14 juillet 2015

VIRGIN STEELE – “Nocturnes Of Hellfire And Damnation” (Review In French) + (Official Lyric Video) "Lucifer's Hammer"

Virgin Steele Nocturnes Jewel

VirginSteele-Logo4 “Nocturnes Of Hellfire And Damnation”

(STEAMHAMMER / SPV)

 

Release Date Scandinavia: June 17th,2015
Release Date Germany: June 19th , 2015
Release Date: Europe: June 22nd , 2015
Release Date USA/Canada: June 23rd , 2015


Peu adeptes de la sortie en chaine de leurs albums, les vétérans de VIRGIN STEELE, vétérans puisque la bande du talentueux David DeFeis existe tout de même depuis 1981, ont mis cinq années fort longues pour leurs fans, afin de donner le jour à cette nouvelle pièce de Heavy Metal Epique qui peut se targuer d’être appelée 'pièce maîtresse', puisque l’on y retrouve la grandiloquence, cette marque de fabrique qui a fait remarquer, aimer ou pas, la formation d’outre atlantique, depuis ces dernières décennies : Aimer, certes le duo des guitares fonctionne, ici, à plein avec riffs / solos sensuels, profonds, mélancoliques, puissants toujours qui se donnent toute âme et souffle dehors comme si leur vie en dépendait, et puisqu’il est question de tout donner, corps et âme, toute passion sortie, le charismatiquement mégalomane chanteur, multi-instrumentaliste et bien sûr compositeur qu’est David DeFeis, procède et génère cette même passion ostensible au long de l’album.

Mais il y a une réserve : oui, cet opus est bon, très bon même, oui, le talent est là, l’inspiration idem, oui, tel un opéra musicalement somptueux, aux paroles métaphysiques sur l'interaction entre créatures divines, vivantes, est fort, oui, la production est racée, ciselée et met en valeur les attraits de ce « Nocturnes Of Hellfire And Damnation » , mais le côté dynamique, mélancolique, vivant de l’album qui fait toute sa qualité, est aussi son propre ennemi par moments ; en effet, c’est riche, trop riche quelque fois, on en a de partout, trop, ce qui peut amoindrir la beauté du propos. Certes juste par instants, mais on peut frôler à la fois le sublime et en instant, l’indigeste, ce qui fort heureusement ne dure que peu de temps.

Des morceaux magnifient le propos avec classe et beauté, tels que « Persephone », « We Disappear », « Delirium », d’autres sont plus classiquement et efficacement Heavy Metal, d’autres encore se révèlent d’un intérêt modéré. Sinon, la large palette vocale de David DeFeis fait, quant à elle, à nouveau sensation particulièrement en exprimant cette point de sourde mélancolie ou en affirmant sa force, ses aigus et s’ils sont typés eighties, pourquoi pas, après tout?! Par contre, après 1 :30 de « Lucifer’s Hammer », éloignez les écouteurs quand l’homme pousse ses cris stridents option sirène pas charmante: ceux-ci sont inutiles à moins de vouloir tester son audition, mais bon, vive l’expérimentation et l’humour dans de tels cas :)

RAS, donc, pour ce « Nocturnes Of Hellfire And Damnation », qui devait s’appeler jusqu’en avril 2015, «Hymns To Damnation », avant de prendre son titre définitif : RAS, donc, car très bel album de Virgin Steele, un peu éclaté sur ses près de 80 minutes, mais qui répond aux attentes de tout fan du groupe et qui, rappelons-le, sans être un concept album, possède cependant une ligne directrice liant chaque titre


A noter avant de conclure, la surprise du titre « Black Sun-Black Mass », puisque ce dernier n’est autre que le réenregistrement d’un morceau dû à un obscur groupe des eigthies, EXORCIST dont il est dit qu’il était, le temps d’un album, l’un des projets secrets / solos de David DeFeis himself


Tasunka

 

 

The new album is available in 3 different formats – each with a unique artwork!
(Format: CD 14 tracks + Bonus CD 15 tracks // CD 14 tracks // 2 LP 14 tracks + CD)

 

Virgin Steele Nocturnes Digi

 

Virgin Steele Nocturnes Jewel

Tracklisting Jewel Case CD:

