10 décembre 2015

INCRY "Pandore" (French Review) + Official Video "Cannibale" / Official Lyric Video "Monde Virtuel"

INCRY_pandore

 

Incry_logo4 "Pandore"

(Autoproduction)

 

 

INCRY_release2015

 

 

Trois albums au compteur pour INCRY avec ce petit dernier prénommé « Pandore » et le qualificatif de ‘petit’ ne s’applique pas à cet album : effectivement, c’est plutôt à du grand dont il ici question puisque le style pratiqué est intelligemment fait de ce Metal qui sait être massif mais sans lourdeur, profond et avec la chaleur du Rock, toujours et que ce soit les riffs qui grondent tels un fauve sauvage ou rugissent en solo, que ce soit le rythme carré des basse-batterie et les vocaux rauques, sourds, sur lesquels viennent se poser des paroles très inspirées, en français et qui se révélent aussi importantes que les instruments ou la voix peuvent l’être.

En somme, tous les ingrédients sont au rendez-vous pour faire de ce nouveau INCRY, un album qui se remarque de par sa variété et qui a la particularité de vous surprendre, puis de vous rester en tête après l’avoir écouté. Les meilleurs titres qui sont « Pandore », « Tigresse », « Cannibale », « Monde Virtuel », « Le Bonheur En Prime » ou encore le puissant « Rock’n Roll » final, que RAMMSTEIN n’aurait pas renié, valent le détour.
INCRY prouvent avec « Pandore » être un quatuor de valeur, déterminé, qui non seulement a réussi à composer de nouveaux morceaux accrocheurs, mais qui a aussi autoproduit avec classe et force, un album qui sonne au mieux pour faire passer le feeling et « Pandore » en est bardé. Plus de deux ans de composition, des galères de production, mais le résultat vaut amplement ces efforts et la sueur: déterminés, on vous dit, les INCRY ;)


Chaudement recommandé, donc, sur album et bien sûr en live où le groupe a plus que rodé ses armes :)

 

Tasunka

 

 

INCRY Line-Up :

-Kourros: Vocals / Guitar
-Noug: Lead Guitar
-Did: Bass
-Crow: Drums

 

 

"Pandore" Tracklist:

Incry2015_tracklist001

 


 

 

INCRY_pandore

 

 

INCRY_logo

 


 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 décembre 2015

ELVENKING "The Night Of Nights - Live" (French Review) + Official Live Videos "Seasonspeech" / "Pagan Revolution"

EK_TNON4

EK_TNONbanner

afmlogo

 

Release Date Europe: December 4th 2015

Release Date USA: January 22nd 2016

 

ELVENKING riment avec authenticité et le groupe, de par cet atout précieux, fait ainsi rimer son nom avec fidélité. Une fidélité sans failles de la part non seulement de ELVENKING eux-même, envers leur PAGAN/ POWER Metal plein de vie génialement paienne, de puissance et tout à la fois de chaudes nuances, mais aussi un groupe qui a su, depuis 1997, générer une fidélité sans failles de la part de sa ‘légion elfique’ de fans, loyaux au point de souvent se faire tatouer l’imagerie Elvenking, sur la peau.

Et enfin, une fidélité solide, bâtie auprès de AFM Records qui a signé les Italiens en 2000, pour huit albums et a reconduit leur contrat récemment, ce qui en dit long sur la qualité de ces elfes transalpins, meneurs de cette ‘Pagan Revolution’ de premier ordre.

Cette re-signature prolongeant, en effet, l’aventure de ELVENKING et permettant d’enfin voir sortir leur tout premier Live, intitulé « The Night Of Nights - Live». Sur plus de deux heures et non moins que vingt-cinq morceaux, dont l’étonnant « Symohn’s Bash » qui voit la batterie à l’honneur et quatre titres en rappel. ELVENKING se donnent tous à plein et ce 2 mai 2015, enflamment carrément la scène Italienne de Pordenone, aidés avec enthousiasme, par un public venu de pas mal de contrées et qui est tout acquis, et on les comprend, à la cause du Folk / Power Metal de choix, délivré par la bande. Et que s’envolent en feu d’artifice, les guitares, le violon, le chant, les chœurs, les hymnes incontournables, une basse et batterie qui supportent le tout en étant part intégrante de la bonne humeur, la dynamique, la puissance, ambiantes.

Oui, la magie opère tout au long de ce DVD aux temps forts qui se succèdent et cette atmosphère entrainante en diable, fait que ce tout premier Live se révèle indispensable à la fois pour les fans du groupe et tout autant pour qui souhaite découvrir ELVENKING;

Pour un premier live, « The Night Of Nights – Live » est un flamboyant DVD, fédérateur au possible où cohabitent, avec brio, habilité technique et feeling qui vient des tripes ! Le tout disposant, qui plus est, de ce son typique ELVENKING, alors, que demander de plus ? Juste savourer.


