28 mars 2007

Intw WITHIN TEMPTATION

sessionwt_tasunka03

sessionwt_tasunka04

sessionwt_tasunka09

(Check the whole album in the photos section ;)

withintemptation

Un enfant: Luna (félicitations aux parents :), un album: "The Heart Of Everything", tout va bien  pour WITHIN TEMPTATION et c'est tant mieux, le groupe méritant le meilleur. Son couple emblématique à la ville comme sur scène: Sharon Den Adel (chant) et Robert Westerholt (Guitare) étaient là pour une conférence de presse des plus intéressantes, même si le parterre de journalistes était visiblement intimidé par la jolie Sharon pour intervenir. La belle devant inviter à maintes reprises à ce que les questions leur soient posées ;)

www.within-temptation.com (site officiel)    www.within-temptation.fr (site officiel francophone du groupe)

Comment vous avez collaboré avec Keith Caputo (LIFE OF AGONY) pour le titre "What Have You Done" où Sharon et lui chantent en duo ?

Robert: C'était assez facile de trouver son numéro de téléphone comme il est assez souvent en Hollande et par des relations communes, ça a pu se faire. Nous aimons beaucoup ce chanteur et avions été bluffés de le voir en concert, avec sa voix forte. Bon, c'est vrai qu'un duo vocal avec Kurt Cobain (NIRVANA) nous aurait bien plu aussi, mais là, les choses auraient été plus compliquées (rires)

Pourquoi avoir choisi "What Have You Done" comme single et clip ?

Robert: En lançant les dés (rires)
Sharon: C'est un morceau à part et que nous aimons vraiment beaucoup, non seulement pour le duo, mais aussi par son côté différent. Les morceaux sont tous un peu comme nos bébés: on y met bien sûr toujours un peu de nous dedans
Robert: Ce n'est pas autobiographique, mais reflète effectivement nos sentiments au moment où ils ont été créés. Nous aimons beaucoup nous amuser, rire et ça se retrouve pareillement à un niveau ou un autre des titres.

Quelle différence ou similitude entre "The Silent Force" le précédent album et le nouveau "The Heart Of Everything" ?

Robert: Ce coup-ci, les choses ont été plus rapides, pas 4 ans entre les disques comme entre "Mother Earth" (2001) et "Silent Force" (2004) et j'espère bien que le prochain fois, ce sera la même chose (rires)
Sharon en riant: Oh oui !
Robert: Nous avons enregistré l'orchestre à Prague en Tchéquie et c'est Stefan Glaumann (Toy Town Studio) qui était déjà présent pour le mixage de "Silent Force" qui le supervisait. En fait, contrairement au précédent album, pour le nouveau, nous nous sommes plus impliqués dans l'enregistrement des parties avec orchestre. Ayant plus de moyens à notre disposition, cette fois, nous avons pu être sur place et superviser ça. Martijn (Spierenburg-claviers), Stephen (Van Haestregt-batterie) et Stefan (Helleblad), notre ingénieur du son, ont fait le déplacement là-bas. Et c'est tout autre chose d'avoir les prises en direct: on peut mieux guider les choses et les rendre telles que nous les voulions.
Sharon: Notre batteur qui est aussi notre producteur, a fait un super travail en manageant l'orchestre et les chœurs, notamment.
Robert: Sinon, à propos des différences entre le dernier et l'album précédent, ça vient aussi de ce que les morceaux sont plus dynamiques. Le feeling est au rendez-vous, doublé d'une meilleure attaque à la fois des guitares, des orchestrations; il y a plus de relief, de différences entre les morceaux.
Sharon: Après la sortie de "The Silent Force", je me suis aperçue de ce que je n'avais pas vu tout de suite, à savoir que ma façon de chanter était plutôt similaire sur chacun des titres. Du coup, pour les nouveaux morceaux, j'y ai fait attention et mon chant est dynamique et varié. Pour la première fois, je chante dans des notes basses, dans les graves, ce qui rend ma voix plus puissante, je pense. Le morceau "The Heart Of Everything", par exemple, j'ai poussé ma voix dessus et je dois dire que j'ai eu quelques craintes pour mes cordes vocales, étant donné que chanter longtemps dans les aigus est une chose qui se travaille pour ne rien s'abîmer.

Pourquoi ce titre de "The Heart Of Everything" ?

Sharon: Ce sont les paroles qui l'ont influencé. Le thème, l'idée même de l'album, même si celui-ci n'est pas un concept album, est de voir ce qui est essentiel pour vous-mêmes, de voir ce qui est vrai
Robert: C'est d'être critique envers soi-même concernant ce qui est important et d'être aussi critique envers le monde extérieur et votre capacité à distinguer ce qui est pris comme acquis, comme naturel, alors que ça ne l'est pas forcément si on y réfléchit attentivement. Ce n'est pas une question simple de faire la part de ce que l'on prend pour acquis et de ce qui ne l'est pas en réalité.
Sharon: En ça, l'artwork de "The Heart Of Everything" a beaucoup de symboles que chacun peut interpréter et c'est bien de voir que les gens en discutent ou se posent des questions. Ça fait avancer les choses :)
Robert: Sur la pochette, Sharon a les yeux bandés pour représenter, qu'en fait, il faut rester fidèle à soi-même et ne pas se fier à ce que l'on voit. L'artwork n'est pas en rapport avec la justice elle-même mais avec l'idée de juger ce qui est important pour toi, de rester objectif envers qui tu es, ce que tu perçois.

