29 juin 2015

PRONG “Songs From The Black Hole” (Review In French) + Teaser “Songs From The Black Hole”

PRONG_SongsFrom

PRONGlogo2014“Songs From The Black Hole”

(Steamhammer / SPV)

 

Street date Scandinavia: March 25th , 2015
Street Date GSA: March 27thth, 2015
Street Date Europe: March 30th , 2015

 

Envie d’explorer les racines musicales de PRONG en leur compagnie? Alors, leur album de reprises, “Songs From The Black Hole”, est pour vous

Le Power Trio pose sa patte, son son, sur dix morceaux plus ou moins connus de groupes ayant compté dans leurs influences et le choix est varié, tout comme l’interprétation de PRONG qui sait, en fil rouge, toujours rester fidèle à son esprit unique tout en le combinant à celui du titre original : il en résulte un mixage intéressant et récréatif

Dedans et dehors, ce “Songs From The Black Hole” a des atouts. De l’artwork à la musique, l’album portant bien son nom, on plonge dans le thème de la décadence urbaine, la désolation, l’insécurité et le changement ultime qui prévaut dans la musique se fait jour via le visuel dû à Mike Lopez, leur directeur artistique. Musicalement, Indus, Punk, Hardcore se croisent à la sauce PRONG, qui ostensiblement a pris un de ces pieds à faire ces covers, chose évidente au long des morceaux et d'autant plus quand arrive le final: là, c’est la surprise que d’avoir un titre du Rocker Neil Young pour clôturer l’album : « Cortez The Killer », mais sur lequel les chant et guitare de Tommy Victor affirment leur patte, avec brio

Même si ces reprises peuvent diviser, ce serait risquer de passer à côté d’un album qui vaut de s’y plonger, que de ne pas avoir l'esprit ouvert : en effet, “Songs From The Black Hole” se révèle être un exercice passé haut la main par PRONG et non pas un album de reprises sans fun ou intérêt; au contraire on est, ici, en présence d’un album qui permet de mieux découvrir PRONG et donne envie de redécouvrir les titres repris, dans leur version originale


Tasunka

 

Tracklisting “Songs From The Black Hole” :

01) Doomsday (originally by DISCHARGE)
02) Vision Thing (originally by SISTERS OF MERCY)
03) Goofy’s Concern (originally by BUTTHOLE SURFERS)
04) Kids of the Black Hole (originally by ADOLESCENTS)
05) The Bars (originally by BLACK FLAG)
06) Seeing Red (originally by KILLING JOKE)
07) Don’t Want To Know If You Are Lonely (originally by HÜSKER DÜ)
08) Give Me The Cure (originally by FUGAZI)
09) Banned In D.C. (originally by BAD BRAINS)
10) Cortez The Killer (originally by NEIL YOUNG)

 

Line-Up PRONG:

-Tommy Victor – G / V
-Jason Christopher – B
-Art Cruz – D

 


 

PRONGlogo2014

Posté par Tasunka à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 juin 2015

NASHVILLE PUSSY "Ten Years Of Pussy" (Review In French)

NashvillePussy_10yearsofPussy

NashvillePussy_Logopinkw “Ten Years Of Pussy”

(Steamhammer / SPV)

 

Release Date Scandinavia: May 06th, 2015
Release Date Germany: May 08th, 2015
Release Date Europe: May 11th, 2015
Release Date USA/Canada: May 12th, 2015

 

 

La route du Rock est parfois semée d’embuches, pour les fervents pélerins tatoués, en cuir, chevelus, hommes et femmes qui l’empruntent, mais ce n’est pas ce les quelques aléas passés, entre galères de bassiste et de label, qui auraient pourrait ralentir NASHVILLE PUSSY, ce groupe inoxydable au Rock péchu, couillu, à l’humour ravageur comme son Rock’n Roll, devenu aussi incontournable que peut l’être MOTÖRHEAD

En effet, l’amour du pur Rock de son fondateur chanteur-guitariste-compositeur, Blaine Cartwright et de son amazone de femme et lead guitariste talentueuse qu’est Ruyter Suys, ne s’est jamais amoindri depuis les débuts en 1997; au contraire, il s’est renforcé, solide comme le Rock, concert après concert, album après album. Enfin stabilisé coté label et leur signature en 2005 avec SPV et fort d’un line-up fixe à la basse, depuis « Up The Dosage » en 2014, NASHVILLE PUSSY envoie du bois encore et toujours plus fort, et vous met un des ces coup de pied là où il faut, comme on l’aime !

