06 mars 2017

THE RAVEN AGE "Darkness Will Rise" (French Review) -Tour Dates w. ANTHRAX/ Concert Paris:16 Mars! -Videos "Salem's.."/"Promised

 

TRA_DarknessWillRise44

 

TRA_logo

 

 

TRA_Salem

 

BMG_Logo

 

 

 

 

L’idée de base de THE RAVEN AGE lors de la création du groupe en 2009, était de délivrer un Metal qui soit avant tout mélodique et qui apporte tout autant des montagnes russes de sensations, à l’instar de celles qu’un film épiques peut faire vivre : sensations fortes à vous faire headbanger en cadence et des sensations plus mid-tempos, le tout sur un Heavy moderne aux solides bases classiques.

Le pari des deux fondateurs-guitaristes, Dan Wright et George Harris (oui, le fils de Steve Harris – bassiste d’IRON MAIDEN), leur pari, donc, peut se voir comme gagné et rempli de toutes les attentes formulées, puisque les anglais ont non seulement complété la troupe avec trois autres membres aussi investis et passionnés que les fondateurs mêmes, mais aussi achevé un premier album bardé, dans son entier, d’une efficacité et d’un feeling imparables : « Darkness Will Rise ». On y retrouve, effectivement, le vœu formulé, à savoir de faire vivre les moments forts, rapides et propice au 'headbang', mixés avec les moments plus posés et toujours accrocheurs, en une succession sans temps mort entre les deux humeurs, que ce soit des passages ou des morceaux qui se suivent. THE RAVEN AGE a la qualité de savoir assurément créer une musique qui parle d’elle-même, accrocheuse et qui entraine immanquablement dans son univers quel que soit son tempo, échevelé ou intimiste.

Habitués à la scène depuis 2013, ayant arpenté celles du monde aux côtés de Iron Maiden ou Gojira, notamment, THE RAVEN AGE reviennent pour une tournée et en première partie de pas mois que ANTHRAX, alors, ne ratez ni l’album, ni le moment fort de la tournée, pour la France, puisque celle-ci se termine à Paris, le 16 mars 2017 (voir détail ci-dessous).


THE RAVEN AGE a le panache, la qualité et le dynamisme, la mélodie et les vocaux puissants chevillés au corps : hautement recommandé, donc ! :)


Tasunka

 

 

 

 

"Darkness Will Rise" Tracklist :

01.Darkness Will Rise
02.Promised Land
03.Age Of The Raven
04.The Death March
05.Salem’s Fate
06.The Merciful One
07.Eye Among The Blind
08.Winds Of Change
09.Trapped Within The Shadows
10.My Revenge
11.The Dying Embers Of Life
12.Angel In Disgrace
13. Behind The Mask

 

***********

 

Discography:

“The Raven Age” - EP 2014
“Darkness Will Rise” Debut Album – 17 March 2017

 

 


 

 

 

TRA_logo

 

THE RAVEN AGE Line-Up:

-Michael Burrough - Vocals
-Matt Cox - Bass
-Dan Wright - Guitar
-George Harris - Guitar
-Jai Patel - Drums

 

 


 

 

 

 TRA_logo

 


==> A voir en concert avec Anthrax
le jeudi 16 mars 2017
Paris / Elysée Montmartre
==> locations ICI

TheRavenAge_Anthrax2017

 


 

TRA_DarknessWillRise44

 

TRA_logo

 


 

Posté par Tasunka à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 mars 2017

NOVA COLLECTIVE "The Further Side" (French Review) - Official Videos "Ripped Apart and Reassembled" / "Dancing Machines"

 

NovaCollective_TheFurtherSide44

 

NC_Release2017

 

 

MetalBlade35thanniversary_2017

 

 

Quand BETWEEN THE BURIED AND ME rencontre HAKEN, un rêve se réalise pour beaucoup de fans des deux formations, et ce rêve devenu réalité, se nomme : NOVA COLLECTIVE.

Initié dès l’automne 2014, par le bassiste Dan Briggs (BTBAM, Trioscapes) et le guitariste Richard Henshall (Haken), ce combo de musiciens de talent a composé quelques arrangements, puis, s’est très vite adjoint les forces vives et tout autant douées, de non moins que Pete Jones (ex- Haken) aux claviers et Matt Lynch (Trioscapes, Cynic) à la batterie, pour finir de composer l’album. Le résultat est un premier album entièrement instrumental qui a tout pour séduire et laisser assez bluffé, de par sa fusion de Prog aux influences Rock / Jazz / World Music, magnifiquement menée au long des six titres.

