

AFM_LN_Final_RGB_small_s

 

 

SINNER a de la bouteille en matière d’expérience sur la scène musicale en tant que groupe, et ne serait-ce que celle de son mentor, Mat Sinner, pierre angulaire du Metal et notamment Heavy, Hard Rock qui cumule à lui seul plusieurs décennies d’activité au compteur, sans parler des innombrables albums, concerts et groupes au sein desquels sa dextérité de chanteur, bassiste et producteur fait référence. Alors, un nouvel opus de SINNER est d’avance une valeur sûre côté accroche surtout après le très réussi « Tequila Suicide » (2017), et c’est bien le cas avec un « Santa Muerte » énergique et réjouissant, où se retrouve cette patte immédiatement reconnaissable qui fait apprécier, à juste titre, le Hard-Heavy aux touches Bluesy et surtout aux senteurs THIN LIZZY de la troupe d’outre-Rhin. Effectivement, au long de « Santa Muerte », la même dynamique, la même inspiration, le même énorme plaisir qui animent tout SINNER album après album, sont au top de leur forme au long des derniers morceaux et l’accroche est, quant à ell,e à nouveau au rendez-vous, ce qui est à souligner, car on pourrait redouter une faiblesse dans la capacité à garder la flamme intacte mais et c’est là l’une des grandes qualités de SINNER, c’est que l’adhésion fonctionne encore et toujours malgré les années ; ce ‘je ne sais quoi’ contagieux qui fait s’agiter en cadence, chanter en chœur de façon spontanée, SINNER le conservent et savent incontestablement le transmettre.

Hard Rock, Heavy dynamiques, festifs et enlevés, Blues prenant et clins d’oeil à THIN LIZZY que Mat SINNER apprécie toujours autant, les titres ont décidément le ticket gagnant, tout comme la nouvelle recrue au sein de SINNER : Giorgia Colleluori (Eternal Idol). Aux côtés de Mat Sinner pour le chant, les titres voient désormais une couleur féminine ajoutée à leur palette et c’est particulièrement sur la reprise du Bluesman Son House– « Death Letter »- que la nouvelle arrivée fait sensation. Et en parlant de sensation, les guests notamment vocaux, l’excellent Ronnie Romero (RAINBOW, CoreLeoni) et le non moins talentueux Ricky Warwick (Black Star Riders) respectivement sur le festif « Fiesta Y Copas » pour le premier et « What Went Wrong » « pour le second, font leur effet eux aussi. Un son chaudement dynamique, des titres animés par la passion de leurs interprètes qui aiment visiblement toujours autant ce qu’ils font, des guests au diapason, « Santa Muerte » a décidément de quoi réveiller les morts de façon festive et leur dame en particulier, la « Santa Muerte » (d’ailleurs représentée avec talent par l’artwork de Sledgehammer Graphics, tout comme celui de « Tequila Suicide » en 2017).


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 

 


 

01. Shine On
02. Fiesta Y Copas (Feat. Ronnie Romero - Rainbow)
03. Santa Muerte
04. Last Exit Hell
05. What Went Wrong (Feat. Ricky Warwick - Black Star Riders)
06. Lucky 13
07. Death Letter (Blues) (Delta Blues Icon: Son House - cover)
08. Craving
09. The Wolf
10. Misty Mountain
11. The Ballad Of Jack
12. Stormy Night

 


 

 SN_FiestaYCopas04


 

 


 

Sinner_thanxSantaMuerte

 


 


 

AFM_693_Vinyl_Purple

SI_logo


 

 

Posté par Tasunka à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 juillet 2019

LORDI "Recordead Live - Sextourcism In Z7" - Official Live Videos "Devil is A Loser" / "The Riff"

 

LO_Z7

logo

 AFM_Logo4

 

“Recordead Live - Sextourcism In Z7” peut s’enorgueillir d’être le premier véritable live DVD/CD de LORDI puisqu’emmenée par Mr. LORDI en personne, sa troupe et lui ont pu donner vie au live dont ils avaient envie depuis pas mal d’années et ce, en présidant entièrement à sa réalisation, à son accomplissement, maitrisant ainsi chaque étape, ce qui a pour résultat une captation live de haut niveau, un must autant pour le choix des morceaux, l’interprétation que pour les décors, le son et bien sûr, les uniques et incontournables masques et costumes horrifiques dont Mr. LORDI a le secret pour lui-même et ses créatures.