Vous avez des titres qui apparaîtront pour un film et un jeu vidéo ?

Sharon: Ce n'est pas la première fois, mais par contre la première qu'on nous sollicite pour un jeu. Pour "The Chronicles Of Spellborn"
Robert:
Pour le film, c'est pour "Blood And Chocolate". C'est amusant de voir où sont employés nos morceaux. Par exemple, on se retrouve en fond sonore pour une retransmission d'émission sportive (rires)
Sharon:
Oui ! (rires) Ou alors, pour une compétition de nage féminine artistique olympique, où ils avaient utilisé "Mother Earth", ce qui est drôle (rires)

Quel regard vous portez sur les 10 ans de WITHIN TEMPTATION ?

Sharon: C'est fou, mais nous n'avons pas la sensation que ça fait autant de temps. Ça passe si vite. Comme nous ne pensions pas être là dix ans après, quand nous avons commencé, alors c'est du bonus chaque moment passé. Pour nous, tout ce qui compte, c'est et ça a toujours été, de faire ce que nous aimons, de nous faire plaisir au travers de notre musique.
Robert: En fait, même s'il y a évidemment une évolution pour notre musique, ce qui est une chose naturelle, en tout cas, sur le fond, rien n'a changé tant que ça. Nous sommes fidèles à nous-mêmes.

Le groupe a récemment reçu deux awards: un, l'export Prize, pour le groupe hollandais ayant vendu 1 million d'albums et DVDs et l'autre le Pop Award

Sharon: En fait, ils cherchaient quel groupe avait vendu le plus et c'est vrai qu'un million, c'est bien, mais tu sais, c'est plus un prix honorifique qu'autre chose
Robert: Ce qui nous touche, nous intimement, c'est que les gens écoutent et aiment ce que nous faisons. Ça, ça nous parle, comme à tout musicien, d'ailleurs

Et d'être chez BMG, vous diriez que ça vous apporte plus de liberté ?

Robert en riant: Comme ils sont ici et bien, disons que oui, que c'est vraiment positif d'être chez eux (rire général). Sérieusement, être dans une grande maison de disques ou pas, tout ce qui compte en premier pour nous, c'est de nous faire plaisir, c'est le public et tant mieux si une maison de disques importante nous ouvre la possibilité d'être en contact avec plus de public. Au début du groupe, nous faisions tout nous-mêmes, de notre promo à la distribution, mais ça prend beaucoup de temps et en laisse moins pour la création artistique. Là, comme on s'en charge pour nous, nous pouvons nous concentrer sur ce qui compte: créer et ça, c'est un luxe.

Vous êtes à présent distribués internationalement, donc aux Etats-Unis aussi. Vu que là-bas, des groupes à chanteuse comme EVANESCENCE ou LACUNA COIL ont du succès, vous pensez que ce sera aussi le cas pour WT ?

Sharon: Aucune idée (rires) En fait, nous allons effectivement y faire une petite tournée, mais pour être honnête, nous n'avons aucune attente, dans le sens où nous savons très bien que pour un groupe européen attirer leur attention, ce n'est pas gagné du tout. Nous allons donner le meilleur de nous, comme à chaque fois, nous amuser et jouer pour le public, ça, c'est ce qui importe, pour le reste on verra (rires)
Robert:
On va visiter de nouveau pays en plus de l'Amérique. L'Ecosse, mais bon, là, c'est un voyage privé :) tout comme l'Amérique du sud.
Sharon: Quand on a tourné au Japon, ça reste le plus incroyable souvenir, tant la différence de culture est marquée. Par exemple, ils ne sont pas habitués aux rappels, ce qui fait qu'à la fin du concert, le public a commencé à partir, en pensant que c'était fini, alors à toute vitesse, nous nous sommes rués à nouveau sur scène, pour jouer et là, ils sont revenus (rires)

Et le choix des morceaux pour la set list sur la tournée ne va pas être trop compliqué ?

Sharon (riant): Chacun de nous aime tel ou tel titre et c'est vrai que ça peut arriver de ne pas être d'accord sur le choix, mais ça reste purement amical (rires)
Robert: Qui sait ? Il faudrait peut-être jouer plus longtemps en concert, pour pouvoir incorporer tous nos choix respectifs (rires)

La dernière fois que vous avez joué à Paris, c'était en première partie d'IRON MAIDEN; cette fois, vous pensez que vous pourrez faire tout le show au complet ? On l'espère ! :)

Sharon: Nous aussi ! Mais on verra bien
Robert: En tout cas, jouer avec MAIDEN, ce n'était pas une frustration, au contraire. D'ailleurs, je ne vois pas pour qui ça en serait une (rires)
Sharon: Les titres de "The Heart Of Everything" devraient encore plus dégager d'accroche en live, vu qu'ils sont plus Heavy

Vous avez l'intention de filmer et sortir un DVD de la prochaine tournée ?