The Pagan Revolution lives on... :)

 

Tasunka

 

 

“The Night Of Nights – Live” Tracklist:


01. The Manifesto
02. Trows Kind
03. The Wanderer
04. Runereader
05. Pagan Revolution
06. She Lives At Dawn
07. Jigsaw Puzzle
08. Elvenlegions
09. The Cabal
10. A Prayer To Cernunnos
11. Moonbeam Stone Circle
12. Symohn's Bash
13. From Blood To Stone
14. Skywards
15. Disillusion's Reel
16. Elven Aftermath
17. Seasonspeech
18. Through Wolf's Eyes
19. The Divided Heart
20. Neverending Nights
21. The Winter Wake
22. Era Theme
23. The Loser
24. The Oak Woods Bestowed
25. Pagan Purity


Includes the full set of 25 songs, with 2 hours+ playing time on DVD and 2 CDs
-Available as DVD/2CD package in Digipak format
-Bonus material on DVD: all (6) official ELVENKING video clips

 

ELVENKING Line-Up:

-Damna - vocals
-Aydan - Guitar
-Rafahel - Guitars
-Lethien - Violin
-Jakob - Bass
-Symohn - Drums

 


 

 

EK_Logo4

 


 

 

EK_TNON4

 

Elvenking_logo4

 


 

 

Posté par Tasunka à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2015

MASS HYSTERIA "Matiere Noire" (French Review) + 'La Matiere Noire Tour' Dates 2015/2016 +

MH_matiereNoire4

MassHysteria_logo

verycords_logo

 

 

MassHysteria_matierenoirebanner

 


Plus rentre-dedans, percutant, aussi brut tout en étant aussi multiformes et sans limites que la matière noire dont il porte la bannière, le huitième album de MASS HYSTERIA est unique, organique, violemment incisif pour vous secouer et surtout vous donner une de ces claques et le plus beau, c’est que cette claque qui vient des tripes, vous allez l’aimer.

C’est que « Matière Noire » est une pépite brute, qui fait feu de tous bois tout du long de ses 11 nouveaux titres qui jouent avec le Metal, l’Indus de par ses samples, entre des guitares qui exlosent de leur force, leur rage et riffs massifs et ce, toujours avec beaucoup d’intelligence, tout comme la superbe ligne rythmique basse-batterie qui lâche les chiens et vous hypnotisent, vous bousculent, tous, tout autant que peuvent le faire et le chant et les paroles.

Cet effort collectif de MASS HYSTERIA fleure bon le groupe aux 22 années de ‘bouteille’, qui s'affirme, sait ce qu’il veut, ne veut pas et ce que ‘liberté d’expression’ veut dire;

à l’évidence, les cinq se sont avant tout fait plaisir et se sont lachés sans retenue et avec naturel, ce qui donne cette étincelle, cet ‘esprit’ direct à ce huitième album, et le rend aussi captivant, fascinant et viscéral. Quant au son, la production est aussi monstrueuse que l’opus l’est: Fred Duquesne (NO ONE IS INNOCENT), qui a récemment rejoint la bande à la guitare, a à nouveau assuré dans ce domaine et avec brio encore, tout autant qu’il peut le faire avec sa six cordes et le tout sans oublier, au mastering pour l’album, Ted Jensen (SLIPKNOT, DEFTONES). 

L'option "ça va être la guerre" en live, avec ces nouveaux morceaux aussi, sera assurément au rendez-vous de la tournée « Matière Noire Tour 2015/ 2016».


En somme: Oui, MASS HYSTERIA, nous délivrent avec « Matière Noire » un opus incontournable, fédérateur et qui donne envie de se lever et de vivre à fond, d’être ‘en guerre pour la vie’ !

INDISPENSABLES album et groupe !


Tasunka

 

 

MH_matiereNoire4

Mhysteria2015_tracklist01

 

 


MASS HYSTERIA Line-Up:

-Mouss Kelai — V
-Yann Heurtaux — G
-Frédéric Duquesne — G
-Vincent Mercier — B
-Raphaël Mercier — D

 


 

 


 

MH_tour20152016

 

*** Toutes les dates 2015 et surtout 2016 en cliquant ci-dessus ;) ***

 


 

 

MassHysteria_logobk

 

Mhysteria2015_1

 


 

Posté par Tasunka à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2015

VOODOO CIRCLE "Whisky Fingers" (French Review) + Official Video "Trapped In Paradise"

VC_WF

VC_WF_Logo4"Whisky Fingers"

(AFM AFM Records )

 

 

VC_banner4

 

Release Date Europe: November 27th 2015
Release Date North America: December 4th 2015

 

 