Et quel endroit plus approprié que le Z7 pour enregistrer ce premier live, cette salle suisse bien connue et réputée étant en effet en quelques sorte le second ‘home’ des finlandais, puisque la troupe y a joué sans temps mort, depuis ses débuts et avec succès devant un public conquis à chaque fois.

LORDI a mis les petits plats dans les grands puisque “Recordead Live - Sextourcism In Z7”, ce n’est pas moins de deux heures de ce Hard Rock/Heavy horrifiquement accrocheur, passionné, hymnique et fédérateur que la troupe sait si bien délivrer; petits plats dans les grands aussi au niveau captation sonore et régal des yeux tout autant via les décors, nouveaux costumes et mise en scène. Le résultat donne deux heures de concert où le meilleur de LORDI s’exprime sans retenue autant pour le plaisir évident de ses protagonistes sur scène, que pour celui de la foule nombreuse massée devant la scène, une foule qui acclame le groupe, reprend à pleins poumons et en chœur les nombreux hymnes qui parcourent les titres des monstres venus du froid et dans tous les cas, un public qui ne boude pas son plaisir. Tirés, au choix, de leur album le plus acclamé depuis leurs débuts, à savoir « Sexorcism » (2018 - chronique ici) ou d’autres hits gravés dans l’histoire du groupe, les morceaux s’enchainent avec les mêmes efficacité et force de conviction, et que défile la set-list de deux heures explorant les pierres angulaires de la discographie de LORDI et arrivant trop tôt à la conclusion laissée, bien sûr, au titre vainqueur de l’Eurovision en 2006, le désormais classique : « Hard Rock Hallelujah ». Le DVD se distingue par ses bonus qui complètent cette captation live des plus convaincantes, en offrant de vraies raretés, en addition aux nombreux plus dont la mise à disposition de tous les clips de LORDI depuis les débuts du groupe.

Ce live est sans conteste réussi et recommandé, lui qui prouve combien les natifs du froid, LORDI, savent mettre le feu et déployer la large palette de leur talent quelque soit le poste occupé dans la bande, tous emmenés par leur master es Horror show et Hard/Heavy accrocheur, hymnique, mélodique et dynamique : Mr. LORDI ! LORDI est une valeur sûre de la scène Metal et le confirme encore avec leur premier live officiel : “Recordead Live - Sextourcism In Z7” !


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

 


 

LORDItracklistLive2019 


 

LORDI_Live2019

LORDIbandLORDI_LineUp2019

 LordiSexorcism666

 

==> French Review / Chronique "Sexorcism" (2018) <==

 


 

LO_Z7

logo


 

 

Posté par Tasunka à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 mai 2018

LORDI "Sexorcism" (French Review) - Official Lyric Video "Your Tongue's Got The Cat" / Video "Naked In My Cellar"

 

LordiSexorcism666

logo

Release Date: 25/05/2018

 

AFM_newlogo2016

 

 