Aussi, était-il temps pour SPV de sortir ce best-of des 10 ans du groupe dans son écurie : « Ten Years Of Nashville Pussy ». Regroupant 22 morceaux sur 2 CDs dont 16 tirés des trois albums studios SPV et 6 d’un live de folie à Birmingham en 2009. En somme, de quoi faire une de ces fêtes Rock volume à 10 pour célébrer ça

A l’instar des guests sur l’album, dont Lemmy sur un « Lazy Jesus » d’anthologie, Danko Jones de même pour « I’m So High », ou encore le guitariste de THE SUPERSUCKERS, Ron Heathman, sur l'explosive reprise live du classique « Nutbush City Limits », bref, à leur instar, les nombreux aficionados célèbres et inconnus du groupe d’Atlanta, ont raison d’aimer les Pussy :)

Ce « Ten Years Of pussy « vous les fera aimer aussi, si ce n’est déjà fait :)


Et comme le dit Lemmy : « S’il existe un meilleur groupe que Nashville Pussy pour ouvrir pour MOTÖRHEAD, je ne l'ai pas entendu »


Tasunka

 

TRACK LISTING “Ten Years Of Pussy”:

CD 1 - Best of

01. Come On Come On
02. Rub It To Death
03. I'm So High (with Danko Jones)
04. Going Down Swinging
05. Before The Drugs Wear Off
06. Hate And Whisky
07. The South Is Too Fat To Rise Again
08. Pussy Time
09. Til The Meat Falls Off The Bone
10. Pillbilly
11. Why Why Why
12. Up The Dosage
13. Lazy Jesus (with Lemmy)
14. Ain't Your Business
15. Good Night For A Heart Attack
16. Stone Cold Down

CD 2 - Bonus “Live in Nottingham” CD

01. One Way Down
02. Nutbush City Limits (with Ron Heathman on guitar THE SUPERSUCKERS)
03. Struttin' Cock
04. Late Great USA
05. Go Motherfucker Go
06. You're Goin' Down

 

LINE-UP NASHVILLE PUSSY:

-Blaine Cartwright - G / V
-Ruyter Suys - G
-Bonnie Buitrago- B
-Jeremy Thompson – D



SPV – NASHVILLE PUSSY Discography:

-2005 – Get Some (CD)
-2008 – Live In Hollywood (DVD)
-2009 – From Hell To Texas (CD)
-2012 – From Hell To Texas –Live And Loud in Europe (CD+live CD)
-2014 – Up The Dosage (CD)

 

NashvillePussy_10yearsofPussy

 

NP_logo03

Posté par Tasunka à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 juin 2015

SpitFire "Welcome To Bone City" (Review In French) + Offical Video "Fall From Grace"

SpitFire_WelcomeToBoneCity

SpitFire_logo  “Welcome To Bone City”

(Rookies & Kings / SPV)

 

Release Date Europe: April 20th , 2015

 

Punk Rock, Metal, Rockabilly, Southern Rock, vous aimez? Alors, imaginez un groupe qui mélange le tout avec leur patte Heavy Rock’n Roll unique, en un feu d’artifice tellement entrainant, joué avec les tripes, honnête et droit au but tout en étant intelligemment mené, qu’il en arrache tout sur son passage…

Oui, cela existe et ce sont les allemands de SpitFire qui réussissent ce tour de force non seulement avec leur premier opus fort goutu et qui sentait bon la sueur, en avril 2013 : « Devil’s Dance » (chronique ici ;) mais aussi en 2015, avec leur nouvel album « Welcome To Bone City »

