02 mars 2007

Intw MARILLION

logo

 

Beau moment en compagnie de deux crèmes de musiciens de ce groupe inclassable et incontournable qu'est Marillion, à savoir avec Ian Mosley (batterie) et Mark Kelly (claviers)
(par TASUNKA)

 

  • Bob Ezrin (le légendaire producteur de PINK FLOYD, ALICE COOPER, KISS) a déclaré récemment que dans les semaines, les mois à venir, ce serait une "tuerie" pour les grandes maisons de disques à cause du net et des téléchargements. Marillion étant indépendant de ce système qui consiste à être dans un grand label, que pensez-vous de cette déclaration ?


Ian Mosley: Il a dit ça ? Je n'étais pas au courant, une "tuerie"…Je pense qu'il sait de quoi il parle étant donné que c'est un producteur qui a une longue expérience. C'est vrai que la situation actuelle des gros labels est loin d'être au beau fixe avec le prix des CDs qui baisse constamment et bien sûr avec les téléchargements. Les distributeurs connaissent déjà des problèmes avec la réduction du marché de ventes des CDs, tout le monde s'en aperçoit.
Mark Kelly: Nous sommes dans une situation privilégiée avec Marillion, comme tu le soulignais. Nous sommes en contact direct avec nos fans qui nous soutiennent, nous respectent en n'allant pas pirater notre musique sur le net. Ils achètent nos disques et ça, ce respect, ce soutien de ce que nous faisons, c'est la marque de Marillion et crois-moi c'est une belle chose que nous apprécions à sa juste valeur :)

 

  • Pour "Anoraknophobia" (2001) vous aviez des pré-commandes 1 an avant sa sortie et à nouveau pour "Marbles" (2004) Par contre, cette fois pour "Somewhere Else", il n'y a pas, contrairement aux deux disques précédents de pré commandes directement sur le site du groupe, mais par Townsend Records

IM: Townsend Records, ce sont des amis et ils se sont effectivement chargés de la distribution
MK: Nous ne voulions pas refaire ce système directement depuis notre site  parce que, tu sais, ça c'est comme demander une faveur à des amis, à nos fans donc, de payer d'avancer l'argent en pré-commandes d'un album, c'est comme leur dire en quelque sorte: "Vous pouvez payer maintenant, pour que nous puissions faire le disque ?". C'est une chose que tu demandes une fois, deux, à tes amis, mais pas plus, pour nous, ça ne se fait pas de leur demander à nouveau ce service, d'autant qu'ils avaient déjà été géniaux d'accepter par deux fois. Non, dans notre esprit, une troisième, ça craint un peu, sinon ! Pour financer "Somewhere Else" nous avons fait autrement en nous débrouillant avec les talents de comptable de certains dans le groupe et comme en plus, le label et nous sommes amis, alors les choses se sont bien passées au final et tant mieux (rires)
Nos fans sont uniques et comptent beaucoup pour nous: c'est une famille ! Ils nous sont loyaux et nous le sommes envers eux en retour. Nous voulions du coup quelque chose de spécial pour les remercier, comme à chaque fois et cette fois ci justement, c'est sous la forme d'un bonus sur l'édition limitée: un DVD
IM: Il y a une paire de semaines a eu lieu une convention Marillion au cours de laquelle a été présenté, entre autres, le nouvel album, 5 des nouveaux morceaux et nous nous sommes dit que ce serait une bonne idée d'en faire un bonus à "Somewhere Else" sous la forme d'un DVD avec 3 des titres joués en live à cette occasion. Cet extra est une façon d'encourager les gens à venir à nous, à Marillion
MK:
Les réactions ont été très bonnes lors de l'écoute des morceaux à la convention, ce qui fait toujours plaisir et conforte pour "Somewhere Else" dans son entier. Pour l'instant, les journalistes ont cette même bonne opinion de l'album, ce qui est une bonne chose :)
IM: Juste si tu te rappelles en parlant d'avis, il y a une seule personne qui a dit détester le nouvel album, si, vraiment (rires) On ne sait pas pourquoi, il n'a pas argumenté ni donné de raisons à ça. C'est notre producteur, Mike (Michael Hunter) , qui surfait sur notre forum et était ravi de lire compliments sur compliments et d'un coup il a lu sur "Somewhere Else": "Je hais l'album !" Gros choc vue la liste auparavant des bonnes critiques et là, d'un coup, mince, il ne s'y attendait pas. Quand je pense que c'est nous qui lui avions dit d'aller voir le paquet de bons commentaires sur le forum…pauvre Mike ! (rires)

 

  • Justement et vous que pensez-vous de "Somewhere Else", vu que la très grande majorité des avis est très positive ?

IM: En fait, c'est encore trop frais pour nous cet album, pour avoir une opinion dessus
MK: tu as déjà une impression lors de la création des morceaux et quand tu les entends prendre vie en studio, mais c'est vrai que tout est une question de temps. Par exemple, 6 mois après, ton opinion peut être tout à fait différente avec le recul. Le facteur déterminant qui fait que tu sais si les morceaux sont bons, c'est si, avec le temps, tu conserves ton avis positif du début intact et que tu aimes toujours autant entendre les titres, sinon, c'est que le morceau ou l'album eux-mêmes, n'étaient pas si bons que ça (rires des 2 amis)

 

  • Si pour "Somewhere Else", j'emploie le terme d'évolution par rapport aux autres albums, vous êtes d'accord ?