Avec un titre évocateur, « Whisky Fingers », le quatrième et très attendu opus de VOODOO CIRCLE, marque un pas de plus vers les sommets du groupe et de son leader, fondateur, grand amateur de Fender Stratocaster et maitre es Les Paul, Alex Beyrodt (SILENT FORCE, SINNER, PRIMAL FEAR): en effet, non seulement VOODOO CIRCLE proposent un Hard Rock classique et de grande classe que ne renieraient pas RAINBOW, WHITESNAKE ou DEEP PURPLE, et ce, avec ce parfum 70’s- 80’s savamment distillé et très appréciable, mais en plus, « Whisky Fingers » est riche, varié, et a pour atouts une bande de musiciens rodés à la scène, la sueur, à jouer devant un public que ce soit dans des bars enfumés ou devant de larges scènes : aguerris, les cinq musiciens le sont assurément et cela se sent, s’entend et donne un goût inimitable à chacun des morceaux qui forment ce « Whisky Fingers » chaudement recommandable et recommandé pour le plaisir qu’il procure.

Justement, en parlant de musiciens aguerris au ‘cuir’ tanné par l’apprentissage de la scène dans les bars notamment, la signification de « Whisky Fingers » (sans ‘e’ comme tout amateur de Whisky, l’écrit) vient du fait qu’il est dit que chaque guitariste qui s’est formé à 'l’école’ sans concessions du live dans les bars, a, aux bouts des doigts, du ‘whisky’. Et c’est justement ce qui fait la différence, le fait que c’est par cette parfois rude ‘école’ que notamment Alex Beyrodt à la guitare et compositions, a fait ses classes. La différence, donc, entre un guitariste aussi techniquement doué soit-il mais qui n’a pas ce bagage de jouer dans les bars, et un guitariste qui l’a, est flagrante et c’est justement ce qui s’entend au long des titres de « Whisky Fingers » : un feeling passe assurément.

Et en effet, dynamique, profond ou encore endiablé, cet album vous rentre dans la peau.

Le duo toujours fort bien mené entre Orgue Hammond qui donne cette couleur unique 70’s et la chaude guitare du virtuose mais toujours au service du groove et du feeling, Alex Beyrodt, fait à nouveau mouche : chacun s’exprimant en des soli et atmosphères de premier choix. Ajoutez à cela, la basse incontournable de Matt Sinner (SINNER, PRIMAL FEAR), ainsi que l’arrivée de deux nouveaux membres doués eux-aussi, Francesco Jovino (PRIMAL FEAR, ex-U.D.O.) derrière les futs et aux claviers, Alessandro Del Vecchio, qui non seulement peut se vanter de se distinguer à son instrument, mais aussi pour ce qui de la production et des vocaux : il chante d’ailleurs en duo avec les lead vocals incontournables de David Readman (PINK CREAM 69), sur deux titres : « Trapped In Paradise », « Been Said And Done ».


VOODOO CIRCLE assurent, donc, avec un quatrième et nouvel opus qui ravira bien du monde et avec raison ! :)

 

Tasunka

 

 

 

AlexBeirodt_Tasunkaphotos2013_02

==>  Alex Beyrodt  <==

 

 


"Whisky Fingers" Track-List:

01. Trapped In Paradise
02. Heartbreaking Woman
03. Watch And Wait (I Got My Eye On You)
04. Medicine Man
05. The Day The Walls Came Down
06. Heart Of Stone
07. Straight Shooter
08. The Rhythm Of My Heart
09. Devil Takes Me Down
10. 5 O’Clock
11. Been Said And Done
Bonus tracks on ltd. Digipak: Coming Home To You Trapped In Paradise (Videoclip)

Available as CD, Digipak, colored Vinyl and Box Set (incl. Digipak and Whisky glass)

 


VOODOO CIRCLE Line-Up :

-David Readman - V
-Alex Beyrodt - G
-Mat Sinner - B 
-Alessandro del Vecchio - K / V
-Francesco Jovino - D

 

 AlexBeirodt_Tasunkaphotos2013_01

 


 

 


 

VC_WF

 

 VC_WF_Logo4


 

 

Posté par Tasunka à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 décembre 2015

DANZIG "Skeletons" (French Review)

Danzig_skeletons

Danziglogo  "Skeletons"

(AFM AFM Records )

 

 

Skeletons_outnov2015

 

 


« Si je n’avais pas eu Elvis ou SABBATH dans ma vie, je ne serais pas Glenn DANZIG et je suis heureux que ces deux aspects se côtoient dans « Skeletons »! »

ainsi que le déclare DANZIG, cet incontournable artiste à la voix et au style si particuliers et uniques, son dixième opus, fort de dix reprises, lève effectivement le voile sur ses racines, ce qui a forgé sa colonne vertébrale musicale. En effet, remontant à 1979, pour explorer le temps et les artistes, groupes, qui lui ont donné ce ‘squelette’ sur lequel son style s’est bâti, il est ici délivré un album fort diversifié où les reprises de ses origines, sont passées à la sauce et surtout l’esprit DANZIG, en hommage à ses nombreuses influences qui l’ont forgé : de Elvis PRESLEY donc, à BLACK SABBATH ou encore ZZ TOP, THE EVERLY BROTHERS, THE LITTER, THE TROGGS et même AEROSMITH.

