21 novembre 2010

MAGNUM "The Visitation" (French Review) :)

  Magnum_TheVisitation_jewelArtwork_200x200       MAGNUM_TheVisitation_artwork

MAGNUM “The Visitation”
(SPV)

Sortie le 17 janvier 2011

(Chronique à retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

Puissant, profond et passionné, MAGNUM sait charmer les oreilles avec son Rock / Prog mélodique et ses qualités, incontestablement !  C’est une évidence depuis les débuts du groupe 40 ans auparavant et depuis sa reformation au tournant du nouveau millénaire, cette vérité se prolonge nouvelles compositions après nouvelles compositions. « The Visitation » est, en effet,  le digne successeur des ses prédécesseurs, avec cette touche qui n’appartient qu’à MAGNUM : un mélange subtil entre mélodies, rythmiques, soli, et vocaux qui se répondent, se complètent, se taquinent, en toute complicité pour entrainer dans son sillage et faire vibrer. C’est que l’équilibre de tout le nouvel album est finement dosé entre force des compositions et douceur, sans jamais tomber dans le déchainé ni dans le mièvre.  Un vrai tour de force d’équilibriste que ce « The Visitation » où vous n’échapperez pas aux ballades, c’est clair, comme « The Last Frontier », mais disons que MAGNUM et les mid-tempos, c’est du beau travail, alors, on ne boude pas son plaisir ni sur ce style de titre, ni sur les plus Hard Rock et superbement  hymniques que sont, entre autres : « Doors To Nowhere », « Freedom Day ». MAGNUM, emmené par Tony Clarkin aux compositions et à la guitare, a un nouvel opus au compteur et si « The Visitation » suit la ligne musicale habituelle du groupe, on est cependant surpris du vent de fraicheur qui parcourt tout l’album, faisant de ce dernier un disque plus que recommandable à l’achat !

Et avec trois formats et deux pochettes différents: double LP / Digipack CD et DVD bonus / CD,  chacun trouvera son bonheur :)

Tasunka

Line-Up MAGNUM:
Tony Clarkin
- guitars
Bob Catley - vocals
Mark Stanway - keyboards
Al Barrow - bass
Harry James – drums

Tracklisting / Content:
Limited Edition Digipak incl. Bonus DVD in slipcase:
CD 1
01.
Black Skies
02. Doors To Nowhere
03. The Visitation
04. Wild Angels
05. Spin Like A Wheel
06. The Last Frontier
07. Freedom Day
08. Mother Nature's Final Dance
09. Midnight Kings
10. Tonight's The Night

CD 2 (bonus DVD) :
=>
The Visitation Lyrics
=> Live at the High Voltage 2010 in London 2010
Brand New Morning - Les Morts Dansant - All My Bridges - When We Were
Younger
=> Eyes Like Fire - footage
(this is one of the tracks that didn’t make the album)
=> Behind The Artwork video with Al Barrow
(with tracks The Moonking & In My Minds Eye)
=> Rodney Matthews Artwork
=> Photo Galleries
=> Moonblog - montage
- approx. 50 min

Jewel Case Version:
01.
Black Skies
02. Doors To Nowhere
03. The Visitation
04. Wild Angels
05. Spin Like A Wheel
06. The Last Frontier
07. Freedom Day
08. Mother Nature's Final Dance
09. Midnight Kings
10. Tonight's The Night

Double Gatefold LP, coloured vinyl:
Side 1
:
01. Black Skies
02. Doors To Nowhere
03. The Visitation

Side 2:
01.
Wild Angels
02. Spin Like A Wheel
03. The Last Frontier

Side 3:
01.
Freedom Day
02. Mother Nature's Final Dance

Side 4:
01.
Midnight Kings
02. Tonight's The Night

Posté par Tasunka à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 novembre 2010

LYNCH MOB / PLEASURE ADDICTION @ Paris - 17. Nov. 2010 - Live Photos

LynchMob_CopyrightTasunka2010_06

(Live Report / Photos: Tasunka)