LORDI sont de retour et pour une neuvième œuvre horrifique car comme nos cinq monstres venus du froid le disent eux-mêmes, ils ont donné vie à un album fait d’une souche propice à la controverse comme l’indique son titre, évocateur du sujet abordé : « Sexorcism ». De quoi donner l’eau à la bouche, surtout que tout y est dès le départ : de la musique bien sentie aux paroles détonantes, toutes deux étant plutôt bien léchées et savoureusement, horrifiquement punchy, catchy et aux compositions autant travaillées que fédératrices dans leur majorité. Pour ce qui est du cœur de l’album, on retrouve la patte LORDI, à savoir un Hard Rock teinté eighties mais lourdement -dans le meilleur sens du terme- saupoudré de modernité, ce qui donne leur force aux titres, avec de même un fort parfum de Heavy Metal mélodique, qui participe à l’accroche de « Sexorcism » tout comme les apports électros. Les riffs de guitare sont ici encore et toujours des plus convaincants, le chant égal à lui-même, la basse et la batterie en forme elles-aussi et les claviers ne font pas de la figuration, assurément : les morceaux sont accrocheurs dans leur ensemble donc, surtout que les ambiances sont variées et si certains font carton plein dès la première écoute, d’autres se dévoilent plus lors d’un second passage dans le lecteur, rejoignant ainsi la set list de tête de l’album. « Sexorcism » bénéficie non seulement d’une belle brochette de morceaux exécutés par des musiciens qui en veulent et aiment toujours visiblement autant ce qu’ils font, que d’une production des plus efficaces pour faire sonner « Sexorcism » de toute la ferveur ‘horrifique’ qui lui sied: c’est d’ailleurs à nouveau Mikko Karmila (Lordi, Nightwish, Children of Bodom, Amorphis, ...) qui s’est chargé de l’enregistrement/mixage aux studios Finnvox, lui qui avait déjà produit « Scare Force One » en 2014.

A noter un détail à propos de « Sexorcism » : les cloches sombres qui résonnent dans les morceaux et notamment sur le final, ont été enregistrées par Mr Lordi en personne…lors de l’enterrement de son père : un hommage qu’il souhaitait lui faire en les incorporant à l’album et qui se salue.

En tout cas, « Sexorcism » donne la pèche, est bien ficelé, réussi dans sa majorité avec ses multiples ambiances et vaut l’achat, c’est certain, prouvant au passage que LORDI restent fidèles à eux-mêmes :

monstrueusement efficaces dans le domaine Hard / Heavy Horror Rock’n’Roll :)

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 


"Sexorcism" Track-List:

01. Sexorcism
02. Your Tongue's Got the Car
03. Romeo Ate Juliet
04. Naked In My Cellar
05. The Beast Is Yet to Cum
06. Polterchrist
07. SCG9: The Document Phenomenon
08. Slashion Model Girls
09. Rimskin Assassin
10. Hell Has Room
11. Hot & Satanned
12. Sodomesticated Animal
13. Haunting Season


"Sexorcism" was recorded and mixed at the legendary Finnvox studios by Mikko Karmila, who is no stranger to the band
being the producer of the band's 2014 release ”Scare Force One”

 

 

 

 

Lordi_copyrightTasunka2013

 

 

 

 

LordiBand2018_01

 

LORDI Line-Up:

-Mr. Lordi : V
-Mr. Amen : G
-Mr. Ox : B
-Mr. Mana : D
-Ms. Hella : K

 

 LordiSexorcism666

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2018

BONFIRE "Temple Of Lies" (French Review) - Official Video "Stand Or Fall"/Audio "Crazy Over You" - Temple Of Lies Tour 2018

 

BF_TOL4

BF_Logo4

 

Bonfire13thapril

 

 

BONFIRE a su mettre le feu du temps de son heure de gloire dans les années 80s et, déjà avec « Byte The Bullet » (2017) et à présent avec « Temple Of Lies », le groupe sait remettre le couvert quelques décennies plus tard, avec du sang neuf depuis 2015/2016 et toujours autour du fondateur-compositeur-guitariste-producteur, Hans Ziller : ce line-up aux bagage et influences intergénérationnels démontre via les nouveaux morceaux, fonctionner au mieux et créer une alchimie qui va assurément parler à la toute neuve génération Hard Rock et tout autant fédérer les aficionados de la première heure de BONFIRE, puisque la troupe de Hard Rockers et musiciens/chanteur doués, déploie en beauté ses ailes une nouvelle fois, en 2018.