Avec « Skeletons », DANZIG dévoile tout simplement ce qui a structuré son propre style, ses bases et le plaisir que cet artiste hors normes a pris pour ces ‘covers’ est évident et s’entend au point de faire de « Skeletons » l’un de ces albums qui ne laisse pas indifférent, loin de là.

La production de par sa façon ‘roots’ de sonner, peut surprendre avec son côté, certainement intentionnellement ‘brut’ et dans l’esprit des racines 60’s, mais une fois dans l’ambiance ‘vintage’, on se laisse prendre par ces versions souvent surprenantes, au choix de : Elvis Presley, pour un « Let Yourself Go » entre rythme à la distorsion swing et une voix bluesy qui monte crescendo, de SABBATH « N.I.B. » porté par la guitare, voix et mid-tempo seuls, de ZZ TOP et son « Rough Boy » rendu aussi puissamment lourd qu’un train de marchandises, de "Lords Of The Thighs" tiré du second album d’AEROSMITH, « Get Your Wings » et que DANZIG a fait Heavy au possible, ou encore de « With A Girl Like You » des TROGGS qui se voit posséder par la patte Punk doublée des guitares et des chorus ‘à la’ DANZIG, sans omettre de citer la reprise du morceau issu de la bande originale de « Devil’s Angels » qui a cet esprit des films de bikers 60s avec cet éclairage Punk plutôt cool, et enfin, le tout pour finir sur une version de « Crying In The Rain » des EVERLY BROTHERS, à l’atmosphère sombre et irréelle. Et enfin et non des moindres, sont à citer deux perles que sont les ‘covers’ de THE LITTER, l’excellent « Action Woman » et « Find Somebody » de THE YOUNG RASCALS.


« Skeletons » est un album de reprises, réussi, même si sa production à l’esprit ‘roots’ peut diviser: un album, en tout cas, fait avec de l’envie et assurément du cœur de la part de cet artiste inimitable depuis toujours.


Tasunka

 

 

 

Tracklist “Skeletons”:

 

01-Devil's Angels - (Davie Allen & The Arrows)
02-Satan (From Satan's Sadist) - (Paul Wibier)
03-Let Yourself Go - (Elvis Presley)
04-N.I.B.- (Black Sabbath)
05-Lord Of The Thighs - (Aerosmith)
06-Action Woman - (The Litter)
07-Rough Boy - (ZZ Top)
08-With A Girl Like You - (The Troggs)
09-Find Somebody - (The Young Rascals)
10-Crying In The Rain - (The Everly Brothers)

 


 

Danzig_skeletons

 

Danziglogo

 


 

Posté par Tasunka à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


25 novembre 2015

SOLUTION .45 “Nightmares In The Waking State - Part I” (French Review) + Official Lyric Videos "Perfect The Void" / "Winning.."

SL_NITWSP1 

S45_logo  “Nightmares In The Waking State - Part I” 

 

AFM_Logo4

 

 

 

Worlwide Release Date: November 20th, 2015

 

 

SOLUTION .45 n’ont pas compté les heures consacrées à donner le jour à leur second album, tellement pas compté que ce 'super-groupe' (voir le line-up ci-dessous) s’est retrouvé à devoir négocier avec AFM Records, sa maison de disques allemande, pour obtenir de pouvoir sortir cet étonnant et génial concept-album, en deux parties: c’est que les SOLUTION .45 ont été prolifiques et inspirés au possible, et ne voulant laisser de côté aucun des titres qu’ils aimaient, ont décidé de spliter leur « Nightmares In The Waking State » en deux volets, dont voici la chronique de sa ‘Part I’.

Un opus qui a du affronter des contre-temps : en effet, il s’est fait contre vents et marées, entre un départ de leur guitariste Tom Gardiner, en plein process de composition et entre le triste fait d’avoir du faire face aux décès de certains de leurs proches, mais aussi avec et c’est une belle nouvelle, le fait d’avoir eu à marquer une pause étant donné l’arrivée de deux nourrissons au sein du groupe.

Tout se finissant sur du positif et un nouveau chapitre qui s’ouvre avec le nouveau line-up, SOLUTION .45 ont pu mettre en boite et achever leur seconde mouture, sur laquelle on retrouve leur style « Metal multi-genres » unique du groupe, musicalement mais aussi visuellement puisque c’est à nouveau, comme pour leur ‘debut album’ de 2010, « For Aeons Past », Pär Olofsson qui s’est chargé de l’artwork, fort réussi, tout autant que peut l’être la production aux petits oignons et aux Panic-Room Studios de leur ami et collaborateur de longue date, Thomas "Plec" Johansson (Watain, Mattias Ia Eklundh, Night Flight Orchestra, Scar Symmetry, Eskimo Callboy); la batterie ayant, quant à elle, été enregistrée auparavant, en septembre 2014 aux Dug Out Studios par, cette fois, Daniel Bergstrand (Meshuggah, In Flames, Soilwork, Darkane).