Le maitre mot est ‘enthousiasme’ et c’est aussi la clé de « The Further Side », puisque la technique est pleinement au service du groove, du feeling, des multiples atmosphères crées par autant de variations à tous les niveaux, par des instruments joués avec toute la force, la conviction d’un quatuor visiblement des plus à l’unisson qui partager le même plaisir d’exprimer ce qu’ils aiment. L’exercice aurait pu être périlleux, de voyager sans vergogne d’un bout à l’autre de l’arc-en-ciel du Prog, du Jazz, mais pas du tout, au contraire même, tel un funambule doué, sûr de lui, jamais le propos ne déraille, créant encore et toujours plus d’accroche de par un équilibre génial et ses prises de risques assumées et bien menées.


Prog Rock, Fusion, Jazz, World Music, tout est ici superbe de naturel, de fluidité et d’un enthousiasme très contagieux : un coup de cœur pour NOVA COLLECTIVE et leur debut album fait avec amour: « The Further Side ». Un disque qui porte bien son nom et vous emmène loin, plus loin en ouvrant largement l’horizon musical: indispensable !


Chapeau à NOVA COLLECTIVE !


Tasunka

 

 


01-Dancing Machines  (-09 :47)
02-Cascades  (-06 :54)
03-Air   (-06 :52) 
04-State of Flux   (-09 :41)
05-Ripped Apart and Reassembled   (-05:42) 
06-The Further Side   (-09 :00)

 

Recorded with engineer Jamie King (BTBAM, The Contortionist)
Mixed by Rich Mouser (Neal Morse, Transatlantic)

 

 


==> To pre-order "The Further Side": metalblade.com/novacollective

The album can also be pre-ordered in the following formats:
--CD
--Black 180g LP
--Clear-red marble LP (limited to 200 copies!)

 

 

NC_logoBand

 

Nova Collective Line-Up:

-Richard Henshall (Haken) - Guitar
-Dan Briggs (BTBAM, Trioscapes) - Bass
-Pete Jones (ex- Haken) - Keyboards
-Matt Lynch (Trioscapes, Cynic) –Drums

 


 

 

NovaCollective_album2017

 

 

 

NC_TFSnude

 


 

04 mars 2017

Martin Rubashov feat. Anders Fridén (In Flames) - New Single “Black Elk” - Official Video "Black Elk"

 

BlackElkArtwork4444

 

Release date: February 10th, 2017

Despotzrecords

 


Du Rock avec une touche acoustique émotionnelle, imparable, qui entraine dans un voyage chargé en feeling, en affectif, voilà ce qu'offre le talentueux et reconnu multi-instrumentiste, fasciné de World Music, artiste et animateur radio en Suède (Bandit Rock Radio) en plus d’être un musicien doué s'il en est, Martin Rubashov L'homme a cette patte naturelle, organique, qui lui est propre, qui fait qu’il ressent la musique et sait la faire ressentir. Un atout précieux comme le démontre son tout dernier single « Black Elk », étendard du savoir-faire de l’artiste autant de par ses paroles inspirées par le récit véridique et autobiographique du medicine-man, Black Elk, ‘Hehaka Sapa’ dans sa langue natale Lakota, qu’un savoir-faire qui se traduit autant musicalement que vocalement, surtout qu’en guest, c’est non moins que Anders Fridén (In Flames) qui complète le duo vocal sur le single.

Martin Rubashov avait chanté sur un titre « Dead Eyes » de l’album « Siren Charms » de IN FLAMES, alors, le renvoi d’ascenseur a été accepté et avec plaisir par Anders Fridén, quand celui-ci lui a proposé de venir faire un featuring sur « Black Elk », d’autant que le chanteur de In flames a de suite aimé le titre. Belle musique authentique, son dynamique, sur des paroles fortes qui, inspirées de l’histoire d’Elan Noir’, dépeignent l’oppression qu’a subie le peuple des indiens d’Amérique et plus généralement, tous les aborigènes autour de la planète, avec un écho particulier pour tous les réfugiés de notre époque. Ou quand il semble ne plus y avoir d’espoir, trouver la force au fond de soi et ne jamais abandonner : tel est le message envoyé par le single "Black Elk", un message positif où il est question de survivre !