En effet, voici que le trio est sur la route à nouveau à bord de son puissant bolide Rock toujours chargé ras la gueule de la dynamite nitrous oxide (toujours ce même mélange détonnant qui fait rugir les dragsters ;) pour vous emmener au sein de « Bone City », ville de toutes les perditions et des possibles. Au long de « Welcome To Bone City », SpitFire assurent, il faut le dire, en achevant de confirmer la forte impression qu’avait laissée leur premier effort précité, de 2013, et en parvenant même à sceller leur Rock’n Roll tout en le faisant évoluer autant du point de vue des paroles que musicalement, le tout en restant fidèles à leur esprit Rock de départ et en le développant : en résumé, on s’éclate au long des nouvelles compositions et on en redemande

Effectivement, difficile de stopper le lecteur après qu’ait résonné le dernier morceau, comme une envie irrépréssible de remettre ça :)
Et cerise sur le Rock, la voix du chanteur-guitariste, Dick Dropkick, est et reste parfaite pour le style pratiqué, sans compter que son jeu de guitare, ainsi que les basse et batterie de ses acolytes, Johnny Jailbreak, Nikk Nitro, les chœurs hymniques à plein et la production, se montrent au top !

En bonus, à noter que la version SpitFire-ienne du tube « Danger zone » tirée du film à succès « Top Gun » (1986), vaut le détour!

Définitivement, SpitFire ont l’esprit Rock’n Roll qui coule dans les veines, comme le prouve chaque titre de "Welcome To Bone City" : sur album, effet garanti, alors, imaginez en live :)

Tasunka

 

Tracklisting CD :

01. Welcome to Bone City (Intro)
02. Here We Go
03. Too Young to Die
04. Queen of the Night
05. Bone City Radio
06. Fall From Grace
07. Motorman
08. Battlefield
09. Hell & High Water
10. Bridges Burned
11. Last Gang in Town
12. Take Me Home
13. Dust and Bones
14. Desperado
15. Dangerzone - Bonustrack CD (cover from original soundtrack song taken from "Top Gun" movie - 1986)


Line-Up SpitFire:

-Dick Dropkick :      Lead vocals , Guitar
-Johnny Jailbreak : Bass , Backing vocals
-Nikk Nitro :           Drums, Backing vocals

 


 

 


 

SpitFire_bandlogo4

 

SpitFire_logo

Posté par Tasunka à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2015

WE ARE THE OCEAN "The Pretender" (FOO FIGHTERS Cover) - Official Video

 

Message from WE ARE THE OCEAN about "The Pretender" : With Dave Grohl out of action, we thought we'd drop this Foo Fighters classic on you. Get well soon Dave! Catch us on tour in the UK this November!

(Due to injuries sustained in Dave Grohl’s fall from the stage during Foo Fighters’ June 12 show at Ullevi Stadium in Gothenburg, Sweden, doctors have required the cancellation of the remainder of the band’s dates in the UK and Europe)

 


 

 

Après "Do It Together" extrait de leur nouvel album "Ark" (Chronique ici), le quatuor anglais We Are The Ocean continue d’explorer des univers rock inattendus avec une reprise du classique "The Pretender" des Foo Fighters !

Clin d’oeil à Dave Grohl contraint d’interrompre sa tournée après une chute


Actuellement en tournée des festivals d’Europe, We Are The Ocean se produira également ce soir en concert gratuit à Berlin dans le cadre de l’émission Arte Berlin Live, bientôt diffusé cet été sur la chaîne !

 

ARKwearetheocean

Posté par Tasunka à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

WE ARE THE OCEAN "Ark" (Review In French) + Official Lyric Video "Ark" / Officlal Video "Do It Together"

WATO_Ark

WE ARE THE OCEAN “Ark”

(BMG)

Sortie: 11 mai 2015

 

Du caractère, de la personnalité, une plongée intense dans la finesse ou dans l’attaque de leur Rock alternatif, le quatrième album de WE ARE THE OCEAN se révèle simplement superbe !