IM: (hilare en train de manger un morceau et de répondre en même temps) euh ben, je laisse Mark répondre là (rires)
MK (pouffant) OK, ok (rires) Mike, notre producteur donc, a mixé une paire de titres pour "Marbles", le précédent album et pour le nouveau, il a été impliqué plus tôt dans le processus de création de "Somewhere Else". Tu vois, le processus de création de Marillion est lent, comme on attend l'inspiration, en jammant beaucoup et il peut se passer quelques mois avant que ça n'arrive d'avoir le déclic, la bonne inspiration, mais là, Mike était présent dès nos jams quand nous cherchions les idées et il a tout enregistré de ces jams, puis est parti en faire un montage, pour ensuite revenir avec des idées, de arrangements issus de cette base. Ce qui était nouveau et différent de notre voie habituelle, de notre canevas normal de création.
IM: Quand Mike est revenu et nous a fait écouter ces arrangements, on s'est dit: "Beau boulot Mike, ça sonne bien !" (rires) Nous avons pris les idées qui sonnaient du coup le mieux et nous les avons développées grâce à ça. Mike est très musical, il aime vraiment la musique et en plus, c'est quelqu'un d'extérieur au groupe, qui a su apporter aussi son point de vue en tant que tel et tout autant comprendre au mieux le notre. D'ailleurs, il est déjà prévu qu'il soit à bord pour le quinzième album, qui devrait être là pour la première moitié de 2008

 

  • Quel(s) titre(s) vous parle(nt) le mieux à vous 2 ?

IM: ça dépend selon l'étape où tu te trouves pour l'album, si on en est au mixage, maintenant ou autre
MK: "A Voice From The Past" est un titre puissant, qui me remue toujours je dois dire
IM: Pareil pour moi. Je me rappelle c'était un morceau fort à jouer et quand est arrivé son mixage, c'était la même sensation forte, ce qui est très bon signe. Tout est abouti sur ce titre, la musique, le chant bien sûr, mais écoute aussi les paroles. Jésus Christ, oui, ce morceau est un "killer", un titre très puissant. Etant donné que quand un album est trop frais, comme ça, c'est normalement difficile pour nous de parler ou de porter un jugement nous-mêmes dessus, alors c'est d'autant plus bon signe de penser à ce morceau et au plaisir qu'il procure malgré ça.
MK: "The Last Century For Man" et "Somewhere Else", je les aime aussi beaucoup. "The Wound" a un super son, Mike a fait un sacré boulot, le titre sonne de façon décidément très intéressante
IM: "Faith", le dernier morceau de l'album est en fait un vieux morceau. Nous l'avions enregistré il y a une paire d'années mais sans l'avoir utilisé et là, ça semblait le bon moment.
MK: "Faith" ah oui, "Faith" a vraiment quelque chose, je l'aime toujours spécialement à chaque fois que je l'écoute.

 

  • A propos de la pochette de "Somewhere Else", elle correspond au mieux au ton de l'album, à mon avis

MK: C'est le même artiste Carl (Glover) qui avait déjà fait celle de "Marbles", qui en est responsable. Nous ne savions pas encore comment allait s'appeler le nouvel album et nous lui avons constamment proposé plusieurs titres, (excuse nous Carl pour autant de changements (rires) pour au final, arriver à celui là, "Somewhere Else", après nous être tous concertés une paire de fois, mais malgré tout ces aléas, Carl a fait un superbe travail. Il aime voyager de par le monde et faire des photos de ces longues vues et il a choisi une de ses photos pour la pochette de "Somewhere Else" et c'est du beau boulot, ça colle bien. "Somewehere Else", ce titre particulièrement, parle de la vie de Steve qui vit ailleurs, quitte quelqu'un, son mariage se brisant. Et c'est une partie de tout l'album qui traite de ça de plus ou moins près.
IM: Ce qui est étrange dans Marillion, en parlant de discorde, c'est que tout au départ nous ne sommes jamais d'accord sur rien entre nous, et discutons beaucoup mais toujours au final pour nous retrouver en accord total et musicalement et humainement, ce qui est une force; si tous nous tombons d'accord sur tel ou tel aspect ou musique, c'est que c'est solide pour avoir réussi à faire l'unanimité :)

 

  • Vous partez 3 mois en tournée, du 14 avril au 8 juillet avec 3 dates en France: Montpellier le 21 avril, Paris le 29 avril et Lille le 11 mai. Alors, prêts ? :)

MK: Nous sommes en tournée promo et ensuite, nous allons continuer à répéter pour la tournée, puis nous occuper du nouvel album, le quinzième et tourner encore. Nous sommes si heureux de faire ces concerts, cette promo, ce n'est pas un job mais du plaisir de venir parler de ce que nous aimons et encore plus bien évidement d'avoir la perspective de ces dates qui arrivent et de remonter sur les planches :)
IM:
La première semaine est toujours particulière et dure, parce qu'il faut se replonger dans les habitudes, reprendre ses marques typiques d'être sur la route, mais c'est vraiment amusant je dois dire (rires)
MK: Les 2 premières semaines sont justement les plus fun pour ça (rires des 2 complices)
IM:
Oui, mais parfois, je me dis que je vais mourir en début de tournée (rires) mais finalement quand arrivent les derniers concerts, là, c'est moi qui en redemande tellement je suis à fond dedans et je suis tout le temps en train de dire: "Allez, on continue !!" (rires) Pour celle de "Marbles", c'est ce que je disais :))
MK:
Et cette fois encore je pense (rires)
IM: Venez nous voir en tournée !!! Nous attendons avec impatience les concerts en France, parce que le public a toujours réagi de façon vraiment incroyable et très enthousiaste, comme en 1989, la première fois il me semble. Un beau souvenir !
MK: Quand je pense que j'ai une maison en France et que je ne suis pas capable de parler Français, c'est une honte (rires)
IM: J'ai emmené ma fille visiter Paris récemment et elle a adoré. Elle vit aux Etats-Unis et aime la France. Oui, le public français est épatant ! (rires)

 

Tout comme MARILLION, alors, le 9 avril, soyez prêts pour "Somewhere Else" ;)

 

 

logo


 

Posté par Tasunka à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 mars 2007

THERION live in Paris, 23 01 2007 (check the whole album :-)

therion_tasunka01

therion_tasunka07

therion_tasunka11

therion_tasunka15

Posté par Tasunka à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2007

Live report ANGRA / FIREWIND / POWER QUEST

angra_tasunka02

angra_tasunka05

firewind_tasunka04

firewind_tasunka01

L'impatience se faisait depuis quelques temps déjà de savoir qu'ANGRA et FIREWIND allaient faire une halte à l'Elysée Montmartre en ce 23 février 2007. Si les deux premières formations n'ont plus rien à prouver sur leur niveau de tout premier ordre en matière de Métal Heavy, power, ou mélodique selon le cas, ce n'était pas le cas de Power Quest, alors, en route pour la découverte et pour une soirée comme on les aime
(Par TASUNKA)

