07 septembre 2017

ENSIFERUM "Two Paths" (French Review) - Official Video "Way of the Warrior" / Official "For those.." - Tour Dates (Paris 01 Oct)

 

EnsiferumTwoPaths4

Ensiferum_logo4

 

Ensiferum_release2017

MetalBladeEnsiferum4

 

 

Forts d'une musique qui mêle avec panache, avec dynamisme et accroche, un Metal puissamment d'inspiration Death mélodique et des éléments Folk, ENSIFERUM se montrent avec « Two Paths », au sommet de leur art hybride et dignes de l'inconditionnel attachement que leur témoignent leurs nombreux fans, en frères et sœurs de Metal.

Avec ce septième album, les finlandais assurent dans le farouchement mélodique et hymniquement guerrier. Epiques comme jamais, les morceaux génèrent au travers de l'intense interprétation de leur quintet de géniteurs, une atmosphère héroique qui monte en intensité de passage en passage, d’arrangements en orchestrations, de furie du tempo en passage calmes, de soli de guitares furieux et inspirés, en vocaux Death toujours aussi convaincants, contre balancés par les quelques passages en voix claire, et épaulés par des choeurs, des hymnes à vous donner des envies de rejoindre la troupe dans leur déchainement de Metal / Folk. La sauce prend sans coup férir grâce à une judicieuse alchimie dans les compositions entre force et mélodies et grâce, de même, à une implication totale des intervenants pour donner toute sa vie à la richesse de l'univers proposé, l'accordéon numérique prouvant d'ailleurs sa valeur aux côtés des guitares, notamment. A l'image de l'artwork qui pose le décor, tout « Two Paths » se distingue par sa force de frappe autant que de persuasion mélodique et hymnique, d'autant que la production de haut vol à nouveau confiée à Anssi Kippo, offre toute la qualité que mérite un album de ce calibre, pour mettre en valeur chacune de ses facettes. Les morceaux, qu'ils figuraient déjà pour certains sur une démo datant de sept ans auparavant ou récents, font tous leur œuvre, faisant se dire que ENSIFERUM délivrent, avec « Two Paths », un album fier, épique, fédérateur et hautement convaincant !

Le groupe sera en tournée cet automne, ce qui est une bonne nouvelle surtout quand on sait combien la troupe assure en live, mais, sera, en plus, à Paris, le premier octobre pour un unique concert qui va assurément compter.

Alors, Hail to ENSIFERUM !

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

« Two Paths » Track-List :

01-Ajattomasta Unesta
02- For Those About to Fight for Metal
03- Way of the Warrior
04- Two Paths
05- King of Storms
06- Feast with Valkyries
07- Don't You Say
08- I Will Never Kneel
09- God Is Dead
10- Hail to the Victor
11- Unettomaan Aikaan
12- God Is Dead (Alternative Version)
13- Don't You Say (Alternative Version)

 

  • This new album was produced once again by Anssi Kippo (Children Of Bodom, Impaled Nazarene, Entwine etc.). 
  • Recorded at Astia studio in Lappeenranta, Finland
  • Gyula Havancsák provided the artwork for both" Two Paths" and "One Man Army"

 

 

 

 

Ensiferum_logo4

 

-Petri Lindroos - Vocals/Guitar
-Markus Toivonen - Guitar/Vocals
-Sami Hinkka - Bass/Vocals
-Janne Parviainen - Drums
-Netta Skog - Digital Accordion/Backing vocals

 

 


 

Gigs_Ensiferum

 

Tour dates: click above

/

Paris 01 Oct 2017: cliquer ci-dessous

 

Ensiferum_Paris1oct

 


 

Ensiferum_merch2017

 


 

 EnsiferumTwoPaths4

 

Ensiferum_logo4

 


 

 

Posté par Tasunka à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 août 2017

CREMATORY „Live Insurrection“ (Live DVD/CD) (French Review) - Official Live Video "Everything"

 

Crematory_LiveInsurrection4

CREMATORY_rotlogo

 

 

Quand, en 2016, on tourne vingt cinq années d'une carrière placée sous le signe du succès, ponctuée d'un arrêt suivi, fort heureusement, d'une reprise saluée de tous, de changements de line-up pour, au final, se voir reconnu d'un statut de groupe Goth Metal de référence, normal d'avoir envie de sceller cette célébration par un nouveau live, alors, quoi de mieux que de réaliser une captation du concert donné lors d'un des musts de festivals de Metal qu'est le 'Bang Your Head' allemand ?