Photos LYNCH MOB/ PLEASURE ADDICTION: ici :)

(French) Live Report / Photos: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

LynchMob_CopyrightTasunka2010_10

PAddiction_CopyrightTasunka2010_11

Posté par Tasunka à 02:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 novembre 2010

LYNCH MOB / PLEASURE ADDICTION @ Paris - 17. Nov. 2010 - Live Report / Photos :)

base_logo

      lynchmob

George Lynch et LYNCH MOB n’avaient pas fait un tour dans la capitale depuis quelques longues années, et ce come-back hexagonal a été l’opportunité de se repaitre une nouvelle fois de l’habileté impressionnante de ce « shred master » qu’est George Lynch sur ses guitares, mais aussi de savourer le toujours prenant Metal / Rock des américains, avec,  pour soutien très appréciable, PLEASURE ADDICTION en ouverture.
Un aperçu de ce 17 novembre 2010 au Divan Du Monde ? Alors, lisez ce qui suit ! :)


(Live Report / Photos: Tasunka)

Photos LYNCH MOB/ PLEASURE ADDICTION: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

LynchMob_CopyrightTasunka2010_05

PLEASURE ADDICTION, ce nom sonne non seulement bien mais donne aussi le ton sur l’ambiance à attendre de la part de nos frenchies et sur un certain Hard Rock influences  80’s / Glam nourri aux meilleures sources, dont Danger – Danger, Mötley Crüe ou Poison, que pratique le quintet. Un pied à peine sur scène et voici que le groupe met de suite à l’aise avec une attaque de concert incontestablement efficace, où les rythmiques de Bady (Sweet Silence) et les très bons soli de Carvin (Aesthesia), ne laissent planer aucun doute sur la compétence des deux guitaristes, et la basse de Stuffy (High-School Motherfuckers, Suckerstarz, Voodoo Smile, Love Sikk Junkiez) s’allie avec la batterie de Pamy (High-School Motherfuckers, Suckerstarz, Voodoo) pour vous marquer un tempo qui rock comme l’enfer.

PAddiction_CopyrightTasunka2010_01

Cerise sur le Hard Rock, le dernier arrivé au chant, El Butcho  (Watcha, Hellectrokuters, Showtime, Redneck Rampage) possède le timbre et la présence vocale qui conviennent au mieux pour les morceaux. Même si quelques petites points faibles étaient à relever ça et là, les points forts l’emportent largement et Pleasure Addiction porte son nom avec justesse: c’est qu’on en deviendrait accro ! :)

Les titres originaux sont bien inspirés et la reprise de Cinderella: « Gypsy Road », rappelle qu’avec Pleasure Addiction,  l’esprit est à la célébration de ce style de Hard Rock qui vous inspire une furieuse envie de s’éclater ! 

PAddiction_CopyrightTasunka2010_08

Avec son dernier opus sorti en 2009: « Smoke And Mirrors », LYNCH MOB a récolté d’emblée une moisson de critiques très positives, de la part des fans et de la presse, aussi, une tournée « Smoke And Mirrors » était une nouvelle logique et qui s’apprend avec plaisir. C’est bon de revoir en live le duo des débuts de LYNCH MOB, à savoir son fondateur et ex-DOKKEN, George Lynch  (guitare) et Oni Logan (chant), duo à nouveau ensemble pour promouvoir les tout nouveaux morceaux. La halte de la tournée 2010 au Divan Du Monde, a aussitôt vu les places achetées à peine l’annonce du concert faite et la salle se remplir en conséquence.