 Celui-ci marque, effectivement, par son intelligence de compositions autant que par l’habileté que montre le quatuor anglais au long d’un « Ark » et que dire des paroles laissées au soin du chanteur-guitariste rythmique, Liam Cromby, si ce n’est qu’elles sont telles les lectures de l’homme, à savoir humaines et un voyage pour la conscience. Depuis deux albums dont celui-ci et le départ de son co-fondateur et alors chanteur, Dan Brown, WE ARE THE OCEAN continue son évolution, se diversifie et en impose de par sa richesse vaste comme l’océan sur lequel navigue « Ark », leur arche aussi forte musicalement que la très réussie pochette, peut l’être. Quant à Liam Cromby, l'homme étoffe avec « Ark » sa palette vocale en surfant du chant clair au plus profond, intense toujours, pour laisser passer les émotions que dégagent chaque instrument en une osmose convaincante s’il en est et ce, d’autant plus que l’album a été enregistré dans les conditions du live, ce qui laisse ce parfum d’intemporel, d’indispensable à cet album à l’identité affirmée et fait y adhérer sans retenue


Tasunka

 

Tracklisting « Ark »:

01. Ark
02. I Wanna Be
03. Good for You
04. Do It Together
05. Shere Khan
06. Hope You’re Well
07. Letter to Michael
08. Holy Fire
09. Wild
10. There’s Nothing Wrong
11. The Midnight Law
12. Remember to Remember Them

 

WE ARE THE OCEAN Line-Up :

- Liam Cromby – V / G
- Alfie Scully – G
- Jack Spence – B
- Tom Whittaker – D


 

 


 

 


 

WATO_Ark

Posté par Tasunka à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 juin 2015

THE SMASHING PUMPKINS "Monuments To An Elegy" (Review In French) + Videos "Being Beige" / "One And All" On Jimmy Kimmel Live)

TheSPumpkins-Monuments-to-an-Elegy

TheSP_logo“Monuments To An Elegy”

(Martha’s Music / BMG)

 

Release Date: December 9th, 2014

 


La danse continue, côté line-up, au sein de THE SMASHING PUMPKINS et aux dires de son mentor, compositeur principal et guitariste, l’incontournable et indéboulonnable Billy Corgan, les deux seuls membres officiels du groupe, sont sa personne et Jeff Schroeder (guitare). A la batterie, Tommy Lee (Mötley Crüe) remplace, sur album, le talentueux Mike Byrne et c’est Brad Wilk (Rage Against The machine) qui assure la tournée avec SP. Pour ce qui est de la basse de Nicole Fiorentino, le poste est repris par Mark Stoermer (The Killers). « Monuments To An Elegy » voit donc le jour, talonné par un second opus à sortir à quelques mois d’intervale, « Day For Night »

On retrouve ici et avec plaisir, les guitares Rock à l’épaisseur accrocheuse servie en diable par une production lourde ce qu’il faut, à la distorsion affirmée, qui donne cette patte qu’on aime tout comme les vocaux de 'chat perché' de Billy Corgan, même si l’homme est de toute évidence apaisé par rapport au passé, et des compositions de qui vous savez auxquelles ont participé Tommy lee et Jeff Schroeder. Ce qui donne un album avec des hauts et bas, et fait de ce retour des SP à la musique, de ce « Monuments To An Elegy » un album qui sait fédérer et parallèlement, auquel la magie des années 90s, de leur apogée, fait défaut. La magie de ce phénoménal double album de 1995 : « Mellon Collie and The Infinite Sadness »

Non pas que ce nouvel opus manque d’atouts et de moments forts, non, il en a, à commencer par le titre d’ouverture « Tiberius » où les guitares ronflent de leur gimmicks et riffs doublée d’un piano bien amené qui apporte un plus, le très bon « One And All (We Are)», quant à lui, reste dans la lignée puissante et fun, qui évoque au bon souvenir de bons titres du passé, de leur Rock alternatif des 90s..

Moment fort, aussi, sur l’original « Drum + Fife » où une flûte joute en lead et avec brio, le long du morceau, avec la batterie martiale mais au touché sensible de Tommy Lee : un titre abouti. Les bas ou disons les titres dont on prend plaisir à écouter mais qu’on oublie assez vite, sont à trouver auprès de « Being Beige », de « Dorian » pourtant réussis mais dont les claviers peuvent irriter par instants, alors que les guitares le font briller de mille feux, même constat sur « Monuments ». Par contre, irritant, "Run2Me" ou encore « Anaise ! » l’est : trop ostensiblement orienté pour toucher un vaste public mais c’est ce qui peut arriver quand la diversité est de mise au long de « Monuments To An Elegy ». Ce qui fait des 9 nouvelles et c’est à souligner, courtes compositions, des perles qui brillent plus ou moins, mais des perles quand même!