CREMATORY l'ont fait et bien fait, puisque leur « Live Insurrection » est à classer dans la catégorie des DVD/CD live qui s'apprécient du début à la fin. La patte CREMATORY se pose, ici, avec toutes les force et groove qui le caractérisent le sextet, se pose, donc, sur chacun des titres d'une set-list judicieusement choisie pour couvrir la gamme qui caractérise les allemands, à savoir un Metal Gothique aux accents Indus habilement mixés avec les cotés brut et groovy. Dynamiques, la puissance et l'accroche des guitares sont fidèles au poste, leur habileté se mêlant à la fois à l'énergie de la batterie épaulée par une basse complice, au coté hypnotisant des claviers qui vous hantent, ainsi que, bien sûr, au duo voix claire / voix en growl Death, un duo qui fonctionne à plein en sachant générer une force de persuasion vocale où les timbres de voix se complètent et participent, avec les instruments, à créer une alchimie qui donne à la fois envie de headbanger quand le rythme est en attaque ou de lever les cornes hautes quand l'instant se voit plus axé sur le feeling.

Son bien géré, groupe en pleine possession de ses moyens et qui affiche un plaisir flagrant d'être là, public bien présent et qui le fait sentir, en somme, tout y est pour faire de
« Live Insurrection » une invitation qui ne se rate pas, surtout quand c'est une pointure du Metal Gothique comme CREMATORY qui vous invite à passer un bon moment en sa compagnie et aux côtés d'un public du Bang Your Head conquis.

Comme le dit CREMATORY : « 25 years of fucking Rock'n Roll » ! :)

 


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 ==> Release Date: 08 / Sept /2017 

(Territory : World)

SPV_Steamhammer_skulllogo2015

 

 

==> CD (DigiPak) : 

 01. Intro 2:45

02. Misunderstood 3:47

03. Fly 6:11

04. Greed 4:37

05. Tick Tack 4:07

06. Instrumental 1:32

07. Haus mit Garten 5:23

08. Ravens Calling 4:27

09. Pray 4:54

10. Everything 4.54

11. Instrumental 2:30

12. Shadowmaker 4:44

13. The Fallen 4:26

14. Höllenbrand 3:46

15. Die So Soon 4:49

16. Kommt näher 4:28

17. Tears Of Time 8:59

 


==> DVD : NTSC, Region Code: 0, Running Time: approx. 100 min

 01. Intro

02. Misunderstood

03. Fly

04. Greed

05. Tick Tack

06. Instrumental

07. Haus mit Garten

08. Ravens Calling

09. Pray

10. Everything

11. Instrumental

12. Shadowmaker

13. The Fallen

14. Höllenbrand

15. Die So Soon

16. Kommt näher

17. Tears Of Time

"Monument" – Videoclips :

01. Misunderstood

02. Ravens Calling

03. Haus mit Garten

04. Everything

 

liveInsurrectionCrematory4

 


 


CREMATORY Line-Up:  

-Felix Stass – Vocals (raw growls)
-Jason Mathias – Bass
-Tosse Basler – Guitar & clean Vocals
-Rolf Munkes – Guitar
-Katrin Jüllich – Keyboards & Samples
-Markus Jüllich – Drums & Programming

 


 

Crematory_LiveInsurrection4

 

 

CREMATORY_logo

 

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 août 2017

TRAVELIN JACK "Commencing Countdown" (French Review) - Official Video and Single "Keep On Running" - Tour Dates (Germany)

 

TravelinJack_CC

 

TravelinJackLogo4

 

TJack_release2017

 

 

 

Plus groovy, au tempo un tant soit peu ralenti par rapport à leur premier opus (« New World » – 2015) mais sans pour autant perdre en force et avec une envie flagrante d’expérimenter, de pousser plus loin l'expression artistique de leur Hard Rock retro seventies et sans age à la fois, les allemands de TRAVELIN JACK font impression avec leur seconde offrande, « Commencing Countdown ».

Un vent de liberté et d'une belle inspiration courent, en effet, le long des titres où se retrouve en pleine et réussie évolution, la patte convaincante de TRAVELIN JACK, ce mélange de Rock authentique, de talent et de naturel aux instruments et vocaux, qui a déjà fait se distinguer la troupe de Berlin : dynamisme et chaleur festive, feeling et profondeur sont au rendez-vous, mêlés en un cocktail de Rock/ Hard Rock au groove à large spectre aussi imparable que sa force de persuasion venue d'un Rock nourri à la 'fine rudesse' des origines du genre.
Aussi brillante que leur look seventies à paillettes avec maquillage assorti que le légendaire David Bowie époque Ziggy Stardust n'aurait pas renié et surtout, avec une attitude Glitter retro mais forte et assumée de la part du quatuor, la musique de TRAVELIN JACK mouture 2017, se remarque et marque. La voix forte et à la large palette de Alia Spaceface pose l'ambiance, répondant à son complice malicieusement doué, Flo The Fly, qui forme avec elle, un duo de guitaristes qui en ont sous le pied pour générer l'accroche, épaulés dans leurs méfaits par les basse et batterie non moins efficaces de, respectivement, Steve Burner et Montgomery Shell. Des morceaux tels que le très bon et riche « Galactic Blue », l'optimistiquement (néologisme, certes) dynamique « Keep On Running », l'accrocheur « Journey To The Moon », caracolent en tête mais il faut le reconnaître, talonnés (à plateforme) de près par « Miracles », « Land Of the River », « Cold Blood », « What Have I Done », notamment. En fait, la palette est riche et bien léchée, tout autant que solidement authentique, de quoi trouver satisfaction, d'autant que ces fous de Rock ont bénéficié d'une production analogique et bien menée qui a su rendre toute la vie, la chaleur qui animent leur Hard Rock et son interprétation colorée.