01. LUCIFER’S HAMMER
02. QUEEN OF THE DEAD
03. TO DARKNESS ETERNAL
04. BLACK SUN-BLACK MASS
05. PERSEPHONE
06. DEVILHEAD
07. DEMOLITION QUEEN
08. THE PLAGUE AND THE FIRE
09. WE DISAPPEAR
10. A DAMNED APPARITION
11. GLAMOUR
12. DELIRIUM
13. HYMNS TO DAMNATION
14. FALLEN ANGELS

 

Virgin Steele Nocturnes LP

 


LINE-UP VIRGIN STEELE:

-David DeFeis – V
-Edward Pursino – G
-Josh Block – B / G
-Frank Gilchriest – D

 


 

 

 


 

VirginSteeleLogoGold

 

 

Posté par Tasunka à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 juillet 2015

ROBBEN FORD "Into The Sun" (Review In French) + Videos "Into The Sun" (Album Trailer) / "Rose Of Sharon" (Lyric Video)

 

RobbenFord_IntoTheSun

RobbenFord_Logo "Into The Sun"

MascotLabelGroup

 

Release dates: March 30th, 2015 (Europe)  //  March 31st, 2015 (US)

 

Nominé cinq fois aux Grammy Awards, 35 albums au compteur, sous son nom et avec diverses formations, hautement respecté par ses pairs et aimé par tous dont un public qui le suit fidèlement et apprécie avec justesse et délectation, son Blues, son jeu aux feeling et toucher inégalables de guitare, Robben Ford peut se targuer de compter et avec raison, dans le monde musical.

Et l’homme a toujours la passion de jouer, de composer, de chanter autant chevillée au corps puisque cet artiste unique et incomparable, nous délivre un nouvel album, « Into The Sun », aussi lumineux, chaleureux que dynamique et racé. Robben Ford, le décrit d’ailleurs, lui-même, comme le sommet de ce qu’il a pu faire et c’est effectivement le cas: « Into The Dun » se révélant être un petit bijou qui met en lumière son art, ses compositions et sa technique de jeu couplée à un groove et un feeling sans limites autre que le plaisir de jouer.

Ce qui frappe au long des 11 nouvelles compositions, c’est non seulement l’énergie, les vibrations positives qu’elles procurent, mais aussi la diversité qu’elles offrent, cette variété bluffante de rythmes, de teintes, de façon d’utiliser chaque instrument, de les faire s’exprimer en plein pour un résultat vivant, authentique et contemporain. Car contrairement à son retour aux racines du Blues de son enfance dans les années 60s, lors des albums précédents, cette fois, sur « Into The Sun », avec la tradition comme support, Robben Ford s’appuie dessus afin de s’envoler avec ses bases Blues, Jazz, Pop, Rock intemporelles pour les incorporer et les faire habilement se mêler dans un cadre, sur une structure résolument modernes : oui, on frôle, ici, le grand art et toujours avec cette approche naturelle, sans fards ni fioritures.

Fort d’un chant qui sait faire parler les mélodies, les émotions comme rarement, fort aussi d’un son qui sait magnifier le propos, son dû aux bons soins, une nouvelle fois, de Niko Bolas (Neil Young, My Morning Jacket, Boz Scaggs...), « Into The Sun » a bien des atouts et outre ceux déjà cités, la cerise sur le gâteau arrive en prenant connaissance des guests qui ont apporté leur contribution au long des morceaux, mais jugez par vous-même, car ce sont non moins que: Keb’ Mo’, Robert Randolph, Warren Haynes (Gov’t Mule), ZZ Ward, Tyler Bryant, Sonny Landreth


« Into The Sun » est un bijou pour un bijou d’artiste! Du très, très bon en somme :)


Tasunka



Tracklisting “Into The Sun” :

01. Rose Of Sharon
02. Day Of The Planets
03. Howlin’ At The Moon
04. Rainbow Cover
05. Justified (with Keb’ Mo’ & Robert Randolph)
06. Breath Of Me (with ZZ Ward)
07. High Heels And Throwing Things (with Warren Haynes)
08. Cause Of War
09. So Long 4 U (with Sonny Landreth)
10. Same Train
11. Stone Cold Heaven (with Tyler Bryant)

 


 

 


 

 


 

RobbenFord_IntoTheSun

 

Posté par Tasunka à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juillet 2015

SANTA CRUZ "Santa Cruz" (Review In French) + Official Video "We Are The Ones To Fall"

SantaCruz

SantaCruz_logo   « Santa Cruz »

(SpineFarm Records)

 

Fondé en 2007, SANTA CRUZ était déjà prêt à faire parler la poudre dès ses débuts, ainsi que l’a démontré leur EP "Anthems For The Young ´n´ Restless"(2011), qui affichait au compteur un Hard Rock typé californien, festif, à la Slaughter, Skid Row ou encore Guns’n Roses. Un Hard Rock des plus réjouissants et accrocheurs au point d’avoir attiré l’attention du public et des professionnels puisque le EP a permis au groupe de décrocher une signature mondiale chez SpineFarm Records.