Le piège pour certains ce soir-là a été l'ouverture des portes à 18h00 tapantes et début du concert à peine 10 minutes plus tard pour le premier groupe au lieu des habituelles 18h30 pour entrer et 19h00 pour assister au concert en support. L'habitude ne faisant pas vérifier avant de partir, j'ai donc raté tout le gig de Power Quest et à mon grand regrêt, n'en ayant entendu que du bien ou une majorité d'avis positifs, en tout cas. Le Heavy mélodique des anglos italiens a en tout cas beaucoup convaincu, tout autant que leur présence sur scène et même s'ils ne disposent que de tout premier album "Wings Of Forever" pour étoffer leur setlist, toujours est-il qu'en 6 morceaux, Power Quest a imposé sa marque. A revoir assurément !

Set list Power Quest

-Find My Heaven
-Sacred Land
-Edge Of Time
-Magic Never Dies
-Neverworld
-Temple Of Fire

Pour Firewind, l'adrénaline commençait à sérieusement monter, vu que leur concert à La Loco, le 11 novembre 2006 avait mis le feu et prouvé que le groupe du talentueux jeune prodige à la guitare Gus G. portait décidément bien son nom :) Difficile de penser qu'à L'Elysée ce ne serait pas le même succès et effectivement, ce fut une réussite de bout en bout. Tout d'abord, à entendre le public s'animer et crier avec force à l'apparition du groupe sur scène et ensuite et non stop, tout au long de l'enchaînement des morceaux Heavy tirés au choix du dernier album "Alligeance", de "Burning Earth" ou du tout premier "Between Heaven And Hell". Sous de belles lumières et avec un son plutôt pas mal, le concert a été une succession de cris enthousiastes pour accompagner les excellents vocaux du chanteur grec Apollo, les très belles passe d'armes à la six cordes de son compatriote Gus G. très en forme pour nous gratifier aussi de vocaux en chorus et de sourires ravis. A la batterie, Marc Cross (ex HELLOWEEN) assurait comme jamais, le sourire illuminé par un plaisir évident d'être là et de jouer, tout comme Bob à la guitare et claviers, Petros à la basse, bref, un reflet de ce que tout le groupe dégageait comme fraîcheur, dynamisme et joie de vivre ce soir-là. FIREWIND, on ne peut que devenir accro à leur puissance, leur énergie et leur Metal solide comme la vraie amitié qui semble unir chacun dans le groupe. Pour leur second volet de leur Alligeance World Tour, FIREWIND ont autant assuré qu'à la Loco, lors de leur premier passage. Peut-être la configuration de l'Elysée Montmartre était moins propice à un vrai déchaînement comme celui survenu à La Loco, mais en tout cas, le public a répondu présent et c'est tant mieux. A noter qu'Apollo a dû quitter la tournée en urgence après son dernier concert à Toulouse, le 26 février pour des rasions familiales, aussi c'est Henning Basse de Metalium qui prend le relais au chant le temps qu'Apollo revienne pour les dates anglaises. On souhaite tous le meilleur à Apollo !

Set list Firewind

-Alligeance
-Insanity
-I Am The Anger
-Brother's Keeper
-The Fire And The Fury
-Till The End Of Time
-Deliverance
-Falling to Pieces
-Destination Forever

Avec l'arrivée d'ANGRA, la foule qui occupait l'espace alloué entre les deux grandes tentures sombres qui coupaient un peu la sale, s'est de suite montrée plus qu'accueillante envers les brésiliens, ce qui a conforté tout le groupe et Edu Falaschi le chanteur doué au possible, dans leur envie de prendre vraiment d'assaut par le coeur et de très beaux morceaux, ce public si chaleureux. Ce fut chose faite sans aucune difficulté, puisque dès l'intro classique et les premières envolées de "Carry On", c'était parti pour grands moments sur grands moments, avec des étapes dans cette ascension comme sur "Heroes Of Sand", "ZITO", ou encore "Nothing To Say", parmi les classiques et même chose pour les titres récents dont "Course Of Nature", "Voice Commanding You". Tout le monde s'est accordé pour trouver qu'Edu avait fait d'incroyables progrès et que sa voix sonnait à présent comme jamais et même si l'ombre d'Andre Matos planait encore ici ou là dans les esprits, elle fut balayée par l'interprétation des plus convaincantes par Edu de son talent. L'homme a fait siens les morceaux classiques, ce qui se salue. Dans la même option talent et tout sourire, Kiko Loureiro a montré son aisance totale dans la maîtrise de sa guitare, Rafael Bittencourt, lui a rendu la pareille avec la sienne, Felipe Andreoli avec sa basse, même si plus discret :) et un Aquiles Priester vraiment à fond sur sa batterie, certes, mais sans se départir d'un splendide sourire. Eh oui, le sourire était le maître mot du concert d'ANGRA et comment ne pas l'avoir, surtout quand est arrivé aussi le moment de jouer des percussions ou encore d'avoir Edu qui se retrouve à laisser le chant pour prendre une guitare et Kiko, à pousser quelques vocalises très Rock avec une voix digne de ce genre: forte et rocailleuse ce qu'il faut, une vraie belle surprise ! La soiré devant impérativement se finir pour libérer la salle à 22h, un rappel "Spread Your Fire" et ce moment de rêve s'achevait trop tôt, trop vite.