Côté musique, ce «’Part I », c’est la claque à la mode S .45 !

On y retrouve leurs patte et style uniques, à savoir cette base qui les avait fait aimer sur leur démo et premier disque, « For Aeons Past » : des riffs Heavy, des chœurs mélodiques et un mélange subtil de voix claire et gutturale, le tout pour un Metal moderne et assez ouvert d’esprit pour se frotter à expérimenter des structures de prog ou d’un soupçon de Pop 80’s. Voilà pour les bases mais avec, en addition sur la première partie de leur second effort, un gros plus : une nouvelle direction et dimension que le groupe a voulues dynamiques, agressives et avec des éléments plus sombres.

Tous ces ingrédients savamment mêlés, procurent un détonnant coktail qui fait savourer la première partie et être impatient de la seconde, de ce puissant concept-album.

 

Tasunka

 solution45_nightmarebanner4

CD and Gatefold Blue 2-Vinyl (strictly limited to 500 units), as well as through most digital platforms

01. Wanderer From The Fold
02. Perfecting The Void
03. Bleed Heavens Dry
04. Winning Where Losing Is All
05. In Moments Of Despair
06. Second To None
07. Targeting Blaze
08. Alter (The Unbearable Weight Of Nothing)
09. Wield The Scepter
10. I, Nemesis

 


SOLUTION .45 Line-Up:

-Christian Älvestam - vocals (Miseration, Torchbearer, Unmoored, ex-Scar Symmetry)
-Patrik Gardberg - rhythm and lead guitar (Ammotrack)
-Jani Stefanovic - rhythm and lead guitar (Miseration, Divinefire)
-Rolf Pilve – drums (Stratovarius)

Ex-Members:

-Tom Gardiner - guitar (Hateform)
-Anders Edlund- bass (Angel Blake, Solar Dawn) 

 


 

 

S45_logo

 

 

Meanwhile, the band is preparing to collaborate with none other than Patric Ullaeus (In Flames, Amaranthe, Evergrey, Arch Enemy) to shoot the upcoming videos for both parts I and II. ;)

 


 

SL_NITWSP1 

 

S45_logo4

 


 

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 novembre 2015

PSYCHOPUNCH "Sweet Baby Octane" (French Review) + Official Videos "Forever And A Day" / "On A Night..Hell Yeah" + Tour 2016

Psychopunch_sbo4  

Psychopunch_logo4 "Sweet Baby Octane"

 

SPV_Steamhammer_skulllogo2015

 

 

Psychopunch_SBObanner

 


“Bouclez vos ceintures et savourez la course », ainsi que vous l‘invite à le faire la voix suave de la demoiselle de l’intro et pin-up de la pochette de « Sweet Baby Octane », ce onzième et détonnant opus des Punck Rockers et avant tout Rock’n Rollers devant l’éternel de PSYCHOPUNCH, est effectivement aussi robuste, festif, détonnant et génialement riche que peut l’être un ‘ride’ à bord d’un Hot Rod gonflé à bloc et bichonné en diable.

L’esprit Hot Rods et d'un pur Rock seventies, fin sixties habite les treize morceaux des suédois. C’est que PSYCHOPUNCH sait surprendre tout en restant fidèle à ses racines, explorer mais avec agilité, donnant ainsi des sacrées couleurs à leur bases Rock, solides comme jamais.

Entre les titres ‘rentre-dedans’ d'un Rock’n Roll-Punk festif à souhait sur "I`ve Been Around", "What Did I Say" et "On A Night Like This (Hell Yeah)" avec en guest vocal Tossa du groupe Punk-Rock suédois PUFFBALL, en passant par les morceaux mid-tempos hymniques et imparables, ou par leur tout premier track qui sonne Country Punk et assure: « When You’re Out Of Town » qui voit un autre guest vocal avec Julia Mörtstrand. Oui, un morceau surprenant et qui le fait, tout comme l’apport encore pour la première fois pour PSYCHOPUNCH, d’une guitare acoustique, jouée par le batteur, Jocke, sur « Drinking Alone » tout comme peut assurer le tout premier morceau de la carrière des Punk Rockers, qui affiche un duo vocal sur un titre en entier, avec une lady et non des moindres, lady aussi déjantée et passionnée que ses collègues, en la personne de Clare Von Stitch qui chante avec JM, sur un furieusement Punk « Forever And A Day ». Pour ce qui est du groove, « Turn On The Radio » en regorge et donne une de ces envies de s’époumoner en chœur sur sa basse, ses guitares, ses rythmiques, sa batterie et ses vocaux et chœurs dynamiques, accrocheurs au possible. Enfin, est aussi à mentionner dans le menu des festivités, la reprise à la mode PSYCHOPUNCH du très bon titre « Punkrocker », de leurs compatriotes, les Teddybears.