Enthousiastes, déterminés, passionnés, sans compromis, les TRAVELIN JACK ont bel et bien le compte à rebours d’entamé avec leur second album, celui de l’ascension vers les sommets, la reconnaissance de leur art et « Commencing Countdown » en est, assurément, l'une des marches. Leur récente signature chez Steamhammer / SPV, devrait, d'ailleurs, bien les épauler en cela.

Groupe de valeur en vue, il se nomme TRAVELIN JACK !

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

TJ_CCdigi4

01. Land Of The River 4:31

02. Metropolis 4:04

03. Keep On Running 3:39

04. Cold Blood 4:47

05. Galactic Blue 4:42

06. Time 5:06

07. Miracles 3:51

08. What Have I Done 3:50

09. Fire 4:01

10. Journey To The Moon 3:59

 

“Commencing Countdown” was recorded by Richard Behrens and Mirko ´Godi` Hildmann at the Schaltraum Studio, an erstwhile broadcasting centre in the formerly East German part of Berlin

 

 


 


TRAVELIN JACK Line-Up:

-Alia Spaceface – V / G
-Flo The Fly – G
-Steve Burner – B
-Montgomery Shell – D

 

 


 

==>Tour Dates 2017: click here

 


 

 TJack_singleKOR

 

 

TJ_videoCredits 

 


 

TJ_CClp4

 


 

TravelinJack_CC

 

TravelinJackLogo4

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 août 2017

HOWLIN' MACHINES "Fever" (French Review) - Official Audio "Fever" / "For You"

 

HM_Fever4

HowlinMachines_logo4

 

 

 

HOWLIN’ MACHINES ont le feu sacré du Rock originel sans fard ni fioriture mais définitivement brut en énergie, qui court incontestablement dans leur veines: leur premier EP, « Fever », pose d’emblée le fait d’être en présence d’un groupe de haut vol, autant par son interprétation agile au possible que et c’est le cœur de HOWLIN’ MACHINES, par ses compositions des plus inspirées qui puisent leur source dans les iconiques prédécesseurs tout en sachant apposer sa marque artistique estampillée Howlin’ Machines.

L’essence de QUEENS OF THE STONE AGE, MOTÖRHEAD ou LED ZEPPELIN trouve ici un écho fort fédérateur: on adhère, en effet, au groove couplé à la force d’une énergie primitive en un duo qui fonctionne efficacement au long des morceaux. Le fait d’avoir fait les bases rythmiques en live et les guitare / voix en studio, crée une réelle alchimie accrocheuse et frappante tout du long, que ce soit sur « Fever », « For You », « The Lies About », « Welcome Home », « Worst Nightmare / Sweetest Agony », « Overture »…oui, sur tout le EP, en fait. Une basse groovy et forte, bien exploitée, un chant au diapason, une guitare maniée de main de maitre, une batterie solide comme le Rock, tous les ingrédients sont au rendez-vous pour que les compositions s’expriment sans retenue et sans barrière de style. HOWLIN’ MACHINES est un jeune groupe, composé d’un trio qui l’est tout autant, mais l’esprit du Rock des origines, l’énergie et la dextérité qui animent la troupe sont hors de ces considérations : HOWLIN’ MACHINES jouant déjà dans la ligue supérieure, sans conteste. Le trio se fait remarquer avec « Fever » et pour leur entrée en scène, il frappe juste et fort et ce n’est que le début : le groupe ayant déjà commencé à écrire pour un premier album, l’avenir s’annonce on ne peut plus prometteur pour eux.

HOWLIN’ MACHINES, retenez ce nom, ils valent le détour !

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

HM_FeverBack444

 

 

HM

 


 

 

 

Posté par Tasunka à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2017

BULLRUN "Dark Amber" (French Review) - Concert @ Paris / Dr Feelgood: 09 Sept 2017

 

BRdarkAmber4


==> Release Date / Sortie: 01 / 04 / 2017

bullrunofficial

 

 

« Dark Amber » de BullRun est un brulot de Hard Rock/ Heavy Power Metal à l’énergie comme on aime s’en prendre dans la face, ou dans ce cas, se faire botter les fesses avec : c’est dynamique, fait toutes sueur, tripes dehors, et avec un plaisir évident de la part des trois protagonistes nourris à MOTÖRHEAD, METALLICA, à tout ce qui fait vibrer en somme.