Sharon: Disons que filmer est un hobby pour nous et on filme tout d'abord pour nous, pour le fun, mais c'est toujours cool de montrer tout ça aux fans, si l'occasion s'y prête.
Robert: C'est autant de souvenirs pour nous que nous aimons regarder :)

Sharon après un silence de la salle: Wow, plus de questions ?? Ok, alors, nous avons vraiment bien fait notre boulot (rires)

Et c'est bien évidemment à une séance non stop de signatures d'autographes, de photos en chœur avec Sharon, Robert ou le duo ensemble que s'est livré le public redevenu fan total et on les comprend: WITHIN TEMPTATION étant un groupe des plus attachants

Rendez-vous à leurs concerts

28 mars 2007 Lyon (sold out !)
28 avril 2007 Lille
29 avril 2007 Strasbourg
21 mai 2007 Paris_bataclan (sold out !)
8 octobre 2007 Paris, le Zenith

Posté par Tasunka à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2007

Edu Falaschi "Almah" (review in English for an awesome album ;)

AL_149_P03

Edu Falaschi "Almah"
(AFM)

www.edufalaschi.com.br

When you hear an album with the class of "Almah", then the pleasure is at once to be felt and time seems to no longer count on the wings of a Metal that is mastered by pure feeling, emotions. That's what is for sure to be felt all through the vocals, riffs and rhythms. The first solo album of Edu Falaschi (ANGRA) is a true success due to its sharpness and strength and this skilled artist expresses all his creativity not only as a singer, keyboards and acoustic guitar player but also as an arranger, songwriter and producer as Edu shows talent in every of these fields like "Almah" proves it. By his side are also to be counted other gifted artists like Adriano Daga (SILVERCHAIR, LENNY KRAVITZ) for the mixing and about the line up are on board non other than Emppu Vuorinen (NIGHTWISH) on guitar, Lauri Porra (STRATOVARIUS) on bass and Casey Grillo (KAMELOT) on drums. La crème de la crème :) Just add guests stars like Mike Stone (QUEENSRYCHE) or Edu Ardanuy (Dr SIN) and you'll have the right idea on how achieved the "Almah" album may be. Edu Falaschi can be proud of his first solo album as he managed to let the music speak by itself and be then far beyond any brands of style: "Almah" being pure feeling that's all and we love it!!!

TASUNKA

Posté par Tasunka à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Edu Falaschi "Almah" (attention très bon album ;)

AL_149_P03

Edu Falaschi "Almah"
(AFM / Distr. Underclass)

www.edufalaschi.com.br

Quand vous vous prenez un album de la classe d"Almah" dans les oreilles, le plaisir est immédiatement au rendez-vous et le temps semble s'envoler sur un Metal qui a pour maître mot le feeling, l'émotion à fleur de vocaux, de riffs et de rythmiques. Le premier album solo d'Edu Falaschi (ANGRA) est une vraie réussite de finesse et de force à la fois et le chanteur laisse pleinement parler tout son talent créatif autant au chant qu'au niveau composition, arrangements et production puisque Edu en est l'instigateur de A à Z, sans compter que celui-ci a aussi joué lui-même les parties claviers et guitare acoustique qui parsèment "Almah". Pour épauler en beauté le talentueux artiste, ce ne sont pas moins que des pointures qui l'on rejoint à la fois pour le mixage, réalisé par Adriano Daga (SILVERCHAIR, LENNY KRAVITZ) et pour le line up composé par pas moins que Emppu Vuorinen (NIGHTWISH) à la 6 cordes, Lauri Porra (STRATOVARIUS) à la basse et Casey Grillo (KAMELOT) à la batterie. Qui dit mieux ? :) Et à ce casting de choix, sont à rajouter les prestigieux guests que sont Mike Stone (QUEENSRYCHE) ou encore Edu Ardanuy (Dr SIN) à la guitare. "Almah" a tout pour plaire, en résumé et Edu Falaschi peut se vanter d'avoir su avec son album solo, laisser la musique parler d'elle-même et surpasser les étiquettes: "Almah" c'est du feeling pur et on en redemande !