En 2013, la sortie de leur premier album "Screaming For Adrenaline" enfonçait le clou, prouvant que chez SANTA CRUZ, la pure adrénaline était au rendez-vous. Un déferlement de Hard-Rock Glam / Sleaze vitaminé au possible, assurait, alors, combien les passion et hargne positives et communicatives, pouvait habiter Johnny et Archie, le duo de shredders d’enfer de guitaristes et compositeurs principaux du groupe, et de même pour la section rythmique de Middy à la basse (qui a co-écrit quatre titres de ce second opus) et Taz, aux tambours déchainés et efficaces.

Inutile, alors, de dire combien les attentes étaient grandes pour ce second album éponyme, de voir confirmer ou pas, le potentiel de ce quatuor qui sait ce que mettre le feu veut dire : craintes balayées car l’essai est transformé haut la main, ou plutôt haut les cornes de Metal via les 10 nouvelles compositions de SANTA CRUZ, qui font mouche. Entrainants et avec l’avantage de ne pas être linéaires pour ne point lasser, les morceaux s’écoutent sans accroc, que ce soit en attaque ou en mid-tempo, tout fonctionne. Le chant fait penser à celui de Slaughter, les guitares sont le point dominant, l’atout majeur de SANTA CRUZ et les compositions, ainsi que le son plus Heavy que celui du précédent, sont au rendez-vous pour faire de ce second album, un bel effort de Hard Rock qui tire ses racines dans le meilleur du genre des années 80s, 90s, tout en étant moderne.

Non mesdames et messieurs, pas de révolution stylistique ici, mais un héritage bien digéré et exprimé avec une touche perso des plus appréciables!

SANTA CRUZ valent amplement de s’y intéresser : les finlandais promettent ! Mais oui, Hard Rock et look ‘Hair Spray’ californien tout droit sorti des 80s affichent présents et pourtant, c’est bien de Finlande, de HELLsinki, que le quatuor nous vient : l’âme Hard Rock est décidément internationale.


Tasunka


SANTA CRUZ Line-Up:

-Archie: Vocals, Guitar
-Johnny: Guitar, Backing Vocals, piano
-Middy: Bass, Backing Vocals
-Taz: Drums, Backing Vocals

 

Tracklisting:

01-Bonafide Heroes
02-Velvet Rope
03-Remedy
04-(66)6 Feet Under
05-Bye Bye Babylon
06-We Are The Ones To Fall
07-Wasted ‘N ‘ Wounded
08-Let Them Burn
09-Vagabonds (Sing With Me)
10-Can You Feel The Rain

 


 

 


 

SantaCruz

 

Posté par Tasunka à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2015

Pro-Pain "Voice Of Rebellion" (Review In French) + Tour Dates

Pro-Pain_VoiceOfRebellion4

ProPain_logo4 "Voice Of Rebellion" 

(STEAMHAMMER / SPV)

 

Release Date Scandinavia: June 17th,2015
Release Date Germany: June 19th , 2015
Release Date: Europe: June 22nd , 2015
Release Date USA/Canada: June 23rd , 2015

 

PRO-PAIN, les pionniers du Metal/Hardcore mettent les pendules à l’heure en 2015, en signalant avec hargne et brio, leur présence, via un véritable brulot, « Voice Of Rebellion », qui justifie amplement son titre au travers de quatorze nouvelles compositions ravageuses, plus trois morceaux en bonus pour la version digipak.