LynchMob_CopyrightTasunka2010_08

C’est donc face à un public déjà acquis à sa cause, que LYNCH MOB est enfin monté sur scène. « Enfin », parce que les problèmes techniques qui se sont succédés tout le long du gig, ont retardé l’entrée en scène de la tête d’affiche; ça a commencé par un micro réticent à tout réglage et au fil des 1h40 de concert, cela a continué avec, au choix, des problèmes de raccordements, de réglages sonores, de chutes brutales de pieds de cymbales du haut de l’estrade, le tout avec pour effet, de très, trop nombreux arrêts entre chaque morceau ou presque, afin de remettre le tout en ordre. Ce qui a donné des temps morts comblés soit par un solo a capella de Oni Logan, soit par de nombreuses blagues ou un George Lynch qui demande au public si quelqu’un peut lui passer une cigarette: un paquet vole et voilà le musicien, clope à la bouche, dans les fumées de cigarette pour entamer l’un de ses excellents soli: épatant !! Epatant de groove, de technicité dosée avec talent entre feeling et dynamisme purs :)

LynchMob_CopyrightTasunka2010_06

Le concert était donc reparti de plus belle et si ce n’était ces temps morts forcés quelque peu agaçants et un groupe qui prend le tout avec nonchalance, l’alchimie reprenait néanmoins à peine la troupe entamait-elle un nouveau morceau. Adieu alors la nonchalance, et bonjour l’implication et le plaisir de jouer de tous les membres de LYNCH MOB. Ce qui n’a pas manqué de donner de grands moments de Metal, de Rock’n Roll haut de gamme, où le talent de George Lynch faisait des étincelles, où celui d’Oni Logan, au chant, de Scott Coogan (Brides of Destruction, Ace Frehley) à la batterie, faisaient décoller immanquablement.

LynchMob_CopyrightTasunka2010_04

Pour la suite de la tournée et donc à Paris aussi, Marco Mendoza (Whitesnake, Thin Lizzy, Ted Nugent) a laissé sa basse à Robbie Crane (Ratt, Vince Neil) et avoir une palette des pointures pareilles en live, c’est le top ! Le top, en effet, comme pour ce final où le hit hymnique, « Wicked Sensation », a fait des heureux dans tout le public et en bonus, a vu une surprise de taille: d’un coup, surgi du fond de la salle, James KOTTAK (Scorpions, Kottak) a grimpé l’estrade pour rejoindre LYNCH MOB à la batterie. OK Scott Coogan ne fait pas semblant quand il joue et se donne tellement à 100% que les cymbales volent au sol avec leur pied, mais quel batteur et pour laisser sa place, il fallait au minimum un autre musicien de ce niveau, alors qui de mieux que James Kottak qui assure avec SCORPIONS derrière les futs  ou avec son groupe KOTTAK (aux chant et guitare) ?

LynchMob_Kottak_CopyrightTasunka2010

Le concert de LYNCH MOB a certes eu un peu de mal à décoller pleinement, mais quand à mi course, ce fut fait, on aurait aimé que ça se prolonge encore et encore. Une tentative de second rappel de la part du public a manqué d’aboutir, mais dommage, les lumières se sont rallumées, pour de bon.
En résumé, un 17 novembre où le froid était à l’extérieur et où la chaleur de deux formations de pur Rock / Hard Rock a mis le feu à l’intérieur, d’autant que l’ingé son a fait du beau travail !

Alors, LYNCH MOB et PLEASURE ADDICTION, merci ! :)

Et un clin d’oeil aux membres de Dokken Fanatic.com pour leur drapeau tricolore avec dessin, logo et comme inscription un « In GeOrgD'ge we trust! » qui a été remis au groupe lors du salut de fin et leur a apparemment plutôt plu ! :)

LynchMob_CopyrightTasunka2010_13

Setlist LYNCH MOB :
- She’s So Evil
- River Of Love
- Hell Child
- Revolution Hero
- Music Master
- 21st Century
- All I Want
- We Will remain
- Mr Scary
- Into The Fire
- Tooth ‘n Nail
- Wicked Sensation

Setlist PLEASURE ADDICTION:
-Couldn’t Live
- Dance With The Devil With Me
- My Superstar
- Shout It Out
- Saturday
- No More Me No More You
- Gypsy Road
- Melody
- Shot Of poison

Posté par Tasunka à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 novembre 2010