Si Hans Ziller, qui prouve que décidément, le bon Hard Rock ça conserve et bien encore, sait toujours autant faire parler sa six cordes, sa complicité avec Frank Pané crée des étincelles, faisant du duo de guitares le centre solide et remarqué sur lequel repose l’album, autant mélodiquement qu’en accroche énergique. Le duo sait décidément faire parler la poudre sur des titres tels que « Temple Of Lies », les mélodies hymnique sur les compositions mid-tempos ou la retenue, l’émotion sur les ballades, offrant ainsi un terrain propice aux multiples capacités du nouveau chanteur, Alexx Stahl, le tout étant soutenu par le pilier rythmique au groove aussi solide que mélodique des basse et batterie respectivement de Ronie Parkes et Tim Breideband.

Tout « Temple Of lies » bénéficie de la qualité et de l’enthousiasme intact, de l’énergie indispensables à tout album de Hard Rock qui se respecte, faisant de ce nouvel opus de BONFIRE, l’un de ces albums aux titres sans révolution certes, mais qui se voient être si efficaces dans les lecteurs et qui, en live, vont indéniablement mettre le feu : du fort bon Hard Rock/ Heavy mélodique et énergique, du BONFIRE en somme !

 


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


"Temple Of Lies" Track-List:

01.In The Beginning
02.Temple Of Lies
03.On The Wings Of An Angel
04.Feed The Fire (Like The Bonfire)
05.Stand Or Fall
06.Comin' Home
07.I'll Never Be Loved By You
08.Fly Away
09.Love The Way You Hate Me
10.Crazy Over You

Bonus Digipak / Vinyl :
11.Comin' Home (Extended Acoustic Version) / 12.Friedensreich II-The Return Of The Zünsler Into The T.O.L.”

 


* Produced by: Hans Ziller, Tom Müller @ Flatliners Studios-Ingolstadt

* Cover Artwork: Kai Brockschmidt

 

 

 BF_Logo4

-HANS ZILLER - Lead Guitar (GER)
-ALEXX STAHL - Lead Vocals (GER)
-RONNIE PARKES - Bass (USA)
-TIM BREIDEBAND - Drums (GER)
-FRANK PANÉ - Lead Guitar (GER)

 

 

 Bonfire_Tour2018

 

BF_TOL4

 


 

Posté par Tasunka à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2018

TANKARD Best Of 2002-2010 "Hymns For The Drunk" (French Review) - Tour Dates - France: 16/03/2018 @ Colmar

 

TK_HFTD666

Tankard Logo neu

AFM_Logo4

 

 

 

2002-2010 correspond pour les iconiques TANKARD, aux années où la troupe était signée chez AFM Records et à des années importantes car marquées d’un retour aux affaires pour le groupe, justement au sein de cette 'écurie' allemande, alors, la tentation pour le label de sortir un Best-Of de cette période était apparemment forte : c’est chose faite avec « Hymns For The Drunk ». Et pourquoi pas, après tout, vu qu’il faut reconnaître que même si on peut se dire que c’est un best of de plus, toujours est-il qu’en fin de comptes, celui-ci a un solide paquet d’atouts à son actif, à commencer par le fait de poser combien ce quatuor, authentique as ‘es Thrash fédérateur’ et sifflage de bières, sans oublier la constante bonne humeur, et ce, depuis 1982 tout de même, combien, donc, TANKARD assure et sait faire monter l’ambiance et s’éclater en sa compagnie. « Hymns For The Drunk » est un bon moyen, en somme, de découvrir ou redécouvrir via les dix-sept titres sortis en ce début de millénaire, la dynamique et un savoir faire sans failles des allemands à délivrer un Thrash, qui, comme la boisson dont la bande est adepte, fait 'du bien par où ça passe'.

TANKARD assure depuis 1982 et 35 bientôt 36 ans de méfaits Thrash, ça valait bien un nouveau Best Of, surtout que « Hymns For The Drunk » tire un beau coup de chapeau à cette bande de ‘Metal-Maniacs » pur jus ou plutôt, lève son pichet, comme le personnage de la pochette qui donne le ton, à ces quatre accros au Metal ! 