Set list Angra

-Carry On
-Nova Era
-Voice Commanding You
-Waiting Silence
-Wings Of Reality
-ZITO
-Heroes Of Sand
-Ego Painted Grey
-percussions-
-Nothing To Say
-Angels And Demon
-Rebirth
-Course Of Nature
____________________
-Spread Your Fire

Soirée très réussie, en résumé, devant une salle correctement pourvue en public, mais débordant de chaleur envers les 3 groupes, ce qui est l'essentiel et amplement mérité :)

TASUNKA

Posté par Tasunka à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2007

Magnum "Princess Alice And The Broken Arrow"

logo_and_artwork_porincess

Release Date march 26th, 07 for Europe, april 3rd for the USA

MAGNUM "Princess Alice And The Broken Arrow"
(SPV / Distr. Replica Records)

Sans craindre les légendes de porte malheur attachées au chiffre treize ou de porte bonheur, qui sait ? :) Magnum revient avec son nouvel album, le treizième donc dans une longue liste de succès au compteur des anglais. Avec un air familier qui saute immédiatement aux yeux en voyant la pochette, " Princess Alice And The Broken Arrow"est le clin d'oeil évident à "On A Storyteller's Night" de 1985, l'album encore aujourd'hui considéré comme la pièce maîtresse du groupe. Une fois le disque dans le lecteur, la découverte sait se faire des plus agréables avec un très beau "When We Were Younger" d'ouverture, qui démontre l'efficacité de ce Rock / Hard Rock bien calibré et mélodique qui a fait la réputation de Magnum. La production est joliment au service de la mise en valeur notamment de l'interprétation de Tony Clarkin, toujours aussi inspiré en jouant de la guitare, et surtout de la voix au feeling assuré de Bob Catley qui ne cesse de briller et peu importe que le temps passe ou pas, non, elle est toujours là, fidèle au poste. "Princess Alice…" n'est pas un concept album, mais a ce lien qui relie chacun des 11 morceaux, celui de beaucoup de fraîcheur et d'enthousiasme. On comprend que le groupe ait pris son temps, plus d'une année pour donner vie à son petit dernier, étant donné que le résultat valait assurément l'attente, comme vous vous en rendrez compte en entendant des hits comme "Like Brothers We Stand", "Out Of The Shadows", "Dragons Are Real", ou "Inside Your Head". Alors, treize pour un nouvel album ? Un chiffre porte bonheur pour Magnum, assurément, vue l'accroche que possède "Princess Alice And The Broken Arrow"

TASUNKA

Posté par Tasunka à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Intw MAGNUM

logo_magnum

 

 

Interview avec Bob Catley, la voix reconnaissable et enjôleuse de MAGNUM, ce groupe de Rock / Hard Rock qui a laissé son empreinte et continue de le faire avec un très réussi treizième opus: "Princess Alice And The Broken Arrow"


(Par TASUNKA)

 

  • Pourquoi un si long délai, plus d'un an pour l'album ?

Le processus de création nous a pris plus d'un an, tout simplement parce que nous voulions prendre notre temps, peaufiner les morceaux et puis, à quoi ça sert de se presser si c'est pour, au final, avoir un résultat qui ne te semble pas à la hauteur et que tu te dises: "on aurait pu changer ça, on aurait pu améliorer ça, etc…Non, autant prendre tout le temps voulu et être pleinement satisfaits du résultat. En plus, il faut dire qu'il a eu des coupures dans le rythme pour des raisons de concerts

 

  • Et tu dirais que "Princess Alice…" et "On A Storyteller's Night" vont de paire, l'un rappelant l'autre ?

"Princess Alice…" ce n'est pas un concept album, et les thèmes traités sont différents, même si on peut les lier d'un certain point de vue à "On A Storyteller's Night", où là c'était un concept. "Princess Alice…" va effectivement de paire avec "On A Storyteller's Night", comme l'indiquent les similitudes de pochettes  et les rappels de thèmes, comme la flèche par exemple. Quand j'ai entendu le résultat de "Princess Alice…", j'ai été stupéfait: c'était et c'est absolument fantastique. J'aime tous les morceaux et entre le son, le niveau musical, il y a de quoi être fiers !

 

  • En parlant de son, vous avez une production qui fait sonner l'album à merveille

A la production, nous avons un son vraiment des tous meilleurs grace au travail de Tony (Clarkin-Guitare), qui s'en est sorti avec panache, comme dans tout ce qu'il fait d'ailleurs :) Tony est vraiment quelqu'un de formidable autant en tant que compositeur, musicien ou producteur. J'adore chanter ce qu'il compose, il y a une vraie osmose, une vraie complémentarité entre nous deux et il sait à coup sûr ce qui conviendra le mieux à ma voix, pour la laisser s'exprimer à son meilleur niveau.

 

  • Une chose m'avais surprise pour ton dernier album solo "Spirit Of Man" (2006), c'est que là aussi, comme pour Magnum, tu ne composais pas toi-même tes titres. Tu n'aimes pas le faire ?

Même pour mes albums solo, je n'ai aucune envie d'écrire moi-même les morceaux, je préfère chaque fois m'entourer de très bons musiciens qui sont, eux, véritablement doués dans cet exercice, pour le faire et je suis toujours très heureux de chanter ce qu'ils me proposent, avec MAGNUM, comme Tony est un mec incroyable autant en tant que compositeur que producteur, mais aussi avec mes projet solos. Pour "Spirit Of Man", mon dernier album de 2006, j'étais en co-producteur, mais ce ne sera pas revouvelé pour la prochaine fois, étant donné que la maison de disques Frontiers chez qui je suis pour mes projets parallèles voit mieux quelqu'un qui s'occupera pleinement de ça, pour que je puisse être entièrement concentré sur ce que je fais. Frontiers, ils sont toujours vraiment très sympas envers moi :) D'ailleurs, je peux te l'annoncer, à la fin de la tournée avec MAGNUM, je vais m'atteler à mon nouvel album solo avec un grand musicien qui sera à mes côtés. Son nom circule, mais on verra ;)

 

  • C'est une excellente nouvelle !! "Princess Alice…" a tous les atouts, vocaux, musicaux et aussi au niveau de la pochette, c'est Rodney Matthews qui l'a à nouveau faite, après celle de "On A Storyteller's Night" (1985). Comment ça s'est passé ?