Ravi PSYCHOPUNCH l’est et nous aussi, de voir son line-up à nouveau afficher complet: les deux ‘survivants ‘, le chanteur-guitariste JM et Jocke, le batteur, ayant été rejoints par deux pointures au bagage de musicien aussi fourni que leur gros sens de l’humour peut l’être, à savoir Patrik ´Walle` Wallert (ex-Dead City Rockers) à la basse et Magnus Henriksson (aussi dans Eclipse et W.E.T.) à la guitare. Les deux compères participent à reformer à merveille le quatuor, en y apportant leurs touches persos pour un « Sweet Baby Octane » qui, cette fois, ne repose plus seulement sur les épaules de JM et Jocke, mais se voit être un effort collectif, où chacun a apporté ses idées, ce qui explique cette richesse, cette force dingue qui parcoure ce onzième album des suédois; et la fine et forte à la fois production de Pelle Saether au Studio Underground, dans la ville du groupe, Västerås, fait partie des ingrédients de cette réussite qu'est "Sweet Baby Octane". 

Tout comme le dernier opus option ‘déflagration’ Rock’n Roll avec un touche Metal, de leurs collègues de THE CARBURETORS , PSYCHOPUNCH explosent tout sur leur passage mais eux, avec leur Punk ROCK’n Roll distillé au long d’un très recommandable « Sweet baby Octane ». D’ailleurs, il est à noter qu'en 2016, PSYCHOPUNCH, THE CARBURETORS, V8 WANKERS et KITTY IN A CASKET feront tour commun.


Dieu du Rock, que cet album peut être bon, du pur fun furieusement efficace et très intelligemment mené à la fois : un album spontané et un groupe indispensables tous deux, qui vous bottent le cul à la mode Rock’n Roll et mettent de très belle humeur ! :)


Tasunka

 

 

 

PSYCHOPUNCH Line-Up 2015:

-JM: Lead vocals and guitar.
-Jocke: Drums and percussion.
-Walle: Bass and backing vocals.
-Magnus Henriksson: Lead guitar

 

"Sweet Baby Octane" Tracklisting:

CD:

01 Intro
02 I´ve been around
03 On a night like this (Hell Yeah) 
04 Forever and a day
05 Turn up the radio
06 When you´re out of town
07 Drinking alone
08 So high
09 Masquerade
10 What did I say
11 Time is on our side
12 Punkrocker
13 The new alive (CD only Bonus)
14 Showtime´s over
15 Outro

LP:
Gatefold, ltd Edition 500, red 180gr. Vinyl, doublesided poster, + 1 Vinyl only Bonustrack + CD version of the album
Side A:
01 Intro
02 I´ve been around
03 On a night like this (Hell Yeah)
04 Forever and a day
05 Turn up the radio
06 When you´re out of town
07 Drinking alone
Side B:
01 So high
02 Masquerade
03 What did I say
04 I can see it in your eyes (Vinyl only Bonus)
05 Time is on our side
06 Punkrocker
07 Showtime´s over
08 Outro

 


 

 

PsychopunchOnNight 

 

 


 

Psychopunch_logo4

 

************     TOUR 2016 : click here ;)   ***********

 


 

Psychopunch_sbo4

 


 

Posté par Tasunka à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2015

MANIMAL "Trapped In The Shadows" (French Review) + Official Lyric Video "Screaming Out" + European Tour 2016

Manimal_trappedintheshadows 

MM_Logo4TrappedManimal4

 

AFM_Logo4

 

Release Date Europe: November 20th 2015
Release Date USA: January 22nd 2016

 


Un Power / Heavy mélodique savamment mélangé avec des touches d’éléments progressifs, voilà la recette riche en couleurs qui a fait que MANIMAL ont attiré l’attention non seulement depuis la fondation en 2001, mais aussi et notamment au travers de leur premier disque de 2009, « The Darkest Room », qui peut s’enorgueillir d’avoir récolté un salve de compliments de par le monde et voici qu’en 2015, sort le successeur et second opus, intitulé « Trapped In The Shadows », qui, au passage, reprend sur sa pochette le coeur qui figurait sur « The Darkest Room ».

Six ans, donc, pour voir les suédois transformer leur coup d’essai, c’est long mais cela valait l’attente, étant donné que, oui, MANIMAL démontrent avoir bel et bien le feu sacré pour le Metal, au travers des toutes nouvelles compositions de « Trapped In The Shadows ». Entre un parfum marqué de JUDAS PRIEST époque « Painkiller », de PRIMAL FEAR ou de QUEENSRYCHE, la bande de Göteborg réussit à évoquer ses ainés, tout en sachant habilement définir son propre style, sa marque de fabrique qui est d’allier puissance et finesse, mélodies, dynamique et un effleurement de mélancolie.