Contrairement à l’album précédent, le travail de composition a, ici, été un effort commun de toute la bande, ce qui explique, que, si on retrouve en fil rouge les signes distinctifs qui font adhérer autant à PRO-PAIN, à savoir agressivité, précision, passion, exactitude d’exécution, l’atmosphère se balade en toute liberté, pouvant passer du hyper speedé au NY Hardcore fondamental et ce, avec la même intensité. La production est tranchante comme un rasoir, chaude et finement amenée pour faire sonner ce « Voice Of Rebellion » qui répond à toutes les attentes d’un album du genre.

Côté patte PRO-PAIN, la voix écorchée, ou en growl de Gary Meskil reste bluffante, tout autant que sa basse ou encore les solos d’Adam Phillips qui se balade littéralement avec cette technique de guitare, au feeling au service de l'intense, quant aux gimmicks rythmiques imparables de Marshall Stephens à la six cordes et à la double grosse caisse, les puissants tambours de ‘Rebellion’ de Jonas sanders, les deux marquent et rejoignent leurs compères précités pour faire de « Voice Of Rebellion », un carton plein, au point de se dire, que, non décidément, pas un seul morceau n’est en dessous sur ce quinzième album : signe au combien flagrant d’un groupe au top de son art et effectivement, PRO-PAIN l’est.

S’il devait être néanmoins sortis du lot, quelques morceaux, alors, let’s go pour : … et puis, non, faites votre choix par vous-mêmes, vu que, sinon, cette chronique se retrouverait à citer en meilleurs titres, quasiment l’intégralité de l’album :)

Du grand art plein la tête avec PRO-PAIN, qui assurent une nouvelle fois avec "Voice Of rebellion" où s'exprime à plein, leur Metal / Hardcore bardé de tout ce qu'il faut pour satisfaire tout fan du genre et en attirer de nouveaux

A ne pas manquer, leur prestation live au Rock'n Roll Train Festival, le 11 juillet prochaindétail ici ;)

Tasunka

 


Tracklisting Jewel Case:

01- Voice Of Rebellion
02- No Fly Zone
03- Righteous Annihilation
04- Souls On Fire
05- Take It To The Grave
06- Age Of Disgust
07- Bella Morte
08- Cognitive Dissonance
09- Blade Of The Cursed
10- Crushed To Dust
11- Enraged
12- Hellride
13- DNR (Do Not Resuscitate)
14- Fuck This Life


Tracklisting LP:

Side A
01- Voice Of Rebellion
02- No Fly Zone
03- Righteous Annihilation
04- Souls On Fire
05- Take It To The Grave
06- Age Of Disgust
07- Bella Morte
Side B
01- Cognitive Dissonance
02- Blade Of The Cursed
03- Crushed To Dust
04- Enraged
05- Hellride
06- DNR (Do Not Resuscitate)
07- Fuck This Life


 

PRO-PAIN Line-Up:

-Gary Meskil: Bass / Vocals
-Marshall Stephens: Rhythm Guitar
-Adam Phillips: Lead Guitar
-Jonas Sanders: Drums


 

PRO-PAIN Tour 2015:

 

03.07. D-Roitzschjora - With Full Force Festival
04.07. B-Antwerpen - Antwerpen Metal Meeting
08.07. D-Pfarrkirchen - Bogaloo

11.07. F-Longwy - Rock N´Roll Train Festival (détail ici ;)

12.07. NL-Leiden - Werfpop

15.07. E-Viveiro - Resurrection Fest
07.08. CZ-Jaromer - Brutal Assault Festival
09.08. GB-Derbyshire - Bloodstock Festival
14.08. D-Hamburg - Logo
15.08. D-Dresden - Atomsmasher Fest
17.08. D-Nürnberg - Hirsch
18.08. D-Erfurt - From Hell
19.08. D-Düsseldorf - Tube
20.08. D-Alsfeld - Ehrlich&Laut Rocknacht
21.08. NL-Alkmaar - Victorie
24.08. D-Viersen - Rockschicht
25.08. D-Saarbrücken - Garage
28.08. CZ-Brno - Melodka
29.08. SK-Bratislava - Randal Club
04.09. D-Fraureuth - Open Air

 

ProPain_logo4

Posté par Tasunka à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juillet 2015

PURPOSEFUL PORPOISE "Purposeful Porpoise" (Review In french) + Videos "Cycles" / "Unexplored"

PurposefulPorpoiseCover4

PP-logo4"Purposeful Porpoise"

(GEP Records)

 

Release: July 06th, 2015

 