Après plusieurs mois passés à enregistrer, enfin, BullRun peuvent lacher les fauves avec leur premier EP et ses six titres qui vous brulent de leur fièvre authentique, de leurs origines pure souche Hard Rock. Tout y est, des guitares habilement enfiévrée à la basse rugueuse et sourde comme il se doit, en passant par une batterie qui assure autant que ses complices et sans omettre bien sûr de mentionner le chant rugueux, éraillé, parfait pour l’exercice. Les compositions sont des coups de poings et on se laisse vite gagner par la fièvre BullRun, en un road trip qui sent bon la poussière, la sueur, l’envie de revenir à l’essentiel, l’énergie Rock’n Roll savamment couplée au Heavy / Hard Rock mais toujours ‘n' Roll.

Le solo de guitare sur « Burn », ses chœurs hymniques, sa ritournelle qui court sous la peau, valent le détour, tout autant que « Dark Amber » qui assure du même ordre avec ses furieuses passes d’armes à tous les instruments et vocaux rocailleux inclus, ou encore «The Devil In Me » et son gimmick qui vous donne des envies d’headbanger en cadence et tant pis pour les cervicales. « Highway Glory » ne fait pas de quartiers non plus; « Faster Than Light », quant à lui, n’est pas en reste et « She’s Coming » ferme la marche d’un EP réussi et prometteur, qui se fait remarquer par le plaisir qu’il procure : droit au but, enfiévré, sans temps mort, brut de décoffrage, passionné comme tout bon album de Hard Rock’n Roll / Heavy se doit d’être. La production est de premier ordre, elle qui sait rendre le coté roots en faisant intelligemment et efficacement sonner de façon brute et vivante, chaque instrument et vocaux, libérant ainsi toute l’énergie qui anime le trio.

BullRun mérite d’être appelé un ‘badass’ de groupe, comme le prouve son méchamment bon « Dark Amber » !

 

 

==> Interview / Photos Session @ Hard Rock Cafe Paris (22 Sept 2017): ici 

 

BullRun_Tasunkaphotos2017_01


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 



BR_DarkAmberback4



==> Recorded, Mixed and Mastered by Symheris & Jelly "Uncle" Cardarelli at Creampie Studio

 


 

BR_logo44

 

BullRun Line-Up:

-Vocals & Bass : Rémy Gohard
-Guitars : Gaël Berton
-Drums : Mark Dezafit

 

BrDamber

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 août 2017

EDEN'S CURSE "Eden's Curse - Revisited" (CD/DVD) (French Review) -Official Audio Video "Fly Away"/"Fallen King" (2017 Version)

 

EC_revisited44

 

EC_SOS-Logo02

AFM_newlogo2016

 

 


L’exercice est toujours périlleux de reprendre son tout premier et devenu iconique album, pour entièrement le réenregistrer, dix ans quasi pile après sa sortie en 2007; avec « Eden's Curse - Revisited », les incontournables EDEN’s CURSE ne se sont pas démontés et l’ont fait.

Et quelle meilleure opportunité que celle de célébrer une décennie de carrière pour mettre le projet à exécution, soutenus en ça par leur maison de disques AFM Records. C’est donc pour répondre à la demande de leurs nombreux fans que EDEN’s CURSE se sont attelés à la tâche et comme à leur habitude, n’ont pas ménagé leurs efforts, leur sueur et leur plaisir à la fois, de reprendre leurs classiques Heavy Metal / Hard Rock / Prog hautement mélodiques et d’y insuffler un vent de fraicheur bien amené tout en gardant l’âme du titre de base.

L’idée était aussi pour le groupe, d’asseoir une bonne fois pour toutes Nikola Mijic au chant sur les classiques et hits, sur lesquels Michael Eden, son prédécesseur, avait laissé sa forte empreinte : c’est chose faite et ce « revisited » assure de sa production à son interprétation des plus vivantes, signant ainsi l’identité actuelle de EDEN’s CURSE, une identité qui rend hommage à ses origines et se voit résolument ancrée dans le présent, prete pour l’avenir. Les comparaisons entre les versions originales et celles ré-enregistrées dix ans plus tard, vont être immanquables et susciter de logiques clivages entre ceux qui adhèrent pleinement à leur mouture 2017 et ceux qui s’accrochent à celle de 2007, mais une chose est sure, c’est que « Revisited » est un album efficace qui aligne ce qui fait apprécier EDEN’s CURSE, à commencer par les puissamment melodiques et agiles guitares, chant, basse, claviers notamment.

De quoi fédérer les fans et en attirer de nouveaux que ce petit rafraichissemnt donné aux morceaux : une bonne façon, en somme, de découvrir ou redécouvrir ces classiques intemporels qui sont le fondement de EDEN’s CURSE.

A noter que le DVD live sous forme de bootleg officiel, de 100 minutes qui vient completer le CD vient en cerise sur le gateau d’un album bardé d’atouts.


« Eden's Curse - Revisited » est à découvir!