Le quatuor a eu le plaisir, sur le mélancolique mid-tempo "The Journey", de se voir rejoindre pour un duo vocal par non moins que l’incontournable frontman et chanteur Udo Dirkschneider, dont le groupe et surtout son guitariste, avoue avec plaisir, l’impact que celui-ci a pu avoir sur lui depuis longtemps, Pour rester dans les pointures, il est à signaler une production confiée à Achim Köhler, qui a à son actif d’avoir collaboré avec justement PRIMAL FEAR ou encore BRAINSTORM, SINNER et son travail avec MANIMAL a été des plus appropriés pour que la recette prenne en permettant à « Trapped In The Shadows » de disposer d’un son au combien taillé pour le genre Heavy Power mélodique de la bande, puisque la voix haut perchée de Samuel Nyman garde toute sa tessiture aussi haute soit-elle ou en mode plus basse et intimiste, une production taillée aussi pour que la guitare en solo ou rythmique de Henrik Stenroos, s’exprime à plein, que ce soit dans le ‘speedé’ ou dans le mid-tempo, plus calme mais toujours intense, et ni la batterie et son échevelée double grosse caisse de André Holmqvist ou la basse de Kenny Boufadene, ne sont laissées en retrait, bien au contraire.

Sont plus particulièrement recommandés les titres suivants qui démontrent la riche palette dont disposent MANIMAL : l’excellent hymnique et musclé « Psychopomp » tout comme « The Dark », le Judas Priest-ien «Irresistible » ou encore « Screaming Out » et ses chœurs d’enfants, ainsi que la pointe mélancolique mid-tempo de « The Journey », « Trapped In The Shadows », le ‘doomisant’ et accompli « Man-Made Devil ».


“Trapped In The Shadows” confirme avec élégance et force, la passion d’un groupe sur lequel la scène Metal peut compter: MANIMAL!

 

Tasunka

 


Tracklisting “Trapped In The Shadows”:

01. Irresistible
02. March Of Madness
03. The Dark
04. Trapped In The Shadows
05. Invincible
06. Man-Made Devil
07. Silent Messiah
08. The Journey *
09. Screaming Out
10. Psychopomp
* feat. guest appearance by Udo Dirkschneider


MANIMAL Line-Up:

-Samuel Nyman - V

-Henrik Stenroos -G

-André Holmqvist - Drums & percussions 

-Kenny Boufadene - B

 


 

 


 

ManimalLogobk 

 

ManimalTour2016_01 

 

Manimal_trappedintheshadows 

 


 

 

Posté par Tasunka à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 novembre 2015

THE CARBURETORS "Laughing In The Face Of Death" + Official Video "Shot Full Of Noise" + Gigs

CARBURETORS Laughing in the Face of Death4

TheCarburetors_logo6CARBURETORSLaughingbanner

 

SPV_Steamhammer_skulllogo2015

 

Release date: November 20th, 2015
Territory: World (USA + Canada digital only)

 

Le Rock’n Roll, c’est intemporel et avant tout une façon de vivre, un état d’esprit et en la matière, il est compter dans les rangs des purs et durs fervents pratiquants du genre, une formation au top de son art : THE CARBURETORS.

Aussi bruts de décoffrage que leur pays nordique d’origine, aussi graisseux qu’un perfecto de bikers après des journées en selle, aussi déterminés à tout arracher à coup de 'Rock’n Roll roots' que les dits bikers le sont à se procurer une bière fraiche après un ride, voilà pour le côté authentique qui caractérise les furieux norvégiens de THE CARBURETORS et leur envie chevillée aux Ray-Bans, au cuir vintage et à leur sourire aux lèvres, de tout arracher avec un Rock’n Roll dynamique, convaincant au possible et qui vous électrise sans jamais vous prendre la tête, non, juste et c’est énorme, vous botter les fesses avec leur Rock musclé et plein gaz.

Non sans évoquer leurs confrères allemands de OHRENFEINDT ou NITROGODS, THE CARBURETORS font assurément partie de la même joyeuse et 'Rockeuse' confrérie, qui partage tous ce savoir faire avec leurs riffs et rythmiques de guitares efficaces à en réveiller un mort ou plutôt tout un cimetière, avec leurs vocaux parfaits pour le style et leur ligne rythmique, basse-batterie qui s’en donne à cœur joie au long de tous les titres.

Parlons-en, justement, des morceaux, car entre les 10 nouvelles compositions plus « Don’t Touch The Flame », le track de 2012 qui les avait tout de même amenés en finale nationale de Norvège, organisée pour les sélections du concours de l’Eurovision; en somme, entre ces onze brulots, on se régale.