TASUNKA

Posté par Tasunka à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2007

Live report HEAVENLY / SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE (check the whole album :-)

heavenly_tasunka29

heavenly_tasunka31

heavenly_souncheck_tasunka04

heavenly_tasunka16

sue_tasunka10

sue_tasunka07

Où étiez-vous ce vendredi 2 mars 2007 ? Si c'était à Paris au Nouveau Casino, alors c'était le bon endroit où être pour voir briller 2 groupes sur scène et quels groupes ! Heavenly et leur Metal puissamment bardé de feeling et Spheric Universe Experience (S.U.E pour les intimes ;) tout aussi talentueux avec un Metal au nom justifié de progressif, vues les explorations musicales réussies que s'autorise le quintet. Les deux formations ont amené avec eux et leur musique, de leur chaud soleil du sud, en résumé  :) (Par TASUNKA)

L'après-midi, les balances laissaient sentir que le meilleur arrivait pour le soir même, chacun étant motivé et enjoué au possible, ce qui s'entendait dans l'interprétation des 2 formations et c'était tant mieux. Et effectivement, une fois les portes ouvertes et le public ayant pris place dans les locaux toujours aussi agréables du Nouveau Casino, c'est parti en beauté avec S.U.E. Le groupe réduit à un trio pour l'occasion, étant en tournée promo pour la sortie de son second opus "Anima", a donc investi la scène en acoustique. Fred (Colombo) aux claviers, Vince (Benaïm) à la guitare et non des moindres, Franck (Garcia) au chant se sont donc joliment produit devant un parterre ne les connaissant peu ou pas et ce qui est épatant, c'est de voir que loin de démotiver le trio, celui-ci a au contraire fait preuve de charisme en s'imposant petit à petit, dans cet exercice périlleux qu'est l'acoustique. C'est donc sur 2 titres extraits du dernier album "Anima" qu'a démarré le set sur un "World Of Madness" réarrangé électro et sur un  "End Of Trauma" aux arrangements Trip Hop et sonorités Hip Hop bien senties. Pour continuer sur la lancée des bonnes choses, place au premier album de 2005: "Mental Torments" avec "So Cold" et son passage remarqué avec thème musical de Star Wars, puis "Now And Never" et ses orchestrations façon musique de film, pour enfin revenir au dernier disque au travers d'un "The Key" brillant avec sa version Rumba Metal et enfin, "Questions" titre joué de façon sobre, sans aucun réarrangement, comme un requiem intime, ainsi que le déclare joliment Fred, le clavier du groupe. Au terme de leur courte prestation, S.U.E ont convaincu un public apparemment ravi de cette découverte et ce n'est que justice.

Setlist Spheric Universe Experience

-World Of Madness
-End Of Trauma
-So Cold
-Now And Never
-The Key
-Questions

En parlant de justice et de charisme, il semble évident d'appliquer à présent ces termes mérités pour la tête d'affiche de la soirée, attendue comme jamais par un public conquis d'avance: Heavenly ! Et là, pour une nouvelle belle prestation, c'en fut assurément une. Chacun dans le groupe étant remonté à bloc pour donner le meilleur de lui-même et faire monter la fièvre au sein d'une assistance qui n'attendait que ça, s'éclater sur le Metal toujours bardé d'émotions et de force qui caractérise Heavenly. La surprise agréable pour tous a aussi été de constater dès les premiers refrains, que Ben (Sotto) était en grande forme vocale pour dissiper les impressions du passé et tous s'en félicitaient, le chanteur révélant une gamme des plus à la hauteur tout au long du concert, tout autant que pour ce qui était d'haranguer et faire donner de la voix, en chœur, à une foule ravie de participer et à tue tête encore :) Inutile de préciser que c'est tout Heavenly qui était dans la même belle forme et c'est au travers d'un set très dynamique que se sont illustrés tour à tour ou à l'unisson, Olivier (Lapauze) et son très accrocheur jeu de guitare tout en feeling, Charley (Corbiaux) en habitué des belles passes techniques et de force à la six cordes, comme l'a salué le public. Le duo de guitaristes se complétant à merveille. Et toujours dans le registre de s'illustrer, la section rythmique de Matthieu (Plana) à la basse efficace à souhait et de Thomas (Das Neves) et sa frappe impressionnante derrière les fûts, n'était pas en reste. Il suffit de parcourir la setlist en photo ci-dessous pour voir que le plaisir était au rendez vous, puisque "Virus", le remarqué dernier album d'Heavenly mais aussi les classiques du groupe, figuraient en bonne place, côté à côté, alignant ainsi tous les ingrédients pour un concert réussi. Tellement d'ailleurs que puisque le public ne pouvant se résoudre à laisser le groupe clore ce concert, le tout dernier rappel s'est donc fait sur une cover de Metallica…si, si, vous savez laquelle, celle qui parle de Master, de Puppets ;))

Setlist Heavenly

Heavenly_setlist

Belle soirée en résumé avec deux beaux groupes qui laissent songer que la scène française est taillée internationale, avec ces 2 beaux spécimens qui donnent de quoi être fiers: Heavenly et Spheric Universe Experience :)

www.heavenly.fr

www.sphericuniversexp.com

www.heavenly-fanclub.info (comme son nom l'indique ;)

www.seigneursdumetal.com (site du passionné Lionel, responsable du fan club d'Heavenly et ami du groupe ;)

Posté par Tasunka à 17:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mars 2007

ANGRA live in Paris, 23 02 2007 (check the whole album :-)

angra_tasunka07

angra_tasunka03

Posté par Tasunka à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Intw MARILLION

logo

 

Beau moment en compagnie de deux crèmes de musiciens de ce groupe inclassable et incontournable qu'est Marillion, à savoir avec Ian Mosley (batterie) et Mark Kelly (claviers)
(par TASUNKA)

 

  • Bob Ezrin (le légendaire producteur de PINK FLOYD, ALICE COOPER, KISS) a déclaré récemment que dans les semaines, les mois à venir, ce serait une "tuerie" pour les grandes maisons de disques à cause du net et des téléchargements. Marillion étant indépendant de ce système qui consiste à être dans un grand label, que pensez-vous de cette déclaration ?