Beaucoup d’attente donc, pour l’album à venir : « Day For Night »

Tasunka

 

"Monuments To An Elegy" Track-listing :

01.Tiberius
02.Being Beige
03.Anaise!
04.One And All (We Are)
05.Run2Me
06.Drum + Fife
07.Monuments
08.Dorian
09. Anti-Hero

 


 

Smashing Pumpkins - "Being Beige"

 


 

TheSmashingPumpkins_heart4

 


 

The Smashing Pumpkins - One And All on Jimmy Kimmel Live

 


SP_MonumentsToAnElegy

Posté par Tasunka à 05:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2015

THE ANSWER "Raise A Little Hell" (Review In French) + Video "Red" / Lyric Video "Long Live The Renegades"

TheAnswer_RaiseALittleHell

TheAnswer_logo« Raise A Little Hell »

(Napalm Records)

 

Release Dates:

March 6th 2015 (GSA/Benelux)
March 9th (UK and Europe)
March 10th in North America

 

La très réussie production de leur ami de longue date, Guillermo 'Will' Maya, et l’enregistrement du nouvel album « Raise A Little Hell », à Madrid, ont permis à THE ANSWER d’exprimer en plein leur amour de la musique qu’ils jouent, du Rock pur souche à la touche et au groove seventies. Permis, donc, de se lâcher, donc, sous le soleil espagnol de cet été 2014.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que THE ANSWER ont été productifs et inspirés en puisant au plus profond d’eux-mêmes pour donner vie aux douze nouvelles compositions authentiques et vivantes, au sein desquelles le quatuor a indéniablement mis toutes ses tripes et son âme.

Le charismatique Cormac Neeson fait toujours montre de cette voix éraillée dont il sait si bien jouer pour faire passer l’émotion des textes, des compositions ou de plus de légèreté ; voix qui reste, d’ailleurs, parfaite quelque soit le Rock / Blues Rock / Rock Alternatif / Hard Rock de la formation irlandaise.

Bien sûr, côté maestria à la guitare de Paul Mahon, basse de Micky Waters et batterie de James Heatley, tripes et âme y sont incontestablement présentes, là aussi et le choix fort judicieux d’avoir laissé les peaux de batterie un peu desserrées, les faisant sonner d’un son lourd parfait, ainsi que la saturation des basse et surtout de la guitare, qui est judicieuse pour donner de l’épaisseur et coller à l‘atmosphère vivante, profonde et parlante, qui coure au long de l’album. Le morceau titre « Raise A Little Hell », est un must en soi et peut résumer le nouvel opus, en lui-même, ainsi que le superbe « Last days Of summer ». Et en parlant des atouts, la pochette psychédelique de Sebastian Jerke, compte parmi les nombreux qu'offre l'album. 

En somme, ‘THE ANSWER sont fiers et excités d’avoir donné vie à « Raise A Little Hell »’ déclarent-ils et ils peuvent l’être :

touchant ou plus léger, mélodique, intense et profond toujours, joué et chanté toutes tripes et âme Rock sorties, au point de donner la chair de poule sur certains passages, THE ANSWER délivrent assurément un album fort et qui compte !


Tasunka

 

Track-List "Raise A Little Hell":

01- Long Live The Renegades
02- The Other Side
03- Aristocrat
04- Cigarettes & Regret
05- Last days Of Summer
06- Strange Kinda’ Nothing
07- I Am What I Am
08- Whiplash
09- Gone Too Long
10- Red
11- I Am Cured
12- Raise A Little Hell

 

THE ANSWER Line-Up :

-Cormac Neeson : V
-Micky Waters : B
-James Heatley : D
- Paul Mahon : G

 


 

The Answer - Red

 


 

THE ANSWER - Long Live The Renegades (Official Lyric Video

 


 

14212_10153542211786102_4419600730409227811_n

11051831_10153601762431102_5080103644073155032_n10996173_10153583512356102_4264611960558977195_n1901948_10153596757386102_4519753446189732968_nTheAnswer_logo