Formé par le lead guitariste, compositeur, chanteur, Alex Cora, PURPOSEFUL PORPOISE fait forte impression, tout d’abord de par son « all star » line-up et avant tout, car la musique seule compte, par son Rock progressif ambitieux et digne du meilleur de la vague anglaise du même style, des seventies. Les influences de Alex Cora allant de GENESIS à FRANK ZAPPA, JEFF BECK ou JONI MITCHELL, il est aisé de comprendre combien l’esprit Prog’ Rock et ses vibrations peuvent s’être posés sur ce premier double opus éponyme; esprit seventies tout en étant moderne, tourné vers le futur et finement diversifié dans ses thèmes musicaux

 Esprit respecté d’autant qu’il n’a pas, ici, été fait appel aux technologies digitales, non, on est en présence d’enregistrement live, du jam avec prises en direct entre musiciens passionnés et au talent mondialement affirmé

Soutenu par une production ciselée comme du diamant, ce feeling live s’entend, se ressent à vous en faire vibrer sur chaque morceau. Effectivement, la sensation qui vous parcoure tout au long de ce premier double album éponyme, peut se résumer par : musique organique et vivante.

« Purposeful Porpoise » est le premier chapitre d’un projet de trois albums narrant la saga épique de « Jeux D’eaux » (en français dans le titre ;), une bataille entre le bien et le mal, un combat pour la survie sur fond d’univers futuriste aquatique appelé « Nommos ».

Tout, ici, s’exprime et concoure à donner vie à l’univers créatif et au combien mélodique de Alex Cora, que ce soit des solos de guitares qui ronflent, grondent comme un animal sauvage, captivant sans jamais lasser, ce qui est à souligner: au contraire, on tape du pied, s’émerveille, vibre à l’unisson et de même pour les solos de batterie ou de violon, la basse, les claviers qui s’expriment en étant mis sur un pied d’égalité très intelligemment pensé, avec la guitare. Les vocaux utilisés avec parcimonie et à bon escient, sont, quant à eux, de même niveau, même si la place d’honneur est faite aux instruments, à l’atmopshère organique.

En somme, tout brille sur ce long et inlassablement captivant premier volet de la saga car, oui, on plonge aux côtés de PURPOSEFUL PORPOISE sans retenue aucune, que les morceaux soient de pur Rock Progressif, de Prog Pop / Rock qui évoquent les BEATLES ou PINK FLOYD.

‘Pioche dans le passé, ancré dans le présent et tourné vers le futur’, PURPOSEFUL PORPOISE fait sensation en employant avec brio ces trois points! Aussi, après avoir vibré sur le premier double opus, l’impatience se fait-elle de découvrir les deux autres volumes de ce projet ambitieux !

Superbe !

Tasunka

 

Tracklisting "Purposeful Porpoise":

CD1:

01-Crossing Into The Unknown
02-The Air Pirate
03-Cycles

CD2:

01-Unexplored
02-iPhone
03-Lost
04-Serena Song
05-Nowhere Bound
06-Which Way Is Up
07-Air Pirate Jam (Bonus Track)

 

Purposeful Porpoise Line-Up:

-Guitarist / Vocals:  Alex Cora
-Legendary drummer : Vinnie Colaiuta (Sting/Frank Zappa)
-Keyboardist :  Derek Sherinian (Dream Theater/Yngwie Malmsteen)
-Bassist :  Ric Fierabracci (Chick Corea/Dave Weckl)
-violinist : Ginny Luke (Meatloaf/Dave Matthews)

 


 

 


 

 


 

 

AlexCora

 

 

PP-logo4

Posté par Tasunka à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


29 juin 2015

PRONG “Songs From The Black Hole” (Review In French) + Teaser “Songs From The Black Hole”

PRONG_SongsFrom

PRONGlogo2014“Songs From The Black Hole”

(Steamhammer / SPV)

 

Street date Scandinavia: March 25th , 2015
Street Date GSA: March 27thth, 2015
Street Date Europe: March 30th , 2015

 

Envie d’explorer les racines musicales de PRONG en leur compagnie? Alors, leur album de reprises, “Songs From The Black Hole”, est pour vous

Le Power Trio pose sa patte, son son, sur dix morceaux plus ou moins connus de groupes ayant compté dans leurs influences et le choix est varié, tout comme l’interprétation de PRONG qui sait, en fil rouge, toujours rester fidèle à son esprit unique tout en le combinant à celui du titre original : il en résulte un mixage intéressant et récréatif