Fort de déjà deux albums, Martin Rubashov, allèche pour la suite avec son single « Black Elk », qui promet le meilleur !

 

Tasunka

 

 

 


A lire le récit autobiographique fascinant raconté par Elan Noir (Black Elk – Hehaka Sapa), le medicine–man de la tribu des plaines, celle des LAKOTAS, récit recueilli par son ami blanc, John G.Neihardt et publié sous le titre :

« Elan Noir Parle »

 

 

************

 

 Artist: Martin Rubashov


Featuring Artist: Anders Fridén (In Flames)

Drums by Pelle Åkerlind

Music/Lyrics: Martin Boman 
Recorded by Daniel Lindblom and Martin Rubashov during the summer of 2016.
Mastered by Classe Persson.
Artwork: Niklas Brodd
Publishing: Despotz Music

 

 

 BlueBirdBElk

  

 BlackElkSpeaks             black-elk-and-john-neihardt-photo


 

Directed, edited and filmed by Magnus Ewald. Second camera unit: Tobias Björkbacka.

 

 


 

MartinRubashov4BlackElk

 


 

Posté par Tasunka à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 mars 2017

PIL & BUE "Forget The Past, Let's Worry About The Future" (French Review) - Official Lyric Video "No Is The Answer"

 

Pil&Bue-ForgetTPastLetsWorryAboutTheFuture

 

PilNBue_logo

 

 

 

==> Release: 31 January 2017 <==

 

IndieRecordings

 

 

 


Des disques vous tombent dessus comme ça, sans prévenir et vous donnent un vrai coup de cœur, vous rentre sous la peau, vous secoue avec leur univers musical et un son unique comme c'est le cas avec le premier album de PIL & BUE, “Forget The Past, Let’s Worry About The Tuture”.

Et quel album, qui voit le mantra des norvégiens se réaliser, à savoir d’être impulsifs et spontanés en live ou sur album, d’offrir ainsi une musique qui joue avec les palettes Rock, Prog et un pointe Stoner en une expérience aux hors normes où les opposés s’attirent, se complètent pour sublimer des explosions d’ambiances fortes, qui expriment avec classe, naturel et dynamique, les sentiments d’un sujet peu léger traité par les textes: le lourd poids que les femmes autour du monde, ont à subir de part les fardeaux qui pèsent sur leur condition féminine. Beau, touchant, mélancolique et avec des sursauts positifs qui font que l’ensemble plane haut, jamais ne sombre, au contraire, vole, emporte et s’élève toujours plus loin. Bluffant de penser que seulement deux musiciens, Petter Carlsen aux chant et guitare, Aleksander Kostopoulos à la batterie, sont le artisans de cette perle d’album, à eux seuls et pourtant le duo sonne tel un groupe au complet. Les harmonies s’envolent tout autant que les mélodies, qui toutes font songer à non moins que Sólstafir, Sigur Rós et Placebo, c’est dire la qualité dont fait montre PIL & BUE. Ajoutez à cela un son unique, pour un groupe unique qui fait une entrée marquante avec son "Forget The Past, Let's Worry About The Future" qui vaut le détour.

PIL & BUE, retenez ce nom, un grand groupe se présente à vous et se montre digne de son patronyme, puisqu’en norvégien ‘Pil & Bue’ signifie ‘arc et flèche’, alors oui, on peut dire qu'ils ont mis dans le mille avec leurs six titres aussi prenants les uns que les autres : un must !

 

Tasunka

 

 

 

PnB_Tracklist

 


CREDITS:

-Recorded at Oslo Klang
-Produced by Rudi Nikolaisen
-Co-produced by Christian Wibe
-Mixed and mastered by Stamos Koliousis
-Published by Waterfall Music AS/BMG Rights Management(Scandinavia) A-B
-Artwork by Remi Juliebø / Deformat
-A&R by Erlend Gjerde

 

***********

 

Pil & Bue Line-Up:

-Petter Carlsen - Guitar & vocals 
-Aleksander Kostopoulos - Drums

 

 


 

 


 

PilBue+Vinyl+Mockup

 

PilNBue_logo

 


 

Posté par Tasunka à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mars 2017

HELLFEST/ THE VOICE OF HELL: Tremplin Musical- Amis Musiciens, Inscriptions Du 06/03 Au 02/04 :"On Vous Veut Dans Notre Equipe!"