C’est que le quintette affiche une belle assurance pour tout exploser en interprétant, avec les tripes bien sûr, son Rock’n Roll parfois mâtiné de Heavy, sur album ou en live, leur terrain de jeu favori où ils donnent tout, que ce soit d’un extrême à l’autre, à savoir sur la scène d’un bar allemand crasseux, le « Lehmitz » situé sur le malfamé et réputé Reeperbahn de Hambourg ou sur les planches de la finale norvégienne des qualifications pour le concours de l’Eurovision.Rien ne leur fait peur et depuis plus de quinze ans à user leur cuir sur scène, les baroudeurs du Rock’n Roll pètent le feu comme au premier jour, expérience en plus: c’est dire la richesse du cocktail délivré !

D'ailleurs, le label allemand STEAMHAMMER / SPV, basé à Hambourg, ne s'y est pas trompé en les signant l'été dernier.

Il est à noter sur ce tout dernier album en date, la participation de leurs compatriotes de DIMMU BORGIR : Geir Bratland (Gerlioz 'Brat') au piano pour le très réussi et poignant : "(Tonight We’re Gonna) Die Like Heroes" et de Shagrath, qui forme un duo fort convaincant au chant avec Eddie Guz, sur "Lords Of Thunder".


Oui, THE CARBURETORS, c'est du très bon !

Et cerise sur le perfecto, « Laughing In The Face Of Death » a été enregistré quasi en condition live, ce qui donne un album qui sonne tel une déflagration de Rock’n Roll ! :)


Tasunka

 

 

TheCarburetors_logoFast6

Line-Up :

-Eddie Guz : V
-Kai Kidd : G
-Stian Krogh : G
-King O’Men : B
-Chris Nitro : D

 

 

CARBURETORSLaughingbanner

Tracklisting:

CD
01) Hellfire
02) Lords of Thunder
03) Don´t Touch the Flame
04) Water into wine
05) Blood for Blood
06) The Undertaker
07) The Wolves Are Gonna Howl Tonight
08) Bullet
09) Days of Metal
10) Shot Full of Noise
11) (Tonight We’re Gonna) Die Like Heroes

LP
(A side)
01) Hellfire
02) Lords of Thunder
03) Don´t Touch the Flame
04) Water into wine
05) Blood for Blood
(B side)
01) The Undertaker
02) The Wolves Are Gonna Howl Tonight
03) Bullet
04) Days of Metal
05) Shot Full of Noise
06) (Tonight We’re Gonna) Die Like Heroes

 


 

 

 


 

************    THE CARBURETORS live: click here :)  *************

 


 

CARBURETORS Laughing in the Face of Death4

 

TheCarburetors_logoFast6

 

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 novembre 2015

DIABLO "Silver Horizon" (French Review) + Official Video "Isolation" + 'No Sleep 'Til Horizon' Tour

Diablo_silverhorizon44

Diablo_logo4Diablo_SHbanner4

SAKARArecords_logo4 Odyssey Music Network)

 

 

GSA / Europe release: October 30th, 2015

 

 

Librement basé sur une nouvelle de science-fiction de 1956, “Aniara”, du suédois Harry Martinson, le sixième effort de DIABLO fait impression avec un concept album aussi fort que adroitement inspiré dans son Thrash, brut et subtil en atmosphères à la fois, autant de par ses compositions intelligemment menées qui délivrent le feeling à tous les niveaux d’intensité, que de par son interprétation, ses vocaux superbement éraillés, ses riffs de guerrier ou de conteur, sa batterie qui sait fendre le Metal ou se faire amicale, tout autant que peut l’être la basse.

Avec « Silver Horizon », DIABLO ont accompli une pièce de Metal musclée et moderne qui vaut le détour, puisque qu’après une longue attente de près de sept années depuis leur dernier opus, le retour des finlandais se fait avec brio via un sixième album qui accroche sans coup férir, tout autant que la rudesse et le charme authentique de la contrée des protagonistes, peuvent le faire.

La patte de Samu Oittinen (Insomnium, Korpiklaani) et de non moins que Mika Jussila, préside aux bons soins d’une production et d’un mastering de premier ordre pour rendre vivant l’album et le faire sonner avec le brio requis.

Si vous ne connaissez pas encore DIABLO, ruez-vous sur leur « Silver Horizon », le groupe et leur album sont une belle découverte et une confirmation de leur talent, si vous êtes déjà familiers du quatuor.


Well done DIABLO! :)

 

Tasunka

 

 

Diablo_SHbanner4

 Track-list :

01. The Call
02. Isolation
03. The Serpent Holder
04. Into the Void
05. Illuminati
06. Prince of the Machine
07. Silver Horizon
08. Savage
09. Corium Black
10. Voyage to Eternity

 

 

Diablo_logo4

-Rainer Nygård – V / G
-Marko Utriainen – G
-Aadolf Virtanen – B
-Heikki Malmberg – D

 


 

 

 

Diablo_SingleIsolation4

 


 

====>   'No Sleep 'Til Horizon' TOUR 2015/ 2016: here / ici :)  <====

 


 

Diablo_silverhorizon44

 

 Diablo_logo4

 

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,