Dedans et dehors, ce “Songs From The Black Hole” a des atouts. De l’artwork à la musique, l’album portant bien son nom, on plonge dans le thème de la décadence urbaine, la désolation, l’insécurité et le changement ultime qui prévaut dans la musique se fait jour via le visuel dû à Mike Lopez, leur directeur artistique. Musicalement, Indus, Punk, Hardcore se croisent à la sauce PRONG, qui ostensiblement a pris un de ces pieds à faire ces covers, chose évidente au long des morceaux et d'autant plus quand arrive le final: là, c’est la surprise que d’avoir un titre du Rocker Neil Young pour clôturer l’album : « Cortez The Killer », mais sur lequel les chant et guitare de Tommy Victor affirment leur patte, avec brio

Même si ces reprises peuvent diviser, ce serait risquer de passer à côté d’un album qui vaut de s’y plonger, que de ne pas avoir l'esprit ouvert : en effet, “Songs From The Black Hole” se révèle être un exercice passé haut la main par PRONG et non pas un album de reprises sans fun ou intérêt; au contraire on est, ici, en présence d’un album qui permet de mieux découvrir PRONG et donne envie de redécouvrir les titres repris, dans leur version originale


Tasunka

 

Tracklisting “Songs From The Black Hole” :

01) Doomsday (originally by DISCHARGE)
02) Vision Thing (originally by SISTERS OF MERCY)
03) Goofy’s Concern (originally by BUTTHOLE SURFERS)
04) Kids of the Black Hole (originally by ADOLESCENTS)
05) The Bars (originally by BLACK FLAG)
06) Seeing Red (originally by KILLING JOKE)
07) Don’t Want To Know If You Are Lonely (originally by HÜSKER DÜ)
08) Give Me The Cure (originally by FUGAZI)
09) Banned In D.C. (originally by BAD BRAINS)
10) Cortez The Killer (originally by NEIL YOUNG)

 

Line-Up PRONG:

-Tommy Victor – G / V
-Jason Christopher – B
-Art Cruz – D

 


 

PRONGlogo2014

Posté par Tasunka à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2015

NASHVILLE PUSSY "Ten Years Of Pussy" (Review In French)

NashvillePussy_10yearsofPussy

NashvillePussy_Logopinkw “Ten Years Of Pussy”

(Steamhammer / SPV)

 

Release Date Scandinavia: May 06th, 2015
Release Date Germany: May 08th, 2015
Release Date Europe: May 11th, 2015
Release Date USA/Canada: May 12th, 2015

 

 

La route du Rock est parfois semée d’embuches, pour les fervents pélerins tatoués, en cuir, chevelus, hommes et femmes qui l’empruntent, mais ce n’est pas ce les quelques aléas passés, entre galères de bassiste et de label, qui auraient pourrait ralentir NASHVILLE PUSSY, ce groupe inoxydable au Rock péchu, couillu, à l’humour ravageur comme son Rock’n Roll, devenu aussi incontournable que peut l’être MOTÖRHEAD

En effet, l’amour du pur Rock de son fondateur chanteur-guitariste-compositeur, Blaine Cartwright et de son amazone de femme et lead guitariste talentueuse qu’est Ruyter Suys, ne s’est jamais amoindri depuis les débuts en 1997; au contraire, il s’est renforcé, solide comme le Rock, concert après concert, album après album. Enfin stabilisé coté label et leur signature en 2005 avec SPV et fort d’un line-up fixe à la basse, depuis « Up The Dosage » en 2014, NASHVILLE PUSSY envoie du bois encore et toujours plus fort, et vous met un des ces coup de pied là où il faut, comme on l’aime !