Posté par Tasunka à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2015

WE BUTTER THE BREAD WITH BUTTER "Wieder Geil ! " (Review In French) + Videos "Berlin, Berlin !" / "Bang Bang Bang"

WT_WGeil

 

WBTBWB_Logo« Wieder Geil ! »

(AFM AFM Records )

 

Release Dates: May 22nd 2015 (EU)   /  June 23rd (US)


WE BUTTER THE BREAD WITH BUTTER sortent un quatrième album et le titre même “Wieder Geil !” (Génial à nouveau) résume, à lui seul, ce que ce très créatif groupe basé à Berlin peut faire, à savoir briller avec son Metalcore teinté d’Electro qui ne suit aucune mode, seulement l’envie du quatuor de tout donner et se faire plaisir.

Recette gagnante comme il se doit, car le tout dernier opus de WBTBWB est un petit bijou !

Au chant, Paul Bartzsch, explose tout en explorant pour la première fois pleinement sa large palette vocale et s’enchainent les growls, le chant clair, avec la même redoutable efficacité et précision, la guitare de son complice de compositeur, producteur, Marcel Neumann, est au diapason, tout comme la section rythmique; d’ailleurs, un titre tel que « Berlin, Berlin ! » se pose en exemple pour illustrer le propos, avec growl, chant clair et apport de vocaux féminins, le tout pour une ritournelle virale qui vous colle à la peau. Pareil effet marquant sur "Gib Mir Mehr"

Et le meilleur arrive avec « Bang Bang Bang » qui démontre ce mixage entre Indus / Metalcore et cette puissance réussie : on y retrouve des growls nerveux, de l’indus, du Metalcore et un pont au milieu de cette avalanche rauque, est fait avec l’apparition d’un violon, fort intelligemment utilisé : du grand art.

«Ich Mach Was Mit Medien » assure, lui aussi, cette fois en mêlant Metalcore et Electro. « Rockstar » fait, quant à lui, sensation autant avec l’humour des textes que cette attaque au tempo de fou tout le long d’un titre, pour soudain surprendre et faire un break en plein milieu, puis reprendre le gimmick qui va bien, retour à un pont au chant clair : trop bon ce morceau, en somme.

Son des plus à la hauteur pour mettre la dynamique des titres en valeur, compositions qui montrent une créativité appréciable au long de l'album, bon groupe et principalement le duo de tête, chant / guitare qui explose de leur présence, sans oublier le mélange chant en anglais et en allemand et voilà, secouez, et vous avec le quatrième opus de WBTBWB, opus qui ne vous quitte pas après l’avoir écouté : oui, ils sont « Wieder Geil ! » :)


Tasunka

 


Tracklisting “Wieder Geil !”:

01-Ich Mach Was Mit Medien
02-Exorcist:
03-Anarchy
04-Berlin, Berlin!
05-Bang Bang Bang
06-Gib Mir Mehr
07-Rockstar
08-Thug Life
09-Warum Lieben Wir Nicht Mehr
10-Zombiebitch


Line Up WE BUTTER THE BREAD WITH BUTTER:

-Paul Bartzsch : V
-Marcel Neumann : G /V
-Maximillian Pauly : B
-Can Özgünsür : B


 

WE BUTTER THE BREAD WITH BUTTER - Berlin, Berlin! 

 


 

WE BUTTER THE BREAD WITH BUTTER - Bang Bang Bang 

 


 

WT_WGeil

 

 

WBTBWB_Logo

Posté par Tasunka à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2015

AGENT FRESCO "See Hell" (Official Video) + Tour Dates

AgentFresco_SeeHell

 

LBR_logo2015       SPV-Letter-rot

 

Single tiré de l'excellent album "Destrier", "See Hell" est une merveille de force émotionnnelle musicale à l'image de la vidéo tournée pour le single, comme le décrit le chanteur d'AGENT FRESCOArnór Dan Arnarson:

"The emotional trigger for this album was a disgusting encounter with violence that I had a couple of years ago. See Hell raises questions about the nature of violence, the act of revenge and its consequences."states Arnór Dan Arnarson, lead singer of AGENT FRESCO."Waking up and going to sleep with intense anger and angst is such a heavy weight on your heart but I wanted to stay close to these raw emotions and feed off them when making the album, so I kept them animated throughout the entire process. In hindsight, I now realise that it got a bit out of hand that in the end, I almost fell victim to my own personal Stockholm syndrome, and this is what we wanted to capture in the music video. I’ve wanted to collaborate with the Icelandic actor Arnar Dan for some time now, and after working with him on pre-production and being with him on set, I can proudly say he fucking nailed the song with his performance in the video. Being my emotional Doppelgänger always made sense, though, given that our names are almost identical. It was just meant to be!"