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

EC_revisitedbanner

 

Disc I: “Eden's Curse” 2017 Version (Audio):

01. Book Of Life (Intro)
02. Judgement Day
03. Eyes Of The World
04. Stronger Than The Flame
05. The Voice Inside
06. After The Love Is Gone
07. Fly Away
08. What Are You Waiting For
09. Eden's Curse
10. Don't Bring Me Down
11. Heaven Touch Me
12. The Bruce (Intro)
13. Fallen King
14. We All Die Young


Produced by Paul Logue
Mixed by Pete Newdeck
Mastered by Harry Hess

 

Disc II: Live In Glasgow - Official Bootleg (DVD):
Filmed at The
Classic Grand in Glasgow on 28th November 2014

01. Symphony Of Sin
02. Break The Silence
03. Masquerade Ball
04. Black Widow
05. Trinity
06. Fly Away
07. Just Like Judas
08. Fallen From Grace
09. Jerusalem Sleeps
10. Guitar Solo
11. Time To Breathe
12. Rock Bottom
13. Devil In Disguise
14. Wings To Fly
15. No Holy Man
16. Unbreakable
17. Judgement Day
18. Evil & Divine
19. Angels & Demons

Directed & Edited by Paul Logue
Post-Production & menus by Sebastian Cauvet
Audio mixed & mastered by Dennis Ward
Filmed by Matt Harvey

 

 EC_SOS-Logo02

EDEN’s CURSE Line-Up :

-NIKOLA MIJIC - V
-THORSTEN KOEHNE - G
-PAUL LOGUE - B
-JOHN CLELLAND - D
-CHRISTIAN 'CHRISM' PULKKINEN - K

 


 

EC_revisitedRelease4

 

 

 

EC_SOS-Logo02

 

 

EC_SOS-Logo02

EC_revisited44

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2017

SERIOUS BLACK "Magic" (French Review )- Video "Serious Black Magic"/Lyric "Burn!.." -Magic Headliner Tour 2017 (France: 2 Dates)

 

Sbmagic4

 

SBLogo

 

SB_release4

 

AFM_newlogo2016

 

 

 

‘Six amis, une mission, un but’, délivrer un Metal / Rock et en l’occurrence un Melodic Power Metal  racé et fait avec passion, s’il en est, tel est le leimotiv affiché de ce sextette international composé de pointures reconnues, qu’est SERIOUS BLACK.

Avec « Magic », la troupe poursuit sur sa lancée, fidèle à ses méthodes de composition mais tout en apportant des nouveautés auxquelles le fait que le nouvel opus soit un concept album, est propice. Sur une idée de Urban Breed, chanteur à la large palette vocale s'il en est, ce tout premier concept album à l’actif de SB, a de la ressource et peut se vanter d’offrir une belle gamme de variétés basée sur de solides mélodies et une dynamique affirmée à tous les postes : guitares et vocaux, claviers et basse en tête.

Aligner trois albums coup sur coup en trois ans, avait de quoi laisser songeur quant à la qualité du dernier, mais « Magic » balaie les interrogations rapidement, avec ses atouts et maitres mots que sont, avant tout, un feeling des plus notables et efficaces qui coure le long des morceaux, ainsi qu’une puissante signature mélodique qui fait mouche. Servi par des musiciens et un chanteur impliqués, le Metal Mélodique est ici à la bonne adresse pour s’exprimer, que ce soit plus axé en pur Power Metal ou avec une touche FM par instants. Certes, tous les titres ne vont pas se voir délivrer une médaille, mais au tableau d’honneur sont à citer ceux qui se distinguent, tels que le très accrocheur « Serious Black Magic », « Burn! Witches Burn! », « Now You'll Never Know”, ce titre qui devait initialement ne figurer que sur la version japonaise mais que le groupe a voulu conserver et bien leur en a pris, « Mr. Nightmist », « Skeletons On Parade », « Kill Me » ou encore le théatral et réussi final: « One Final Song ». Roland Grapow et Thomen Stauch partis pour respectivement se consacrer à Masterplan et pour soigner des problèmes au dos, ont de quoi se réjouir pour leurs amis qu'ils ont laissés, leurs postes à la guitare et batterie étant pourvus avec brio par Bob Katsionis et Alex Holzwarth, comme le prouve ce « Magic » délivré par des SERIOUS BLACK en pleine possession de leur art, c’est certain. Justement, en parlant de capacités, c’est le reproche qui pourrait être fait à SERIOUS BLACK, celui de ne pas laisser toute l’étendue de leurs capacités s’exprimer en plein et ce, non-stop, au lieu de se cantonner pour certains titres à du très bien fait, certes mais déjà vu.

Toujours est-il qu’avec « Magic », SERIOUS BLACK alignent suffisamment de moments forts, prenants d’un Power Metal mélodique exécuté de main de maitre, que cela vaut l'achat, autant pour la musique et le concept à l’histoire fine, magique et humaine à la fois incarnée par le personnage principal,  Mr Nightmist. 

 Alors, 'Are you ready for some Serious Black "Magic" ?' ;)

 

D'autant que SERIOUS BLACK seront en tournée en tête d’affiche et pour deux dates françaises en septembre prochain (voir ci-dessous): le groupe assurant sur scène, cela va valoir le déplacement surtout avec les tous derniers titres au programme !