 

thevoiceofhell

 

Lancement de la deuxième édition du tremplin musical :


The Voice Of Hell

 

Voilà déjà plusieurs mois que le Hellfest a annoncé sa programmation complète !

Malgré ses 170 groupes, il est parfois difficile de monter sur les planches de Clisson car la demande (des quatre coins du monde) est plus que considérable. Le Hellfest a toujours essayé d'écouter ses fans et de respecter leur choix, et c'est de nouveau au travers de l'antenne du fan club officiel du Hellfest Cult que nous sommes en mesure de renouveler l'expérience du tremplin musical "The Voice Of Hell" en 2017 !

 

La communauté du Hellfest Cult possède une scène privée réservée à ses 1600 membres où se produisent une dizaine de groupes pendant le Hellfest. Un créneau le jeudi a été libéré pour le gagnant de ce grand tremplin. Nombreux groupes pro ou amateurs auront l'occasion de s'inscrire sur la plateforme et de participer mais seule la communauté du Hellfest Cult sera en mesure de décider des finalistes et du grand gagnant qui aura l'honneur de jouer devant eux via un système de votes en ligne.

 

Le groupe gagnant de "The Voice Of Hell 2017" sera invité à se produire pendant le festival sur la zone Hellfest Cult, mais aura également l'opportunité de jouer au Ferrailleur (Nantes) le 21 mai 2017 à l'occasion de la dernière date de la tournée Warm Up Ride 2K17.

Mais ce n'est pas tout ! Toujours dans l'idée d'aider les jeunes formations à se propulser et se professionnaliser, nous avons établi quelques partenariats sur cette édition et outre ces deux concerts confirmés, le gagnant sera récompensé avec l'enregistrement studio de 5 titres offerts, une séance de coaching, des bons d'achat pour faire du merchandising à son effigie, une interview focus dans la presse spécialisée et bien d'autres surprises !

 

hellfest-cult-home

 

 

Les inscriptions auront lieu pendant un mois à compter du 6 mars jusqu'au 2 avril sur la plateforme The Voice Of Hell où s'enchaineront ensuite les vagues de votes avec la communauté du Hellfest Cult. Le gagnant sera dévoilé le 5 mai 2017.


Voilà un belle opportunité de faire découvrir de nouvelles formations musicales et de leur offrir une belle lisibilité via la notoriété du Hellfest et de ses fans, nous sommes fiers d'annoncer que le groupe finaliste de l'année dernière Acod (Marseille) a annoncé récemment sa signature sous le label Sony et que le groupe Kause 4 Konflikt a pu rejoindre en novembre dernier la tournée européenne de HateSphere (Kproductions) sur une dizaine de dates ! Félicitations !


Amis musiciens, à votre tour de nous rejoindre en Enfer... "On vous veut dans notre équipe !"

Découvrez l'ambiance de la scène du Hellfest Cult 
ici. Et l'ambiance de la finale du tremplin The Voice Of Hell 2016 au Ferrailleur ici.

The Voice Of Hell 2017 est supporté par : 
HellfestHellfest CultVamacara studio,  Metallian,WisebandLa Boite à Flyers

#voiceofhell #hellfestcult #contest #tremplin 



Anna MERIGEAUX
Chef de projet - assistante de production

 

thevoiceofhell666

 


 

Posté par Tasunka à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


28 février 2017

WITHIN THE RUINS "Halfway Human" (French Review)-Videos "Objective Reality"/"Death of the Rockstar"/"Beautiful Agony" -US Tour

 

WithinTheRuins_HalfwayHuman

 

wtr_logo4

WTR_ReleaseHalfwayHuman

 

LBR_logo

 

 

 

 

Toujours impériaux dans leurs riffs, shred et vitesse d’exécution qui n’ont d’égales que la créativité, l’inventivité pour casser les barrières de genres, WITHIN THE RUINS sont de retour avec leur Metal extrême inventif et avec «Halfway Human », pour l’occasion, qui signe une avancée de plus dans l’approche audacieuse du groupe.