Aussi, était-il temps pour SPV de sortir ce best-of des 10 ans du groupe dans son écurie : « Ten Years Of Nashville Pussy ». Regroupant 22 morceaux sur 2 CDs dont 16 tirés des trois albums studios SPV et 6 d’un live de folie à Birmingham en 2009. En somme, de quoi faire une de ces fêtes Rock volume à 10 pour célébrer ça

A l’instar des guests sur l’album, dont Lemmy sur un « Lazy Jesus » d’anthologie, Danko Jones de même pour « I’m So High », ou encore le guitariste de THE SUPERSUCKERS, Ron Heathman, sur l'explosive reprise live du classique « Nutbush City Limits », bref, à leur instar, les nombreux aficionados célèbres et inconnus du groupe d’Atlanta, ont raison d’aimer les Pussy :)

Ce « Ten Years Of pussy « vous les fera aimer aussi, si ce n’est déjà fait :)


Et comme le dit Lemmy : « S’il existe un meilleur groupe que Nashville Pussy pour ouvrir pour MOTÖRHEAD, je ne l'ai pas entendu »


Tasunka

 

TRACK LISTING “Ten Years Of Pussy”:

CD 1 - Best of

01. Come On Come On
02. Rub It To Death
03. I'm So High (with Danko Jones)
04. Going Down Swinging
05. Before The Drugs Wear Off
06. Hate And Whisky
07. The South Is Too Fat To Rise Again
08. Pussy Time
09. Til The Meat Falls Off The Bone
10. Pillbilly
11. Why Why Why
12. Up The Dosage
13. Lazy Jesus (with Lemmy)
14. Ain't Your Business
15. Good Night For A Heart Attack
16. Stone Cold Down

CD 2 - Bonus “Live in Nottingham” CD

01. One Way Down
02. Nutbush City Limits (with Ron Heathman on guitar THE SUPERSUCKERS)
03. Struttin' Cock
04. Late Great USA
05. Go Motherfucker Go
06. You're Goin' Down

 

LINE-UP NASHVILLE PUSSY:

-Blaine Cartwright - G / V
-Ruyter Suys - G
-Bonnie Buitrago- B
-Jeremy Thompson – D



SPV – NASHVILLE PUSSY Discography:

-2005 – Get Some (CD)
-2008 – Live In Hollywood (DVD)
-2009 – From Hell To Texas (CD)
-2012 – From Hell To Texas –Live And Loud in Europe (CD+live CD)
-2014 – Up The Dosage (CD)

 

NashvillePussy_10yearsofPussy

 

NP_logo03

Posté par Tasunka à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 juin 2015

SpitFire "Welcome To Bone City" (Review In French) + Offical Video "Fall From Grace"

SpitFire_WelcomeToBoneCity

SpitFire_logo  “Welcome To Bone City”

(Rookies & Kings / SPV)

 

Release Date Europe: April 20th , 2015

 

Punk Rock, Metal, Rockabilly, Southern Rock, vous aimez? Alors, imaginez un groupe qui mélange le tout avec leur patte Heavy Rock’n Roll unique, en un feu d’artifice tellement entrainant, joué avec les tripes, honnête et droit au but tout en étant intelligemment mené, qu’il en arrache tout sur son passage…

Oui, cela existe et ce sont les allemands de SpitFire qui réussissent ce tour de force non seulement avec leur premier opus fort goutu et qui sentait bon la sueur, en avril 2013 : « Devil’s Dance » (chronique ici ;) mais aussi en 2015, avec leur nouvel album « Welcome To Bone City »

En effet, voici que le trio est sur la route à nouveau à bord de son puissant bolide Rock toujours chargé ras la gueule de la dynamite nitrous oxide (toujours ce même mélange détonnant qui fait rugir les dragsters ;) pour vous emmener au sein de « Bone City », ville de toutes les perditions et des possibles. Au long de « Welcome To Bone City », SpitFire assurent, il faut le dire, en achevant de confirmer la forte impression qu’avait laissée leur premier effort précité, de 2013, et en parvenant même à sceller leur Rock’n Roll tout en le faisant évoluer autant du point de vue des paroles que musicalement, le tout en restant fidèles à leur esprit Rock de départ et en le développant : en résumé, on s’éclate au long des nouvelles compositions et on en redemande

Effectivement, difficile de stopper le lecteur après qu’ait résonné le dernier morceau, comme une envie irrépréssible de remettre ça :)
Et cerise sur le Rock, la voix du chanteur-guitariste, Dick Dropkick, est et reste parfaite pour le style pratiqué, sans compter que son jeu de guitare, ainsi que les basse et batterie de ses acolytes, Johnny Jailbreak, Nikk Nitro, les chœurs hymniques à plein et la production, se montrent au top !

En bonus, à noter que la version SpitFire-ienne du tube « Danger zone » tirée du film à succès « Top Gun » (1986), vaut le détour!