A noter que TANKARD est en tournée, alors, préparez-vous à lever vos verres tout en headbangant, puisque le groupe sera à Colmar, le 16 mars 2018


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 

 

 

 

Tankard_merch2018

Tankard_tracklistHymns

==> Cover Artwork : Patrick Strogulski

 


 

Tankard20178

TANKARD Line-Up:

-Andreas Geremia - V
-Andreas Gutjahr - G
-Frank Thorwarth - B
-Olaf Zissel - D

 


 

TankardTour

 


 

TK_HFTD666

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2017

NOCTURNAL RITES "Phoenix" (French Review) - Official Videos "What's Killing Me"/"A Heart As Black As Coal"/"Repent My Sins"

 

NR_Phoenix4NR_Logo4

NoC_release2017

 

AFM_newlogo2016

 

 

Quand que cela déjà fait une décennie depuis la sortie du dernier album et qu’on a gagné et mérité depuis sa formation début 1990, une solide réputation dans le Power mélodique ainsi que glané une toute aussi solide fan base de par le monde, inutile de préciser combien le plaisir de pouvoir enfin redonner signe de vie est affiché, en 2017, avec un neuvième et tout frais opus, « Phoenix ».

NOCTURNAL RITES, puisqu’il s’agit d’eux, reviennent avec un album au titre approprié et surtout avec onze nouvelles compositions qui affichent et affirment combien l’inspiration et la patte des suédois est intacte et toujours marquée du sceau de l’efficacité : il faut dire que l’esprit des origines de Nocturnal Rites est bel et bien vivant au travers des titres, avec cette touche de richesse, de Power hymnique et mélodique, racé la majorité du temps, qui a pour qualités principales outre bien sûr un talent assuré de composition, le chant de Jonny Lindqvist et son duo de guitares, Fredrik Maznnberg et l’as qu’est le on ne peut plus doué lead guitariste, Per Nilsson. Si la ligne rythmique basse –batterie de Nils Eriksson et Owe Lingvall assure sa partie, il n’en reste pas moins que les soli et passes d’armes de Per Nilsson à la six cordes et ce, quelque soit le tempo, au style plus calme ou enlevé, font leur effet en apportant une accroche et une sacrée couleur au titres. Le chant est dans la même veine et c’est tout une formation qui fait montre de son plaisir d’être de retour, avec des chansons que la troupe a pris le temps de peaufiner, et sur lesquelles tous se sont donnés à fond et visiblement éclatés à enregistrer. Quelques titres sont un bémol dans l’album, car trop convenus et en manque d’énergie mais d’autres et ils sont la majorité, valent la découverte, notamment « What’s Killing Me », "A Heart As Black As Coal », « The Poisonous Seed », « Repent My Sins », ou encore « The Ghost Inside Me », « Nothing Can Break Me », « Welcome To The End ».

Belle pochette, production à la hauteur, quintet visiblement en pleine possession de son art, alors, oui, “Phoenix” signe le retour gagnant d’un groupe au Power Metal convaincant s’il en est.

So, welcome back NOCTURNAL RITES !

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

NR_logogold

“Phoenix” Track-List:

01. A Heart As Black As Coal
02. Before We Waste Away
03. The Poisonous Seed
04. Repent My Sins
05. What’s Killing Me
06. A Song For You
07. The Ghost Inside Me
08. Nothing Can Break Me
09. Flames
10. Used To Be God *
11. Welcome To The End

*bonus track on Digipak and Vinyl editions

 

NR_logogold

NOCTURNAL RITES Line-Up:

-Jonny Lindqvist - Vocals
-Nils Eriksson - Bass
-Per Nilsson - Lead Guitar
-Fredrik Mannberg - Guitar
-Owe Lingvall - Drums

 

 

NR_logogold

 


 

 NR_Phoenix4

 

NR_Logo4

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 août 2017

EDEN'S CURSE "Eden's Curse - Revisited" (CD/DVD) (French Review) -Official Audio Video "Fly Away"/"Fallen King" (2017 Version)

 

EC_revisited44

 

EC_SOS-Logo02

AFM_newlogo2016

 

 


L’exercice est toujours périlleux de reprendre son tout premier et devenu iconique album, pour entièrement le réenregistrer, dix ans quasi pile après sa sortie en 2007; avec « Eden's Curse - Revisited », les incontournables EDEN’s CURSE ne se sont pas démontés et l’ont fait.