DANKO JONES / YOUNG GUNS @ Paris - 06. Nov. 2010 - Live Report / Photos :)

base_logo

DankoJones_CopyrightTasunka2010_05

Pour obtenir le meilleur aperçu de ce que ce concert du 6 novembre 2010 a pu donner, honneur aux quelques mots prononcés par DANKO JONES en personne: « On est un samedi soir, vous devez avoir des potes et pourtant, c’est ici avec nous, DANKO JONES et YOUNG GUNS que vous avez choisi de passer la soirée !! Merci et let’s Rock’n Roll !!! »
Et pour Rock’n Roller, ça a Rock’n Rollé ! :)

(Live Report / Photos: Tasunka)

Photos DANKO JONES / YOUNG GUNS: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

YoungGuns_CopyrightTasunka2010_01

Dans le rôle des chauffeurs de salle, les anglais de YOUNG GUNS se sont volontiers prêtés au jeu devant les quelques centaines de personnes qui ont investi l’Elysée Montmartre, salle en configuration réduite de par un large rideau noir qui barrait le fond de la pièce. Le groupe de Londres a envoyé la patate à peine les premiers accords joués et le rythme nerveux, rapide, ne s’est pas assagi au long de leur gig, gig plutôt bien apprécie de la part du public vu le nombre d’approbations vocales qui ont fusé à droite à gauche. Le Punk Rock mâtiné de guitares plus Metal que Punk, que pratique la bande, possède des qualités propres à passer un bon moment en leur compagnie, mais il est néanmoins gênant de constater ce manque récurent d’originalité, qui laisse une sensation de « déjà –vu » musicalement parlant

DankoJones_CopyrightTasunka2010_04

DANKO JONES est, quant à lui, un phénomène sur scène par son dynamisme, son énergie à toutes épreuves et ce ne sont pas les 5 semaines de tournée où le groupe a embarqué afin de sillonner l’Europe et promouvoir son dernier album, fort bon soit dit en passant : « Below The Belt », ce ne sont donc pas ces quelques semaines qui diront le contraire ; ce n’est pas un hasard si Danko Jones cumule depuis le début de sa tournée déjà 6 dates sold out et qu’il a joué devant 1 200 personnes non loin de Munich. Le Canada fait, de toute façon, toujours une descente en force à chaque venue sur le vieux continent et celle-ci, la neuvième à Paris, est restée conforme à sa tradition de « concert où on aime s’éclater ». Il faut reconnaître toute la qualité scénique et des compostions délivrée par le trio et le Hard Rock / Metal survitaminé du groupe, peut se vanter d’être déjà accrocheur en écoute chez soi, mais que dire en live si ce n’est que le trio a définitivement mangé du lion ! Pas de quartiers, les titres du dernier album ou de plus loin dans la discographie, mettent le feu sur et devant la scène, au point que les 4 morceaux finalement joués en rappel, sont passés aussi vite que leurs prédécesseurs et que le concert approchait déjà de son terme. Danko Jones donc au chant et guitare, le bassiste John Calabrese et le batteur Dan Cornelius (qui a remplacé Damon Richardson) sont authentiquement Rock / Metal et donnent tout sur les planches : connaisseur, le public s’est plus que laissé séduire par les soli précis et efficaces de Danko Jones, tout comme par la section rythmique en béton armé. Et pour ce qui est de séduire, Danko Jones s’y connaît, lui qui axe ses textes sur le sexe et le Rock’n Roll : vastes sujets :)

DankoJones_CopyrightTasunka2010_07

Entre deux titres les apartés de Danko étaient assez amusants, faisant rire et l’instant d’après redevenir sérieux pour saluer tous ensemble, par un poing levé, la mémoire des musiciens trop tôt disparus : dont Dimebag Darrell, Peter Steele, Randy Rhoads, Johnny Cash, Bon Scott, les Ramones, et bien entendu, la mémoire du King of Metal : Ronnie James Dio. Danko nous fait le coup à chaque concert, mais qu’importe, saluer les disparus est toujours une marque de respect nécessaire.