Définitivement, SpitFire ont l’esprit Rock’n Roll qui coule dans les veines, comme le prouve chaque titre de "Welcome To Bone City" : sur album, effet garanti, alors, imaginez en live :)

Tasunka

 

Tracklisting CD :

01. Welcome to Bone City (Intro)
02. Here We Go
03. Too Young to Die
04. Queen of the Night
05. Bone City Radio
06. Fall From Grace
07. Motorman
08. Battlefield
09. Hell & High Water
10. Bridges Burned
11. Last Gang in Town
12. Take Me Home
13. Dust and Bones
14. Desperado
15. Dangerzone - Bonustrack CD (cover from original soundtrack song taken from "Top Gun" movie - 1986)


Line-Up SpitFire:

-Dick Dropkick :      Lead vocals , Guitar
-Johnny Jailbreak : Bass , Backing vocals
-Nikk Nitro :           Drums, Backing vocals

 


 

 


 

SpitFire_bandlogo4

 

SpitFire_logo

Posté par Tasunka à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2015

WE ARE THE OCEAN "The Pretender" (FOO FIGHTERS Cover) - Official Video

 

Message from WE ARE THE OCEAN about "The Pretender" : With Dave Grohl out of action, we thought we'd drop this Foo Fighters classic on you. Get well soon Dave! Catch us on tour in the UK this November!

(Due to injuries sustained in Dave Grohl’s fall from the stage during Foo Fighters’ June 12 show at Ullevi Stadium in Gothenburg, Sweden, doctors have required the cancellation of the remainder of the band’s dates in the UK and Europe)

 


 

 

Après "Do It Together" extrait de leur nouvel album "Ark" (Chronique ici), le quatuor anglais We Are The Ocean continue d’explorer des univers rock inattendus avec une reprise du classique "The Pretender" des Foo Fighters !

Clin d’oeil à Dave Grohl contraint d’interrompre sa tournée après une chute


Actuellement en tournée des festivals d’Europe, We Are The Ocean se produira également ce soir en concert gratuit à Berlin dans le cadre de l’émission Arte Berlin Live, bientôt diffusé cet été sur la chaîne !

 

ARKwearetheocean

Posté par Tasunka à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

WE ARE THE OCEAN "Ark" (Review In French) + Official Lyric Video "Ark" / Officlal Video "Do It Together"

WATO_Ark

WE ARE THE OCEAN “Ark”

(BMG)

Sortie: 11 mai 2015

 

Du caractère, de la personnalité, une plongée intense dans la finesse ou dans l’attaque de leur Rock alternatif, le quatrième album de WE ARE THE OCEAN se révèle simplement superbe !

 Celui-ci marque, effectivement, par son intelligence de compositions autant que par l’habileté que montre le quatuor anglais au long d’un « Ark » et que dire des paroles laissées au soin du chanteur-guitariste rythmique, Liam Cromby, si ce n’est qu’elles sont telles les lectures de l’homme, à savoir humaines et un voyage pour la conscience. Depuis deux albums dont celui-ci et le départ de son co-fondateur et alors chanteur, Dan Brown, WE ARE THE OCEAN continue son évolution, se diversifie et en impose de par sa richesse vaste comme l’océan sur lequel navigue « Ark », leur arche aussi forte musicalement que la très réussie pochette, peut l’être. Quant à Liam Cromby, l'homme étoffe avec « Ark » sa palette vocale en surfant du chant clair au plus profond, intense toujours, pour laisser passer les émotions que dégagent chaque instrument en une osmose convaincante s’il en est et ce, d’autant plus que l’album a été enregistré dans les conditions du live, ce qui laisse ce parfum d’intemporel, d’indispensable à cet album à l’identité affirmée et fait y adhérer sans retenue


Tasunka

 

Tracklisting « Ark »:

01. Ark
02. I Wanna Be
03. Good for You
04. Do It Together
05. Shere Khan
06. Hope You’re Well
07. Letter to Michael
08. Holy Fire
09. Wild
10. There’s Nothing Wrong
11. The Midnight Law
12. Remember to Remember Them

 

WE ARE THE OCEAN Line-Up :

- Liam Cromby – V / G
- Alfie Scully – G
- Jack Spence – B
- Tom Whittaker – D


 

 


 

 


 

WATO_Ark

Posté par Tasunka à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,