Tony et Rodney se sont vus pour faire la pochette de "Princess Alice" et c'est incroyable ce que cet artiste peut avoir comme feeling et comme talent: à ce moment là, il n'a pas pu entendre encore les morceaux, mais simplement écouter Tony lui donner ses idées, lui parler de l'atmosphère des paroles de l'album, du côté orphelinat de ça et Rodney a tout de suite attrapé l'esprit de ça et retranscrit en des esquisses vraiment réussies. Il a littéralement puisé son inspiration dans Tony. J'étais là quand il les a présentées à Tony et tous les deux, nous sommes restés bluffés, tant c'était exactement l'ambiance voulue. Ce qui est bien avec cette pochette, c'est que chaque fois que tu la regardes, tu découvres encore et toujours plus de détails. Par exemple passées les figures principales que sont Alice en train de briser la flèche au dessus de sa tête et la renard qui la regarde d'un air qui en dit long, tu as les enfants prisonniers dans le fond, un puits de lumière qui éclaire le centre, enfin, tout comme l'album même plein de richesse sen somme. Rodney avait déjà fait un travail remarquable et du même style, si tu te rappelles bien que pour notre disque "On A Storyteller's Night" c'était déjà son oeuvre, C'est pourquoi nous avions envie de faire à nouveau appel à lui et Tony ne s'y est pas trompé.

 

  • Jimmy Copley, votre batteur, a rejoint Magnum en 2005, participé au DVD "Livin' The Dream", mais avec "Princess Alice…", c'est seulement son premier album studio avec Magnum, non ?

Effectivement, c'est le cas. Jimmy est un très bon batteur, il a entre autres jouer aux côtés notamment de Jeff, mince, comment il s'appelle déjà, pourtant, il est plus qu'une référence, ah oui, Jeff Beck; j'espère qu'il me pardonnera de ne plus avoir trouvé son nom (rires) Il était ami avec notre ancien batteur et a joué sur le live "Livin' The Dream" et avec "Princess Alice…" c'est effectivement son premier album studio à nos côtés. Il a véritablement fait du très bon travail et comme en plus, c'est un mec génial qui s'entend bien avec tous, c'est au mieux. Harry James ayant rejoint THUNDER qui reprenait, nous avions besoin d'un batteur qui soit, lui aussi, d'un aussi bon et haut niveau et Jimmy est la personne qu'il nous fallait. En plus, c'est lui qui joue aussi du violon sur l'un des morceaux de "Princess Alice…", alors, que demander de plus ? (rires)

 

  • Lors de l'interview de Marillion récemment, Ian Mosley, le batteur du groupe disait avec beaucoup d'humour que s'il avait du mal la première semaine à se remettre dans l'ambiance d'une tournée, au contraire, à la fin, c'était lui qui voulait que ça continue encore. Et toi, tu es pareil ? :)

Non, du tout (rires) Je ne suis pas comme lui qui a du mal à rentrer dans l'atmosphère d'une tournée la première semaine, pour ensuite ne plus vouloir en repartir, non, pour moi, une tournée, c'est le summum, j'adore littéralement ça, la vie sur les routes. On se fait vite au rythme d'avoir un hôtel un lieu de couchage différent tous les soirs, une douche, tout ça de différent tous les soirs, ça fait partie de la vie de musicien et ça me plait. Qu'est-ce que je suis impatient, alors, de la démarrer cette tournée. Le début, c'est le 4 mai prochain en Allemagne, je crois (NDT: effectivement, à Osnabrück) et nous allons non seulement jouer là bas, mais aussi chez nous, ou encore en Suisse et en France le 15 mai. Tu vois, moi, les tournées je les veux tout le temps, je les aime du tout début à la fin et je suis à fond dans l'ambiance dès le départ; Il faut dire que j'aime le bus, les très bons moments qu'on y a tous ensembles. Oui, on s'y fait très vite à être sur la route :)

 

  • La set list de la prochaine tournée comporte déjà 4 titres du nouvel album: il y aura "When We Were Younger", "Eyes Wide Open", "Out Of A Shadows", "Than You For The Day": pourquoi ce choix ?

En répétitions et même au moment de les faire, ce sont ceux qui sonnent le mieux pour la scène et en fait, ce ne sont pas 4, mais 5 morceaux récents qui seront sur la setlist, finalement. Pendant les répétitions, nous voyons quels titres tournent bien. Les fans nous demandent encore et toujours tel morceau issu du premier album de Magnum, alors, cette fois, nous avions envie de leur faire ce plaisir, aussi, ce titre sera incorporé à la set list de la tournée qui arrive. Il y aura aussi les 5 morceaux tirés du dernier album dont je t'ai parlés et bien sûr les classiques de MAGNUM, que tous attendent et qui font tellement plaisir à jouer, ils seront au nombre de 10 ou 12. Mais la set list n'a rien de définitif, seule l'épreuve du live dira quel morceau vaut le coup de le garder ou non, étant donné que si un titre ne rencontre pas l'accroche escomptée, pourquoi continuer à le jouer, franchement ? Ce serait de la perte de temps, alors autant incorporer des titres qui nous plaisent à nous à jouer et au public à entendre. Ce qui est aussi certain, c'est qu'il y aura une grande partie de "On A Storyteller's Night" dans la set list. En plus, nous allons jouer quelque chose comme 1h45 et nous donner à fond, comme toujours, trop heureux d'être là :)

 

  • Au cours d'une interview sur le DVD "Livin' The Dream", tu disais ne prendre aucun soin de ta voix et aujourd'hui alors ? Du changement ? Vu que de toutes façon, ta voix sonne toujours aussi bien

Merci, c'est toujours agréable à entendre :) Eh non, je ne prends absolument pas plus soin de ma voix qu'avant et ce que je disais au cours des interviews données pour le DVD live "Livin' The Dream" est toujours d'actualité (rires) Oui, je fume, je bois encore et toujours (rires)

 

  • Il est beaucoup question de rêve avec Magnum, alors, et toi lesquesl tu aurais encore envie de réaliser ?

