SinnerSantaMuerteSI_logo

  ==> Release Date: 13 Sept. 2019 <==

AFM_LN_Final_RGB_small_s

 

 

SINNER a de la bouteille en matière d’expérience sur la scène musicale en tant que groupe, et ne serait-ce que celle de son mentor, Mat Sinner, pierre angulaire du Metal et notamment Heavy, Hard Rock qui cumule à lui seul plusieurs décennies d’activité au compteur, sans parler des innombrables albums, concerts et groupes au sein desquels sa dextérité de chanteur, bassiste et producteur fait référence. Alors, un nouvel opus de SINNER est d’avance une valeur sûre côté accroche surtout après le très réussi « Tequila Suicide » (2017), et c’est bien le cas avec un « Santa Muerte » énergique et réjouissant, où se retrouve cette patte immédiatement reconnaissable qui fait apprécier, à juste titre, le Hard-Heavy aux touches Bluesy et surtout aux senteurs THIN LIZZY de la troupe d’outre-Rhin. Effectivement, au long de « Santa Muerte », la même dynamique, la même inspiration, le même énorme plaisir qui animent tout SINNER album après album, sont au top de leur forme au long des derniers morceaux et l’accroche est, quant à ell,e à nouveau au rendez-vous, ce qui est à souligner, car on pourrait redouter une faiblesse dans la capacité à garder la flamme intacte mais et c’est là l’une des grandes qualités de SINNER, c’est que l’adhésion fonctionne encore et toujours malgré les années ; ce ‘je ne sais quoi’ contagieux qui fait s’agiter en cadence, chanter en chœur de façon spontanée, SINNER le conservent et savent incontestablement le transmettre.

Hard Rock, Heavy dynamiques, festifs et enlevés, Blues prenant et clins d’oeil à THIN LIZZY que Mat SINNER apprécie toujours autant, les titres ont décidément le ticket gagnant, tout comme la nouvelle recrue au sein de SINNER : Giorgia Colleluori (Eternal Idol). Aux côtés de Mat Sinner pour le chant, les titres voient désormais une couleur féminine ajoutée à leur palette et c’est particulièrement sur la reprise du Bluesman Son House– « Death Letter »- que la nouvelle arrivée fait sensation. Et en parlant de sensation, les guests notamment vocaux, l’excellent Ronnie Romero (RAINBOW, CoreLeoni) et le non moins talentueux Ricky Warwick (Black Star Riders) respectivement sur le festif « Fiesta Y Copas » pour le premier et « What Went Wrong » « pour le second, font leur effet eux aussi. Un son chaudement dynamique, des titres animés par la passion de leurs interprètes qui aiment visiblement toujours autant ce qu’ils font, des guests au diapason, « Santa Muerte » a décidément de quoi réveiller les morts de façon festive et leur dame en particulier, la « Santa Muerte » (d’ailleurs représentée avec talent par l’artwork de Sledgehammer Graphics, tout comme celui de « Tequila Suicide » en 2017).


Tasunka

TasunkaLynx_4444

 

 


 

 


 

01. Shine On
02. Fiesta Y Copas (Feat. Ronnie Romero - Rainbow)
03. Santa Muerte
04. Last Exit Hell
05. What Went Wrong (Feat. Ricky Warwick - Black Star Riders)
06. Lucky 13
07. Death Letter (Blues) (Delta Blues Icon: Son House - cover)
08. Craving
09. The Wolf
10. Misty Mountain
11. The Ballad Of Jack
12. Stormy Night

 


 

 SN_FiestaYCopas04


 

 


 

Sinner_thanxSantaMuerte

 


 


 

AFM_693_Vinyl_Purple

SI_logo