On retrouve, en effet, cette identité qui a fait saluer la formation depuis ses débuts en 2003, avec ses attaques et riffs de guitare, sa technicité, sa précision chirurgicale et ses mélodies tranchantes comme un rasoir, tous fidèles au poste et plus aiguisés, inspirés que jamais au long des nouvelles compositions, mais avec, cette fois, l’alternance entre chant Death-Deathcore sauvage au possible et appoints de chant clair en réponse, de touches de tempos ralenti et d’acoustique, pour mieux reprendre dans l’agressivité brute , pour une sensation réussie qui voit le tout se mélanger avec agressivité et tout autant de classe, de panache et d’ingéniosité;

le pari n’était pas gagné sur le papier, mais WITHIN THE RUINS a su relever et dépasser le challenge et haut la main encore, notamment sur des titres tels que le royal et seul long morceau (6 :50) « Ataxia IV » un instrumental de premier choix, varié et riche à souhait, qui démontre, mais était-il encore besoin de le faire, la haute qualité technique et de feeling du quatuor. Plus courts et tout aussi nerveux, racés et inspirés, sont de même à citer le puissant final sur « Treadstone », ou encore le non moins fort « Incomplete Harmony », ainsi que « Death Of The Rockstar », « Ivory Tower », « Absolution », « Objective Reality ».

Des barrières ? Des compromis ? De la conformité ? Pas le style de WITHIN THE RUINS, au contraire:

brut, énergique, agressif, WITHIN THE RUINS persistent et signent avec « Halfway Human », leur identité unique, leur son massif au possible et bien sûr, leur audace créatrice qui fait que le groupe se remarque et se démarque, ouvrant l’horizon Metal plus grand à chaque fois.

 


Tasunka

 

 

 

 


01-Shape-Shifter
02-Death of the Rockstar
03-Beautiful Agony
04-Incomplete Harmony
05-Bittersweet
06-Objective Reality
07-Absolution
08-Ivory Tower
09-Sky Splitter
10-Ataxia IV
11-Treadstone

 

 

 The band recorded the new effort from their own studio with producer and guitar player Joe Cocchi at the helm.

Vocal production took place at Zing studios in Westfield, MA with Jim Fogarty (Killswitch Engage, The Devil Wears Prada)

 

wtr_logo4

 

-Tim Goergen - Vocals
-Paolo Galang - Bass & Clean-Vocals
-Joe Cocchi - Guitarist / producer
-Kevin ‘Drummer’ McGuill - Drums

 

 


 

 

wtr_logo4

 

 

 wtr_logo4

 

 

 


 

WTR_Tour

 


 

WithinTheRuins_HalfwayHuman

 

 

wtr_logo4

 

 


 

Posté par Tasunka à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2017

DANKO JONES "Wild Cat" (French Review) - Video First Single “My Little RnR” - Wild Cat Tour (France: 30 Mars 2017 @ Paris)

 

DJ_WC

 

DJ_WC_Logo_BW04

 

 

WildCat_release

 

 

AFM_LN_Final_RGB_small_s

 

 

En un sprint furieux, sexy toujours, tout en crachant son Rock’n'Roll comme un chat énervé feule, DANKO JONES délivre son nouvel opus « Wild Cat » au titre en parfait accord avec le brulot de tout premier choix, qui est proposé. La marque de fabrique qui fait aimer le groupe depuis plus deux décennies est au rendez-vous et bien plus encore avec ce « Chat Sauvage » à souhait, car la profession de foi de délivrer un Rock’n'Roll qui emporte tout, rempile pour des nouveaux titres qui ont la particularité de faire tous mouche et la qualité de le faire à beaucoup de niveaux et de tempos. Echevelé et génial, comme peuvent l’être « Wild Cat » ou l’hommage à l’ami disparu, l’unique Lemmy Kilmister de MOTÖRHEAD, au travers de « Let’s Start Dancing », plus sur une accroche qui s’inspire de « Little T&A » des Rolling Stones du début des années 80s, sur le tout aussi bon « My Little RnR", ou encore volontairement THIN LIZZY-esque avec les riffs, la manière de chanter en hommage cette fois à Phil Lynott que Danko Jones a toujours hautement apprécié, sur « You Are My Woman ». « Going Out Tonight » et son refrain qui vous rentre sous la peau, sa force de persuasion, n’est pas en reste, tout comme, pour autre exemple, le final qui vaut le détour sur « Revolution (But Then We Make Love) » qui prône la révolution au contraire de la philosophie hippie et pour célébrer le tout, faire l’amour.