(très hésitant, puis) Mes rêves qu'il me reste à réaliser ? être heureux, je crois, tout simplement, même si ce n'est pas facile de répondre à cette question. Mais, en même temps, quand j'étais plus jeune, mon plus grand rêve c'était de chanter sur scène, devant des milliers de personne en plus et ça s'est réalisé, alors je suis très heureux et je ne vois pas quoi demander de plus, si ce n'est juste de continuer à l'être heureux (rires) Je vis déjà dans un rêve !! (rires)

On vous le souhaite :) :


Rendez vous le 26 mars pour la sortie de ce bel album et le 15 mai au Trabendo pour applaudir Magnum sur scène: un beau moment en perspective !

 

 

logo_magnum

 


 

 

Posté par Tasunka à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 février 2007

Intw MESSIAH'S KISS

logo

www.messiahskiss.com

"Dragonheart" release date feb. 26th, 07 for Europe and march, 13th for the USA

Interview  très sympathique avec Georg Kraft, pour le moment seul guitariste de MESSIAH'S KISS, cette belle formation de Heavy Power, qui sait ce que faire bouger une salle en concert veut dire :-) Alors, suivez Georg pour une visite au sein de "Dragonheart", leur troisième opus et de Messiah's Kiss (Par TASUNKA)

"Dragonheart" est un album qui sait mettre le feu; qu'est-ce qui vous fait tous garder la flamme intacte ?

Georg Kraft: Merci pour le compliment :-) La flamme, c'est la musique que nous aimons jouer et qui nous fait vibrer: le Metal, c'est notre vie à tous au sein du groupe. Nous ne faisons aucun compromis. Notre intention est de montrer à tous combien ce style musical est celui que nous apprécions par-dessus tout et combien nous avons envie de partager ça avec le public. C'est uniquement par passion et en aucun cas pour des raisons financières que nous faisons de la musique, seuls comptent de créer et de jouer pour Messiah's Kiss.

Et dans les déclarations sur "Dragonheart", vous avez dit que vous vouliez que ce troisième album soit le meilleur

(rires) Oui, c'est toujours l'intention. C'est vrai que ça peut sembler cliché (rires à nouveau) mais sérieusement c'est bien notre but d'avoir le meilleur son, d'écrire les meilleurs morceaux possibles. Nous sommes très fiers du résultat de "Dragonheart", ce qui ne veut pas dire que les 2 précédents disques n'étaient pas bons, non, je les aime beaucoup, même si je dois avouer que "Metal", le second, moins. A l'époque nous avions changé de personne pour la production et si "Prayer For The Dying", le premier album avait reçu des réactions très positives partout en France, en Europe, en Amérique du nord et du sud, je ne sais du coup pas pourquoi nous avions décidé de ne pas garder le même producteur pour le suivant. C'est sûr que celui de "Metal" est des plus compétents, d'autant qu'il a travaillé avec Alannah Miles, Joe Lynn Turner, non, c'est juste que pour le Metal de Messiah's Kiss, il n'était pas en phase. Non, Nicolo, n'est décidément pas un bon producteur pour le Metal (rires) On a reçu très récemment les bandes originales de "Metal" et puisque les compositions étaient bonnes, j'aimerais beaucoup les remixer pour voir ce que les titres donneraient vraiment avec une production adaptée. Pour l'instant, c'est juste une idée, on verra bien, surtout que nous avons tout ce qui est nécessaire dans notre propre studio: un bon PC, des possibilités de faire quelque chose de bien. Oui, on verra bien :)

Ce serait bien en effet :) En parlant de studio, pourquoi autant de temps s'est écoulé entre le mixage final de l'album en décembre 2005 et sa sortie le 26 février 2006 pour l'Europe ?

Honnêtement, je n'en ai aucune idée (rires) Nous, notre obligation envers la maison de disques, c'est d'écrire des morceaux, de les enregistrer et ensuite, ce n'est plus de notre ressort; on donne le tout à la maison de disques qui s'occupe seule de gérer la sortie de l'album. Au départ, "Dragonheart" devait être dans les bacs après les vacances d'été de 2006, puis en hiver et finalement le 26 février 2007. Pour les 2 précédents CDs, les choses se sont passées de la même manière, vu que nous sommes toujours chez la même maison de disques, mais pas de problèmes, on leur fait entière confiance pour s'occuper de tout ça, étant donné qu'ils ont toujours fait du très bon travail et qu'au final, les réactions à nos albums sont très bonnes.

Et c'est vrai que c'est mérité :) "Dragonheart", le morceau titre du nouvel opus fait penser à "Painkiller "de Judas Priest sur certains passages

(rires) C'est bien que tu le fasses remarquer, parce qu'en fait nous avons tous beaucoup discuté à propos de ce titre, si on allait le mettre ou non sur l'album, à cause de ça, parce que nous nous sommes dit que nous allions avoir cette remarque justement. Mais un bon morceau est un bon morceau et c'est normal de retrouver ici ou là quelques influences qui font penser à un certain groupe ou titre. Etant donné que le Métal a quand même 30-35 ans d'existence, il y a eu, du coup, un paquet de groupes, d'albums de sortis qui ont forcément laissé leur empreinte, ce qui fait que tu auras toujours une personne pour trouver que tel ou tel morceau ou passage sonne comme tel ou tel groupe. Au point d'ailleurs, qu'il m'est déjà arrivé que quelqu'un me dise que l'un de nos titres sonnait comme celui d'une formation dont le nom me disait quelque chose, mais dont je n'avais franchement jamais entendu la moindre note. Pour revenir à "Dragonheart", je dirais que ce n'est pas un morceau qui sonne comme du Priest, mais qui a sa propre personnalité avec la marque de fabrique typique de pur Messiah's Kiss pour plus de 80-90 % et quelques lignes qui peuvent effectivement avoir un air familier. C'est inévitable de toutes façons et si tu passes 10 morceaux de Metal, tu en trouveras toujours 6 qui te rappellent un autre groupe. Tout ce qui compte pour nous, c'est de savoir si un morceau bouge bien, accroche et te donne la pèche, alors si c'est le cas, c'est que c'est un bon morceau (rires) et "Dragonheart" en est assurément un. On s'est regardés tous au moment de sa création et nous avons décidé de le répéter encore et encore pour voir s'il tenait la route et garderait toute son accroche et comme ça a été le cas, la décision logique a été de le mettre définitivement dans le nouvel album. C'était la bonne décision :)

Et c'est pour ça que l'album porte justement ce titre ?