La saison 2010 – 2011 des concerts offre décidément de belles dates depuis son coup d’envoi et celle-ci, avec Danko Jones et Young Guns, est assurément à compter dans le lot !

Setlist DANKO JONES :


- I Think Bad Thoughts
- Active Volcanoes
- Play The Blues
- Forget My Name
- Sticky Situation
- Code Of The Road
- First Date
- Had Enough
- Baby Hates Me
- Full Of Regret
- Sugar Chocolate
- Sugar High
- Invisible
- Lover Call
- Mountain

-----------------------------

- Dance
- Tonight Is Fine
- She’s Drugs
- Samuel Sin

Posté par Tasunka à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

DANKO JONES / YOUNG GUNS @ Paris - 06. Nov. 2010 - Live Photos :)

DankoJones_CopyrightTasunka2010_02

(Live Photos: Tasunka)

Photos DANKO JONES / YOUNG GUNS: ici :)

Live Report DANKO JONES / YOUNG GUNS: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

DankoJones_CopyrightTasunka2010_03

YoungGuns_CopyrightTasunka2010_02

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 novembre 2010

THERION / LEPROUS / LOCH VOSTOCK @ Paris - 03. Nov. 2010 - Live Photos :)

Therion_CopyrightTasunka2010_09

(Photos: Tasunka)

Photos THERION / LEPROUS / LOCH VOSTOCK: ici :)

Live Report / Photos: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

Therion_CopyrightTasunka2010_08

Leprous_CopyrightTasunka2010_01

LochVostock_CopyrightTasunka2010_03

Posté par Tasunka à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2010

THERION / LEPROUS / LOCH VOSTOCK @ Paris - 03. Nov. 2010 - Live Report / Photos :)

Therion_CopyrightTasunka2010_04

En décembre 2007, THERION avaient laissé un souvenir mémorable lors de leur venue dans la capitale. Après trois ans d’absence, c’était logiquement un plaisir d’avance que de retrouver enfin sur scène les Suédois et leur Metal symphonique lyrique option 100 000 volts ! :) (Encore un très bon concert Garmonbozia en somme ;)


(Live Report / Photos:
Tasunka)

Photos THERION / LEPROUS / LOCH VOSTOCK: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

LochVostock_CopyrightTasunka2010_01

LOCH VOSTOCK sont apparus sur la scène de l’Elysée Montmartre devant un parterre plutôt éparse vue l’heure, et difficulté supplémentaire, le public n’avait pas l’air de connaître le Metal progressif et rentre dedans pratiqué par le groupe. D’où un léger malaise perceptible, mais les suédois méritent un total respect, parce que devant la rude tache qui les attendait, celle d’amadouer une foule passive, et qui laissait planer un silence poli, Loch Vostock ont néanmoins tout donné, exactement comme si l’assistance au complet les acclamait et qu’ils jouaient devant un stade acquis à leur cause.

Face à une telle détermination et une telle constance dans un set joué avec dynamisme et brio, le groupe a fini par se frayer un chemin dans les têtes et les cœurs de personnes présentes et obtenir, de haute lutte, les acclamations finales qu’ils leur revenaient de plein droit. Beaucoup d’admiration, donc, devant cette prestation et un Loch Vostock qui sait assurer, et cet exploit est d’autant plus louable que le groupe jouait pour la toute première fois à Paris :)

Leprous_CopyrightTasunka2010_02

LEPROUS ont, quant à eux, eu la tache plus facile, puisque non seulement l’Elysée Montmartre se remplissait de plus en plus, mais aussi parce que la foule comptait bon nombre d’amateurs du groupe et ces fans ne se cachaient pas pour manifester leur adhésion à Leprous. Ces derniers pratiquent un style différent de Loch Vostock, ou plutôt cousin, par un Metal toujours progressif avec une notion visuelle bien présente, dans les vêtements stylés avec veston pour le guitariste, pour exemple, et même chose pour le jeu de scène: c’est clair que les norvégiens sont en terrain plus que familier quand il s’agit de headbanger tout en jouant et les cheveux de Einar Solberg, aux chant et claviers, se sont envolés maintes et maintes fois, tout comme ceux des autres musiciens, qui étaient, eux aussi, absolument au diapason pour mette un grain de folie dans leur set :)