 


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

SBmagic_V

 

“Magic” Tracklist:

01. With A Tip Of The Hat
02. Binary Magic
03. Burn! Witches Burn!
04. Lone Gunman Rule
05. Now You'll Never Know
06. I Can Do Magic
07. Serious Black Magic
08. Skeletons On Parade
09. Mr. Nightmist
10. The Witch Of Caldwell Town
11. True Love Is Blind
12. Just Kill Me
13. Newfound Freedom
14. One Final Song

 

==> Mixed by Michael „Spike“ Streefkerk (Def Leppard) / Mastered by Mikka Jussila (Finnvox Studios) / Produced by SERIOUS BLACK

==> Cover by Jan Yrlund

==> SERIOUS BLACK: 'we want to say thank you to all people who recorded some stuff on our new album "Magic"!
-Thomas "Inve" Riesner of Dornenreich - Violine
-Jumy the witch - Female Vocals 
Hammerschmitt, Marco Schober, Andi , Cathy & Franzi, Konst, Sebi, Carsten Haeusser - Quires.

 

 

 


 

SBmagiclineup4

SERIOUS BLACK Line-Up:

-Urban breed - Vocals
-Bob Katsionis - Guitars
-Dominik Sebastian - Guitars
-Mario Lochert - Bass
-Jan Vacik - Keyboards & Orchestra
-Alex Holzwarth - Drums & Percussion

 

 


 

 


 

Seriousblack_WorldTour2017

SERIOUSBLACKfc

 


 

SB_limitedTo500SpecialFanBox

 

"Magic" will be released in following Editions:

Special Fan Box ( Ltd. to 500) :
- Ltd. Digipak (The limited 2-CD Digipak contains the bonus CD "Live in Atlanta".)
- exclusive acoustic CD "First Light" - only available in this boxset
- witchboard with planchette (exclusive design)
- 22 tarot cards (exclusive design)
- Listener's companion written by Urban breed
- certificate of authenticity

CD Jewelcase: Magic

CD Digipak Ltd. (2 CD´s) : 
- Magic
- Live in Atlanta

Vinyl Black Ltd. to 250 
Vinyl White Ltd. to 250

 

 

SE_digi4 

 


 

SBmagic_V

 

SBLogo

 


 

Posté par Tasunka à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 août 2017

ALPHA TIGER "Alpha Tiger" (French Review) - Official (and funny :) Video "Comatose"

 

AT_AlphaTiger4

 

ATlogoRed

 

AT_release2017

 

 

Quand en 2015, votre chanteur vous lâche en pleine ascension, la pilule est difficile à avaler et vous passez par des émotions diverses et variées mais avec, au final, une détermination encore plus intense, celle de continuer l’aventure ALPHA TIGER, celle de ces passionnés, puisque c’est d’eux dont il s’agit.

Menés par Peter Langforth, guitariste et compositeur de son état, les allemands reviennent remontés à bloc, déterminés et forts d’un nouveau chanteur, heureusement rapidement trouvé et qui a su s’adapter très vite non seulement à l’esprit Heavy unique qui anime la bande mais aussi prouver sa place au cours du baptême du feu lors des nombreux concerts qui ont suivi son intégration. Et c’est l’un des atouts de cet album éponyme de ALPHA TIGER, le fait que la bande soit déjà rodée, soudée et sur la même longueur d’ondes, un contexte idéal pour composer, entrer en studio et donner du coup pleinement vie au quatrième album de AT. Le pari pris pour ce nouvel effort était ambitieux, celui de lâcher la bride à la musique et la laisser s’exprimer en plein, se moquant de tout courant de mode : arpentant ainsi les routes du Rock old-school, du Heavy, du mélodique hymnique et révélant au passage une voie pour le futur et l’orientation artistique du groupe à venir, celle d’un Rock old school orienté seventies avec cette touche intemporelle ou spatiale qui valorise le tout et fait que l’alchimie opère. « Aurora » avec la distorsion des guitares qui vous happent et vous hantent autant que les vocaux, est le fer de lance de cet esprit libre, tout autant que peuvent l’être des pépites telles que, au choix, « Welcome To Devil’s Town », « The Last Encore », « Singularity », « My Dear Old Friend », « Vice », « Comatose ».

Le choix du ’ tout analogique’ employé lors des sessions d’enregistrement, est une réussite : l’album sonnant de façon organique et prenante, tout en sachant donner une sonorité unique à tous les morceaux et à leur riche diversité qui surprend et accroche.


ALPHA TIGER sont de retour: entendez le rugissement puissamment libre d’un groupe en pleine maturation !