Tout « Wild Cat », en résumé, c’est hymnique, énervé, racé, à la sonorité aussi chaleureuse que peut l’être le trio de ses protagonistes emmené par un Danko Jones à la guitare aussi directe et convaincante que sa voix chaleureuse peut l’être, avec le fidèle associé au long cours à la basse indispensable, JC et la seconde apparition sur album de non moins investi batteur, Rich Knox. Un trio de choc pour un album qui ne l’est pas moins et se voit être l’un des meilleurs de la troupe, d’autant que, encore une fois, aux commandes côté production, Eric Ratz a su rendre la nervosité chaude et rugueuse des titres.


Attention la fièvre du « Wild Cat » de Danko Jones est hautement contagieuse, une fois qu’on a commencé à l’écouter, le ‘chat sauvage’ vous contamine de son Rock ’n’ Roll et ne vous lache plus! 


A noter que l’Europe va avoir le plaisir d’être la première à accueillir la tournée qui va suivre la sortie de l’album, alors, restez en alerte: l’explosion Rock vous attend le 30 mars 2017 à Paris !


Tasunka

 

 

 

01.I Gotta Rock
02.My Little RnR
03.Going Out Tonight
04.You Are My Woman
05.Do This Every Night
06.Let's Start Dancing
07.Wild Cat
08.She Likes It
09.Success In Bed
10.Diamond Lady
11.Revolution (But Then We Make Love)

 

 

 

DJ_CatEyes

 

 

DJ_MyLittleRnR_04

 


 

DankoJones_CopyrightTasunka2010_05

 

 


The Wild Cat World Tour starts off with two shows in Finland in February and a series of shows in Europe in March and April. A Canadian tour and more European dates will be announced shortly, with other territories to follow.

Europe will be the lucky continent to have the band over for their crushing live shows right after album release, so don't miss out these tourdates:

 

10/2 Kuopio - Arena (FI)
11/2 Joensuu - Arena (FI)
15/3 London - Garage (UK)
16/3 Luxemburg - Rockhal club (LUX)
17/3 Frankfurt - Batschkapp (GER)
18/3 Tilburg - 013 (NL)
19/3 Amsterdam - Melkweg (NL)
21/3 Köln - Live Music Hall (GER)
22/3 Berlin - Huxleys (GER)
23/3 Warsaw - Proxima (PL)
24/3 Krakow - Kwadrat (PL)
25/3 Dresden - Beatpol (GER)
26/3 Munich - Backstage (GER)
28/3 Winterthur - Salzhaus (CH)
29/3 Solothurn - Kofmehl (CH)
30/3 Paris - La Maroquinerie (FR)
22/4 Sälen - Ski & Rock (SE)

 

 

 

DankoJones_CopyrightTasunka2010_03

 

DankoJones_Paris30mars2017

 


 

DJ_WC

 

DJ_WC_Logo_BW04

 

 


 

Posté par Tasunka à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 février 2017

DROPKICK MURPHYS "11 Short Stories Of Pain & Glory" (French Review) - 3 Official Videos - Tour Dates (France: 07/2017 + 02/2018)

 

11ShortStoriesofPainAndGlory1_DKM4

 

 

Dropkick-Murphys1996

 

 

DropkickMurphys_newalbum2017

 

==> Out worldwide on January 6, 2017 <==

 

 

 

 

Une chose est sûre, c’est que le nouvel album des Dropkick Murphys, « 11 Short Stories Of pain & Glory » était des plus attendus. Quatre ans pour succéder au désormais renommé « Signed And Sealed In Blood », le petit dernier avait la barre placée haute ou plutôt les petits derniers, devrait-on dire, étant donné que ce sont deux albums qui sortent en 2017, tout d’abord celui-ci en janvier et le second en fin d’année. De quoi avoir valu le coup d’attendre. Eh oui, c’est que depuis deux décennies, les bostoniens de DROPKICK MURPHYS se sont taillés une belle réputation de groupe de premier choix avec leur Punk Rock option uppercut-dans-ta-face mâtiné d’un Folk Irlandais aux instruments traditionnels, qui parachève la claque électrique.