Tu sais, nous ne nous occupons pas vraiment de tout ce qui est paroles ou titre d'album. Pour nous, c'est secondaire. Bien sûr, il faut que ça ait un minimum de sens (rires) mais nous ne sommes pas là pour donner des leçons au monde au travers de nos lyrics. Tout ce qui compte, c'est le plaisir que procure notre musique, qu'elle te mette de bonne humeur en rentrant du boulot, quand tu as eu une mauvaise journée. Oui, le but pour nous est qu'au bout de quelques minutes en notre compagnie, tu retrouves le sourire. Ça, c'est exactement notre motivation et tout ce qui compte c'est de s'éclater sur notre musique :) D'ailleurs, en ce qui me concerne, j'aime tellement le dernier album et les précédents, bon OK pas "Metal" (rires) , que quand je reçois des amis à la maison, j'aime beaucoup leur faire partager le plaisir et le fun ressentis en leur passant les disques. Il faut dire que le temps qui passe n'enlève en rien de la puissance des titres et ça, c'est une bonne chose que le feeling soit toujours au rendez-vous :)

Comme pour le premier disque "Prayer For The Dying", vous avez à nouveau fait appel au talent de Royo

C'est vrai que nous adorons cet artiste espagnol bourré de talent. Notre agent l'a contacté et a obtenu les droits de cette peinture pour "Dragonheart" ce qui nous a fait très plaisir et je peux te dire que nous en sommes fiers, d'autant que de la pochette au livret, le résultat est superbe. Ses tableaux collent tellement parfaitement avec la musique de Messiah's Kiss.

C'est vrai. Tout à l'heure tu parlais de fun à l'écoute des morceaux. Ce plaisir était aussi au rendez-vous en studio ?

Difficile par ce qu'en fait, nous avons enregistré nos parties respectives chacun séparément. Eckhard est un sacré batteur qui joue comme un dingue et consomme du coup, beaucoup de magnésium pour tenir son rythme (rires) Ensuite, ça a été mon tour de poser dessus mes guitares en rythmique, puis Wayne (Banks) la basse et enfin Mike, pour les vocaux. Mike a fait le déplacement de New York en Allemagne pour ça, étant donné que pour la pré production, c'est moi qui chantais et qui écrivais, mais non, décidément je ne suis pas un bon chanteur (rires) alors nous avons décidé que ce serait mieux et plus parlant par rapport au résultat final si c'était Mike qui venait poser sa voix dessus. Ensuite, il est revenu le temps d'un week end pour les arrangements et ça a été du pur plaisir. Par la suite, c'est moi qui ai été chez lui à New York pour faire 2 titres de plus dans son propre studio là-bas, il y avait "The Ancient Cries" et "Dragonheart". En fait, quand Mike était venu en Allemagne, il y avait trop de monde dans le studio, trop d'allées venues, à mon avis, pendant qu'il chantait, ce qui fait que le résultat n'était pas assez bon. J'avais envie d'améliorer ça et de le refaire, spécialement en plus parce que ces 2 morceaux me tiennent particulièrement à cœur, d'abord parce que "The Ancient Cries" est le titre d'ouverture qui donne le ton de l'album et bien sûr "Dragonheart" qui est le morceau titre. J'en ai parlé à Mike qui a de suite suivi et m'a invité pour les refaire et là, tout a été parfaitement bien. Ecoute ces 2 titres et verras ce que je veux dire :)

Effectivement, je vois de quoi tu parles :) Tu parlais de chacun des musiciens, mais en est –il d'Alex votre ancien guitariste ?

Il était encore là au moment de la pré production de l'album et est ensuite parti pour des raisons personnelles. Nos albums et compositions sont définitivement faites pour 2 guitares et pas une seule et ça ne me dit vraiment rien d'occuper à moi seul les deux postes de lead et rhythm guitar. Alex reviendra peut-être quand il ira mieux, on y songe. En attendant, c'est Herman Frank, notre producteur pour "Dragonheart" qui a fait toutes les parties guitares en lead d'Alex. Herman est un bon ami, un guitariste vraiment renommé puisqu'il a joué avec ACCEPT et Victory, son ancien groupe. En fait, en mai-juin 2007, nous serons en mesure d'annoncer le nom de notre nouveau lead guitariste. Ce que je peux déjà dire, c'est que ce sera quelqu'un qui habitera non loin de chez moi, parce que le problème de Messiah's Kiss, c'est d'être une formation internationale: un chanteur de Long Island-New York, un bassiste d'Angleterre, alors je ne voudrais pas d'un lead guitariste qui vive trop loin pour répéter. Ce que je veux, c'est jouer, faire de la musique et pour ça, le plus important c'est de se rencontrer, de pouvoir répéter ensemble. Sinon, pour Mike, je vis près de Düsseldorf/ Cologne et je dois avouer que c'est cool d'avoir l'aéroport à deux pas: j'y vais, m'installe dans l'avion et le temps de regarder 2 films, me voilà chez lui; oui, c'est très cool (rires)

Tu parlais de déplacements, il y a déjà une tournée ou des concerts de planifiés ?

On doit voir avec notre maison de disques pour avoir une idée des possibilités avec quel groupe jouer. Ce sera probablement en septembre/ octobre les concerts, plus quelques festivals pendant l'été. Nous refusons d'être chez nous assis, alors que les autres sont en train de jouer !!! Je deviendrais dingue si c'était le cas: je veux jouer !!!! (rires) Tous dans le groupe, nous sommes comme des jeunes chiens qui piaffent d'impatience d'être lâchés. Je veux tellement avoir le public en face de nous, voir leurs réactions, les voir se lâcher, hurler d'être à notre concert. Je pense que notre maison de disques attend de voir l'accueil fait à "Dragonheart" pour planifier des dates. Nous avons déjà eu de très beaux retours sur l'album de la part de tous ceux qui l'ont déjà entendu, de la part des journalistes, au cours d'interviews toutes très sympas, ce qui laisse optimiste. Personnellement, j'aimerais beaucoup jouer au Bang Your Head et au Wacken aussi. Messiah's Kiss y a déjà joué une fois et ça s'est super bien passé, surtout que notre concert, c'était le premier août 2002, alors que notre tout premier album "Prayer For The Dying" ne sortait que 3 semaines après, le 26 août. Les gens ne connaissaient donc pas nos morceaux et pourtant quel accueil !! Ça a été inoubliable pour nous ce jour là sur la True Metal stage. Les festivals, on adore vraiment l'atmosphère particulière d'interaction, de chaleur avec le public encore plus exacerbée qu'il peut y avoir.