Ian Mosley: Il a dit ça ? Je n'étais pas au courant, une "tuerie"…Je pense qu'il sait de quoi il parle étant donné que c'est un producteur qui a une longue expérience. C'est vrai que la situation actuelle des gros labels est loin d'être au beau fixe avec le prix des CDs qui baisse constamment et bien sûr avec les téléchargements. Les distributeurs connaissent déjà des problèmes avec la réduction du marché de ventes des CDs, tout le monde s'en aperçoit.
Mark Kelly: Nous sommes dans une situation privilégiée avec Marillion, comme tu le soulignais. Nous sommes en contact direct avec nos fans qui nous soutiennent, nous respectent en n'allant pas pirater notre musique sur le net. Ils achètent nos disques et ça, ce respect, ce soutien de ce que nous faisons, c'est la marque de Marillion et crois-moi c'est une belle chose que nous apprécions à sa juste valeur :)

 

  • Pour "Anoraknophobia" (2001) vous aviez des pré-commandes 1 an avant sa sortie et à nouveau pour "Marbles" (2004) Par contre, cette fois pour "Somewhere Else", il n'y a pas, contrairement aux deux disques précédents de pré commandes directement sur le site du groupe, mais par Townsend Records

IM: Townsend Records, ce sont des amis et ils se sont effectivement chargés de la distribution
MK: Nous ne voulions pas refaire ce système directement depuis notre site  parce que, tu sais, ça c'est comme demander une faveur à des amis, à nos fans donc, de payer d'avancer l'argent en pré-commandes d'un album, c'est comme leur dire en quelque sorte: "Vous pouvez payer maintenant, pour que nous puissions faire le disque ?". C'est une chose que tu demandes une fois, deux, à tes amis, mais pas plus, pour nous, ça ne se fait pas de leur demander à nouveau ce service, d'autant qu'ils avaient déjà été géniaux d'accepter par deux fois. Non, dans notre esprit, une troisième, ça craint un peu, sinon ! Pour financer "Somewhere Else" nous avons fait autrement en nous débrouillant avec les talents de comptable de certains dans le groupe et comme en plus, le label et nous sommes amis, alors les choses se sont bien passées au final et tant mieux (rires)
Nos fans sont uniques et comptent beaucoup pour nous: c'est une famille ! Ils nous sont loyaux et nous le sommes envers eux en retour. Nous voulions du coup quelque chose de spécial pour les remercier, comme à chaque fois et cette fois ci justement, c'est sous la forme d'un bonus sur l'édition limitée: un DVD
IM: Il y a une paire de semaines a eu lieu une convention Marillion au cours de laquelle a été présenté, entre autres, le nouvel album, 5 des nouveaux morceaux et nous nous sommes dit que ce serait une bonne idée d'en faire un bonus à "Somewhere Else" sous la forme d'un DVD avec 3 des titres joués en live à cette occasion. Cet extra est une façon d'encourager les gens à venir à nous, à Marillion
MK:
Les réactions ont été très bonnes lors de l'écoute des morceaux à la convention, ce qui fait toujours plaisir et conforte pour "Somewhere Else" dans son entier. Pour l'instant, les journalistes ont cette même bonne opinion de l'album, ce qui est une bonne chose :)
IM: Juste si tu te rappelles en parlant d'avis, il y a une seule personne qui a dit détester le nouvel album, si, vraiment (rires) On ne sait pas pourquoi, il n'a pas argumenté ni donné de raisons à ça. C'est notre producteur, Mike (Michael Hunter) , qui surfait sur notre forum et était ravi de lire compliments sur compliments et d'un coup il a lu sur "Somewhere Else": "Je hais l'album !" Gros choc vue la liste auparavant des bonnes critiques et là, d'un coup, mince, il ne s'y attendait pas. Quand je pense que c'est nous qui lui avions dit d'aller voir le paquet de bons commentaires sur le forum…pauvre Mike ! (rires)

 

  • Justement et vous que pensez-vous de "Somewhere Else", vu que la très grande majorité des avis est très positive ?

IM: En fait, c'est encore trop frais pour nous cet album, pour avoir une opinion dessus
MK: tu as déjà une impression lors de la création des morceaux et quand tu les entends prendre vie en studio, mais c'est vrai que tout est une question de temps. Par exemple, 6 mois après, ton opinion peut être tout à fait différente avec le recul. Le facteur déterminant qui fait que tu sais si les morceaux sont bons, c'est si, avec le temps, tu conserves ton avis positif du début intact et que tu aimes toujours autant entendre les titres, sinon, c'est que le morceau ou l'album eux-mêmes, n'étaient pas si bons que ça (rires des 2 amis)

 

  • Si pour "Somewhere Else", j'emploie le terme d'évolution par rapport aux autres albums, vous êtes d'accord ?