Therion_CopyrightTasunka2010_07

Après ces deux groupes au style appréciable, l’heure était venue pour la très attendue tête d’affiche. Toute la scène s’est retrouvée en plein déménagement pour faire place au background géant de fond de scène tiré du visuel du dernier Therion: « Sitra Ahra », ainsi que pour installer, en hauteur, la batterie de Johan Koleberg et pour voir éclore, ça et là, des rambardes en acier, propres à accueillir la troupe de THERION.
Therion, ce nom plonge directement au sein d’un univers musical et symbolique, spirituel et singulier dans le paysage musical actuel.

La renommée de Therion n’est plus à faire depuis longtemps, grâce à des albums marquants dont le dernier : « Sitra Ahra », mais aussi grâce à des concerts qui sonnent et se regardent comme un opéra, comme la croisée du monde de Wagner, de la musique classique et de la fougue du Metal. Le chanteur officiel Thomas Vikström, les chanteurs en tournée dont Snowy Shaw, Lori Lewis, Katarina Lilja, sont tous véritablement comme des acteurs ou plutôt des interprètes au sens classique du terme. Car une prestation de Therion est bel et bien une pièce musicale variée, avec des tableaux vocaux et instrumentaux qui se suivent et ne se ressemblent que par leur qualité et le frisson qui vous parcoure le dos, quand les voix se marient, s’envolent, quand le lyrique côtoie les guitares de Christian Vidal ou de Christofer Johnsson, le fondateur de la troupe vêtu, pour l’occasion, en maître de cérémonie avec queue de pie et haut de forme. Après la magie pure, la pièce de plus de deux heures s’achève sur un rappel et un « To Mega Therion » attendu et célébré comme il se doit par l’ensemble de la salle. Un Elysée Montmartre justement composé d’un public très démonstratif, qui ne boude pas son plaisir et d’un groupe qui salue avec chaleur, tout autant ravi de la soirée. Les lumières et le son ont été de la partie pour que la réussite soit complète;

Therion_CopyrightTasunka2010_06

Par contre, l’affluence du public, comparée à leur précédent passage dans la capitale, était en dessous: de 1 200 / 1 300 spectateurs en décembre 2007, alors qu’en ce 3 novembre 2010, la salle passait à peine la barre des 910 visiteurs.
Rien qui ne nuise pourtant à la superbe représentation donnée par les suédois: Therion reste un groupe à voir en live pour cette dimension majestueuse qui ajoute une touche hors normes et sensuelle, aux titres studios :)

Tasunka

Setlist THERION:


- Sitra Ahra
- Wine Of Aluqah
- Typhon
- Perennial Sophia
- Hellequin
- Niefelheim
- Siren Of The Woods
- Voyage Of Gurdjieff
- Ljusalfheim
- Dies Irae
- Ginnungagap
- Kali Yuga III
- Call Of Dagon
- Clavicula Nox
- Enter Vril-Ya
- Blood Of Kingu
- Lemuria
- Abraxas
- Unguentum Sabbati
-----------------------------------------------------------------
- The Rise of Sodom and Gomorrah
- To Mega Therion

Posté par Tasunka à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2010

APOCALYPTICA / LIVINGSTON @ Paris - 31. Oct .2010 - Live Report / Photos

base_logo

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_04

APOCALYPTICA, ce nom est devenu synonyme de musique unique, d’un visuel unique, d’un groupe unique. Mêlant Metal et musique classique, trois violoncellistes mélodiques et déchainés autant sur scène que sur album, un batteur, et des reprises ainsi que des compositions originales marquantes à leur actif, bref, ce n’est pas un hasard si les finlandais n’en finissent plus de gravir les échelons de la renommée depuis la création du groupe en 1993.