 


Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

==> Pre-order the album here: https://AlphaTiger.lnk.to/AlphaTiger

 

ALPHA TIGER"Alpha Tiger"

Format: CD
Packaging: DigiPak + Poster

Format: 2LP
Packaging: gatefold, 180 g, black vinyl, printed inner sleeves, CD in cardboard sleeve



Tracklisting:
DigiPak Version:

01. Road To Vega 02:05
02. Comatose 05:09
03. Feather In The Wind 05:35
04. Singularity 04:20
05. Aurora 04:56
06. To Wear A Crown 04:57
07. Vice 04:40
08. Welcome To Devil's Town 05:44
09. My Dear Old Friend 05:56
10. If The Sun Refused To Shine 05:53
11. The Last Encore 04:54


The album was recorded and mixed by Richard Behrens

Guest musicians were organist Johannes Walenta and Berlin bands Street Hawk and Space Chaser (the choir vocals on ´My Dear Old Friend` & ´Singularity`)

 

 

 

AT_logo4

-Peter Langforth – Guitars / songwriting
-Benjamin Jaino – Vocals
-Alexander Backasch – Guitars
-Dirk Frei – Bass
-David Schleif – Drums

 

 


 

 

 

AT_Comatose4

 


 

AT_merch2017_4

 

 

ATlogoRed

 

AT_Vinyl2017

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2017

CRIMFALL "Amain" (French Review)- Official Video "Until Falls" /Official "Mother.."/"The Last.."-Crimfall Live @Helsinki: Oct 13

 

Crimfall - Amain4

Crimfall_Logo_3D4

crimfall_release2017

 

MetalBlade35thanniversary_2017

 

 

Il aura fallu six ans d’efforts et de totale implication et investissement pour CRIMFALL afin de délivrer leur album le plus ambitieux à ce jour , « Amain ». Une œuvre où les rudes racines de leur pays, la Finlande, trouvent un écho dans le Death / Black mixé avec le meilleur du Symphonic, du Folk en un mélange qui se montre être digne de figurer dans le meilleur de la bande son d’un film au thème héroïque.

Les finlandais ne font pas les choses à moitié et se donnent corps et âme pour donner vie à leur univers où les thèmes de liberté qui leur sont chers, de dénonciation de toute oppression, de lutte et guerre qui animent l’homme, sont présents et se traduisent en des atmosphères d’une grande richesse dynamique où le mot d’ordre est émotion forte.

La technique est assurée, les arrangements et orchestrations travaillés, le duo voix féminine claire et voix masculine en growl fonctionnant quant à lui, en plein accord avec la majesté qui se dégage des morceaux dans leur ensemble. La force féminine répond à la rage masculine en un redoutable mixe, telles le miroir de ce que les instruments déploient comme force de frappe mélodique et guerrière ou aérienne. Si CRIMFALL sont restés fidèles à leur technique de composition, une avancée et attention particulière ont été apportées à peaufiner les détails ainsi que les arrangements, curseur poussé vers la perfection et cela s’entend grâce à la production des studios Fascination Street (Amon Amarth / Soilwork). La production et le mixage de haut vol, participant, en effet , à délivrer la force subtile, orchestrale et brute à la fois qui anime « Amain » de tout son long, permettant ainsi à la dernière œuvre de Crimfall de vibrer et faire vibrer.

Des guitare, basse, batterie, aux violon, piano, aux vocaux et chorus, tout est en place en une configuration idéale pour donner toute sa ou plutôt ses dimensions au troisième effort de CRIMFALL, « Amain ».

CRIMFALL, dont le line-up à nouveau en configuration des origines avec le retour de leurs chanteuse et batteur, est redevenu la troupe soudée des débuts, une fraternité donc, qui s’y entend pour s’unir et délivrer un album qui mérite l’appellation d’œuvre. Certes, tout n’y est pas parfait, mais prenant assurément et ce, de bout en bout, des ambiances orientales, aux plus nostalgiques ou rudes et mélodiques voire surprenantes (vous verrez ;).

En somme, avec « Amain », CRIMFALL montrent combien le groupe se bonifie et gagne en maturation tout en sachant apporter un vent de fraicheur à son inspiration!

 

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

“Amain” Track-List:

01. Eschaton
02. The Last of Stands
03. Ten Winters Apart, Pt. 1: Far from Any Fate
04. Ten Winters Apart, Pt. 2: Song of Mourn
05. Ten Winters Apart, Pt. 3: Sunder the Seventh Seal
06. Ten Winters Apart, Pt. 4: Dawn Without a Sun
07. Mother of Unbelievers
08. It’s a Long Road
09. Wayward Verities
10. Until Falls the Rain

11. Ten Winters Apart (Instrumental) (Bonus Track)
12. Kunnes Sade Saa (Bonus Track)
13. Writ of Pitchfork (Bonus Track)

Production from Fascination Street Studios (Sweden) by JOHAN ORNBORG (who also worked with AMON AMARTH, SOILWORK

 

 

 

Crimfall_Logo_3D4

-Mikko Häkkinen – Vocals (growl)
-Helena Haaparanta – Vocals (clean)
-Jakke Viitala – Guitars / arrangements
-Miska Sipiläinen - Bass
-Janne Jukarainen – Drums