IM: (hilare en train de manger un morceau et de répondre en même temps) euh ben, je laisse Mark répondre là (rires)
MK (pouffant) OK, ok (rires) Mike, notre producteur donc, a mixé une paire de titres pour "Marbles", le précédent album et pour le nouveau, il a été impliqué plus tôt dans le processus de création de "Somewhere Else". Tu vois, le processus de création de Marillion est lent, comme on attend l'inspiration, en jammant beaucoup et il peut se passer quelques mois avant que ça n'arrive d'avoir le déclic, la bonne inspiration, mais là, Mike était présent dès nos jams quand nous cherchions les idées et il a tout enregistré de ces jams, puis est parti en faire un montage, pour ensuite revenir avec des idées, de arrangements issus de cette base. Ce qui était nouveau et différent de notre voie habituelle, de notre canevas normal de création.
IM: Quand Mike est revenu et nous a fait écouter ces arrangements, on s'est dit: "Beau boulot Mike, ça sonne bien !" (rires) Nous avons pris les idées qui sonnaient du coup le mieux et nous les avons développées grâce à ça. Mike est très musical, il aime vraiment la musique et en plus, c'est quelqu'un d'extérieur au groupe, qui a su apporter aussi son point de vue en tant que tel et tout autant comprendre au mieux le notre. D'ailleurs, il est déjà prévu qu'il soit à bord pour le quinzième album, qui devrait être là pour la première moitié de 2008

 

  • Quel(s) titre(s) vous parle(nt) le mieux à vous 2 ?

IM: ça dépend selon l'étape où tu te trouves pour l'album, si on en est au mixage, maintenant ou autre
MK: "A Voice From The Past" est un titre puissant, qui me remue toujours je dois dire
IM: Pareil pour moi. Je me rappelle c'était un morceau fort à jouer et quand est arrivé son mixage, c'était la même sensation forte, ce qui est très bon signe. Tout est abouti sur ce titre, la musique, le chant bien sûr, mais écoute aussi les paroles. Jésus Christ, oui, ce morceau est un "killer", un titre très puissant. Etant donné que quand un album est trop frais, comme ça, c'est normalement difficile pour nous de parler ou de porter un jugement nous-mêmes dessus, alors c'est d'autant plus bon signe de penser à ce morceau et au plaisir qu'il procure malgré ça.
MK: "The Last Century For Man" et "Somewhere Else", je les aime aussi beaucoup. "The Wound" a un super son, Mike a fait un sacré boulot, le titre sonne de façon décidément très intéressante
IM: "Faith", le dernier morceau de l'album est en fait un vieux morceau. Nous l'avions enregistré il y a une paire d'années mais sans l'avoir utilisé et là, ça semblait le bon moment.
MK: "Faith" ah oui, "Faith" a vraiment quelque chose, je l'aime toujours spécialement à chaque fois que je l'écoute.

 

  • A propos de la pochette de "Somewhere Else", elle correspond au mieux au ton de l'album, à mon avis

MK: C'est le même artiste Carl (Glover) qui avait déjà fait celle de "Marbles", qui en est responsable. Nous ne savions pas encore comment allait s'appeler le nouvel album et nous lui avons constamment proposé plusieurs titres, (excuse nous Carl pour autant de changements (rires) pour au final, arriver à celui là, "Somewhere Else", après nous être tous concertés une paire de fois, mais malgré tout ces aléas, Carl a fait un superbe travail. Il aime voyager de par le monde et faire des photos de ces longues vues et il a choisi une de ses photos pour la pochette de "Somewhere Else" et c'est du beau boulot, ça colle bien. "Somewehere Else", ce titre particulièrement, parle de la vie de Steve qui vit ailleurs, quitte quelqu'un, son mariage se brisant. Et c'est une partie de tout l'album qui traite de ça de plus ou moins près.
IM: Ce qui est étrange dans Marillion, en parlant de discorde, c'est que tout au départ nous ne sommes jamais d'accord sur rien entre nous, et discutons beaucoup mais toujours au final pour nous retrouver en accord total et musicalement et humainement, ce qui est une force; si tous nous tombons d'accord sur tel ou tel aspect ou musique, c'est que c'est solide pour avoir réussi à faire l'unanimité :)

 

  • Vous partez 3 mois en tournée, du 14 avril au 8 juillet avec 3 dates en France: Montpellier le 21 avril, Paris le 29 avril et Lille le 11 mai. Alors, prêts ? :)