Si la première constatation avec « 11 Short Stories Of Pain & Glory » est que la part belle a été mise plus sur le Celtic / Rock énergique que sur le Punk brut de décoffrage, il n’en demeure pas moins que l’album accroche, avec ses successions d’ambiances sur fond de Folk Irlandais, qui distillent la bonne humeur ou le plus émotionnel et ce, toujours avec ces pointes de punk (« Rebels With A Cause », ..) qui rappellent qu’on est en présence, tout de même, des ‘guerriers’, des ‘fighters’ de Dropkick Murphys, comme le clame le titre "Blood".

L’alchimie fonctionne au long des nouvelles compositions plus une reprise de l’hymne du bien connu « You’ll Never Walk Alone » et via cette alchimie, le groupe sait communiquer et donner le sourire notamment sur des très joviaux et droles "First Class Loser" hymne en ‘hommage’ à ces lourdingues qu’on connaît tous, sur « Kicked To The Curb » et la narration des aléas de se faire jeter par sa copine qui vous a un ‘brin’ pris pour un crétin, pour exemples. En fait, comme l’indique le titre-même de l’album, ce sont des petites histoires qui sont contées avec force de conviction, à la mode Dropkick Murphys et ces scénettes sont comme la vie, qui peut passer du léger à l’émotionnel, du ‘glorieux au pénible’. Ainsi, le morceau poignant, « 4-15-13 », vous prend aux tripes en faisant référence à l’attentat commis aux USA, lors du marathon de Boston, leur ville, tout comme « Paying My Way » qui, lui, fait référence aux ex-drogués et leur rédemption.

« 11 Short Stories Of Pain & Glory » est un très bon album fait avec chaleur et conviction par un groupe qui l’est tout autant, un opus que beaucoup devraient aimer et avec raison et les autres, désireux de plus de punch dans les dents, apprécieront mais en attendant de voir le prochain et second effort, leur délivrer la dose de Punk Rock plein pot, qu’il attendent.


DROPKICK MURPHYS sont fidèles au poste avec ce nouvel effort et le seront tout autant pour deux soirées d’affilée au Zénith de Paris, mais avec, chaque soir, une set-list différente et lors des festivals de l’été à venir (détail ici et ici)

alors, pour conclure, un grand

LET’s GO MURPHYS !!!! ;)

 

Tasunka

 

 

DKM_11

 

01. The Lonesome Boatman
02. Rebels With A Cause
03. Blood
04. Sandlot
05. First Class Loser
06. Paying My Way
07. I Had A Hat
08. Kicked To The Curb
09. You'll Never Walk Alone
10. 4-15-13
11. Until The Next Time

 

Producer‎: Ted Hutt

Label‎: Born & Bred Records

 

logo_dkm

 


DROPKICK MURPHYS Line-Up:

- Al Barr (chant)
- Tim Brennan (guitare, accordéon, mellotron, tin whistle)
- Ken Casey (chant, basse)
- Jeff Darosa (banjo, bouzouki, mandoline, harmonica)
- Matt Kelly (batterie, percussion)
- James Lynch (guitare)

 


 

 

==> DROPKICK MURPHYS UPCOMING CONCERTS: click here <==

 

***********

 

==> France: cliquer ici

 

DropkickMurphys_France2017

 


 

 

Dropkick-Murphys1996

 

 

Dropkick-Murphys1996

 

 


 

11ShortStoriesofPainAndGlory1_DKM4

 

 

Dropkick-Murphys1996

 


 

Posté par Tasunka à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2017

HELION PRIME 'Helion Prime' (French Review) - Official Video 'Life Finds A Way'

 

HP_HelionPrime

HP_Logo

 

 

 

Release Date: February 24th, 2017

 

AFM_LN_Final_RGB_small_s

 

 

 

Science fiction et Power Metal, voilà un cocktail qu’affectionne le fondateur, compositeur, guitariste rythmique de HELION PRIME, au point d’avoir voulu créer son groupe pour exprimer en plein ses deux passions qu’il a chevillées au corps. Le nom de Helion Prime ayant d’ailleurs été choisi d’après celui d’une des planètes qui figurent dans le film « Les Chroniques De Riddick », c’est dire l’intérêt inconditionnel que porte Jason Ashcraft au sujet, au point d’avoir voulu traduire cette thématique à la fois musicalement, en paroles et visuellement.