 


TOUR DATES: 

-20.06. IS, Reykjavik - Secret Solstice Festival
-09.07. IS, Neskaupstaður - Eistnaflug Festival
-11.07. UK, Newark - UK Tech-Fest
-24.09. GER, Berlin - Privatclub
-25.09. GER, Hamburg - Reeperbahn Festival
-26.09. GER, Köln - Underground
-04.11. IS, Reykjavik - Iceland Airwaves Festival


 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juin 2015

THUNDER "Wonder Days" ( Review In French) + Live Video "Wonder Days" in Japan - 2014

Thunder_WonderDays

Thunder_LogoUK  « Wonder Days »

EarMUSIC04

Release Date : 26 May 2015

 

Dès le début de « Wonder Days », on reconnait de suite pourquoi les britanniques de THUNDER sont si populaires depuis ces 25 dernières années et comptent autant dans le monde Rock, pourquoi il fait si bon de les retrouver après six ans sans album studio. Oui, THUNDER se montrent une nouvelle fois à la hauteur des attentes avec ce « Wonder Days », bardé de leur Classic Rock de première classe, de cette voix imparable de Danny Bowes et de cette guitare aux riffs puissants, finement mélodiques de Luke Morley, qui font l’incontournable et reconnaissable entre toutes, marque de fabrique du groupe

Si le morceau titre « Wonder Days » explose d’un Rock sensuel, dynamique, si le festif est aussi de la partie avec les plus légers mais toujours accrocheurs « The Thing I Want » ou le feu d’artifice final de Rock 50s-60s, « I Love The Week-end », l’un des sommets de « Wonder Days » arrive avec l’original « The Rain », où la mandoline cotoie le Rock et épice le tout d’un parfum Folk pour un morceau intemporel et abouti. On retrouve, d’ailleurs, le même effet avec, dans un autre registre, le must qu’est « Serpentine », qui sait apposer sa touche sensuelle sur un Blues digne du sud profond. Même chose pour « Chasing Shadows » et son atmosphère 70s digne de LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE ou pour le touchant et fort en sensations Rock de « When The Music Played ». Varié, passant du festif au plus sensuel, au plus profond tendance bluesy, le tout toujours sur un dynamique Classic Rock en fil rouge, THUNDER ont mis dans le mille, une fois de plus, avec ce nouvel album studio vivant et intemporel, dynamique et profond, varié et catchy comme tout album digne de figurer dans toute bonne collection, doit l’être : un achat ‘satisfaction garanti’ pour une formation, si jeune et créative dans l’âme, hors du temps, des modes. Ils aiment ce qu’ils font et on adhère d’autant que, outre les compositions et l’interprétation au top, la production confiée aux bons soins de Mike Fraser (AC/DC, Metallica, Aerosmith) rend honneur à l’ensemble

A noter le retour de Ben Matthews, l’un des guitaristes du groupe, au sein de THUNDER, après avoir vaincu son cancer, en novembre 2014

PS du 15 juin 2015: victime d'une infection virale, Danny Bowes et tout THUNDER n'ont malheureusemet pas pu donner leur concert à Paris

Tasunka

 

‘Wonder Days’ Track listing :

01. Wonder Days
02. The Thing I Want
03. The Rain
04. Black Water
05. The Prophet
06. Resurrection Day
07. Chasing Shadows
08. Broken
09. When The Music Played
10. Serpentine
11. I Love The Weekend


THUNDER Line-Up:

-Luke Morley – G
-Danny Bowes – V
-Harry James - D
-Ben Matthews - G
-Chris Childs - B


 

 

ThunderBand

Posté par Tasunka à 02:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,