MK: Nous sommes en tournée promo et ensuite, nous allons continuer à répéter pour la tournée, puis nous occuper du nouvel album, le quinzième et tourner encore. Nous sommes si heureux de faire ces concerts, cette promo, ce n'est pas un job mais du plaisir de venir parler de ce que nous aimons et encore plus bien évidement d'avoir la perspective de ces dates qui arrivent et de remonter sur les planches :)
IM:
La première semaine est toujours particulière et dure, parce qu'il faut se replonger dans les habitudes, reprendre ses marques typiques d'être sur la route, mais c'est vraiment amusant je dois dire (rires)
MK: Les 2 premières semaines sont justement les plus fun pour ça (rires des 2 complices)
IM:
Oui, mais parfois, je me dis que je vais mourir en début de tournée (rires) mais finalement quand arrivent les derniers concerts, là, c'est moi qui en redemande tellement je suis à fond dedans et je suis tout le temps en train de dire: "Allez, on continue !!" (rires) Pour celle de "Marbles", c'est ce que je disais :))
MK:
Et cette fois encore je pense (rires)
IM: Venez nous voir en tournée !!! Nous attendons avec impatience les concerts en France, parce que le public a toujours réagi de façon vraiment incroyable et très enthousiaste, comme en 1989, la première fois il me semble. Un beau souvenir !
MK: Quand je pense que j'ai une maison en France et que je ne suis pas capable de parler Français, c'est une honte (rires)
IM: J'ai emmené ma fille visiter Paris récemment et elle a adoré. Elle vit aux Etats-Unis et aime la France. Oui, le public français est épatant ! (rires)

 

Tout comme MARILLION, alors, le 9 avril, soyez prêts pour "Somewhere Else" ;)

 

 

logo


 

Posté par Tasunka à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mars 2007

THERION live in Paris, 23 01 2007 (check the whole album :-)

therion_tasunka01

therion_tasunka07

therion_tasunka11

therion_tasunka15

Posté par Tasunka à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2007

Live report ANGRA / FIREWIND / POWER QUEST

angra_tasunka02

angra_tasunka05

firewind_tasunka04

firewind_tasunka01

L'impatience se faisait depuis quelques temps déjà de savoir qu'ANGRA et FIREWIND allaient faire une halte à l'Elysée Montmartre en ce 23 février 2007. Si les deux premières formations n'ont plus rien à prouver sur leur niveau de tout premier ordre en matière de Métal Heavy, power, ou mélodique selon le cas, ce n'était pas le cas de Power Quest, alors, en route pour la découverte et pour une soirée comme on les aime
(Par TASUNKA)

Le piège pour certains ce soir-là a été l'ouverture des portes à 18h00 tapantes et début du concert à peine 10 minutes plus tard pour le premier groupe au lieu des habituelles 18h30 pour entrer et 19h00 pour assister au concert en support. L'habitude ne faisant pas vérifier avant de partir, j'ai donc raté tout le gig de Power Quest et à mon grand regrêt, n'en ayant entendu que du bien ou une majorité d'avis positifs, en tout cas. Le Heavy mélodique des anglos italiens a en tout cas beaucoup convaincu, tout autant que leur présence sur scène et même s'ils ne disposent que de tout premier album "Wings Of Forever" pour étoffer leur setlist, toujours est-il qu'en 6 morceaux, Power Quest a imposé sa marque. A revoir assurément !

Set list Power Quest

-Find My Heaven
-Sacred Land
-Edge Of Time
-Magic Never Dies
-Neverworld
-Temple Of Fire

Pour Firewind, l'adrénaline commençait à sérieusement monter, vu que leur concert à La Loco, le 11 novembre 2006 avait mis le feu et prouvé que le groupe du talentueux jeune prodige à la guitare Gus G. portait décidément bien son nom :) Difficile de penser qu'à L'Elysée ce ne serait pas le même succès et effectivement, ce fut une réussite de bout en bout. Tout d'abord, à entendre le public s'animer et crier avec force à l'apparition du groupe sur scène et ensuite et non stop, tout au long de l'enchaînement des morceaux Heavy tirés au choix du dernier album "Alligeance", de "Burning Earth" ou du tout premier "Between Heaven And Hell". Sous de belles lumières et avec un son plutôt pas mal, le concert a été une succession de cris enthousiastes pour accompagner les excellents vocaux du chanteur grec Apollo, les très belles passe d'armes à la six cordes de son compatriote Gus G. très en forme pour nous gratifier aussi de vocaux en chorus et de sourires ravis. A la batterie, Marc Cross (ex HELLOWEEN) assurait comme jamais, le sourire illuminé par un plaisir évident d'être là et de jouer, tout comme Bob à la guitare et claviers, Petros à la basse, bref, un reflet de ce que tout le groupe dégageait comme fraîcheur, dynamisme et joie de vivre ce soir-là. FIREWIND, on ne peut que devenir accro à leur puissance, leur énergie et leur Metal solide comme la vraie amitié qui semble unir chacun dans le groupe. Pour leur second volet de leur Alligeance World Tour, FIREWIND ont autant assuré qu'à la Loco, lors de leur premier passage. Peut-être la configuration de l'Elysée Montmartre était moins propice à un vrai déchaînement comme celui survenu à La Loco, mais en tout cas, le public a répondu présent et c'est tant mieux. A noter qu'Apollo a dû quitter la tournée en urgence après son dernier concert à Toulouse, le 26 février pour des rasions familiales, aussi c'est Henning Basse de Metalium qui prend le relais au chant le temps qu'Apollo revienne pour les dates anglaises. On souhaite tous le meilleur à Apollo !