Aussi, après avoir fait un carton plein à chacun de leurs passages dans la capitale ou où que ce soit d’ailleurs, les voici à nouveau à Paris et au Zénith pour la première fois, en ce 31 octobre 2010. Après le Bataclan archi complet, l’Olympia, il ne fallait à présent pas moins que cette grande salle du Zénith pour accueillir le groupe et les quelques 4 000 fans qui ont littéralement fait un triomphe à APOCALYPTICA !!

(Live Report / Photos: Tasunka)

Photos APOCALYPTICA / LIVINGSTON: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

Livingston_CopyrightTasunka2010_01

En ce début de soirée, le Zénith s’étant vite retrouvé aux ¾ plein, l’ambiance a tranquillement grimpé en température, aussi, le public était-il déjà pas mal chaud quand la première partie, LIVINGSTON, est entrée sur scène. Issu d’origines aussi variées que l’Angleterre, l’Afrique du sud, l’Allemagne ou encore l’Italie, le groupe basé à Londres, a quelque peu montré un zeste de réserve timide face à la taille de la salle et de son assistance, mais ça n’a heureusement pas duré.

Après les premiers titres, et bien plus que ses acolytes, le chanteur, Beukes Willemse, s’est finalement totalement lâché. Il a assuré sa partie avec une voix bien taillée pour le Rock Alternatif que délivre la formation d’outre-manche et ce, avec beaucoup de pèche, il faut le reconnaître. Beau joueur car pas vraiment venu pour ce style musical mais sachant apprécier la qualité même sans originalité notable du groupe, le public a salué LIVINGSTON, via pas mal d’applaudissements. De quoi laisser un bon souvenir à cette sympathique formation qui faisait là ses débuts sur une scène parisienne et ne pas leur faire regretter cette tournée européenne aux côtés d’APOCALYPTICA !

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_05

Inutile de préciser l’ambiance de folie qui s’est instaurée, d’un coup, dans le zénith quand le changement de décor s’est enfin achevé pour laisser place à un éclairage bleu mêlé de fumée : digne ambiance irréelle pour laisser apparaître APOCALYPTICA. En les voyant, les applaudissement et sifflets approbateurs ont résonné dans toute la salle et ne sont retombés que lorsque les premières notes se sont élevées des 3 violoncelles de Eicca Toppinen, le compositeur du groupe, de Paavo Lötjönen et Perttu Kivilaakso.

Et c’était parti pour plus d’une heure et demie de morceaux originaux, de reprises dont les désormais classiques covers de SEPULTURA : « Refuse / Resist », « Inquisition Symphony » ou encore de METALLICA : « Master Of Puppets » et un « Seek & Destroy » sur lequel il fait toujours aussi bon s’époumoner tous en chœur ! Et c’était parti aussi et surtout pour le plus intéressant, entendre enfin les toutes nouvelles compositions jouées en live et tirées du dernier album du groupe: « 7th Symphony » (sorti le 23 août 2010). Album qui, en plus d’être un très bon mélange entre titres très Hard et symphony classique inspirée, recèle des collaborations vocales aussi enrichissantes que celle avec Gavin Rossdale (BUSH), Brent Smith (SHINEDOWN), Lacey Sturm (FLYLEAF), ou encore musicale avec Dave Lombardo (SLAYER) derrière les futs. Il tardait donc d’entendre ce que les morceaux donneraient en concert et le résultat a comblé toutes les attentes : c’est fort, rentre-dedans, orchestral, mélodique, dosé avec brio, classe quoi ! Notamment sur un « Beautiful » totalement acoustique et bluffant, qu’aucun souflle n’aurait dérangé tant la magie symphonique opérait. Quand on l’entend, il est facile de comprendre pourquoi « Beautiful » est l’un des titres favoris du blond Eicca !