C’est donc en 2014 que le musicien a fondé le groupe avec sa compagne de l’époque, Heather Michele qui non seulement partageait le même intérêt musical et thématique mais a aussi posé sa voix sur tout le EP « The Drake Equation » et sur le premier opus éponyme de la bande de Sacramento. Sorti une première fois en 2016, ce ‘debut album’ peut se vanter d’avoir, alors, reçu bon nombre d’éloges et suscité l’intérêt, au point de voir HELION PRIME à présent signés et très contents de l’être, dans la renommée écurie AFM Records.

Cette signature permet de voir re-sortir « Helion Prime », en ce début 2017 avec, qui plus est, en bonus, les deux titres du EP « The Drake Equation » , et cela permet, donc, de faire connaître encore plus largement le convaincant Power Metal mélodique des américains, un Power Metal qui sait combiner avec adresse, bases classiques, brut via des touches Thrash, Melodic Death ou Prog quand c’est nécessaire, et ce, avec du chant féminin et des attaques dynamiques de guitares, des riffs et soli, qui touchent leur cible. Le duo des guitares Chad Anderson en lead et Jason Ashcraft en rythmique, ou celles des invités, est l’atout maitre du Metal de Helion Prime, il faut le reconnaître. Proche de STAR ONE, IRON SAVIOR, d’influence HELLOWEEN-esque notamment, HELION PRIME c’est une patte moderne qui s’inspire des racines traditionnelles pour les faire siennes et apporter sa saveur pleine de vie, d’enthousiasme et de technique. Les nombreux guests (voir liste ci-dessous) qui interviennent sur l’album attestent justement de l’adhésion dont bénéficie la formation.


HELION PRIME est à découvrir et suivre, surtout que depuis le départ de Heather Michele, la troupe n’a pas perdu sa motivation, loin s’en faut et s’est, sans attendre, attelée à la composition du second album en compagnie de leur nouvelle chanteuse, depuis décembre 2016, Kayla Dixon : l’avenir est prometteur, foi de Saibot, leur T-Rex du futur aussi issu de l ‘age d’or’ savoureusement kitsch des années Sci-Fi que la pochette peut l’être ;)

 


Tasunka

 

 

saibot_KamisuArt

 

 


01. Into The Alien Terrain
02. The Drake Equation
03. Life Finds A Way
04. Into The Black Hole
05. A Place I Thought I Knew
06. You Keep What You Kill
07. Oceans Of Time
08. Moon-Watcher
09. Apollo (The Eagle Has Landed)
10. Live And Die On This Day

11. The Drake Equation (Demo)
12. A Place I Thought I Knew (Demo) Bonus tracks

 

==> Artwork: KHAMISU Art

==> Dirty Viking Audio (music Editing, Mixing & Production services)

 

 


 

HP_Logo

-Kayla Dixon - Vocals
-Jason Ashcraft - Rhythm Guitars
-Chad Anderson - Lead Guitars
-Jeremy Steinhouse - Bass
-Alexander Bosson - Drums

 

Guest Musicians:

-Niklas Isfeldt: lead male vocals on “Live and Die On This Day”
-Bryan Edwards: lead male vocals on “You Keep What You Kill”
-Carlos Alvarez: additional guitars
-Taylor Washington: guitar solos on “Life Finds A Way”, “Moon-Watcher”, “Live And Die On This Day”
-Jeff Teets: guitar solo on ”Into The Black Hole”
-Steven Soderberg: second guitar solo on “A Place I Thought I Knew”
-Brett Windnagle: solo on “You Keep What You Kill”
-Matt Krais: guitar solo on “Ocean Of Time”
-Ryan Patane: keyboard solo on “Ocean Of Time”
-Josh Schwartz: guitar solo on “Apollo (The Eagle Has Landed)”
-Austin Benelty: additional keys and orchestrations 
-Travis Sigler: spoken words on "Into the Alien Terrain"

 

 

HP_TheDrakeEquation_Feb2015

 


 

 


 

Saibot04

 


 

HP_HelionPrime

 


HP_Logo

 


 

Posté par Tasunka à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,