Set list Firewind

-Alligeance
-Insanity
-I Am The Anger
-Brother's Keeper
-The Fire And The Fury
-Till The End Of Time
-Deliverance
-Falling to Pieces
-Destination Forever

Avec l'arrivée d'ANGRA, la foule qui occupait l'espace alloué entre les deux grandes tentures sombres qui coupaient un peu la sale, s'est de suite montrée plus qu'accueillante envers les brésiliens, ce qui a conforté tout le groupe et Edu Falaschi le chanteur doué au possible, dans leur envie de prendre vraiment d'assaut par le coeur et de très beaux morceaux, ce public si chaleureux. Ce fut chose faite sans aucune difficulté, puisque dès l'intro classique et les premières envolées de "Carry On", c'était parti pour grands moments sur grands moments, avec des étapes dans cette ascension comme sur "Heroes Of Sand", "ZITO", ou encore "Nothing To Say", parmi les classiques et même chose pour les titres récents dont "Course Of Nature", "Voice Commanding You". Tout le monde s'est accordé pour trouver qu'Edu avait fait d'incroyables progrès et que sa voix sonnait à présent comme jamais et même si l'ombre d'Andre Matos planait encore ici ou là dans les esprits, elle fut balayée par l'interprétation des plus convaincantes par Edu de son talent. L'homme a fait siens les morceaux classiques, ce qui se salue. Dans la même option talent et tout sourire, Kiko Loureiro a montré son aisance totale dans la maîtrise de sa guitare, Rafael Bittencourt, lui a rendu la pareille avec la sienne, Felipe Andreoli avec sa basse, même si plus discret :) et un Aquiles Priester vraiment à fond sur sa batterie, certes, mais sans se départir d'un splendide sourire. Eh oui, le sourire était le maître mot du concert d'ANGRA et comment ne pas l'avoir, surtout quand est arrivé aussi le moment de jouer des percussions ou encore d'avoir Edu qui se retrouve à laisser le chant pour prendre une guitare et Kiko, à pousser quelques vocalises très Rock avec une voix digne de ce genre: forte et rocailleuse ce qu'il faut, une vraie belle surprise ! La soiré devant impérativement se finir pour libérer la salle à 22h, un rappel "Spread Your Fire" et ce moment de rêve s'achevait trop tôt, trop vite.

Set list Angra

-Carry On
-Nova Era
-Voice Commanding You
-Waiting Silence
-Wings Of Reality
-ZITO
-Heroes Of Sand
-Ego Painted Grey
-percussions-
-Nothing To Say
-Angels And Demon
-Rebirth
-Course Of Nature
____________________
-Spread Your Fire

Soirée très réussie, en résumé, devant une salle correctement pourvue en public, mais débordant de chaleur envers les 3 groupes, ce qui est l'essentiel et amplement mérité :)

TASUNKA

Posté par Tasunka à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2007

Magnum "Princess Alice And The Broken Arrow"

logo_and_artwork_porincess

Release Date march 26th, 07 for Europe, april 3rd for the USA

MAGNUM "Princess Alice And The Broken Arrow"
(SPV / Distr. Replica Records)

Sans craindre les légendes de porte malheur attachées au chiffre treize ou de porte bonheur, qui sait ? :) Magnum revient avec son nouvel album, le treizième donc dans une longue liste de succès au compteur des anglais. Avec un air familier qui saute immédiatement aux yeux en voyant la pochette, " Princess Alice And The Broken Arrow"est le clin d'oeil évident à "On A Storyteller's Night" de 1985, l'album encore aujourd'hui considéré comme la pièce maîtresse du groupe. Une fois le disque dans le lecteur, la découverte sait se faire des plus agréables avec un très beau "When We Were Younger" d'ouverture, qui démontre l'efficacité de ce Rock / Hard Rock bien calibré et mélodique qui a fait la réputation de Magnum. La production est joliment au service de la mise en valeur notamment de l'interprétation de Tony Clarkin, toujours aussi inspiré en jouant de la guitare, et surtout de la voix au feeling assuré de Bob Catley qui ne cesse de briller et peu importe que le temps passe ou pas, non, elle est toujours là, fidèle au poste. "Princess Alice…" n'est pas un concept album, mais a ce lien qui relie chacun des 11 morceaux, celui de beaucoup de fraîcheur et d'enthousiasme. On comprend que le groupe ait pris son temps, plus d'une année pour donner vie à son petit dernier, étant donné que le résultat valait assurément l'attente, comme vous vous en rendrez compte en entendant des hits comme "Like Brothers We Stand", "Out Of The Shadows", "Dragons Are Real", ou "Inside Your Head". Alors, treize pour un nouvel album ? Un chiffre porte bonheur pour Magnum, assurément, vue l'accroche que possède "Princess Alice And The Broken Arrow"

TASUNKA

Posté par Tasunka à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]