Et quelle meilleure opportunité que celle de célébrer une décennie de carrière pour mettre le projet à exécution, soutenus en ça par leur maison de disques AFM Records. C’est donc pour répondre à la demande de leurs nombreux fans que EDEN’s CURSE se sont attelés à la tâche et comme à leur habitude, n’ont pas ménagé leurs efforts, leur sueur et leur plaisir à la fois, de reprendre leurs classiques Heavy Metal / Hard Rock / Prog hautement mélodiques et d’y insuffler un vent de fraicheur bien amené tout en gardant l’âme du titre de base.

L’idée était aussi pour le groupe, d’asseoir une bonne fois pour toutes Nikola Mijic au chant sur les classiques et hits, sur lesquels Michael Eden, son prédécesseur, avait laissé sa forte empreinte : c’est chose faite et ce « revisited » assure de sa production à son interprétation des plus vivantes, signant ainsi l’identité actuelle de EDEN’s CURSE, une identité qui rend hommage à ses origines et se voit résolument ancrée dans le présent, prete pour l’avenir. Les comparaisons entre les versions originales et celles ré-enregistrées dix ans plus tard, vont être immanquables et susciter de logiques clivages entre ceux qui adhèrent pleinement à leur mouture 2017 et ceux qui s’accrochent à celle de 2007, mais une chose est sure, c’est que « Revisited » est un album efficace qui aligne ce qui fait apprécier EDEN’s CURSE, à commencer par les puissamment melodiques et agiles guitares, chant, basse, claviers notamment.

De quoi fédérer les fans et en attirer de nouveaux que ce petit rafraichissemnt donné aux morceaux : une bonne façon, en somme, de découvrir ou redécouvrir ces classiques intemporels qui sont le fondement de EDEN’s CURSE.

A noter que le DVD live sous forme de bootleg officiel, de 100 minutes qui vient completer le CD vient en cerise sur le gateau d’un album bardé d’atouts.


« Eden's Curse - Revisited » est à découvir!

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

EC_revisitedbanner

 

Disc I: “Eden's Curse” 2017 Version (Audio):

01. Book Of Life (Intro)
02. Judgement Day
03. Eyes Of The World
04. Stronger Than The Flame
05. The Voice Inside
06. After The Love Is Gone
07. Fly Away
08. What Are You Waiting For
09. Eden's Curse
10. Don't Bring Me Down
11. Heaven Touch Me
12. The Bruce (Intro)
13. Fallen King
14. We All Die Young


Produced by Paul Logue
Mixed by Pete Newdeck
Mastered by Harry Hess

 

Disc II: Live In Glasgow - Official Bootleg (DVD):
Filmed at The
Classic Grand in Glasgow on 28th November 2014

01. Symphony Of Sin
02. Break The Silence
03. Masquerade Ball
04. Black Widow
05. Trinity
06. Fly Away
07. Just Like Judas
08. Fallen From Grace
09. Jerusalem Sleeps
10. Guitar Solo
11. Time To Breathe
12. Rock Bottom
13. Devil In Disguise
14. Wings To Fly
15. No Holy Man
16. Unbreakable
17. Judgement Day
18. Evil & Divine
19. Angels & Demons

Directed & Edited by Paul Logue
Post-Production & menus by Sebastian Cauvet
Audio mixed & mastered by Dennis Ward
Filmed by Matt Harvey

 

 EC_SOS-Logo02

EDEN’s CURSE Line-Up :

-NIKOLA MIJIC - V
-THORSTEN KOEHNE - G
-PAUL LOGUE - B
-JOHN CLELLAND - D
-CHRISTIAN 'CHRISM' PULKKINEN - K

 


 

EC_revisitedRelease4

 

 

 

EC_SOS-Logo02

 

 

EC_SOS-Logo02

EC_revisited44

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,