J'ai le souvenir du concert mémorable de Messiah's Kiss aussi à Paris, le 10 novembre 2002 et effectivement, vous aviez été bluffants, tout simplement !

Merci beaucoup d'autant que pour nous, ça a fait partie des moments les plus forts de cette tournée. Tout s'est passé à merveille ce soir là, tout comme l'un des autres moments forts, à Porto au Portugal. Mais oui, Paris et La Loco, si je me souviens bien du nom de la salle, c'était le top. Je me souviens que même au balcon, les gens agitaient les mains, applaudissaient  comme tout le public: c'était dingue et génial; Après le concert, on était tellement excités et heureux d'un tel public que nous n'avions aucune envie d'aller nous coucher tout de suite. Nous nous sommes baladés et rentrés à l'hôtel que tard le lendemain matin. De mon côté, ma petite amie avait fait le déplacement depuis l'Allemagne pour assister au concert, alors, oui, c'était vraiment un fantastique moment (rires)

Revenez alors, tout le monde vous attend et avec le même accueil. Vous attendez quoi ? :)

Si on a simplement de quoi dormir, manger et un endroit où jouer, demain on arrive !! (rires) On est plus qu'impatients de jouer nos morceaux et vous les faire partager, alors, public français, à très bientôt j'espère et merci pour cette interview

Posté par Tasunka à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2007

Saxon "The Inner Sanctum"

931f209135

SAXON "The Inner Sanctum"
(SPV / Distr. Replica Records)

www.saxon747.com

SAXON voit son aigle prendre à nouveau les airs avec un "The Inner Sanctum" au son orienté live et ses morceaux qui offrent un panel à la fois dans la plus pure tradition SAXON et aussi et c'est tout l'intérêt de l'album, avec des avancées, notamment dans les vocaux de sir Biff en personne. Traditionnel donc avec "Need For Speed", "Let Me Feel Your Power", joués tempo à fond et ces titres même s'ils ne sont pas du tout meilleur tonneau, n'en demeurent pas moins bien faits et agréables à l'oreille. Mais la pièce maîtresse de l'album est bel et bien "Red Star Falling", un mid tempo avec un Biff Byford à la voix plus en profondeur et recherche de feeling, ce qui donne un résultat très à la hauteur. Le morceau est ensuite suivi par une autre belle pièce, cette fois de très bon Rock'n Roll vraiment entraînant: "I've Got To Rock It (To Stay Alive)" avec sa ritournelle aux guitares, renforcée par un solide duo rythmique de Doug Scarratt et Paul Quinn, bref, simple mais très accrocheur, un gros succès assuré en live. Le single en téléchargement depuis le 20 janvier, "If I Was You" est quant à lui certes carré et efficace avec son refrain facile à retenir, mais n'est pourtant pas le meilleur extrait de tout l'album. En ce qui concerne "Ashes To Ashes", on revient à l'un des autres moments forts de "The Inner Sanctum", étant donné qu'il s'agit d'un superbe morceau au refrain qui martèle et plaira à juste titre en live et sur disque. Enfin, pour conclure les festivités, place au très bon "Atila The Hun" et à ses diverses ambiances dépaysantes bien senties. Ce titre devait, à l'origine, être le morceau d'ouverture, mais ses 10 minutes l'ont relégué plus loin pour des raisons qui se comprennent. "The Inner Sanctum" est, en résumé, un bon album de SAXON comme on les aime et qui sait faire plaisir tout simplement :-)

TASUNKA

Posté par Tasunka à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Messiah's Kiss "Dragonheart" (review in English)

messiah_skiss_dragonheart

MESSIAH'S KISS "Dragonheart"
(SPV)

In 2002 MESSIAH'S KISS amazed all the fans of  Heavy Metal with the release of their debut album "Prayer For The Dying", a diamond fueled by dynamism and catchy songs whatever on disc or in concert. Later on the band was back in the spotlight with "Metal" a good disc with the band's mark left on the titles but the problem came from the not enough powerful production that didn't let the songs sound as good as they should have. At last in 2007, MESSIAH'S KISS are back and at their best, so expect to headbang along to the rhythm of their awesome third album: "Dragonheart". MESSIAH'S KISS is this great four pieces group formed by the impressive American singer Mike Tirelli (HOLY MOTHER), German musicians of the same high level whatever Ed and his way to play the drums always on attack, Georg on mighty guitar playing and Wayne and his solid bass rhythms. After Alex, the former second lead guitarist left the band for personal reasons, it was clear for the members left that the music of MESSIAH'S KISS was not and could not be imagined without a twin guitar piece, so, as replacement during the recording sessions, it's Herman Frank (ACCEPT, VICTORY) the producer for "Dragonheart", who offered his talent as guitarist to the band and the man is for sure gifted in both fields of music and producing when listening to the convincing result. "Dragonheart" has assets to make you sing along breathless and happy all the album long like for example on the track "Thunders Of the Night", a unique catchy one with his JUDAS PRIEST style. So, what else is to be done when discovering so many qualities excepted letting the breath of the dragon blow you away? "Dragonheart" the third offering of MESSIAH'S KISS being indeed powered by the heart of the Dragon; like the members of the band who remain faithful to the music they love: Heavy Metal. No compromises and that's good, so, get ready for MESSIAH'S KISS and look forward to see them play live: sensation guaranteed :-)

TASUNKA

http://www.messiahskiss.com

Posté par Tasunka à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]