 

 

 

CRIMFALL Discography:

As the Path Unfolds... (2009)
The Writ of Sword (2011)
Amain (2017)

 

 


 

Crimfall_merch2017

 


 

Crimfall - Amain4

 

Crimfall_Logo_3D4


 

 

 

Posté par Tasunka à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 août 2017

PORTRAIT "Burn The World" (French Review) - Official "Martyrs" / "Burn the World"

 

Portrait_BurnTheWorld666

 

Portrait_logo

 

Portrait_release

 

 MetalBlade35thanniversary_2017

 

 

 

 

Grands bosseurs tout autant que passionnés jusqu’au bout du cuir et des chaines, PORTRAIT reviennent avec une intention: mettre le monde en feu avec leur Heavy Metal et cette fois, c’est avec la férocité d’une armée en marche comme ligne directrice, que les suédois mettent leur projet à exécution, vous bousculant au passage un sourire aux lèvres, ravis de leur méfait.

Leur quatrième offrande au titre des plus appropriés, « Burn The World », se montre effectivement féroce, plus dynamique que ses prédécesseurs et sait regrouper toute la riche palette d’atouts qui font que le groupe a été salué dès ses débuts et ce, à chaque album ou prestation fougueuse en live. C’est que la troupe s’y entend pour délivrer et fait parler la poudre, la dynamique, avec des riffs à vous réveiller un mort par leur agilité et leur puissance, des vocaux qui évoluent dans le même registre que KING DIAMOND pour exemple et qui collent à point avec les atmosphères énergiques au possible délivrées par la troupe au complet.

Les chorus se disputent l’avant scène avec les riffs, les soli du duo de guitares en pleine possession de leur art, les mélodies classieuses, les hymnes vocaux et aux instruments, en une attaque redoutablement efficace: en somme, on a à faire à une lame de fond de Heavy Metal speedé s’il en est, qu’une batterie à la double grosse caisse rageuse porte à bout de double pédale soutenue dans sa mission par une basse du même tonneau. Production au top, groupe remonté comme un viking prêt à envahir le reste du monde, « Burn The World » a tout pour assurer et ne s’en prive pas au long de ses nouvelles compositions, toutes placées sous la bannière de la férocité à tous niveaux. Courtes ou plus longues, les nouvelles compositions font souffler un vent incendiaire, tout en s’appuyant sur la marque distinctive de PORTRAIT et il faut reconnaître que la sauce prend, « Burn The World » alignant moments prenants après moments prenants. Si vous résistez à, pour exemples, « Martyrs », « Likfassna », « Burn The World », « Flaming Blood », “To Die For” ou “Pure Of Heart”, c’est que vous êtes sourds… ;)


Avec leur quatrième LP, « Burn The World », PORTRAIT signent la marque d’un groupe qui a toute sa place aux côtés des plus grands du Heavy et bien plus : l’héritage Heavy et du Metal classique est, ici, porté bien haut et se montre des plus vivant et…féroce !

 

 

Tasunka

TasunkaLynx_44

 

 

 

 

 

 

Portrait_banner2017

 

“Burn The World” Tracklisting:


01-Saturn Return (Intro)

02-Burn the World

03-Likfassna

04-Flaming Blood 

05-Mine to Reap 

06-Martyrs 

07-Further She Rode 

08-The Sower's Cross (CD Bonus Track)

09-To Die For 

10-Pure of Heart 

 

==> “Burn The World” features guest appearances by Set Teitan (Dissection/Watain) / Kevin Bower (Hell)

 

 

 

 Portrait_logo

PORTRAIT Line-Up:

 -Per Lengstedt: V
-Christian Lindell: G
-Robin Holmberg: G
-Fredrik Petersson: B
-Anders Persson: D

 

 


 

 

 

Portrait_boxset2017

 

==> The box includes the following:


*Burn the World Digipack CD 
*Burn the World LP (exclusive colour)
*Mother Sun 12" single (with the Judas Priest cover on A-side and two demo versions of songs from the Crossroads album on the B-side)
*Patch 
*Signed photo card
*Slipmat 

It is limited to 500 copies !

==> Go to www.metalblade.com/portrait to order it 

 

 

 

 


  

PORTRAIT Discography:

2006 - Welcome To My Funeral - Demo Tape
2007 - Into The Nothingness 7" EP - New Iron Age Records
2008 - Portrait - Iron Kodex Records/High Roller Records
2010 - The Murder Of All Things Righteous 7" EP - High Roller Records
2011 - Crimen Laesae Majestatis Divinae - Metal Blade Records
2014 - Crossroads - Metal Blade Records
2014 - Under Command (Split with Ram) - Metal Blade Records
2017 - Burn the World - Metal Blade Records

 


 

Portrait_merch2017

 

 

 

Portrait_banner2017

 

Portrait_logo

 

 


 

 

Posté par Tasunka à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,