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_01

A la batterie sur l’ensemble du concert ou au tambour à main sur « Sacra », Mikko Sirén devenu membre à part entière du groupe, nous a gratifiés de solides rythmiques tout au long du set, mais pour « Beautiful » justement où la batterie était muette, Mikko a été invité à venir jouer le quatrième violoncelliste en compagnie du trio et c’était une première pour lui. Le batteur s’en est plus qu’honorablement sorti. Que de nouvelles sensations pour Mikko, surtout quand on sait qu’il a déjà vécu ce côté première fois, en tenant la basse en studio sur ce même titre, pour le dernier album ! Et puisqu’il est question des premières fois dont cette soirée a été riche, « Not Strong Enough » tiré de « 7th Symphony » s’est vu interprété en primeur européenne ce soir-là, à Paris. Quand on vous dit que cette date a été unique ! Tipe Johnson (LENINGRAD COWBOYS) était aussi de la fête, en assurant le chant sur plusieurs titres dont « Not Strong Enough » et sa présence passait plutôt bien, alors qu’habitués à voir le groupe en live, en seule formation instrumentale les années précédentes, les fans auraient pu bouder cette avancée, mais non, Tipe avait assez de charisme pour ne pas sembler être une pièce rapportée ! Après « Last Hope », le morceau préféré cette fois-ci de Perttu, après la présentation de toute la bande par ses soins, après de nombreux autres grands instants, le moment du rappel traditionnel est arrivé : un rappel réclamé à corps et à cris par absolument toute une salle à l’unisson pour siffler, applaudir et effet garanti à chaque fois, toute une salle qui réclame avec un martèlement en cadence de 4 000 talons le long du plancher, ce qui vous procure des frissons à tous les coups !! En parlant de frissons, entendre le Zénith dans sa totalité entonner, a capella et avec les paroles, la Marseillaise, à peine les deux premières notes de l’hymne avaient été jouées par Eicca sur son violoncelle, là aussi il y avait de quoi forcer le respect !

Le 31 octobre se terminait donc avec un sentiment d’avoir vécu l’un de ces concerts dont on se souviendra longtemps !! :)

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_02

APOCALYPTICA s’apprêtent à revenir en France, en février 2011, pour cinq concerts supplémentaires avant de s’attaquer aux principaux festivals d’été :)

Tournée française 2011


15/02 - LILLE
/ Aéronef
16/02 - STRASBOURG / La Laiterie
17/02 - ROUEN /  Le 106
18/02 - LE MANS / L'Oasis
19/02 - CLERMONT FERRAND / La Coopérative de Mai

Set List LIVINGSTON:

-Smile
- 6×4
- Whatever
- Disease
- Broken
- Hold On
- Man Overboard

Setlist APOCALYPTICA:


-On the Rooftop With Quasimodo
- 2010
- Grace
- Master of Puppets
(Metallica)
- End Of Me
- Not Strong Enough
- I’m Not Jesus
- Refuse/Resist
(Sepultura)
- Beautiful
- Sacra
- Bittersweet
- Last Hope
- Bring Them to Light

- Seek & Destroy (Metallica)
- Inquisition Symphony (Sepultura)

-----------------------------------------

- At the Gates of Manala
- I Don’t Care
- Hall Of the Mountain King

Posté par Tasunka à 00:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

APOCALYPTICA / LIVINGSTON @ Paris - 31. Oct .2010 - Live Photos

base_logo

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_06

Live Report (French) / Photos  APOCALYPTICA / LIVINGSTON : ici / Here :)

Photos APOCALYPTICA / LIVINGSTON: ici :)

(Live Report / Photos: Tasunka)

Apocalyptica_CopyrightTasunka2010_01

Livingston_CopyrightTasunka2010_03

Posté par Tasunka à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 novembre 2010

ELUVEITIE / KORPIKLAANI @ Paris - 30. Oct .2010 - Live Photos :)

Korpiklaani_copyrightTasunkaPhotos2010_01

Live Report (French) / Photos: ici / Here :)

Photos ELUVEITIE / KORPIKLAANI: ici :)

A retrouver aussi sur ZIKANNUAIRE : ici :)

Eluveitie_copyrightTasunkaPhotos2010_02

Posté par Tasunka à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,